La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Pour une Insertion Sociale et Professionnelle Choisie et Réussie Résultats usagers -professionnels 18 mai 2005 Enquête PIPS Diapos Bleues turquoises:

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Pour une Insertion Sociale et Professionnelle Choisie et Réussie Résultats usagers -professionnels 18 mai 2005 Enquête PIPS Diapos Bleues turquoises:"— Transcription de la présentation:

1 1 Pour une Insertion Sociale et Professionnelle Choisie et Réussie Résultats usagers -professionnels 18 mai 2005 Enquête PIPS Diapos Bleues turquoises: USAGERS Diapos Bleues foncées: PROFESSIONNELS

2 2 SOMMAIRE Présentation des personnes interrogées Orientation Formation Logement Loisirs Transport Accompagnement Besoins - bilan Intégration Diapos Bleues turquoises: USAGERS Diapos Bleues foncées: PROFESSIONNELS

3 3 Présentation des personnes interrogées

4 4

5 5 Présentation des personnes interrogées Type de professionnels

6 6 Orientation Qui a choisi? En fonction de quoi? Fonction des demandes des personnes ou de leurs parents demande de proximité géographique le type de travail Les stages effectués Fonction de critères externe les institutions les places disponibles Les instances décisionnaires

7 7 Orientation- Avez vous participé ? Travail - Logement « Mais pour le logement, je voulais partir de chez mes parents, alors j’ai demandé а aller au foyer. C’est un choix personnel pour avoir une chambre tout seul. » “ J’ai pris la seule place de disponible. ”

8 8 Orientation - Est- elle réussie ? Besoins d’aide à la décision, Trop jeunes pour choisir : « j’ai pas eu de choix, et je souhaitais pas choisir » Satisfaite du processus Content d’être là Difficulté d ’avoir une place « En fait, il n’existe pas de choix » « C ’est l ’IME qui a tout fait »

9 9 Orientation Orientation initiale –Capacités de la personne –Offre qui existe - « L’orientation ne se base que sur des critères médicaux » - « COTOREP oriente en se basant uniquement sur les dossiers écrits : COTOREP ne voie pas les personnes! » Choisie? - « Pas de choix pour la personne – sauf suivre le parcours »

10 10 Réorientation Choisie?

11 11 Réorientation Choisie? –« On demande son accord à la personne » –« Elle demande et on l ‘accompagne » –« Demandes des parents sont entendues » Freins à la réussite – Difficile de trouver une place (« la personne est obligée de rester, attendre 4-5 ans ») – manque de choix – peu de solutions proposées

12 12 Orientation Critères de réussite – Possibilité de choix par personne et ses parents – Améliorer information pour qu’ils puissent faire un choix en toute connaissance – Prendre le temps en fonction de la personne – Places disponibles en milieu protégé et milieu ordinaire

13 13 Formation - Existant –Formation avant le travail IME : 38% déclare pas avoir fait de formation –Formation pendant travail Oui14 / Non 8 Présentation des formations –Fonction du travail des personnes –Pour aller travailler dans le milieu ordinaire –Autre: faite au CAT ou en dehors –STAGES

14 14 Formation La parole de l ’usager Pourquoi je veux faire une formation –« Pour connaître des choses nouvelles dans mon métier » –« Faire des stages pour découvrir d’autres travail» –«avoir un diplôme pour aller en milieu ordinaire » Pourquoi je n’en fais pas –« Le CAT ne propose pas de formation et moi je n’ai pas demandé,… » –« Car j’ai des difficultés à apprendre à lire à écrire » –« c ’est trop dur »

15 15 Formation Existant –Formation avant le travail « En IME-IMPro, on observe toujours les mêmes phénomènes de filière et les même types de formation» –Formation pendant travail

16 16 Formation Choisie?

17 17 Formation Critères de réussite – « Il faut développer, il n’y a pas assez de formation » – « Avant de faire une formation il faut découvrir qu’est-ce que la personne veut faire » – « Il faut s’appuyer sur la demande de la personne » – Il faut plus de temps – Il faut plus de moyens

18 18 TravailPrésentation Identique, polyvalence, différent Changement dans le travail (Poste, structure, stage) Importance de l ’entraide

19 19 Travail Réussi? Oui, car... Relation aux autres « J’ai fait connaissance avec d’autres personnes et je me suis lié d'amitié. » « la pause c’est bien, on peut parler aux copains » Type de travail « J’aime faire de la sous-traitance » Valorisation « Je comprend vite, Je fais certaines tâche que d ’autres ne peuvent pas faire » « Faut travailler dur mais c’est valorisant. » Salaire « C’est bien pour la paye, pour acheter des choses pour moi» Sécurité « On fait toujours la même chose » Diversité « On change de poste » Apprentissage« Il m ’ont aidé pour le permis » « D ’un coté oui, d ’un coté BOF »

20 20 Travail Réussi? Non car... « D ’un coté oui, d ’un coté BOF » Ambiance : « On s ’entend pas toujours bien avec les autres » Type de travail : « Ca me plait mais il y a certains travaux répétitifs et et trop facile » « Quelquefois c’est stressant alors je n’aime pas trop. » Autre : « J ’ai eu des difficultés au début de recommencer et de trouver le rythme: se lever, prendre le bus… »

21 21 Travail

22 22 Travail

23 23 Travail passage en milieu ordinaire : Choisi ? Je ne sais pas –« je ne sais pas ce que je pourrai faire » –« je voudrais faire des stages pour connaître d ’autres choses » –“ Je ne sais pas comment me positionner. C’est mieux que de ne pas avoir d’activité car j’ai au moins un but précis ” Il faut demander Plus tard –« jusqu’а ce que je sois capable d’aller dans le milieu ordinaire » « peut-être plus tard, un jour dans un milieu ordinaire ou en AP »

24 24 Travail Le milieu ordinaire : pourquoi? Liberté/autonomie « au niveau du travail y a pas un éducateur qui te suit » Contact personne du milieu ordinaire “ Être avec des gens qui en sont pas handicapés ” “ Avec qui ont peu parler ” Être comme les autres Valorisation “ J’ai prouvé а mes parents que c’était possible de sortir du CAT et de me débrouiller tout seul. ” Salaire

25 25 Travail Le milieu ordinaire: Ce qui nous aiderai Permettre de le découvrir (stage, formation, …) Savoir faire et adaptation de la personne –Capacités, rythme de travail –Comportement –Gérer le stress, les changements Accompagnement –Lors de l ’embauche (14) tout le temps (10) –Dans l ’entreprise / à l ’extérieur de l ’entreprise Adaptation de l ’entreprise –Favoriser la communication –Favoriser l ’accueil (de façon durable) Organisation de la vie autour: déplacement, ….

26 26 Travail - Milieux ordinaire

27 27 Logement Type de logement Réussi?

28 28 Logement Changer? Pourquoi Non, car Oui, car Autonomie Voisinage Problèmes géographique Taille du logement

29 29 Logement Problèmes et besoins – Manque de places ( milieu protégé, logement « tremplin », milieu ordinaire ) – Manque d ’autonomie ( besoin d’accompagnement ) – Manque de souplesse – Problèmes relationnels ( solitude; difficultés d ’être avec d ’autres) « Les personnes qui habitent seules sont beaucoup plus épanouies, beaucoup plus sûres d'elles »

30 30 Quels Loisirs ?

31 31 VACANCES « Avec le PEP, nous même qui devons créer nos activités donc c’est bien et après les encadrant nous accompagnent » « Je veux rester avec mes parents » Problèmes d ’encadrement Problèmes de la peur de l ’inconnu Problèmes organisationnels Problèmes financiers –« C ’est mes parents qui payent »

32 32 Loisirs Pourquoi je n’en fais pas ? Pas envie ( envie de se reposer, n ’aime pas le sport) Difficulté à faire des loisirs dans un lieux où il ne connaissent personnes –Peur de l ’inconnu –Difficulté d ’intégration à long terme Difficulté de coût Problème d ’information (lieux, possibilités existantes, …) Problèmes d ’accès, de capacités,.. Avec qui? –« Avec des personnes normales » –« Avec des personnes comme moi »

33 33 Loisirs « Il n ’y en a pas beaucoup qui font quelque chose sauf la télé...» Pourquoi elles n ’en font pas?

34 34 Loisirs Pourquoi elles n ’en font pas? - « ils ont peur, ils ne vont pas y aller seuls » - « personnes handicapées ont peur d ’être incomprises, jugées » - « craint de se mêler au groupe parce que l ’accueil n’est pas toujours bienvenue » Il faut rassurer, accompagner, adapter

35 35 Transport

36 36 Accompagnement Volonté de se débrouiller seul « si je trouve un travail en milieu ordinaire, je voudrait qu ’on me laisse me débrouiller seul, mais je suis sur qu ’ils le feront quand même, sans me demander mon avis. » Tutelle curatelle / parents : Financier Service d ’accompagnement –Papiers administratifs –certaines personnes ont arrêté car cela ne leur apportait pas de plu-value Autre: « il faudrait pouvoir prendre des cours à l ’école »

37 37 Accompagnement - des besoins

38 38 Accompagnement - Des besoins Pour quoi? –pour aider – pour donner des repères (au niveau de la vie quotidienne, dans le temps, dans l’espace) – pour rassurer Comment? – « l ’accompagnement dégressif au fur-et-а-mesure de l'acquisition de l'autonomie » –continuité entre le milieu de vie et le milieu de travail – du temps

39 39 Besoins - bilan Prendre en compte la parole des usagers « Ils ont beaucoup de choses а dire » Accompagner « Ils ont besoin de notre présence » Améliorer des dispositifs Donner du temps … Collaborer : personne -famille -professionnels « ça, il faut le demander aux usagers eux-mêmes »

40 40 Intégration « L ’autonomie complète n ’est pas toujours la meilleure variante pour tout le monde car il y en a qui n ’ont pas envie de ça. » « Trop peu de personnes du milieu protégé rejoignent le milieu ordinaire. On a du mal à utiliser les passerelles » « Doit-on tout mettre en œuvre pour que la personne handicapée soit intégrée en milieu ordinaire? Ne va-t -on pas au devant de grandes difficultés (angoisse, …)? Il faut prévoire un accompagnement à ces situations. »

41 41 Intégration « Il me faut les 2 car je trouve un équilibre. Sinon, je serait toujours avec les pas handicapés. Mes parents voulaient que je sois le plus possible dans le milieu ordinaire pour que je sois le plus avec les gens valides pour développer l’autonomie. … Je travail en milieu ordinaire, et je participe à des associations pour handicapés pour mes loisirs, comme ça mes parents sont plus d’accord. Je ne me fais pas d’amis avec les autres (personnes non DI) mais, si j’avait été que avec des personnes handicapées je n’aurais pas pu évoluer. Les associations spécialisées me permettent de trouver des amis. » « Je souhaite pas aller ailleurs, changer de travail car il y aura peut-être les mêmes difficultés : encore se battre contre les mêmes préjugés »


Télécharger ppt "1 Pour une Insertion Sociale et Professionnelle Choisie et Réussie Résultats usagers -professionnels 18 mai 2005 Enquête PIPS Diapos Bleues turquoises:"

Présentations similaires


Annonces Google