La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enseigner le lexique à lécole primaire Ingrid ROUDIL Arnaud Vincent PEMF – IUFM de Nîmes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enseigner le lexique à lécole primaire Ingrid ROUDIL Arnaud Vincent PEMF – IUFM de Nîmes."— Transcription de la présentation:

1 Enseigner le lexique à lécole primaire Ingrid ROUDIL Arnaud Vincent PEMF – IUFM de Nîmes

2 Notions lexicales 1- Aspect sémantique: a) Les champs lexicaux b)Les expressions c) Lhomonymie d)La synonymie e) Lantonymie f) La polysémie 2- La morphologie: La dérivation 3- Aspects historiques 4- Des outils

3 1.a-Le champ lexical de la peur (cycle 3) Séance 1 : Constitution du champ lexical. Répertorier les mots qui traduisent la peur, par groupe. Mettre en commun :différencier entre champ lexical et champ associatif Élaborer alors une affiche collective que lon complète avec des mots quils connaissent déjà : frousse, froussard, peureux, frissons, panique… en soulignant la différence de registre. terrorisé, frayeur, effrayant, être une poule mouillée, inquiétude frousse La peur terroriser, avoir la chair de poule, horrible, épouvanté, sursauter effrayer avoir une peur bleue terrifié, peureux, terreur, panique, être vert de peur, angoisse trouille froussard

4 Séance 2 : Classer les différents mots qui évoquent la peur lien avec la grammaire ajouter dautres termes ( réinvestir les familles de mots) permet encore de manipuler tous les termes nomsadjectifsverbesexpressions peur, terreur, frayeur, inquiétude, trouille, crainte, frousse, panique angoisse terrifié, peureux, terrorisé, craintif effrayé, inquiet,, paniqué, angoissé, froussard, effrayant terroriser, sursauter effrayer sinquiéter trembler, frissonner terrifier avoir la chair de poule être une poule mouillée être vert de peur, avoir une peur bleue

5 Séance 3: constituer une échelle graduée de ces termes Par groupes, ordonner les noms ou les adjectifs : dune petite peur à une très grande peur. Mise en commun: explication de leur classement et débat ( intensité et registre de langue) Collectivement : Utiliser la représentation dune échelle ou dun escalier Finir la séance par un entraînement individuel : texte à trous ou séries de phrases

6 Echelle de la peur panique, affolement épouvante horreur terreur frayeur, frousse, trouille angoisse inquiétude, crainte appréhension

7 Escalier de la peur Séance 4 : produire un écrit suite de récit, création dune histoire à partir dimages, invention dune situation très angoissante.

8 1.a- Approche dune expression tirée dun album : Serrez sardines ! PS – MS Travailler sur une expression courante. Album : Serrez sardines ! de E. Devernois et A. Poussier (Ecole des loisirs, 2006) Mise en situation : Exploitation littéraire de lalbum puis du titre. Serrez sardines ! est un jeu inventé par 5 animaux qui sennuient. Lun dentre eux part se cacher, celui qui le trouve doit se serrer contre lui sans faire de bruit, et ainsi de suite jusquau dernier. Travail sur lexpression. 1) demander ce quest une sardine. faire réagir et discuter les élèves arriver au mot « poisson »

9 2) présenter une sardine observation : forme, taille, couleur, odeur introduire les mots « poissonnier, pêcheur » 3) Situation – problème : pourquoi dit-on « être serrés comme des sardines » ? émission des hypothèses. 4) Présentation dune boîte de sardines observation arriver à mettre en évidence lentassement des sardines : établir le lien avec lexpression. 5) Manipulation de lexpression sur dautres activités ex : en motricité : « Prenez place mais ne vous serrez pas comme des sardines! »

10 1. b- Les expressions (Cycle 3) Séance 1 : Relever et expliquer les expressions courantes: - La reine des fourmis a disparu, Fred Bernard et François Roca Relevé des « expressions » + définition par groupe de toutes les expressions et la notion de sens propre/sens figuré dégagée. séance 2 : distinguer expressions lexicalisées des autres groupes Par binômes, les classer en deux colonnes: expressions connues par tout le monde et créations de lauteur en justifiant son choix. ExpressionsCréations de lauteur chercher une aiguille dans une meule de foin mettre la patte sur quelquun mettre la puce à loreille ne pas avoir du poil au menton ne pas voir plus loin que le bout de leurs antennes avoir un poil dans la patte étaler sa science le courant des ouvrières une cicatrice de terre une rivière de terre rouge une nuit dencre un oiseau de fer des fourmilières géométriques ouvrir son ventre de métal une jungle de béton une prison de verre

11 Produire une fiche outil pour définir une expression 3 ème séance : Rechercher dexpressions courantes -Récolter à la maison des expressions + définition -Mise en commun des expressions et de leur signification. Remarque: beaucoup dexpressions sont formées à partir des parties du corps ou avec des animaux. Par groupe: choix dune partie du corps, réunir toutes les expressions autour de ce mot ainsi que leur signification+ recherche internet, BCD, dictionnaire Remarques : la recherche sur dictionnaire permet à certains élèves de se familiariser encore plus avec cet outil afin de savoir comment rechercher la signification des expressions. Une « expression toute faite » : Cest une locution composée de plusieurs termes, souvent avec un verbe. elle est « figée », on peut la conjuguer ou laccorder (je suis morte de peur) mais on ne peut pas la changer : la roue a tourné mais pas *la roue a bougé, jeter un œil dehors et pas *jeter les yeux dehors…etc Elle a un sens particulier, souvent figuré : perdre sa langue signifie ne plus pouvoir parler et non pas perdre vraiment cet organe.

12 Séance 4 et 5 : écrire un récit avec un maximum dexpressions générées par un mot commun Élaborer avec les élèves le projet décriture Dégager les critères décriture. William en folie Il était une fois, un garçon qui se nommait William. Il avait le mauvais œil et les yeux plus gros que le ventre. Il avait un gros défaut, il aimait jeter de la poudre aux yeux. Sa maman faisait les gros yeux car il ne rangeait jamais sa chambre. Mais il avait aussi des qualités, il avait des yeux de lynx. Il navait pas les yeux dans sa poche. Il regardait toujours sa petite sœur du coin de lœil. Un matin, il se réveilla, il navait pas les yeux en face des trous. William navait pas fermé lœil de la nuit. Arrivé dans le salon, il jeta un œil dehors pour regarder le temps. Il navait pas froid aux yeux car il sortit retrouver ses copains sous la pluie. Un peu plus tard, il rentra à la maison et alla dans sa chambre. Il surprit sa petite sœur en train de lui piquer ses jeux vidéos. William alla dans la sienne et lui piqua ses poupées pour leur peindre les cheveux en vert fluo et les yeux rouges sang. Ils étaient maintenant tous les deux œil pour œil et dent pour dent. Plus tard, il alla retrouver son amoureuse qui avait de grands yeux bleus. Pour lui faire de lœil, il lui amena un cadeau pour ses beaux yeux. Entre quatre yeux, William lui dit quil laimait et soudain son amoureuse tourna de lœil. Il rentra chez lui sans se soucier delle qui était allongée sous le banc.

13 Activité décriture Domaine: Sémantique (sens propre/figuré) Type dactivité: Réinvestissement Avoir un caractère de cochon, Cest être toujours grognon. Prendre ses jambes à son cou, Cest senfuir vite devant le loup. Donner sa langue au chat, Cest quand on ne sait pas. Savoir par cœur, Cest quand on ne fait pas derreur. Quand on a le pied marin, En bateau, on a peur de rien. Et quand on passe la main, On laisse faire les copains. Classe de CM2 Ecole La Croisette, Cannes Bruno ARCANGIOLI, 2002

14 C-Trouver des procédures pour distinguer les homophones lexicaux (cycle 3) Dire aux élèves une comptine réaction des élèves et présentation de la notion dhomophonie (même son) Ecriture de la comptine au tableau découverte des homophones lexicaux Comment retrouver le bon homophone ? Situation problème par deux : Travailler toutes les stratégies possibles : intuition, connaissance orthographique, dictionnaire.

15 La procédure gagnante à mettre en évidence est la dérivation : pinpain pinèdepané panier ou celle de la mise au féminin : laid laide lait laitage, laitier, … Fiche outil pour les élèves ayant des difficultés avec utilisation du dictionnaire Patte / Pâte Vert / Vair / Verre / Vers Laid / Les / Laie / Lait Laitage / Létage Penne / Peine Voie / Voix Sang / Cent / Sent / Sans Cher / Chère / Chair Fiche –outil pour les élèves très en difficultés. Patte : nf. membre articulé du corps des animaux assurant la marche. Ex : Le cheval est un animal à 4 pattes. Pâte : nf, produit alimentaire à base de semoule de blé. Ex : Jadore les pâtes et le riz ! Vert, e : adj, couleur produite par la combinaison du jaune et du bleu. Ex : Jai acheté un joli pull vert. Verre : nm, récipient transparent pour boire. Ex : Jai bu un délicieux verre de jus dorange. Vers : prép, dans la direction de Laid, e : adj, désagréable à la vue. Ex : Ce dragon est vraiment laid. Les : article ou pronom, cest le pluriel de « le » ou de « la ». Lait : nm, liquide blanc dune saveur douce, fourni par les femelles des mammifères. Ex : du lai

16 Prénom:………………….. A quel mot vous fait penser cette image ? Trouvez des mots de la même famille et écrivez le bon homophone. ________________________ ________________________ ________________________ -------------------------------------- Imaginez une phrase. ___________________________________ _________________________ A quel mot vous fait penser cette image ? Trouvez des mots de la même famille et écrivez le bon homophone. ________________________ ________________________ ________________________ -------------------------------------- Imaginez une phrase. ___________________________________ ___________________________

17 Exercices de systématisation :dont voici deux exemples. Prénom: ………………….. Trouve le bon homophone en regardant attentivement des mots de sa famille. Saigner Saignement __________ Invente une phrase contenant le bon homophone. __________________________________ Trouve le bon homophone en regardant attentivement des mots de sa famille. Centaine Centième Centimètre Centenaire __________ Invente une phrase contenant le bon homophone. __________________________________

18 5) Etude dun texte de Yak Rivais,Les contes du miroir, Le petit Poucet. Elle leur donna des pattes à manger et un vert de laid à boire, et elle les mena se coucher dans une chambre, à laitage. A penne les frères sy étaient-ils endormis que logre arriva. Il se mit à renifler. Il disait dune voie forte :- ça sang la cher fraîche ! Fiche outil pour les élèves ayant des difficultés avec utilisation du dictionnaire Patte / Pâte Vert / Vair / Verre / Vers Laid / Les / Laie / LaitLaitage / Létage Penne / Peine Voie / Voix Sang / Cent / Sent / Sans Cher / Chère / Chair Ex: Fiche –outil pour les élèves très en difficultés. Patte : nf. membre articulé du corps des animaux assurant la marche. Ex : Le cheval est un animal à 4 pattes. Pâte : nf, produit alimentaire à base de semoule de blé. Ex : Jadore les pâtes et le riz !

19 c - Les « homocartes» (cycle 2 et 3) Gagner le plus grand nombre de cartes jumelles. Les cartes sont disposées en deux ensembles : les cartes rouges, face visible côté images, les cartes vertes, face visible côté mots. Le joueur doit rapprocher la carte image rouge avec la carte mot verte correspondante. Prolongement possible : construction dautres cartes avec les élèves

20 c- Le « devinmot » (cycle 3) Deviner un mot et donner son orthographe avec le moins dindices possible. Support : piste type « Jeu de loie » Définition du mot : Besoin de manger dû à la contraction de lestomac vide. Définition de son homonyme : Cest la dernière partie de quelque chose. Un mot de la même famille : Famine. Réponse : Faim

21 d - LA SYNONYMIE: Je dirais même… Cycle 3 A la manière des Dupont/Dupond des albums de Tintin Séance 1 : Repérer et utiliser des synonymes Présenter aux élèves une planche de BD,les laisser élaborer la consigne Travail par 2 Mise en commun: il existe des synonymes proches et dautres plus éloignés, souvent ils appartiennent à des registres de langue différents

22 Séance 2 : Rechercher des synonymes Une planche des Durand et Durant avec des bulles vierges où ils vont écrire les dialogues. Utiliser le dictionnaire pour rechercher 4 mots quils connaissent et noter leurs synonymes. Ensuite, les binômes vont écrire seulement les bulles de la partie A. Echanger les planches, ils complètent les bulles ( partie B) de la planche dun autre binôme en employant à chaque fois le synonyme le plus proche. Correction: chaque binôme corrige sa planche initiale. Mise en commun, noter les remarques des élèves sur la fiche synthèse :les nuances, les registres de langue

23 Séance 3 : Élaborer une leçon et travailler la notion de synonymie dans tous ses aspects Exercices de systématisation Séance 4 : produire un texte en évitant les répétitions 1) faire produire une recette sans utiliser les verbes : faire et mettre, avec la possibilité dutiliser le dictionnaire. 2) Demander aux élèves de produire un dialogue entre deux personnages sans utiliser le verbe dire LES SYNONYMES Des mots ou expressions de même nature qui ont le même sens ou qui sont de sens voisins sont des synonymes. Ex : Il est rapide. = Il est vif. Les synonymes se différencient par des nuances de sens. Ex : un cri = un appel On utilise des synonymes pour éviter les répétitions ou enrichir un texte. Le synonyme dun mot appartient toujours à la même classe grammaticale. le synonyme dun nom est un nom : un livre = un manuel le synonyme dun adjectif est un adjectif : heureux = gai le synonyme dun verbe est un verbe : casser = briser le synonyme dun adverbe est un adverbe : lentement = doucement Les synonymes appartiennent souvent à des registres de langues différents : peur / frousse

24 e- Lantonymie: Reconnaître et utiliser les antonymes Texte de départ « Chers ennemis ! » Yack Rivais Séance 1 : Découvrir la notion de contraire dans un procédé décriture hypothèses sur: « Histoire de bonnes sorcières méchantes » Lecture magistrale du texte + littéraire. Dégager le procédé décriture demander de surligner les couples de mots contraires sur une photocopie. Mise en commun Mise en commun: distinguer les couples de mots contraires comme : jour/nuit,… de mots ou dexpressions qui signifient linverse mais qui ne sont pas des antonymes tels que : basse et cinq étages … Enfin, expliquer le titre et faire la synthèse sur les contraires.

25 Séance 2 : Comprendre que les contraires sont de même classe grammaticale observer les couples de contraires et en déduire que le contraire dun nom est un nom, celui dun verbe est un verbe… Par binôme, ils classent les couples de mots dans un tableau Séance 3 : Connaître la formation des contraires A partir du tableau, demander aux élèves de repérer la formation des contraires. Par binômes, ils essaient de formuler une règle pour former les contraires. NOMVERBEADJECTIFADVERBE jour - nuitallumer- éteindrevieille – jeuneau loin – à proximité

26 Mise en commun + structuration dune règle pour mettre en évidence la formation des contraires : - soit en employant des mots dune autre famille - soit en ajoutant des préfixes :dé-, dés-, il-, in-, im-, ir-, Exercices dapplication sur la formation des contraires. Séance 4 : Transformer un texte « à la manière de Yack Rivais » Réinvestir le travail effectué sur les contraires, évaluer les acquisitions des élèves, écrire un texte à la manière de Yack Rivais. Fournir plusieurs textes de départ puis réécrivent le texte en ajoutant les mots ou expressions contraires

27 f-Des mots transversaux : arête, sommet, face 1) Demander aux élèves de compléter trois phrases Une arête cest… Un sommet cest… Une face cest….. Mise en commun et production dune affiche 2) Lecture dun texte sur la montagne où apparaissent en contexte les trois mots Discussion et ajustement de laffiche –outil. Légender une photographie du massif du Mont Blanc avec les trois mots

28 3) En géométrie, étudier une pyramide et légender le solide Ajustement de laffiche – outil 4) Ecrire un message à un autre élève lui permettant de choisir le bon solide. 5) Trouver des mots ayant plusieurs sens : ampoule, bouton, pièce, …. Chercher en petits groupes les différents sens de chacun. Exemple : Ampoule blessure capsule de médicament objet qui éclaire

29 f- Le jeu du « mot commun » cycle 2 Mise en place dun rituel de 15min. environ. Faire découvrir aux élèves un mot polysémique. Lecture de plusieurs définitions par des élèves et affichage des bandelettes au tableau de manière circulaire autour dun point dinterrogation qui représente le mot commun à trouver. Pendant ces lectures, les élèves tâtonnent sur leur ardoise ; ils écrivent un mot, leffacent…….. Le maître affiche sous le point dinterrogation un indice supplémentaire : le genre du mot

30 Proposition des élèves, débat pour ne garder que le mot commun à toutes les définitions. Production écrite dune phrase par chaque élève contenant le mot Lecture des phrases à haute voix avec un élève qui pointe à chaque fois la bonne définition. Prolongements possibles : jeux de mimes: donner à chaque groupe de 3 élèves une pochette contenant un « mot commun » et toutes ses définitions. Par le mime, ces élèves doivent mettre en scène chacune de ces définitions. Les spectateurs auront à trouver le « mot commun »

31 Chaque groupe a une définition différente. Mise en commun, les élèves se rendront compte que chaque proposition scénique, différente pourtant des autres amène au même mot. 6 équipes, leur proposer 2 « mots communs » : les équipes A,C et E ont le même mot, et B, D et F ont lautre mot mais avec des sens différents. Chaque équipe ignore avec quelles autres équipes elle partage le même mot. Après les mises en scène, les équipes ayant le « mot commun » doivent se retrouver. - création de devinettes à la manière dun « Qui suis-je ? »

32 2- Dérivation: comprendre un mot à partir de sa famille (cycle 3) Objectif : repérer les préfixes et suffixes et leurs nuances séance 1 : un passage résistant, identifier le processus de formation des mots en relevant les mots peu ou mal compris: ex: informe ; enfourner malodorantes ; encercler ; déglinguer ; grisâtres ;présentoir ; innombrable ; … séance 2 : chercher collectivement une procédure pour arriver à une meilleure compréhension : entourer le radical et souligner préfixes et suffixes. Par 2, retrouver dans chaque mot le radical, la première unité de sens. Faire suivre dune mise en commun, avec explicitation de leur démarche et constitution dune affiche collective. La formation des mots Il existe deux sortes de mots : Les mots simples ( mot de base ou radical) : four Les mots construits sont formés à partir des mots simples, ils sont aussi de deux types : Soit des mots dérivés : formés en ajoutant soit un préfixe (informe ), soit un suffixe (grisâtre), soit les deux (enrubanné). Les préfixes et les suffixes ajoutent une information au mot de base. Tous les mots construits à partir du même mot simple sont de la même famille, ils parlent de la même chose : glisser, glissade, glissement, glissant Soit des mots composés : formés de deux mots simples séparés par un tiret ex : pêle-mêle, gagne-pain

33 Séance 3: faire émerger les différents préfixes et suffixes connus et comprendre leur signification Leur présenter de planches Dupont/Dupond de Tintin, et analyser avec eux comment fonctionne leur dialogue.

34

35 séance 5 -confronter les élèves à dautres affixes rencontrer dans les autres matières. consigne : « Par deux, vous allez choisir trois mots (avec des préfixes ou suffixes différents), les employer dans une phrase puis essayer de trouver le sens du préfixe ou du suffixe. » Mise en commun: les phrases et le sens des ajouts sont validés par les pairs puis élaboration collective dun outil final ExemplesPRÉFIXES Signification impoliin, im, il, ir, mal, dé, dés, mé contraire recoifferre-recommencer souterrainsou-dessous microfilmmicro, miniplus petit supermansur, super, hyperau dessus, excès monoskimono, uniun seul bicyclettebideux triotritrois polygonepoly, multiplusieurs interclasseinterentre

36 Jeu du « Jamais seuls ». (cycle 3 ) Regrouper des paires de mots selon leur préfixe, suffixe et radical. 1)Découverte du jeu: incroyable plongeur reconstruction refaiteconnaissancemangeable plongercarnivoremangeable croiremangeur inconnu herbivore 2) Familiarisation avec le jeu. extérieurrangementbousculademalheur orientationinconnudésherberterrestre patiencegranivorebarbueffleurer pouletteboucheriebrouillerfleur potablevisibleaisancevantard porcheriemangeoireenfermerterritoire

37 inconnu_____________ même préfixe ___________________ ___________________ mangeoire__________ Immangeablemême radical ___________________ ___________________ visible_______________ même suffixe potable______________ ____________________ séances suivantes : mise en œuvre des jeux sous forme dateliers + Variantes. jeu avec faux amis jeu étendu (mots dérivés + synonymes + antonymes) jeu inversé : donner toutes les informations de droite et trouver le mot de gauche

38 3- « Chantons avec les mots dorigine étrangère » 1) Chanson Le Polyglotte dHenri Dès 2) Recherche dautres mots et écriture de nouveaux couplets. Dictionnaire des mots dorigine étrangère (Henriette Walter, Larousse) 400 histoires de mots (annexé au Robert Junior CE-CM)

39 Outils pour conserver et manipuler le lexique Bruno Arcangioli Brigitte Macchiarella Ingrid Roudil Arnaud vincent PEMF- Ecole de La Gazelle 2008

40 La grille sémique des verbes de déplacement.( GS –CP) Séance de construction de la grille faisant suite à des activités de danse. Comment se déplacer? vite sur les pieds en lair avec laide des mains sur les genoux à plat ventre vers le côté à genoux (+)+ ramper + sauter ++ tourner +(+)+ sautiller +++(+) marcher (+)+ en pas chassés +++ «en crabe » (+)++ courir ++ à quatre pattes (+)++

41 La grille sémique ( cycle 2 et 3) Domaine : sémantique Type dactivité: Structuration Cest manger… RapidementLentement Avec les dents Sans mâcher Comme un cochon ProprementBeaucoup Un peu Dévorer Engloutir Bâfrer Gloutonner Picorer Déguster Grignoter Gober Avaler Sempiffrer Bruno ARCANGIOLI école M. Soboul, 2007

42 Les marguerites: Constats : en cycle 3, les outils à notre disposition ne nous apportaient pas une complète satisfaction et malgré tout le travail effectué en vocabulaire, on ne voyait que peu damélioration au niveau des productions décrits. Besoins : un seul outil, visuel pour que les élèves puissent se repérer, quils puissent aussi facilement le manipuler et utilisable dans tous les domaines de compétences Objectifs : mémoriser, récapituler, manipuler et réutiliser le vocabulaire rencontré.

43 1ère étape : Rencontre du vocabulaire en contexte : Rencontre du lexique en contexte: lectures de roman, dalbum, sciences….. On fait une première explicitation du mot dans son contexte. Garder une trace: comment et sous quelle forme ? 2ème étape : Décontextualiser et récapituler - La forme de loutil : la fleur, le papillon, le soleil - Le cœur: lien entre tous les mots que lon récolte :le titre de lœuvre, le domaine, le théme, …, un souvenir de lendroit, du moment où on la rencontré - Nombre de pétales (dailes, de rayons) varie en fonction des choix pédagogiques de lenseignant et des suggestions des élèves.

44

45

46

47

48

49

50 Elaboration des fiches : collectivement : il sagit du vocabulaire relevé collectivement au cours de létude dun texte ou au cours dune séquence de sciences. individuellement : « les mots que je veux garder » ou « mots que jaime », qui se justifie par lapproche personnelle et affective que lon a des textes. extension à la maison : demander aux élèves de faire des recherches supplémentaires afin denrichir un thème, des expressions… lien avec la famille, faire parler autour du vocabulaire.

51 Dans le domaine littéraire Dans le domaine de la littérature : le titre des pétales peut varier selon lorientation des choix de lenseignant ou la particularité de lœuvre (exemple : Piège à Fées Marie-Sabine Roger, mots inventés) affiche collective – les mots que je veux garder ( que jaime) – les mots importants ou qui résument – les mots découverts ou incompris – les mots qui évoquent un champ associatif : exemple la peur – les synonymes et les contraires – les mots inventés – les mots empruntés à une autre langue – les mots dun genre : exemple : policier – les mots autour dun mot clé : le champs lexical de chercher – les expressions avec des noms danimaux, de fruits,…

52 Dans les autres domaines Les mathématiques : les 4 pétales regroupent les quatre domaines: numération, calcul, géométrie, problème. Les sciences :dans chaque pétale on inscrit le titre de la notion étudiée. Ex: en CE2 : Les os et les muscles, La chaîne alimentaire, Les états de leau et Les arbres. Histoire et géographie : un pétale par période. Possibilité dorganiser cette collecte en art visuel, en EPS, en musique…, en fonction de la vie de la classe, de ses centres dintérêts et des projets.

53

54

55 3ème étape : Manipuler le lexique dans des contextes différents Activités à loral : la restitution de récit, la lecture à trous, le jeu du joker ( les élèves essaient dutiliser à loral 3 fois le mot pour que celui-ci leur appartiennent), utilisation du lexique par lenseignant…

56 3ème étape : manipuler le vocabulaire en utilisant loutil : Activités à lécrit : production décrits : poème, portrait… le texte à trous, le jeu des devinettes réponse à choix multiples, les mots croisés, les mots cachés,

57 Défi vocabulaire Cite quatre noms darbre : ………………………....... ……………………………… Que veut dire indésirable ? …………………………….. Donner le plus de synonymes denquêter : …………………. ……………………………… Que veut dire décroissant ? …………………………….. Donne 2 synonymes de gros : ……………………………… Que signifie rassis ? ……………………………… Quelle expression signifie : raconter des salades …………………………….. ……………………………… Que signifie rictus ? …………………………… ……………………………… Trouve le contraire de jovial: …………………………….. ………………………………

58

59

60 Pour conclure Outil perfectible Outil manipulé par les élèves Réservoir pour les productions décrits Utilisation plus importante du lexique dans les écrits et à loral Lien entre la grammaire et le vocabulaire (un mot est considéré sous plusieurs points de vue) Motivation à réaliser des devinettes et les résultats chiffrés lors des jeux sont très bons.


Télécharger "Enseigner le lexique à lécole primaire Ingrid ROUDIL Arnaud Vincent PEMF – IUFM de Nîmes."

Présentations similaires


Ads by Google