La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les instruments de mesure des paramètres La STAB Le détendeur Le compresseur Les bouteilles La combinaison étanche Sommaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les instruments de mesure des paramètres La STAB Le détendeur Le compresseur Les bouteilles La combinaison étanche Sommaire."— Transcription de la présentation:

1 Les instruments de mesure des paramètres La STAB Le détendeur Le compresseur Les bouteilles La combinaison étanche Sommaire

2 Le Matériel Niveau 2

3 dévoluer de manière autonome Le plongeur niveau 2 doit posséder les compétences qui lui permettent, lorsque lensemble de la palanquée est constitué de plongeurs majeurs Niveau 2 minimum, dévoluer de manière autonome dans l'espace médian et de pouvoir y intervenir. Introduction

4 Objectifs Connaître la gamme des matériels utilisés en plongée, incluant le matériel nécessaire à l'autonomie, et le matériel utilisé par dautres plongeurs (et non plus uniquement le matériel personnel). Ceci pour : –Savoir gréer, dégréer, –Savoir régler son matériel –Savoir contrôler son matériel ou celui des autres plongeurs –Connaître la conduite à tenir face aux pannes les plus fréquentes

5 Pourquoi ? Être AUTONOME Il va falloir devenir relativement autonome vis-à-vis du matériel : –Comment vous équiper ? –Quels critères de choix privilégier ? –Comment contrôler votre matériel ? –Comprendre les principes simples des différents matériels utilisés en plongée. –Faire face à des pannes simples.

6 Rappel : le matériel obligatoire Vous devez disposer : ordinateur –Dinstruments (ordinateur // « montre, profondimètre et tables ») pour mesurer ses paramètres à tout instant gilet stabilisateur –Dun gilet stabilisateur pour séquilibrer 2 sources dair –De 2 sources dair pour donner de lair Mais vous devrez aussi connaître les principes simples de fonctionnement des blocs, du compresseur…

7 Les instruments de mesure des paramètres Les instruments de mesures sont de plusieurs types : –Profondimètre : –Profondimètre : mesure de la profondeur. Certains mécaniques ne mesurent que la profondeur, dautres les timers, intègrent le temps dimmersion, la température, une alarme de vitesse de remontée –Ordinateur : –Ordinateur : plusieurs types –Boussole : –Boussole : orientation –Manomètre : –Manomètre : mesure de la réserve dair

8 Lordinateur : les fonctions Les fonctions de lordinateur (selon les modèles) : –Profondeur –Profondeur et profondeur max –Temps de plongée –Paliers –Paliers ou temps avant paliers –Alarme de vitesse de remontée –Alarme de vitesse de remontée (10m/min à 17m/min) –Température –Gestion de lair –Boussole –Gestion des mélanges –Enregistrement des profils –Gestion de leffort, de laltitude, ou de facteurs pénalisants

9 Quelques conseils pour bien choisir : Quelques conseils pour bien choisir : L'acquisition d'un ordinateur ne doit se faire qu'après une bonne formation et une certaine expérience de la plongée. Optez toujours pour la simplicité et l'efficacité : Facilité de lecture sous leau Facilité dutilisation Différence dalgorithme (vitesses de remontées) Fonctionnement à air seul ou au mélange Avec ou sans gestion de lair consommé Changement de pile Prix Lordinateur : les critères de choix

10 Ne pas oublier l'entretien : Ne pas oublier l'entretien : Rincez soigneusement l'ordinateur de plongée à l'eau douce après chaque plongée, puis essuyez-le de manière à ce que les contacts ne soit pas humide. Sinon, l'appareil reste en fonctionnement permanent ce qui réduit la longévité des piles. Rangez-le dans un endroit protégé des fortes chaleurs et à l'abri directe du soleil. Pour une plus grande fiabilité, faites-le tester au moins une fois par an. La pile doit être de préférence remplacée par un spécialiste qui en profitera pour faire un contrôle (joint détanchéité). Lordinateur : lentretien

11 Pas de plongée yo-yo 2 plongées par jour Pas de profil inversé (Avoir une table immergeable) Pas de changement de moyen de décompression entre 2 plongées le même jour Respecter les consignes du fabricant Attention, cest un moyen de décompression totalement individuel Lordinateur : limites dutilisations

12 Gilet de stabilisation gonflable Équilibre dans toutes les positions en immersion Tête maintenue hors de leau en surface

13 L'utilisation du gilet de stabilisation :L'utilisation du gilet de stabilisation : Les poissons trouvent naturellement leur équipement dans l'eau grâce à un petit organe interne : la vessie natatoire. Selon la quantité d'air qu'elle contient, le poisson remonte ou descend à volonté. Le plongeur moderne se sert du STAB, gilet de stabilisation, connu sous le nom de « stabilizing jacket ». Cest une réserve dair qui répond aux principe de Mariotte et dArchimède. Gilet de stabilisation gonflable Le gilet de stabilisation STAB. Le gilet de stabilisation est appelé plus couramment : STAB.

14 La STAB : Les fonctions Le gilet de stabilisation a plusieurs fonctions : -Stabilisation entre deux eaux -Stabilisation entre deux eaux : un point important, par exemple, pour le contrôle idéal au fond et au palier. -Amélioration de la flottabilité -Amélioration de la flottabilité en surface: le gilet joue le rôle d'une bouée, évitant la fatigue due au palmage de sustentation ou compensant le poids de la bouteille et du lest lors des déplacements en surface. C'est un accessoire de sécurité important qui permet de retourner au bateau ou au rivage même en cas de fatigue. -Remontée en cas de difficulté -Remontée en cas de difficulté : seul ou à deux, le gilet de stabilisation permet de regagner la surface dans de bonnes conditions et sans effort particulier.

15 Différents types de STAB Gilets enveloppants Pas de réglage. Permet un équilibre quelque soit la position. Facilite le maintien du visage hors de leau en surface Gilets réglables Plus facile à réaliser, plus fragile. Nombreuses coutures. Possibilités de réglages pour beaucoup de gabarits différents. Avec combiné latéral Gonflage très rapide avec un inflateur qui débouche directement dans lenveloppe. Possibilité de système de purge centralisé. Quelques améliorations à trouver… Type Wings Flotabilité importante, déportée vers larrière. Elastiscité de lenveloppe qui se rétracte au moyen de sangles lorsquelle est purgée. Bouées modulaires Bouée décomposée par éléments qui peuvent être achetés séparément.

16 Les détendeurs Donne de lair de manière constante et à la demande du plongeur Donne de lair à la pression ambiante Soins particuliers : - Pas de chocs ni d'écrasement. - Ne pas le laisser gréé sur la bouteille au soleil. - Après la plongée, le rincer à l'eau douce en obturant le filtre (bouchon). - Ne pas le bricoler. - Le faire réviser une fois par an. - Demandez conseils avant d'en acheter un.

17 Le 1er étage à piston

18 Le 1er étage à membrane

19 Le 2ème étage

20 Comment sy retrouver? Détendeur Premier étage Membrane Piston Non compensé/simple Compensé Sur compensé Non compensé/simple « Spécial froid » Compensé Assisté/effet dynamique Sur compensé « Spécial froid »

21 Avantages / Inconvénients Les critères de choix AvantagesInconvénients Piston simple Simplicité Robustesse Respiration plus difficile à faible pression dans la bouteille Piston Compensé Confort respiratoire Usure faible Plus Complexe Membrane simple Simplicité Robustesse Respiration plus difficile à faible pression dans la bouteille Membrane compensée Confort respiratoire Plus agréable en environnement froid Complexité Usure rapide de la membrane Les critères de choix: Étrier ou DIN Nombre de sorties HP et MP Membrane ou piston Marque, coût à lachat et des révisions

22 Résoudre les pannes simples Panne courante : le détendeur qui fuse: Aujourdhui les détendeurs sont dit à « panne sûre » du fait quen cas de problème le détendeur se mettra en débit continu et par voie de conséquence délivrera toujours de lair. Le débit continu est le symptôme de panne le plus courant sur un détendeur. Cela se traduit par une fuite au niveau du 2 ème étage. Dans tous les cas de figures il faudra faire appel à un spécialiste, pour résoudre le problème.

23 Principales pannes et prévention : Un cas de fuite peut se situer au niveau de la fixation du 1 er étage de la bouteille. Cela est généralement dû au joint torique de la robinetterie. Si vous plongez avec un bloc personnel, pensez à avoir avec vous des joints toriques. Les joints toriques du 1 er étage peuvent aussi être endommagés. On voit alors de petites bulles dair sortir de la chambre humide. La soupape dexpiration peut être endommagée ou encrassée, ce qui fait apparaître des voies deau. Des fêlures du boîtier peuvent entraîner une inondation du 2 ème étage. faites faire cette opération par un spécialiste. Dans tous les cas, il suffit de changer la pièce endommagée. En dehors du premier cas, faites faire cette opération par un spécialiste. Résoudre les pannes simples

24 Le Compresseur Appareil mécanique permettant de comprimer un gaz respirable exempt de polluants (CO 2, CO, Vapeur dhuile, Vapeur deau, Poussières) à partir de la pression ambiante (1bar) jusqu'à la pression désirée (pour les bouteilles de plongée: 200, 230 bars...).

25 La compression se fait à partir de la pression atmosphérique. L'air aspiré sera comprimé par 3 pistons de tailles différentes dans 3 cylindres successifs (ou étages). Chaque étage est muni d'un clapet d'aspiration, d'un clapet de refoulement et d'une soupape de sécurité tarée. Le Compresseur

26 ÉlectriqueThermique Il y a 2 types de motorisation : Électrique ou Thermique : La prise d'air doit être mise en hauteur (CO et CO2) et doit être éloignée le plus possible des gaz d'échappement. Attention au sens du vent. Il y a un plusieurs systèmes de filtration: –Avant compression, filtre en carton absorbant pour élimination des poussières. –Après compression : Décanteur, élimination des particules d'eau par purge manuelle ou automatique. Filtre à charbon actif: retient les impuretés et le reste de vapeur d'eau mais ne retient ni le CO ni le CO2. Il doit être changé avant saturation (toutes les 20 h environ).Précautions: * Il faut éviter de gonfler trop brusquement une bouteille lors de son chargement car la pression diminue avec la chute de température. * Il faut éviter de vider trop rapidement une bouteille pour éviter la formation d'une condensation à l'intérieur de celle-ci. Le Compresseur

27 Station de gonflage Des consignes de chargement sont définies et établies dans les club. Il est nécessaire de recevoir une formation pour lutiliser.

28 Les bouteilles Les bouteilles d'utilisation courante sont en acier, certaines en aluminium (de durée de vie < à l'acier) ou en carbone sont beaucoup plus légères ( + de plombage). Il en existe différentes contenances 6l, 8l, 9L, 10L, 12l, 15L, 18L, qui pourront être couplées pour former des BI. Les capacités les plus courantes: - 2 x 10 L 200B / 4 m3 (poids » 30 kg) L 200B / 2,4 m3 (poids » 17 kg) L 200B / 3 m3 (poids » 21 kg) - 18 L 200B / 3,6 m3 (poids » 25 kg).

29 Marques didentitéMarques de service Nom du constructeur Lieu, année de fabrication N° dordre de fabrication Volume intérieur Pression de la 1ère épreuve Désignation du gaz contenu Pression de service Date de la dernière épreuve Poinçon des Mines ou de Lorganisme de certification Le Marquage des Bouteilles

30 réépreuve tous les 2 ans La législation oblige à une réépreuve tous les 2 ans. bouteille soit inventoriée au club visite annuelle réépreuves pourront être espacées de 5 ans Par dérogation, dans le cadre des clubs de plongée, sous réserve que la bouteille soit inventoriée au club, sous réserve qu'elle ait subi une visite annuelle par un Technicien en Inspection Visuelle et que cette visite ait été enregistrée, les réépreuves pourront être espacées de 5 ans Pour maintenir votre bouteille en bon état: il faut retarder au maximum les dégâts dus à la corrosion, ennemi n° 1 de l'acier. Pour cela : éviter les chocs - La manipuler avec soin, éviter les chocs qui pourront endommager la protection - Éviter les entrées d'eau et surtout d'eau de mer:. ne laisser jamais une bouteille vide robinet ouvert. conserver une pression d'air résiduelle afin de pouvoir purger l'orifice de la robinetterie avant gonflage.. ne videz jamais rapidement une bouteille afin d'éviter le givrage de la robinetterie et une condensation importante. Le Contrôle des Bouteilles

31 Type de bouteilles INTERVALLE ENTRE LES INSPECTIONS PERIODIQUES INTERVALLE ENTRE LES REQUALIFICATIONS PERIODIQUES Bouteilles de plongée métalliques 1 an 2 ans Dérogation si inscrit sur registre Club 1 an 5 ans Le Contrôle des Bouteilles

32 Les robinetteries DIN (Deutch International Norme) Étrier Double sortie Bi-bouteilles

33 Etrier / DIN ? Avantages Le plus répandu, peu fragile Peut supporter des pressions supérieures à 230 bars Bien protégé, bonne tenue du joint Inconvénients Accrochage aux filets … La tenue du joint laisse parfois à désirer, surtout à létranger Fragilité au choc. Pas toujours compatible dans certains pays

34

35 La combinaison étanche Lutilisation de vêtements étanche est aujourdhui courante pour des plongées de loisir en eau froide ou très froide Il faut cependant une petite accoutumance à ce matériel spécifique, différent dune combinaison humide ou semi étanche. Apprenez dabord avec un moniteur et prenez de lexpérience sur de faibles fonds ! Un vêtement étanche se compose des éléments suivants : –Des manchons aux poignets et une collerette –Des bottillons intégrés –Une fermeture à glissière –Un inflateur, qui permet dinjecter de lair dans le vêtement Attention à votre immersion et tenue dans leau, car si vous vous retrouvez la tête en bas, lair au niveau des jambes ne pourra séchapper, et vous fera remonter

36 Intéressez-vous au matériel de ceux avec qui vous plongez. En cas de méconnaissance de nouveaux matériels, demandez des explications. Vous êtes de futurs autonomes Conclusion


Télécharger ppt "Les instruments de mesure des paramètres La STAB Le détendeur Le compresseur Les bouteilles La combinaison étanche Sommaire."

Présentations similaires


Annonces Google