La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un nouvel outil pour de nouvelles collaborations École dastrophysique du CNRS La Rochelle - mai 2006 François Cochard.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un nouvel outil pour de nouvelles collaborations École dastrophysique du CNRS La Rochelle - mai 2006 François Cochard."— Transcription de la présentation:

1 Un nouvel outil pour de nouvelles collaborations École dastrophysique du CNRS La Rochelle - mai 2006 François Cochard

2 Au programme La genèse Cahier des charges Description technique Diffusion de linstrument Développements & Perspectives

3 La genèse ?

4

5 Cahier des charges Haute résolution Optimisé pour des petits instruments Economique Simplicité de mise en œuvre Compatible avec de nombreux instruments (Télescope, caméras CCD, guidage…) –Taille –Poids –Tirage caméra CCD… et APN ! –Interfaces Guidage intégré, et autoguidage possible.

6 Description technique Architecture de type Littrow –optimisé pour D=200mm, F/D=10 R = max –0.116 A/pixel –Champ de 80 A (KAF04XX, Audine, ST7…) –Magnitude ~4 (200mm, 1h de pose) –Tout le spectre visible est couvert Châssis en tôles pliées – 1.7 Kg Bagues dadaptation à de multiples instruments Fente étroite réfléchissante (accessible) Plusieurs réseaux possibles (2400 t nominal) Lampe de calibration néon intégrée

7 Schéma optique

8

9 Configuration nominale

10 Diffusion de linstrument unités fabriquées 14 pays couverts

11 Diffusion de linstrument

12

13

14 Prochaines étapes Accompagner chaque observateur pour quil fasse des spectres de qualité. Généraliser lautoguidage. Du travail sur les outils de traitements, et la standardisation. Organiser des observations concertées.

15 Les enseignements La spectro passe à la vitesse supérieure chez les amateurs. Des observateurs viennent à la spectro sans être forcément passés par la découverte de limagerie CCD. Dans plusieurs pays, on voit des communautés dobservateurs qui se constituent. La communauté française est particulièrement bien structurée. Le Lhires III devient un standard de fait chez les amateurs.

16 Ont participé… François Colas Yvon Rieugné Benoit Minster Pierre Maquart Joël Setton Raymond David François Cochard Patrik Fosanelli Christian Buil Olivier Thizy André Rondi Olivier Garde Jean-Pierre Masviel Merci !.. Steve Dearden


Télécharger ppt "Un nouvel outil pour de nouvelles collaborations École dastrophysique du CNRS La Rochelle - mai 2006 François Cochard."

Présentations similaires


Annonces Google