La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Infections à Clostridium difficile : incidence et caractérisation des souches responsables dinfection en France. » Etude ICD-Raisin 2009 Mars à Août.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Infections à Clostridium difficile : incidence et caractérisation des souches responsables dinfection en France. » Etude ICD-Raisin 2009 Mars à Août."— Transcription de la présentation:

1 « Infections à Clostridium difficile : incidence et caractérisation des souches responsables dinfection en France. » Etude ICD-Raisin 2009 Mars à Août 2009

2 Rappels (1) Bactériologie 1935 : Découverte chez lenfant par Hall et OToole de Bacillus difficilis (40% de nn « normaux » de 1 à 10 jours) Bacilles gram positif Mobiles (péritriche) Anaérobie strict S-layer Spores Habitat Intestin de lhomme et de nombreuses espèces animales (y compris oiseaux et reptiles) Sol Eau : Rivières, lacs, eau de mer, piscine Végétaux crus…

3 Rappels (2) Pouvoir pathogène pour lhomme Enfant de moins de 2 ans –25 à 80 % de porteurs « sains » (absence ou immaturité des récepteurs pour les toxines ?) Adulte –2 à 5 % de porteurs « sains » –10 à 20 % à lhôpital –Taux augmente avec les traitements antibiotiques 30 % des diarrhées post antibiotique 50 à 80% des colites associées aux Atb 95% des colites pseudomembraneuses (CPM) Clinique très variée : asymptomatique à CPM gravissime (rechutes fréquentes)

4 Physiopathologie des ICD Microbiote intestinal Rupture de leffet barrière Colonisation par C difficile Multiplication CD Toxines + CD Toxines - Diarrhée, CPM antibiothérapie age, maladies sous jacentes, durée hospitalisation anticorps Asymptomatique + Guérison Traitement Récurrence (20 à 30 %) ½ réinfection ½ rechutes Décès (1 à 2 %) Contamination exogène (spores) - Anticorps = 0

5 Le contexte

6 : émergence de C. difficile de PCR-ribotype 027 en Europe Janvier 2006 – mars 2007 : épidémie dans le nord de la France (signalement externe et CNR) –46 épisodes signalés (31 cas groupés, 530 cas) Episodes dinfection à C. difficile, par type de souche, France, janvier 2006 à mars 2007 (n=147)

7 Etude ICD-Raisin 2009 objectifs estimer lincidence nationale des ICD, afin de disposer de données de référence françaises ; décrire les caractéristiques (origine, sévérité) des cas dICD recensés ; caractériser les souches responsables dinfection et évaluer leur diffusion sur le territoire. sensibiliser les ES à la surveillance des ICD, en fournissant des outils dautosurveillance leur permettant de mesurer et suivre simplement leur incidence des ICD, en dehors de toute situation épidémique. générer des hypothèses de recherche à partir de lanalyse descriptive des données recueillies.

8 Méthodes 2 volets : Volet épidémiologique (durée 6 mois) –Surveillance locale : fournir aux établissements de santé (ES) des outils standardisés dautosurveillance, leur permettant de mesurer et suivre simplement leur incidence des ICD –Surveillance nationale : estimer lincidence nationale des ICD afin de décrire leurs caractéristiques (origine, sévérité) et de disposer de données de référence françaises, en dehors de toute situation épidémique. La charge de travail des établissements de santé est volontairement limitée au recueil de quelques variables simples avec une transmission des données agrégées facilitée par un outil web spécifique (Voozanoo). Volet microbiologique (1 mois, en mars 2009) Caractériser les souches responsables dinfection et évaluer leur diffusion sur le territoire. Volet optionnel dépendant des capacités de laboratoire de létablissement de santé à isoler C.difficile en culture

9

10 Cas en court séjour (exemple de saisie mai 2009)

11

12 Les cas présence dune diarrhée (définition de laboratoire : « selles prenant la forme du pot ») ou de mégacôlon toxique, ET confirmation de la présence de toxine de C. difficile (A ou B) ou culture de selles positive pour une souche toxinogène par le laboratoire (selon les recommandations du CTINILS), OU diagnostic de pseudomembranes lors dune sigmoïdoscopie ou dune colonoscopie, OU diagnostic histopathologique de colite à C. difficile (avec ou sans diarrhée). définition origine

13 Résultats : participation au volet épidémiologique

14 Participation en Limousin 39 établissements interrogés 13 réponses 1 participant à lenquête + Antilles Guyane

15 Résultats : incidence ICD en CS mars à août 2009 (105 ETS)

16 Résultats ICD en court séjour

17 Résultats CHU en CS CHUnational Total admissions Total journées hospitalisation Nbe de nouveaux cas recensés incidence sur la période détude Cas acquis / 1000 admissions Cas acquis / JH 0,73 1,33 0,64 1,33 Origine des cas Acquis établissement Importés dun autre ETS Importés dune EHPAP Communautaires Inconnue Décès et formes sévères Décès Dont décès liés Formes sévères Formes simples Sévérité inconnue * (944 suivis à 30 j)

18 Densité dincidence CS (tous les cas)

19 Densité dincidence CS (cas acquis)

20 Résultats : incidence ICD en MS et LS mars à août 2009 (95 ETS) AS : associée aux soins

21 Résultats ICD moyen et long séjour

22 Résultats CHU en MS et LS CHUnational Total admissions Total journées hospitalisation Nbe de nouveaux cas recensés9297 incidence sur la période détude Cas acquis / 1000 admissions Cas acquis / JH - 0,67 - 0,93 Origine des cas Acquis établissement Importés dun autre ETS Importés dune EHPAP Communautaires Inconnue Décès et formes sévères Décès Dont décès liés Formes sévères Formes simples Sévérité inconnue * (223 suivis à 30 j)

23 Densité dincidence MS et LS (tous les cas = cas acquis)

24

25

26


Télécharger ppt "« Infections à Clostridium difficile : incidence et caractérisation des souches responsables dinfection en France. » Etude ICD-Raisin 2009 Mars à Août."

Présentations similaires


Annonces Google