La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Relation entre les traits fonctionnels des espèces végétales et leur efficacité pour la protection contre lérosion dans les milieux marneux érodés de montagne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Relation entre les traits fonctionnels des espèces végétales et leur efficacité pour la protection contre lérosion dans les milieux marneux érodés de montagne."— Transcription de la présentation:

1 Relation entre les traits fonctionnels des espèces végétales et leur efficacité pour la protection contre lérosion dans les milieux marneux érodés de montagne Mélanie BURYLO, Cemagref Groupement de Grenoble, UR Ecosystèmes Montagnards, 2 rue de la papeterie, BP 76, Saint Martin d Hères, , Dans les bassins versants marneux des Alpes du Sud, lérosion et le ravinement des terrains conduisent à une production importante de sédiments responsables de lenvasement des cours deau et de laugmentation du risque dinondation en aval du bassin versant de la Durance. Des ouvrages de génie biologique, sous forme de barrières végétales, sont installés dans le lit des ravines dégradées à lamont des bassins versants torrentiels. Ils permettent de piéger les sédiments en transit et de créer des atterrissements de sédiments, zones stables sur lesquelles des communautés végétales peuvent se développer naturellement et jouer leur rôle de protection des sols. Dans un contexte de restauration écologique et de gestion minimale, il est important de pouvoir prévoir limpact des interventions. Lobjectif est maintenant de savoir si cette végétation colonisatrice sera efficace pour le contrôle de lérosion. Pour être efficace dans la protection des sols contre lérosion, les plantes doivent : 1. résister aux contraintes érosives ce qui comprend : - résister au déracinement - résister à lensevelissement 2. permettre de réduire lérosion en : - stabilisant les sols grâce à leur système racinaire - piégeant les sédiments en transit dans le lit des ravines. Contexte et problématique de la thèse Lobjectif de cette thèse est donc de prévoir, à laide traits fonctionnels, lefficacité des espèces végétales dans les quatre fonctions identifiées précédemment. Les questions suivantes sont posées: - Est-ce que des espèces ayant des performances différents dans les fonctions de résistance aux contraintes environnementales et de protection des sols, diffèrent du point de vue de leurs traits? - Quel est le trait, ou lensemble de traits, permettant de prévoir la réponse des espèces aux contraintes érosives et leur effet sur les processus érosifs? Pour répondre à la problématique de cette thèse, la démarche consistera, pour chacune des quatre fonctions décrites, à coupler des mesures de traits à des mesures de la performance des plantes. Objectifs et démarche expérimentale Ce projet de thèse se place donc dans le champ de lécologie de la restauration appliquée aux terrains marneux érodés de montagne. Les résultats devront permettre de mieux diagnostiquer lefficacité des communautés végétales se développant sur dépôts marneux pour la protection des sols, et, le cas échéant, de mieux orienter les règles dingénierie écologique à appliquer. Ils permettront également didentifier, à léchelle des ravines marneuses restaurées, les seuils de biorhexistasie pour lesquels la dynamique végétale prend le dessus sur la dynamique érosive. Cadre scientifique et modes de valorisation Directeur de thèse : Thierry DUTOIT de lUniversité dAvignon Encadrant de thèse : Freddy Rey du Cemagref de Grenoble


Télécharger ppt "Relation entre les traits fonctionnels des espèces végétales et leur efficacité pour la protection contre lérosion dans les milieux marneux érodés de montagne."

Présentations similaires


Annonces Google