La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

EXERCICES DAPPLICATION :. Chronologie des événements ayant modelé la région de Clermont-Ferrand. Mise en place dun socle cristallin granitique (solidification.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "EXERCICES DAPPLICATION :. Chronologie des événements ayant modelé la région de Clermont-Ferrand. Mise en place dun socle cristallin granitique (solidification."— Transcription de la présentation:

1 EXERCICES DAPPLICATION :

2 Chronologie des événements ayant modelé la région de Clermont-Ferrand. Mise en place dun socle cristallin granitique (solidification lente en profondeur dun magma). Mise à jour du socle par remontée de cette structure profonde et érosion. Activité volcanique de lappareil situé à larrière-plan (car sa coulée parait recoupée par la faille). Phase tectonique dextension qui fracture le socle et provoque leffondrement en gradins de la plaine de la Limagne. Comblement partiel de cette dépression par des dépôts sédimentaires 1. La rivière Allier dépose une première terrasse alluviale. Mise en place dun nouvel appareil volcanique; la coulée de lave recouvre la coulée précédente, descend le rebord faillé de la plaine et recouvre partiellement la terrasse. LAllier poursuit son travail dérosion : lavant de la coulée est déblayé, le lit est surcreusé (déblaiement de la terrasse précédente et des dépôts 1). Une nouvelle terrasse est déposée.

3 A propos des Alpilles Identification des phénomènes: Strates : sédimentation avec principe de superposition, principe de continuité (Crétacé inférieur et supérieur), milieu marin (calcaire récifal + oursins) Déformations des strates : plissement dans un contexte de convergence Discordance : suppose érosion et donc émersion, régression, sédimentation, Distinction des milieux continentaux et marins Chronologie des évènements: - Crétacé inférieur à la base du profil : sédimentation marine - Pli affectant Crétacé inférieur: post sédimentation marine - Discordance Miocène / Crétacé sup. : émersion & érosion -Dépôt Miocène : sédimentation marine postérieure à lémersion (retour de la mer).

4 Question: Grâce à un raisonnement rigoureux, réalisez une datation relative des quatre événements indiqués sur le document et visibles sur la coupe géologique présentée, puis établissez leur chronologie. Les quatre événements à prendre en compte: la faille, la phase de plissement, la surface dérosion, le dépôt de calcaires et grès. (Citez les principes utilisés lors de votre raisonnement)

5 Pour placer les quatre événements dans le temps, relativement les uns aux autres, il nous faut utiliser les principes de la datation relative. La faille (principe de recoupement) (ce nest pas, à proprement parler un événement, mais le résultat dun événement tectonique) est postérieure à la formation de tous les terrains, puisquelle les recoupe tous. La phase de plissement (principe de recoupement) est postérieure à la formation des calcaire et grès (quelle affecte) mais antérieure à la formation des calcaire et molasse qui reposent en discordance sur les terrains plus plissés anciens. La surface dérosion (principe de superposition) est postérieure à la formation des calcaires à rudistes, mais antérieure aux dépôts fluvio-lacustres. Enfin le dépôt de calcaires et grès (principe de superposition) est antérieur au plissement et à la faille (qui le recoupe). Il recouvre les dépôts fluvio-lacustres (et il leur est donc postérieur) mais est recouvert par le dépôt de calcaires et molasse (il est donc antérieur à ce dépôt).

6 La chronologie est donc : Faille [inverse ici, dans un contexte compressif] [ puis dépôt de la couche de calcaires et molasse] Plissement Nouvelle phase sédimentaire, avec, en particulier dépôt des calcaires et grès Erosion du calcaire marin à rudistes (après émersion) [Dépôt du calcaire à rudistes, en milieu marin]

7 1.C1 Quel est le terrain le plus ancien, visible en affleurement sur ce bloc diagramme? 2.d. trangression avec dépôt du miocène c. émersion puis érosion b. plissement a. dépôts crétacé –éocène 3. Discordant (discordance 4. Plissement entre la fin du dépôt e3 et le miocène m : Miocène e : Eocène c : Crétacé

8 Correction : On peut observer que ce massif a des contacts tranchés avec les roches qui lentourent (il recoupe les terrains qui lentourent) : il est donc postérieur à la mise en place de celles-ci. Dautre part, les roches situées à son contact ont subi des transformations liées à sa mise en place; cela confirme quelles étaient là avant lui. Le granite est donc dune âge plus récent que les plus anciennes des roches métamorphisées à savoir le dévonien.

9 Chronologie des événements géologiques ayant permis la présence en surface du granite de Flamanville Dépôt en strates des roches sédimentaires. plissement de ses couches (aspect sinueux des contours des couches) et enfouissement à une profondeur importante. Injection du pluton granitique dans cette série sédimentaire; ce phénomène se produit nécessairement à grande profondeur. Transformation par métamorphisme des roches encaissantes sur quelques centaines de mètres autour du pluton magmatique; ces roches sont très transformées au contact du massif granitique (cornéennes), moins transformées à quelque distance (schistes). Érosion de la région ce qui amène en surface le massif granitique et son auréole de métamorphisme.

10 Exercice F Laffleurement du document b. montre une discordance entre deux séries de strates sédimentaires les strates calcaires A sont à peu près horizontales, donc non affectées par le plissement. Elles reposent sur les strates calcaires B très redressées. Le document a. donne les noms dAmmonites trouvées dans les strates A et B. Il est donc possible, connaissant les niveaux caractéristiques de ces espèces, donnés par le document c., de dater les strates A et B. Les strates A renferment Placenticeras polyopsis, caractéristiques du Santonien, étage du Crétacé supérieur. Les strates B renferment Perisphinctes plicatilis, Perisphinctes bifurcatus et Gregoryceras transversarium, Ammonites caractéristiques de lOxfordien, premier étage du Jurassique supérieur. On constate quau moins 59 millions dannées (146-87) séparent les deux formations géologiques. Le plissement est donc postérieur à lOxfordien, époque à laquelle se sont déposés les sédiments ayant donné naissance aux strates B, et antérieur au Santonien, époque à laque se sont déposés les sédiments à lorigine des strates A. Ceux sétant déposés sur une surface à peu près plane, une émersion, responsable de lérosion des strates B redressées, sest produite après les déformations du Jurassique supérieur, mais avant la transgression du Crétacé supérieur.

11 Plan possible pour une question de cours sur la chronologie relative : En introduction définir la chronologie relative : elle consiste à situer les évènements les uns par rapport aux autres : plus jeune que…./ plus vieux que… Présenter le plan : elle sappuie sur létude des relations géométriques entre les terrains géologiques (méthode physique) ainsi que sur létude du contenu fossilifère des roches (méthode paléontologique). I – La datation grâce à létude des relations géométriques entre les terrains géologiques Le principe de superpositionénoncé et schéma Le principe de continuité latéral énoncé et schéma Le principe de recoupement dans les séries sédimentaires : énoncé et schémas (cf doc 1, 2 et 3) dans les roches magmatiques : énoncé et schéma Le principe dinclusion: un fragment de roche en enclave dans un autre est antérieur à celle-ci. Schéma

12 II – La datation grâce à létude des fossiles 1. Les fossiles et la fossilisation : fossiles :restes ou moulages dorganismes ; fossilisation = phénomène exceptionnel ; renseignements apportés par les fossiles : fossiles de faciès et fossiles stratigraphiques. 2. Les fossiles stratigraphiques Evolution biologique : phénomène irréversible : apparition, disparition, diversification des formes vivantes. Chaque temps géologiques est caractérisé par un assemblage faunistique et floristique qui lui est propre. Les fossiles stratigraphiques permettent de dater les roches : Existence dans le temps brève Vaste répartition géographique Abondance Exemples : trilobites pour lère primaire et ammonites pour lère secondaire. Principe didentité paléontologique

13 Conclusion : construction dun calendrier des temps géologiques dans lequel le temps est découpé en unités (ères, systèmes, sous-systèmes) : cest léchelle stratigraphique. Le découpage est basé sur des changements de faunes et/ou de flores intervenus au cours du temps. Il sagit dune échelle relative sans référence à des âges en années et qui ne concerne que les temps fossilifères c'est-à-dire depuis 600 millions dannées.


Télécharger ppt "EXERCICES DAPPLICATION :. Chronologie des événements ayant modelé la région de Clermont-Ferrand. Mise en place dun socle cristallin granitique (solidification."

Présentations similaires


Annonces Google