La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L arrivée a Bangkok après 12 heures de vol et une dizaine dheures de sommeil cumulées sur les 4 jours précédents m est apparue délicieuse. Du soleil, de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L arrivée a Bangkok après 12 heures de vol et une dizaine dheures de sommeil cumulées sur les 4 jours précédents m est apparue délicieuse. Du soleil, de."— Transcription de la présentation:

1 L arrivée a Bangkok après 12 heures de vol et une dizaine dheures de sommeil cumulées sur les 4 jours précédents m est apparue délicieuse. Du soleil, de la chaleur, le tumulte urbain de cette ville que j aime tant. Bref, tous les ingrédients nécessaires pour se détendre. On s est installes dans une petite guest house dans Rambutree road, parallèle a la très touristique et commerçante Kao San Road;. Apres un petit green curry, j ai trainé mon loulou dans Chinatown, ce qui n est pas forcément évident le jour d une arrivée car le quartier chinois est l un des quartiers les plus bruyants et pollués de Bangkok mais j avais besoin de jeter un coup d oeil aux petites chinoiseries thailandaises. Le lendemain, j avais prévu un parcours du combattant; Jour de l anniversaire du roi qui est extrêmement respecté et idôlatré par tout le peuple, tout le monde arborait le T shirt jaune officiel portant l insigne de la royauté. Et croyez moi, c est vraiment impressionnant de voir des millions de gens habillés de la même façon. Une atmosphère festive régnait dans toute la ville; Au petit matin, nous avons fait les klongs qui sont les petits canaux qui partent du fameux fleuve Chao Phrat qui scinde la ville en deux, et s étendent entre les petites maisons sur pilotis: la Venise thailandaise; Les bateaux sur lesquels on embarque sont les fameux tails boat, surnommés ainsi à cause de leurs énormes moteurs.

2 Journée réservée à la visite des temples et du palais royal: le fameux temple du bouddha couché: 40 mètres de long, recouvert de feuilles d'or, le dessous des pieds nacré et le sourire narquois et mystique figé au milieu d'un visage très expressif. Le palais royal, dans lequel est exposée la fameuse statue de jade haute de 60 cm mais vénérée comme l'un des plus grands trésors de thailande, se présente comme un ensemble de temples tous plus dorés et décorés les uns que les autres, de portes sculptées, de stuppas dressées, d'imposantes statues, des fresques fraîchement mais magnifiquement restaurées... On y trouve même une superbe maquette dAngkor Wat en pierre.

3 Nous sommes ensuite allés au gré du hasard pour tomber dans un très joli parc (Lumphini Park) où nous avons eu la surprise de voir émerger d'un des petits lacs un énorme varan quasiment de la taille d'un chien. Impressionnant quand on ne s'y attend pas... On a rejoint Greg et sa copine peu de temps après, chez lui près de Victory monument, un quartier pavillonnaire bourgeois très peu fréquenté par les touristes. Nous avons attendu que la foule devant le palais royal se dissipe un peu car des millions de personnes y étaient réunis et nous sommes partis faire la fête... La fête à la thai: ca vaut le détour... Une sorte de teknival des plus kitchs: plusieurs scènes les unes à côté des autres avec des décors et des costumes bollywoodiens, des danses et de la musique thaies traditionnels mais également un ou deux concerts de rock thais devant lesquels de jeunes yabateux euphoriques sautent sauvagement... Au milieu de toute cette animation, des stands de bouffe à profusion dont de nombreux vendant des criquets, des cafards et autres délices frits qui craquèlent sous la dent... Rien ne vaut une bonne soirée thaie pour se mettre dans l'ambiance...

4 Enfin, nous n'avons pas pu quitter Bangkok sans visiter le très luxueux et récent Siam center, un centre commercial à l'architecture remarquable qui rassemble toutes les plus grands marques internationales de voitures, vêtements, maquillage et électronique... Nous sommes allés au sous sol visiter l'aquarium, construit très récemment. Hormis la diversité des espèces présentée, cet aquarium est étonnant de par la décoration des multiples bassins. On trouve des petits poissons dans un frigo ou dans un micro ondes spécialement aménagés en aquarium. D'autres part, le plus grand bassin, sous lequel on passe renferme un grand nombre de requins en tous genres, raies gigantesques et autres mérous imposants... Le détour en vaut la peine.

5 Nous avons pris le bus de nuit pour Chiang Mai. Un bus bien old school avec des rideaux froufrous roses aux fenêtres et une installation peu confortable. Après 12h de route, nous sommes arrivés au petit matin à Chiang Mai. Greg nous a emmené dans un immense hôtel étonnant par son architecture. Il se présente comme une énorme bâtisse rose sur 7 étages et les prix sont inversement proportionnels aux étages: Plus l'on monte, moins il y a de services accordés et moins le prix est élevé. Nous avons attendu que le soleil se lève et nous sommes partis chercher des motos à louer. Elliot s'est trouvé un petit scoot orange fluo sur lequel il a débuté ses premiers instants en deux roues: un peu branlants. Je suis monté derrière Greg et nous sommes partis dans la montagne voir un temple qui domine l'ensemble de la ville. La route était bien tortueuse mais mon loulou s'en est bien sorti jusqu'au dernier virage en épingle à cheveux. Heureusement la chute n'était pas méchante et il a pu repartir tout de suite, non sans quelques égratignures. Le temple en lui même est accessible après avoir grimper un majestueux escalier dont les rambardes ont la forme de serpents symbolisant les serpents protecteurs de Buddha, originellement à 5 têtes. Des petites filles adorables habillées selon la tradition des tribus des villages alentours se tressaient les cheveux. Le temple, malgré un tourisme trop intense conserve une atmosphère authentique et sauvage qui le différencie de ceux vus à Bangkok. Une immense terrasse offre une vue panoramique sur l'ensemble de la ville. J'ai sonné les fameuses cloches porte bonheur car il faut rappeler que les thais sont un peuple extrêmement superstitieux qui croient aux esprits maléfiques. Ainsi, une grande partie du culte religieux repose sur des préceptes de superstition. D'autre part et cela est vraiment choquant, à la sortie du temple, de nombreux stands vendent des billets de loto, ce qui dépare avec le caractère solennel et religieux du temple. Mais de plus en plus de gens amalgament la religion pure à leur superstitions voire à leurs rêves. Les cultes les plus pratiqués sont la combustion de bougies ou d'encens devant l'autel en récitant des prières, agenouillé. Après ce petit tour, nous sommes rentrés tranquillement à la tombée de la nuit et avons dîné dans un petit bar reggae, allongés sur des tapis et des coussins. Le soir nous sommes allés faire un petit tour dans le centre ville pour voir le night market, très décevant car cher par rapport aux prix pratiqués à Bangkok. Cependant, deux choses ont marqué nos esprits: Tout d'abord, les stands de bois sculptés. Les artistes prennent des troncs de bois entiers et sculptent l'intérieur de façon à obtenir des paysages, des champs de batailles avec des perspectives pouvant comprendre 4 ou 5 arrières plans. Le bois est travaillé de telle sorte que l'on dirait de la dentelle ciselée. D'autre part, et c'est le plus étonnant, on trouve des stands où des peintres et dessinateurs habiles dessinent des personnages à partir d'une photo avec une technique telle qu'ils apparaissent comme des copies parfaites des photos. Bien que sachant que ce sont des dessins, on a peine à y croire tant les détails de la peau, des vêtements sont précis et réalistes.

6 Le lendemain, nous avons repris la route direction Mae sai, à la frontière birmane. L'ambiance y est tout à fait hallucinante. La ville qui n'a pas grand intérêt en soi se présente de la façon suivante: une grande route principale, tout au long de laquelle on trouve des stands de nourriture, des magasins qui vendent de tout, allant de la lampe de poche, aux mini enceintes, en passant par des vêtements, des peluches, des lunettes de soleil et tant d'autres objets de mauvaises qualité, qui font pourtant le bonheur des touristes thais, venus tout spécialement par cars entiers pour effectuer du shopping. Au bout de la rue se trouve la frontière que l'on peut traverser à pieds ou en voiture. Nous avons continué sur la gauche pour trouver une guest house le long de la rivière qui sépare la Birmanie de la Thailande et dans laquelle des enfants s'ébattaient. L'ambiance qui règne dans cette ville est très oppressante car marquée par un nombre très élevé d'allers et venues entre les deux pays. Or, nous nous situons dans le triangle d'or qui est réputé pour les nombreuses tensions qui résident entre les cultivateurs d'opium et la police. Cette tension est palpable et met assez mal à l'aise. Greg ayant besoin de passer la frontière pour renouveler son visa, et un immense marché se trouvant de l' autre côté, nous avons décidé de le suivre et avons passé le premier poste de douane avant de traverser le pont et de nous apercevoir au second poste que le visa pour sortir du pays coûtait 500 bath par personne, ce qui est relativement cher. Nous avons rebroussé chemin. Malheureusement, nous nous sommes aperçus au retour que nous n'avions plus le visa thailandais. Il adonc fallu repasser la frontière, payer le visa pour repartir... Nous étions bien énervés mais bon une petite mésaventure ne fait de mal à personne.


Télécharger ppt "L arrivée a Bangkok après 12 heures de vol et une dizaine dheures de sommeil cumulées sur les 4 jours précédents m est apparue délicieuse. Du soleil, de."

Présentations similaires


Annonces Google