La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Politiques commerciales des grandes puissances Lahsen Abdelmalki René Sandretto La tentation du néoprotectionnisme Conclusion générale La tentation néoprotectionnisme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Politiques commerciales des grandes puissances Lahsen Abdelmalki René Sandretto La tentation du néoprotectionnisme Conclusion générale La tentation néoprotectionnisme."— Transcription de la présentation:

1 Politiques commerciales des grandes puissances Lahsen Abdelmalki René Sandretto La tentation du néoprotectionnisme Conclusion générale La tentation néoprotectionnisme Comment ? Pourquoi ?

2 L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances Figure 14.1 : Le néoprotectionnisme : une évolution paradoxale

3 L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances 6 % 3 % % Niveau moyen des droits de douane

4 L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances Tariffs of abominations (1826) Walker (1846) Morrill & War tariffs ( ) McKinley (1890) Smoot-Hawley (1930) Kennedy R. (1967) Tokyo R. (1979) Source : US department of Commerce, Uruguay R. (1993)

5 L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances Les tracasseries administratives Les normes techniques et sanitaires Les « accords » de commerce administré : RVE et EVI La protection monétaire Les subventions (déguisées) Cest un protectionnisme : è Cest un protectionnisme : plus raffiné Ô plus raffiné plus camouflé Ô plus camouflé

6 L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances Tous les pays protègent discrètement leur économie tout en proclamant haut et fort leur préférence pour le libre- échange et leur volonté de le réaliser Doù un divorce entre le discours politique et les pratiques effectives des gouvernements Comment expliquer ce néoprotectionnisme ? Comment expliquer ce divorce ?

7 L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances - Les crises exacerbent les tentations et les tensions protectionnistes - La dégradation de la situation économique intensifie la demande de protection (pression sur les gouvernements) - Explication pertinente mais incomplète. : Elle nexplique pas pourquoi le néoprotectionnisme prend des formes différentes de celles du protectionnisme antérieur. Elle nexplique pas le divorce entre le discours politique (résolument libre-échangiste) et les actions effectives des États. - Doù la nécessité daller plus loin dans lanalyse explicative Une explication évidente : le « protectionnisme de crise »

8 L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances Le réalisme (opportunisme) politique Cest lexplication la plus simple Basée sur le réalisme politique et le pragmatisme Exemple : quelles seraient les conséquences de létablissement du libre-échange en Europe ? Bénéfice = par an (pour une famille de 4 personnes) Les prix de nombreux produits baisseraient fortement : vêtements, automobiles, TV, radios, appareil photo, Caméscopes, lecteurs et enregistreurs de DVD, les CD, les DVD ; etc. Amélioration du revenu réel et du bien-être des consommateurs

9 L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances Dun autre côté, le libre-échange causerait dimportants dommages à des entreprises, des secteurs, voire des régions entières qui seraient sinistrées Sur le plan politique, le libre-échange nest donc pas payant (ce nest pas une bonne idée électoralement parlant), car les gains sont très dispersés (et relativement limités pour chaque individu) alors que les pertes sont fortement concentrées (et dun montant considérable pour chaque perdant : faillite dentreprises, perte demploi, etc.) Linfluence sociale et politique des gagnants (consommateurs) est bien moins importante que celle des perdants (les producteurs : syndicats ouvriers et patronaux ) Le libre-échange nest donc pas payant électoralement è Le libre-échange nest donc pas payant électoralement Le réalisme politique (suite)

10 L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances Le syndrome de la maladie honteuse (J. Bhagwati) Le néoprotectionnisme est initié par les pays anciennement industrialisés pour tenter de contrer le dynamisme des « NICs et NECs » Les pays anciennement industrialisés se protègent pour tenter de lutter contre la concurrence des pays à bas salaires Syndrome du « géant déchu » Ainsi sexpliquerait le passage : du Free trade (années 60-70) au Fair trade (années 80) puis au Managed trade (années 90 à nos jours)

11 L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances Lexploitation des failles du système multilatéral ou le défaut de la cuirasse (J. M. Jeanneney) Le néoprotectionnisme se développe dans les interstices qui échappent au contrôle ou qui sont ou mal contrôlés par lOMC - Les normes - Barrières bureaucratiques - Subventions déguisées aux exportations - Protectionnisme monétaire Jean-Marcel JEANNENEY : le GATT a été responsable du développement de ce nouveau protectionnisme « rampant » Au lieu de promouvoir le libre-échange, le GATT en aurait été finalement le fossoyeur

12 L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances La furtivité ) La furtivité (Sandretto, 1998) En utilisant des instruments de protection discrets, les gouvernements se protègent de manière « invisible » Ils évitent ainsi davoir à négocier des compensations Ils évitent les représailles Cest la meilleure explication du « divorce » : les gouvernements sont libre-échangistes en paroles, mais protectionnistes en action Analogie avec les avions furtifs : ne peuvent pas être détectés au radar De la même façon, les gouvernements protègent leurs industries de manière indétectable

13 L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances La furtivité La furtivité : les différentes générations davions furtifs américains Lockheed SR-71 Blackbird F-117 Nighthawk B-2 Spirit Lockheed Martin F-22A Raptor Lockheed F-35 Joint Strike Drone furtif Northtrop X-47 Pegasus

14 Furtivité ou leurre ? Thèse de la protection poreuse (Bhagwati) : La multiplication des BNT naurait quun faible impact négatif sur le commerce La forme actuelle du néoprotectionniste, basé sur les BNT sexpliquerait par le choix délibéré des autorités pour des formes de protection à faible efficacité, voire inopérante, afin de « brouiller les pistes » en donnant en apparence satisfaction aux forces protectionnistes, sans pour autant mettre en place un dispositif de protection véritablement efficace, de sorte à préserver ainsi un libre-échange relatif L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances

15 P. Messerlin (1995) : affirmer la porosité et, partant, linefficacité des BNT revient à dire « que mettre des glaçons dans leau dune casserole qui est sur le feu na pas dimpact sur la rapidité avec laquelle la température augmente », au seul motif que leau finit par bouillir Furtivité ou leurre ? L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances


Télécharger ppt "Politiques commerciales des grandes puissances Lahsen Abdelmalki René Sandretto La tentation du néoprotectionnisme Conclusion générale La tentation néoprotectionnisme."

Présentations similaires


Annonces Google