La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Politiques commerciales des grandes puissances Lahsen Abdelmalki René Sandretto La tentation du néoprotectionnisme Chapitre 10 La politique commerciale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Politiques commerciales des grandes puissances Lahsen Abdelmalki René Sandretto La tentation du néoprotectionnisme Chapitre 10 La politique commerciale."— Transcription de la présentation:

1 Politiques commerciales des grandes puissances Lahsen Abdelmalki René Sandretto La tentation du néoprotectionnisme Chapitre 10 La politique commerciale des États-Unis

2 Depuis longtemps, la politique commerciale des États-Unis contribue de façon déterminante à lefficacité économique du pays Toutefois, contrairement aux idées reçues, la caractéristique de cette politique nest pas louverture et la transparence, mais plutôt une certaine constance dans la gestion par ce pays de ses intérêts. Doù des attitudes et des discours en apparence contradictoires Par exemple, traditionnellement protecteurs de leur économie, les États-Unis nont soutenu le multilatéralisme quau lendemain de la Seconde Guerre mondiale. De nouveau, en difficulté sur le terrain industriel et commercial à partir de la fin des années 1970, ils sengagent timidement dans laccord de lUruguay Round En fait, il faut se garder dune vision manichéenne qui consisterait à considérer la politique commerciale américaine comme relevant dune seule et même démarche stratégique Lexécutif compose en permanence avec le Congrès, la société civile, les lobbies daffaires et dautres groupes de pression L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances

3 Léconomie américaine dépasse celle de lEurope depuis la fin du XIXe siècle Les agriculteurs comme les industriels, hostiles aux barrières douanières, expriment leur opposition à toute tentative douverture de léconomie depuis 1870 Les discours et les choix politiques des présidences américaines successives vont demeurer isolationnistes jusquaux premières années du XXe siècle Le secrétaire au Trésor, A. Hamilton, dans son Rapport sur les manufactures (1791), justifie la mise en place de protections aux frontières En 1890, le Tarif McKinlay instaure un taux prohibitif sur les biens susceptibles de concurrencer lindustrie locale Durant les années , le pays se referme sur lui-même En 1930, la loi Smoot-Hawley est promulguée Elle durcit les droits de douane Elle entraîne le ressentiment des pays tiers et quelques mesures de rétorsion L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances

4 Aux États-Unis, pour des raisons dordre historique, la politique commerciale est lobjet dune lutte de pouvoir entre le Congrès et lAdministration Le poids important de lexécutif dans la conduite de la politique commerciale a pour effet sa sensibilité aux multiples forces (lobbies) qui tentent dinfléchir les choix de politique extérieure La politique commerciale a la particularité dêtre formalisée dans un document unique : le Trade Agreement Act. Sa vocation permanente est la protection des intérêts commerciaux des États-Unis Le Trade Agreement Act de 1934 marque le début dune mutation dans lorientation de la politique commerciale qui a placé les États-Unis en position de puissance économique, financière et commerciale de premier plan Après 1945, le Trade Act fait de louverture réciproque une priorité de la politique étrangère des États-Unis Lobjectif est laccès aux marchés et aux ressources de la planète et lélimination des obstacles et des pratiques commerciales déloyales L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances

5 À partir de 1947, les États-Unis se posent plus que jamais en défenseurs du « monde libre ». La nécessité affichée dendiguer le communisme lincite à encourager le développement du libre-échange En réalité, les États-Unis sont devenus entre-temps la première puissance industrielle et financière du monde. Louverture répond-elle non seulement à un impératif politique, mais aussi au besoin qua le pays dasseoir lassise commerciale de sa puissance Jusquà la fin des années 1960, les États-Unis vont pousser leurs partenaires, grands et petits, à un effort douverture sans précédent (Kennedy Round) Durant les années 1970, le pays est confronté à un doute ses valeurs. les présidences successives de R. Nixon, G. Ford et J. Carter sont marquées par un repli politique et commercial sur la scène internationale. Cette période est symboliquement marquée par lavènement de R. Reagan à la présidence en novembre 1980 L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances

6 L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances

7 Source : CEPII, CHELEM-International Trade, CHELEM-GDP et CHELEM-Balance of Payments databases

8 A partir de 1988, la politique extérieure oscille entre des attitudes contradictoires qui créent un climat dincompréhension, voire de tension, entre les partenaires du G7 La priorité est désormais donnée à la consolidation intérieure Des études montrent le recul industriel des États-Unis par rapport au Japon, à lAllemagne et aux Dragons asiatiques. La politique étrangère se met alors au service des marchés extérieurs Depuis 2000, le discours des États-Unis continue oscille entre la fidélité au libre- échange et une pratique commerciale ferme à légard du reste du monde Des cycles caractérisent la politique commerciale : Les périodes dexpansion sont généralement associées au libre-échange Les périodes de crise, les pressions en faveur du protectionnisme sont très nettes En 2010, le déficit de la balance courante repart à la hausse (-487 milliards de dollars), après une baisse très forte en 2009 (-417 milliards contre -688 milliards en 2008). La tentation protectionniste reste persistante… L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances

9 Les principaux instruments de la politique commerciale des États-Unis sont : la Section dumping, la Section 201, la Section 301 et la Section super 301 La Section dumping Datant de 1916, elle dénonce la « prédation par les prix » Elle a beaucoup influencé les princes daction du GATT et de lOMC Laction antidumping se déclenche quand il y a prédation par le prix, mais aussi si les prix des importateurs sont inférieurs aux prix domestiques, quil y ait ou non intention de nuire. La Section 201 Elle apparaît dans le Trade Agreement Act de 1934 Son premier objectif était de permettre aux firmes américaines déchapper temporairement aux conséquences dune réduction importante des droits de douane. Cette clause a également été introduite dans la législation du GATT en tant que « clause de sauvegarde » (art. 19) L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances

10 La Section 301 La Section 301 apparaît dans le Trade Act de 1974 Elle prévoit la possibilité de représailles contre des tiers. Elle offre la possibilité de prendre des mesures de représailles contre des pays qui ont des pratiques jugées « déloyales » : les restrictions aux exportations américaines et les soutiens apportés aux exportations vers les États-Unis Elle peut être considérée comme une procédure unilatérale contradictoire avec lesprit des règles du commerce international La Section super 301 La Section Super 301 représente une nouvelle « escalade » Elle apparaît dans le Trade Act de 1988 Proposée par le Congrès, elle vise les pays qui représentent plus de 15 % du déficit commercial des États-Unis Alors quelle avait un caractère temporaire ( ), elle a été prolongée sous la pression des milieux daffaires et du Congrès L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances

11 Le durcissement progressif de la législation commerciale américaine est le résultat de circonstances historiques précises Durant les années récentes, les États-Unis sont confrontée à la perte avérée de leur position dominante Ils doivent faire face aux conséquences de la montée des nouvelles puissances industrielles et commerciales du Sud Plusieurs économistes de renom vont se ranger derrière la bannière protectionniste (L. Thurow, C. Prestowitz, P. Kuttner, etc.). Tout en exprimant leur adhésion au principe de louverture, dautres (P. Krugman, A. Blinder, etc.) ont exprimé à leur scepticisme sur la supériorité du libre-échange Cest indiscutablement L. dAndrea Tyson qui sest le plus illustrée sur ce terrain Elle présente une vision du commerce international comme un espace dans lequel les États se livrent une compétition à somme nulle (doctrine mercantiliste) L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances

12 Aujourdhui, les rapports entre les États-Unis dune part, lUE, le Japon, la Chine et les autres économies émergentes dautre part (Inde, Brésil, etc.) continuent de passer par des hauts et des bas, au gré de lavènement et/ou du règlement des conflits Depuis 1990, les États-Unis ont beaucoup multiplié les accords bilatéraux et régionaux, avec le risque de fragiliser lOMC En 2010, lOMC annonce le cap de 400 plaintes enregistrées depuis sa création en 1995, majoritairement venant des États-Unis et de lUnion européenne et opposant souvent les deux parties En 2010, la Chine est devenue (après lUE et le Japon) le troisième pays avec lequel les tensions commerciales sont les plus vives Au niveau interne, les coercitions et les sanctions contre les partenaires commerciaux accentuent le patriotisme des Américains. À lextérieur, la diplomatie sest rangée abusivement au service des entreprises, pour les aider exporter L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances L. ABDELMALKI et R. SANDRETTO : Les politiques commerciales des grandes puissances


Télécharger ppt "Politiques commerciales des grandes puissances Lahsen Abdelmalki René Sandretto La tentation du néoprotectionnisme Chapitre 10 La politique commerciale."

Présentations similaires


Annonces Google