La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PMI et école maternelle Prévention médico-sociale (au sein des écoles) Prévention médico-sociale (au sein des écoles) En place depuis près de 40 ans (1969)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PMI et école maternelle Prévention médico-sociale (au sein des écoles) Prévention médico-sociale (au sein des écoles) En place depuis près de 40 ans (1969)"— Transcription de la présentation:

1

2 PMI et école maternelle Prévention médico-sociale (au sein des écoles) Prévention médico-sociale (au sein des écoles) En place depuis près de 40 ans (1969) En place depuis près de 40 ans (1969) Simpose aux départements depuis 1989 (spécifié dans la loi du 5 mars 2007) Simpose aux départements depuis 1989 (spécifié dans la loi du 5 mars 2007) PMI et école maternelle

3 Objectifs 1) A court terme sensoriel organique psychomoteur psychoaffectif social… Difficultés potentielles des enfants, dans le domaine :

4 Objectifs 2) A long terme A titre individuel A titre collectif soutenir chaque enfant en difficulté améliorer conditions daccueil et rythmes de vie pour tous les enfants

5 Prévention en école maternelle Mission de service public, pour lensemble de la population Mission de service public, pour lensemble de la population Démarche dynamique de promotion de la santé Démarche dynamique de promotion de la santé Sappuyant sur les ressources de chacun (enfant, famille, école) Sappuyant sur les ressources de chacun (enfant, famille, école) Dans lHérault: 15 Agences Départementales de la Solidarité Priorité aux enfants et familles les plus en difficulté

6 Organisation générale 1) Jusquen 1987 Bilans de santé complets systématiques pour tous les enfants de 4-5 ans mais « couverture » insuffisante (environ 1 enfant sur 2) « couverture » insuffisante (environ 1 enfant sur 2) efficacité relative efficacité relative

7 Organisation générale 2) Depuis 1987 Bilan minimum systématique pour les enfants de 4- 5 ans (moyenne section) = B1 Bilan minimum systématique pour les enfants de 4- 5 ans (moyenne section) = B1 bilan sensoriel (vision, audition) bilan sensoriel (vision, audition) poids, taille, examen bucco-dentaire poids, taille, examen bucco-dentaire Entretien avec lenseignant pour les enfants de 2 à 5 ans (petite et moyenne section) = B2 Entretien avec lenseignant pour les enfants de 2 à 5 ans (petite et moyenne section) = B2 Bilan de santé complet à la demande = B3 Bilan de santé complet à la demande = B3

8 Les différentes étapes 1) B1 : bilans sensoriels en MS 1) B1 : bilans sensoriels en MS 2) B2 : entretiens avec les enseignants 2) B2 : entretiens avec les enseignants 3) B3 : bilans de santé complets 3) B3 : bilans de santé complets

9 Le B1: bilan sensoriel en MS 1)Vision - Morphologie et motricité oculaire - Recherche dun strabisme (reflets cornéens, test de lécran) - Mesure de lacuité visuelle: Stycar test optotypes séparés pour plus de précision lettres reconnues par désignation lunettes réversibles à verre opaque - Évaluation de la vision binoculaire: test de Lang

10 Le B1: bilan sensoriel en MS 2) Audition Test de la voix chuchotée : Mots prononcés à 5 cm de chaque oreille, en cachant les mouvements des lèvres, à voix chuchotée (sans vibration laryngée). La liste de mots doit être étalonnée, phonétiquement équilibrée, et recouvrir lensemble du champ auditif.

11 Exemples de listes de mots pour test vocal la balle le reposle cheval la pomme les cheveux le parfum la fleur le tunnel le sabot le lait le serpent le concert la fille le sifflet le poussin le sucre le cadran le muguet la bouche le bourgeon le noyau la main le métier le dîner la jambe le canard le métal le rond le moulin le désert

12 Le B1: bilan sensoriel en MS 3) Autres données recueillies Poids et taille Examen bucco-dentaire Comportement, langage, motricité

13 Le B1: bilan sensoriel en MS 4) Examen des carnets de santé, pour : - vérifier la couverture vaccinale - repérer les antécédents médicaux - noter les résultats du bilan sensoriel 5) Rédaction des courriers aux parents : - consultation spécialisée si trouble sensoriel - avis si vaccination manquante

14 Le B2 : entretien avec les enseignants Concerne tous les enfants de PS et MS. Concerne tous les enfants de PS et MS. Au cœur du dispositif de prévention en école maternelle. Au cœur du dispositif de prévention en école maternelle. Place privilégiée de lenseignant pour une observation fine des enfants. Place privilégiée de lenseignant pour une observation fine des enfants.

15 Le B2 : entretien avec les enseignants Pour chaque enfant sont abordés : Pour chaque enfant sont abordés : - lattitude et le comportement général, ladaptation scolaire - le niveau de « compétences » : maturité, autonomie, acquisitions (langage, motricité, graphisme) - un éventuel problème de santé ou souci familial

16 Le B2 : entretien avec les enseignants Permet : un enrichissement mutuel des pratiques un enrichissement mutuel des pratiques entre médecin et enseignants entre médecin et enseignants une amélioration globale de laccueil des enfants une amélioration globale de laccueil des enfants un accompagnement individualisé, sappuyant sur les potentialités plus que sur les manques. un accompagnement individualisé, sappuyant sur les potentialités plus que sur les manques.

17 Le B3 : bilan de santé complet Programmé « à la demande », suite au B2, mais parfois avant, à tout moment de lannée. Programmé « à la demande », suite au B2, mais parfois avant, à tout moment de lannée. Se déroule dans le cadre de lécole, en dehors de toute pathologie. Se déroule dans le cadre de lécole, en dehors de toute pathologie. Permet un regard positif sur lenfant. Permet un regard positif sur lenfant. Médecin = tiers médiateur famille/école. Médecin = tiers médiateur famille/école.

18 Le B3 : bilan de santé complet Il comprend : Un entretien avec les parents : histoire de lenfant, antécédents médicaux, développement global au sein de la famille et de lécole Un entretien avec les parents : histoire de lenfant, antécédents médicaux, développement global au sein de la famille et de lécole Un examen médical complet de lenfant : examen physique, sensoriel, analyse du langage, de la motricité et du comportement Un examen médical complet de lenfant : examen physique, sensoriel, analyse du langage, de la motricité et du comportement

19 B3 : le langage 1) Inspection dysmorphie faciale, dyspraxies, hypotonie bucco- faciale, anomalies du voile 2) Analyse des productions verbales (productions spontanées + répétitions) Larticulation (prononciation des phonèmes) Larticulation (prononciation des phonèmes) La parole (agencement des phonèmes au sein des mots) La parole (agencement des phonèmes au sein des mots)

20 B3 : le langage 3) Etude des 2 versants du langage Compréhension Compréhension Notions de base, substantifs (objets usuels, parties du corps) et qualificatifs (couleurs…) Expression Expression Richesse du stock lexical, syntaxe Exemple du test ERTL4

21 B3 : la motricité 1) Graphisme Dessin libre, dessin du bonhomme Reproduction de figures | + O Δ 2) Orientation temporo-spatiale Situation dans lespace Reproduction dun rythme à 3 temps Repérage des moments de la journée

22 B3 : la motricité 3) Schéma corporel Reconnaissance des parties du corps Reproduction de gestes simples 4) Motricité globale Station immobile yeux fermés Station unipodale, saut pieds joints

23 B3 : la motricité 5) Motricité fine Barrière de 5 cubes standardisés 6) Evaluation de la latéralité Main, pied, oeil

24 B3 : le comportement Evaluation basée sur : Lentretien avec les parents : autonomie, interactions, comportement alimentaire sommeil, propreté Lentretien avec les parents : autonomie, interactions, comportement alimentaire sommeil, propreté Lentretien avec lenseignant Lentretien avec lenseignant Les constatations pendant lexamen Les constatations pendant lexamen

25 B3 : le comportement Sont évalués : Les affects (présentation globale de lenfant) Les affects (présentation globale de lenfant) Les interactions (avec parent, enseignant, médecin) Les interactions (avec parent, enseignant, médecin) La participation (en classe et à lexamen) La participation (en classe et à lexamen) Une éventuelle manifestation pathologique (stéréotypies, tics, balancement, encoprésie…) Une éventuelle manifestation pathologique (stéréotypies, tics, balancement, encoprésie…)

26 B3 : le comportement Regroupement syndromique en 4 tableaux, à partir dune échelle dévaluation du comportement : Troubles de lattention Troubles de lattention Troubles des conduites Troubles des conduites Anxiété Anxiété Dépression Dépression

27 Rôle du médecin de PMI Conseiller technique médical de lécole (sauf grande section : relais pris par médecin EN) - pour les situations de handicap, maladie chronique (aide à lintégration scolaire), ou maltraitance (relais médico-social) - pour les actions déducation à la santé - pour les actions déducation à la santé Travail en réseau, impliquant de multiples contacts (parents, enseignants, psychologues scolaires, travailleurs sociaux, médecins, rééducateurs…)

28 Ecole maternelle et travail en réseau Avec les familles Rencontres ou contacts téléphoniques tout au long de lannée (initiative de la famille ou du médecin PMI). Alliance avec la famille = condition indispensable à lévolution positive des enfants, surtout pour les plus en difficulté.

29 Ecole maternelle et travail en réseau Avec les équipes de soins Liaison systématique avec le médecin traitant après chaque B3, en accord avec les parents : Liaison systématique avec le médecin traitant après chaque B3, en accord avec les parents : a permis de faire connaître lAgence et faciliter le travail en réseau. Contact avec les spécialistes intervenant auprès de lenfant (orthophoniste, kinésithérapeute, SESSAD, pédopsychiatre…) : Contact avec les spécialistes intervenant auprès de lenfant (orthophoniste, kinésithérapeute, SESSAD, pédopsychiatre…) : permet de construire un partenariat bénéfique.

30 Ecole maternelle et travail en réseau Avec les partenaires de lécole Avec les partenaires de lécole Psychologues scolaires et RASED : Psychologues scolaires et RASED : Peu disponibles en pratique avant la GS. Liens téléphoniques, ou en équipes éducatives Médecins de santé scolaire : Médecins de santé scolaire : Transmission des éléments utiles au suivi des enfants, lors du passage en GS.

31 Ecole maternelle et travail en réseau Avec les équipes médico-sociales de lAgence Echange possible au sujet de tous les enfants inscrits en PS et MS : permet dapprécier le retentissement sur lenfant dune situation familiale difficile, ou lévolution dun enfant suite à un recueil dinformation.

32 Ecole maternelle et travail en réseau Avec les partenaires locaux municipaux et associatifs (structures daccueil PE…) Travail global de secteur, en lien avec lenvironnement préscolaire ( suivi puer à domicile, consultation de nourrissons, ( suivi puer à domicile, consultation de nourrissons, crèche, assistante maternelle, accueil parents-enfant) et périscolaire (CLSH, CLAE). et périscolaire (CLSH, CLAE).

33 Ecole maternelle et prévention individuelle « Repérage précoce » déventuelles difficultés : ce nest pas une fin en soi !!! « Repérage précoce » déventuelles difficultés : ce nest pas une fin en soi !!! (attention au ciblage-désignation des « cas », (attention au ciblage-désignation des « cas », au déterminisme pronostiquant léchec scolaire dès 4 ans, à lacharnement sur des prises en charge imposées… ) Lessentiel est dadapter pour chaque enfant le soutien nécessaire, en lien avec la famille et lécole. Lessentiel est dadapter pour chaque enfant le soutien nécessaire, en lien avec la famille et lécole. (jamais trop tôt pour « soccuper » de lenfant = (jamais trop tôt pour « soccuper » de lenfant = lobserver, lécouter, le soutenir avec bienveillance, garder confiance en ses potentialités…)

34 Ecole maternelle et prévention collective Amélioration de laccueil du jeune enfant scolarisé Amélioration de laccueil du jeune enfant scolarisé (rythmes de vie, repas, sommeil, attitudes éducatives, respect de lenfant, prise en compte de sa parole…) Réunions dinformation pour les parents Réunions dinformation pour les parents Actions de promotion de la santé Actions de promotion de la santé (projets décole incluant santé et bien-être, sensibilisation à lhygiène nutritionnelle) Soutien à la parentalité Soutien à la parentalité (demande de repères psycho-éducatifs, richesse des échanges dans une école ouverte à tous les parents)

35 Ecole maternelle et enfants « à besoins spécifiques » Aide à laccueil des enfants porteurs dune maladie chronique ou dun handicap Faire connaissance avec lenfant et ses parents, avant même la scolarisation Faire connaissance avec lenfant et ses parents, avant même la scolarisation Se mettre en lien avec les intervenants de soins Se mettre en lien avec les intervenants de soins Aider lécole à accueillir lenfant : Aider lécole à accueillir lenfant : - expliquer, rassurer, valoriser - participer aux PAI, demandes dAVS, équipes éducatives…

36 LES ENQUETES EPIDEMIOLOGIQUES Prévention en école maternelle Source dinformation sur la santé des enfants dâge préscolaire (aucun autre relevé systématique ou périodique)

37 LES ENQUETES EPIDEMIOLOGIQUES 2 enquêtes départementales, réalisées à 5 ans dintervalle, sur un échantillon denfants de MS (4-5 ans) En , 1422 enfants nés en 1983 (soutien technique de lORS) En , 1422 enfants nés en 1983 (soutien technique de lORS) En , 1576 enfants nés en 1988 (soutien technique de lORS et du DIM) En , 1576 enfants nés en 1988 (soutien technique de lORS et du DIM)

38 LES ENQUETES EPIDEMIOLOGIQUES Recueil des données : dans le cadre dun bilan médical complet, réalisé à lécole, en présence des parents : le B3 habituel à lécole

39 LES ENQUETES EPIDEMIOLOGIQUES Données recueillies : Caractéristiques socio-démographiques Caractéristiques socio-démographiques Indicateurs de santé Indicateurs de santé ( principaux troubles, couverture vaccinale) ( principaux troubles, couverture vaccinale) Indicateurs de comportements relatifs à la santé (habitudes et hygiène de vie,recours aux soins) Indicateurs de comportements relatifs à la santé (habitudes et hygiène de vie,recours aux soins)

40 Enquêtes épidémio : objectifs Objectif principal : Connaître létat de santé des enfants de 4-5 ans du département létat de santé des enfants de 4-5 ans du département son évolution en 5 ans son évolution en 5 ans

41 Enquêtes épidémio : objectifs Objectifs secondaires : Mieux cerner le rôle de la prévention en école maternelle / autres intervenants santé Mieux cerner le rôle de la prévention en école maternelle / autres intervenants santé - fréquence des troubles méconnus avant bilan - fiabilité des dépistages pratiqués Évaluer la stratégie de repérage des enfants en difficulté par le B2 (vérification adéquation « signalement » / présence de troubles) Évaluer la stratégie de repérage des enfants en difficulté par le B2 (vérification adéquation « signalement » / présence de troubles)

42 Enquêtes épidémio : résultats La santé des enfants La santé des enfants Les comportements relatifs à la santé Les comportements relatifs à la santé Le mode de vie des enfants Le mode de vie des enfants Le rôle de la PMI Le rôle de la PMI

43 La santé des enfants Données anthropométriques Lobésité de plus en plus fréquente : 16% des enfants ont un poids excessif pour leur taille (contre 10% des enfants en 1988, lors de la précédente enquête)

44 La santé des enfants Troubles sensoriels chez plus d1 enfant sur 5 Trouble de laudition : 6% des enfants Trouble de laudition : 6% des enfants Trouble de lacuité visuelle : 14% Trouble de lacuité visuelle : 14% Strabisme : 3,5% Strabisme : 3,5%

45 La santé des enfants Problèmes de santé physique chez 17,5% des enfants (il sagit de toute pathologie retrouvée à lexamen, en dehors des infections intercurrentes) Manifestations ORL chroniques : 3% Manifestations ORL chroniques : 3% Asthme : 3% Asthme : 3% Eczéma : 3% Eczéma : 3%

46 La santé des enfants Troubles du langage : chez 1 enfant sur 4 A= articulation; P= parole; E= expression; C= compréhension

47 La santé des enfants Troubles de la motricité : 1 enfant sur 5 G= graphisme; OT= orientation temporo-spatial; MF et MG= motricité fine et globale; SC= schéma corporel G= graphisme; OT= orientation temporo-spatial; MF et MG= motricité fine et globale; SC= schéma corporel

48 La santé des enfants Troubles du comportement: 1 enfant sur 4 IM= immaturité; IN= inhibition; INS= instabilité; TC=trouble caractériel; MP= manifestation pathologique IM= immaturité; IN= inhibition; INS= instabilité; TC=trouble caractériel; MP= manifestation pathologique

49 La santé des enfants Langage, motricité et comportement 3 types de troubles souvent associés 3 types de troubles souvent associés Prise en charge nécessaire : Prise en charge nécessaire : - 1 fois sur 3 pour le langage - 1 fois sur 5 pour la motricité - 1 fois sur 5 pour le comportement

50 Les comportements relatifs à la santé Couverture vaccinale Nette amélioration en 5 ans, surtout pour ROR En 1988 En 1993 En 2004 BCGDTPCoquelucheHémophilusRougeoleRubéoleOreillons Hépatite B 90%95%--53%34%17%-92%98%96%-82%81%81%-98%99%98%99%95%95%95%30%

51 Les comportements relatifs à la santé Prise de fluor Prise quotidienne régulière pour environ 1 enfant sur 4

52 Les comportements relatifs à la santé Recours à un examen médical préventif dans lannée précédente Concerne moins d1 enfant sur 2.

53 Le mode de vie des enfants Durée quotidienne de sommeil 11 heures en moyenne Durée quotidienne de sommeil 11 heures en moyenne Temps passé en collectivité 6 heures 40 en moyenne Temps passé en collectivité 6 heures 40 en moyenne Temps passé devant la télévision plus d1 heure 30 pour 1 enfant sur 4 Temps passé devant la télévision plus d1 heure 30 pour 1 enfant sur 4

54 Le rôle de la PMI Pour le dépistage sensoriel 85% des troubles auditifs ) ) jusque là méconnus ) jusque là méconnus 58% des troubles visuels ) Pouvoir prédictif positif des dépistages* Troubles auditifs 91% Troubles visuels 87% * Pourcentage de confirmation du diagnostic

55 Le rôle de la PMI Pour lidentification des troubles de langage, motricité et comportement Pour lidentification des troubles de langage, motricité et comportement (efficacité de la « stratégie de dépistage ») (efficacité de la « stratégie de dépistage ») Concordance dans 80% des cas Concordance dans 80% des cas « excès de signalement » : 10% « excès de signalement » : 10% « défaut de signalement » : 10% « défaut de signalement » : 10% Avis de lenseignant lors de lentretien Avis du médecin après le bilan


Télécharger ppt "PMI et école maternelle Prévention médico-sociale (au sein des écoles) Prévention médico-sociale (au sein des écoles) En place depuis près de 40 ans (1969)"

Présentations similaires


Annonces Google