La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Maintien de lordre, justice et sécurité dans un Canada pluraliste : établir une base de preuves empiriques Présentation-repas Ramiro Martinez fils Professeur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Maintien de lordre, justice et sécurité dans un Canada pluraliste : établir une base de preuves empiriques Présentation-repas Ramiro Martinez fils Professeur."— Transcription de la présentation:

1

2 Maintien de lordre, justice et sécurité dans un Canada pluraliste : établir une base de preuves empiriques Présentation-repas Ramiro Martinez fils Professeur de justice pénale Florida International University Miami, Floride 25 février 2008

3 Raison dêtre de la conférence et du livre La conférence du NCOVR (consortium national de la recherche sur la violence) et ce livre avaient comme principal objectif de réunir un groupe diversifié duniversitaires pour obtenir des approches nouvelles et originales de létude de lethnicité, du statut dimmigrant et de la criminalité ou de lincidence de limmigration sur la violence et la criminalité. Ces approches réunies étendent ce domaine de connaissance et donnent une orientation à la recherche future qui simpose dans ce secteur denquête sociale.

4 Raison dêtre de la conférence et du livre – 2 Ces approches nous rappellent également que les criminologues ne peuvent plus restreindre leurs études sur la criminalité aux blancs et aux noirs. Parallèlement, les chercheurs dans le domaine de limmigration ne peuvent plus ne pas étudier la violence ou la criminalité. Les États-Unis sont de plus en plus multiethniques, et les communautés dimmigrants croissent très rapidement. Le moment est venu de se poser plus de questions sur limmigration et la criminalité que nous lavons fait traditionnellement et dy répondre.

5 Guide des futures recherches Les stéréotypes entourant cette question doivent également être examinés dans le cadre détudes empiriques. Surtout, il est à espérer que ce livre oriente le travail universitaire dont on a réellement besoin dans cet important domaine de recherche.

6 Recommandations Définir « immigration » et « criminalité » et demander aux collaborateurs de sen tenir à ces définitions. Leur demander également de couvrir, dans la mesure du possible, lensemble de la criminalité des immigrants ou de leur victimisation. Le dernier thème – la victimisation des immigrants – est un sujet négligé dans la littérature des sciences sociales et nest certainement pas au cœur du débat public sur la criminalité. Laccent est mis sur les délits.

7 Dautres recommandations La victimisation au sein de ce groupe est un problème social important quil faut examiner. En effet, elle englobe, dune part, la criminalité aux États-unis, et contribue, dautre part, à la perception que les immigrants ont du système de justice pénale. Au fil du temps, elle détermine également la nature et la portée de lexpérience des immigrants avec les membres dautres groupes raciaux ou ethniques et de groupes coethniques au sein des nouvelles collectivités, au fil de leur intégration à la société.

8 La littérature mise en contexte Je mets laccent sur les stéréotypes véhiculés actuellement sur la criminalité des immigrants. Je donne ensuite un bref aperçu des premières recherches théoriques et empiriques sur les liens entre limmigration et la criminalité. Je me concentre ensuite sur la recherche plus contemporaine dans ce domaine. Dans la dernière section, jaborde les nombreuses contributions du volume à la littérature naissante sur limmigration et la criminalité.

9 Difficultés persistantes associées aux données La plupart des chercheurs nétudient pas les Haïtiens, les sous-groupes asiatiques (les Vietnamiens, les Chinois, les Philippins) ou les Mexicains qui traversent la frontière. Ceux qui étudient la « nationalité » sont encore moins nombreux, ce qui accroît le besoin de recherche sur le sujet. Les collaborateurs ont résolu la difficulté persistante dexaminer la violence parmi les immigrants en utilisant des moyens novateurs. Être tributaire des données officielles limite la recherche dans ce domaine.

10 Limmigration et la violence au fil du temps Depuis le début du 20 e siècle, une large proportion de la population des États-unis est composée dimmigrants. Cest une des transformations démographiques les plus récentes et importantes de la nation américaine. Actuellement, les États-Unis comprennent plus de 33 millions dimmigrants (sans compter un nombre presque égal denfants nés dimmigrants aux États-Unis), qui représentent près de 12 % de la population américaine. Ce pourcentage nest pas aussi élevé quil y a 100 ans (en 1910, les immigrants ou enfants dimmigrants représentaient approximativement le tiers de la population). Ce taux pourrait toutefois augmenter rapidement.

11 Limmigration et la violence au fil du temps Il est indéniable quon ne peut établir un lien direct entre laugmentation constante des nouveaux arrivants au fil du temps et les taux annuels de crimes violents. Une chose est claire : le pourcentage dimmigrants a plus que doublé depuis 1980 et, en même temps, les taux dhomicides (par habitants) et de vol qualifié (par habitants) ont tous deux monté en flèche et par la suite descendu en chute libre. Faisons dabord le portrait de la situation à laide de ce diagramme.

12

13 Limmigration et la violence : répartition géographique Il nest pas évident non plus que la proportion grandissante de nouveaux arrivants dans les villes et les collectivités soit directement liée aux taux annuels de crimes violents. Ce qui est certain, cest que les collectivités où prédominent les immigrants ne sont pas toujours dans les secteurs où sont concentrés les homicides. La prochaine étape est de dessiner une carte de ce genre.

14 Secteurs de recensement où son concentrés les Latino-Américains. Incidents géocodés selon les adresses où ils ont eu lieu.

15 Un sujet populaire Limmigration contemporaine aux États-Unis attire lattention des médias et suscite des réactions politiques dans lensemble du pays. De nombreux immigrants sont victimes de préjugés. Certaines personnes les considèrent comme des criminels violents et dangereux qui tentent de semer le chaos dans les collectivités. Ce livre raconte une histoire fort différente de celle que nous entendons sur les réseaux de nouvelles et les blogues politiques, ainsi que dans le discours véhiculé dans la salle du Congrès. Immigration and Crime apporte une contribution importante à létude de la participation des immigrants aux activités criminelles et de lincidence de limmigration sur les collectivités urbaines.

16 Faire éclater les stéréotypes Les collaborateurs font éclater le stéréotype de l« immigrant criminel » par de solides analyses quantitatives et qualitatives, tout en évitant les impressions trompeuses et les anecdotes fausses, qui alimentent la singularisation des immigrants dans lAmérique du 21 e siècle. Le livre remet en question lopinion publique et les politiques sur la violence des immigrants, et il décrit la force des immigrants et de leurs communautés.

17 Limpossibilité de couvrir toutes les facettes de limmigration et de la violence Les chapitres du livre ne couvrent pas toutes les facettes de limmigration et de la violence, mais ils nous aident à comprendre limportance de ce sujet détude. Tous les auteurs connaissent les problèmes profonds de ce secteur de la recherche, et ils tentent de les surmonter de multiples façons. Ils ont une diversité de points de vue, dinterprétations, de résultats et, bien sûr, de conclusions. Il nen demeure pas moins que le regroupement de tous les chapitres devrait entraîner une augmentation considérable du nombre de recherches.

18 Quelles seront les prochaines étapes? Les États-Unis ne sont pas le Canada. Dautres grands thèmes doivent être étudiés. Faire des recherches sur les personnes expulsées? Sintéresser plus particulièrement à la victimisation des immigrants. (Crimes haineux)? Examiner les différences entre les sexes. (Trafic de personnes, introduction de clandestins?) Étudier lintégration des jeunes dans la société. (Pas uniquement les gangs).

19 Conclusion Les chercheurs soutiennent généralement que, dans une large mesure, la peur dêtre victime dactes criminels commis par des immigrants nest pas fondée. Souvent, ils sont eux-mêmes victimes de discrimination, de stigmatisation et dactes criminels. Ce point de vue sera-t-il partagé au Canada?


Télécharger ppt "Maintien de lordre, justice et sécurité dans un Canada pluraliste : établir une base de preuves empiriques Présentation-repas Ramiro Martinez fils Professeur."

Présentations similaires


Annonces Google