La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PRESENTATION SOMMAIRE DE LINNOVATION BANQUE DE SOUDURE DEVELOPPEE AU PPILDA AGUIE Equipe du Niger: - GUERO Chaibou, Directeur PPILDA - Harouna Mamadou.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PRESENTATION SOMMAIRE DE LINNOVATION BANQUE DE SOUDURE DEVELOPPEE AU PPILDA AGUIE Equipe du Niger: - GUERO Chaibou, Directeur PPILDA - Harouna Mamadou."— Transcription de la présentation:

1 PRESENTATION SOMMAIRE DE LINNOVATION BANQUE DE SOUDURE DEVELOPPEE AU PPILDA AGUIE Equipe du Niger: - GUERO Chaibou, Directeur PPILDA - Harouna Mamadou TRAORE, Responsable suivi évaluation -Saley KANTA, Responsable composante Repérage et Valorisation des Innovations Locales FOIRE –ATELIER « repérage et partage des innovations en Afrique de lOuest et du Centre » 23 – 26 juin 2008 Ouagadougou, Burkina Faso

2 Plan de lexposé 1. Éléments de contexte 2. Caractérisation de linnovation 3. Objectifs des banques de soudure 4. Histoire de linnovation 5. Les acteurs impliqués et leurs rôles 6. Difficultés rencontrées et solutions envisagées 7. Intérêts/bénéfices des banques de soudure pour les populations bénéficiaires 8. Perspectives 9. Dispositions à prendre pour ceux qui veulent sy lancer

3 Éléments de contexte Zone dintervention du PPILDA: –Démographie galopante: plus de 100 habitants au km2, 7,7 enfants par femme en âge de procréer, taux de croissance: 3,3 pour mille; –Insuffisance et ou mauvaise répartition des pluies engendrant régulièrement des déficits céréaliers importants; –Saturation et insuffisance foncière; –Très faible niveau d'intensification des productions agricoles; –Insécurité alimentaire et malnutrition chroniques.

4 Caractérisation de linnovation La banque de soudure est une innovation, fruit dune réflexion et de concertation entre les populations et un projet de développement pour la recherche des solutions efficaces de lutte contre linsécurité alimentaire chronique des ménages ruraux. Linnovation réside au niveau de la gestion:: - Mise en place au niveau micro (ménages et villages). dun dispositif opérationnel durable de prévention et de lutte contre l'insécurité alimentaire sous la responsabilité exclusive des femmes pour la gestion des stocks et leur pérennisation; - Mode doctroi dun crédit en vivres remboursables en nature favorable aux ménages très vulnérables. Les femmes réunies le jour de la distribution des vivres au niveau dune banque de soudure

5 Caractérisation de linnovation (suite) La banque de soudure consiste à: –Informer, sensibiliser et organiser les femmes des villages bénéficiaires pour la conduite de lopération; –Appuyer les femmes dans la mise en place et la formation dun comité de gestion; –Mettre à la disposition des femmes les plus vulnérables d'un village, un stock de céréales pendant la période de soudure; –Organiser la distribution des céréales disponibles chaque semaine aux femmes; –Rembourser à la récolte en nature avec un taux d'intérêt de 25% pour reconstituer le stock et assurer certaines charges liées à la manutention et à l'emmagasinage; –Construire un magasin de stockage et garder les stocks jusquà la soudure prochaine.

6 Objectifs des banques de soudure L'objectif global des banques de soudure est de réduire significativement la durée de la période de soudure au niveau des ménages les plus vulnérables. De façon spécifique, les banques de soudure permettent: Aux ménages les plus vulnérables de disposer d'un stock alimentaire à proximité et à des conditions de crédits souples pour contribuer à prévenir et lutter de façon durable contre linsécurité alimentaire et améliorer la situation nutritionnelle des femmes et des enfants pendant la période de soudure; Aux communautés rurales de disposer d'un outil efficace de gestion des crises alimentaires.

7 Histoire de linnovation Années : crise alimentaire aigue plus sévère dans la région de Maradi entraînant lintervention massive de plusieurs institutions (PAM, Save the Children, UNICEF, FIDA) Lapproche de distribution des vivres aux populations par le FIDA pendant cette crise a été basée sur le ciblage des plus vulnérables et les femmes chefs des ménages. Elle a eu des effets très positifs malgré la faible quantité de vivres distribuées par bénéficiaires. En 2006, cette approche a servi de base de réflexion entre les populations, le FIDA et le PPILDA pour concevoir et expérimenter les banques de soudure au profit exclusivement des femmes (création de 100 banques de soudure) En 2007, bons résultats enregistrés dans la conduite des banques de soudure avec un taux global de récupération de 97% sur la centaine de banques créées; –Ce qui a motivé la création de 58 nouvelles banques et le renforcement des 100 premières mises en place avec une moyenne de 10 tonnes de mil par village.

8 Histoire des banques de soudure Le processus de la création des banques de soudure a duré une année. En 2007, face à lanalphabétisme des femmes pour tenir les documents de gestion dans plusieurs villages, des jeunes hommes déscolarisés ou alphabétisés ont été mobilisés pour appuyer les femmes dans la gestion des banques dans certains villages. En 2008, le projet a pris la disposition dappliquer le ciblage des plus vulnérables à priori pour sassurer que ces catégories ont reçu des quantités suffisantes jusquà la hauteur de leurs capacités de remboursement.

9 Les acteurs impliqués et leurs rôles Touchant actuellement plus de personnes issues de ménages, les banques de soudure sont gérées de façon participative. Au nombre des acteurs impliqués on peut citer principalement: - Le projet PPILDA: dans l'identification des villages, la mise en place des stocks, le renforcement des capacités des comités de gestion, le suivi évaluation et l'appui à la construction des magasins de stockage des vivres ; - Les bénéficiaires ou femmes vulnérables assurent: la mise en place des comités de gestion, le recensement des bénéficiaires et la distribution hebdomadaire des vivres, la récupération des stocks à la récolte, le suivi évaluation et la contribution à la construction des magasins de stockage ; - Les autorités locales administratives et coutumières participent à la sensibilisation des bénéficiaires pour une bonne gestion et une pérennisation du dispositif ; - Les partenaires dappui (services techniques départementaux et ONG) sont chargés du suivi des opérations et du renforcement des capacités des comités de gestion.

10 Difficultés rencontrées et solutions envisagées Difficultés Faible niveau dalphabétisation des femmes au niveau de certaines communautés, Insuffisance du stock placé au regard du nombre important de bénéficiaires dans les gros villages, stocks ne permettant pas de réduire significativement la période de soudure; Le faible niveau dalphabétisation des comités de gestion qui ne garantit pas une bonne tenue des documents de gestion au niveau de certains villages ; Le retard de reconstitution des stocks dans les villages déficitaires en 2007; Malversations constatées au niveau de certaines banques où les hommes (chefs de villages et autres leaders) ont participé à la gestion. Solutions et dispositions prises -Désignation des jeunes hommes alphabétisés ou déscolarisés comme secrétaires par les femmes au niveau des villages dépourvus des femmes membres scolarisées; -Poursuite de renforcement des banques pour tenir compte du poids démographique des villages -Forte implication des autorités communales dans la sensibilisation des populations en vue de pérenniser laction.

11 Intérêts/bénéfices des banques de soudure pour les populations bénéficiaires Disponibilité des céréales pendant la période de soudure dans les ménages; ce qui permet aux actifs des ménages de concentrer leurs efforts sur leurs propres champs et ainsi éviter le salariat agricole et lexode pendant les travaux champêtres; Augmentation de la production agricole des ménages par la diminution du salariat agricole et de lexode; Sécurisation des ménages contre linsécurité alimentaire et la malnutrition pendant la période de soudure; Préservation de leur faible capital bétail qui habituellement est utilisé pour lachat des vivres pendant la soudure; Préservation des ménages contre les crédits usuriers et le surendettement; Renforcement des capacités technique et organisationnelle des femmes.

12 Perspectives Les banques de soudure constituent une stratégie communautaire de prévention et de lutte contre linsécurité alimentaire, nutritionnelle et datténuation des effets néfastes des mauvaises campagnes agricoles. Pour la développer et la pérenniser, il y a lieu de procéder: Au renforcement des capacités à tous les niveaux en particulier les femmes bénéficiaires pour garantir une appropriation et un développement durable de cette action; À limplication et à la responsabilisation plus accrue des communes dans le suivi des stocks mis en place et leur permettre de disposer dun outil efficace de gestion de linsécurité alimentaire au niveau communautaire; Aux échanges dexpériences inter villages pour faire bénéficier des expériences de bonne gestion des banques; Au partage au niveau de tous les acteurs (Etat, projet, ONG, communes, etc.) de cette approche en vue de sa diffusion et de son articulation au dispositif local et national de lutte contre linsécurité alimentaire.

13 13 Dispositions à prendre pour ceux qui veulent sy lancer -Veiller au choix judicieux des membres du comité de gestion -Veiller à éviter linterventionniste des personnes influentes des villages (chef de village, leader dopinion) -Privilégier le renforcement des capacités préalables et tout au long du processus des membres du comité de gestion - Faire approprier le dispositif de suivi régulier par les communes et les institutions de gestion des crises alimentaires

14


Télécharger ppt "PRESENTATION SOMMAIRE DE LINNOVATION BANQUE DE SOUDURE DEVELOPPEE AU PPILDA AGUIE Equipe du Niger: - GUERO Chaibou, Directeur PPILDA - Harouna Mamadou."

Présentations similaires


Annonces Google