La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Histoire de la Russie contemporaine (1991-2012) Troisième cours : la Tchétchénie et la situation au Caucase Nord.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Histoire de la Russie contemporaine (1991-2012) Troisième cours : la Tchétchénie et la situation au Caucase Nord."— Transcription de la présentation:

1 Histoire de la Russie contemporaine ( ) Troisième cours : la Tchétchénie et la situation au Caucase Nord

2 4 – Le duumvirat ( …? ) Medvedev est né le 14 septembre 1965, à Leningrad, comme Poutine, et tout comme lui, il y fait ses études en droit. Medvedev est né le 14 septembre 1965, à Leningrad, comme Poutine, et tout comme lui, il y fait ses études en droit. Entre 1990 et 1999, il enseigne le droit à l'Université d'État de Saint-Peterbourg. De plus, entre 1990 et 1995, il est conseiller du Président du Conseil municipal de Leningrad Anatoli Sobtchak, dépendant du Comité des relations extérieures de la Mairie, et donc directement sous la direction de Vladimir Poutine. Entre 1990 et 1999, il enseigne le droit à l'Université d'État de Saint-Peterbourg. De plus, entre 1990 et 1995, il est conseiller du Président du Conseil municipal de Leningrad Anatoli Sobtchak, dépendant du Comité des relations extérieures de la Mairie, et donc directement sous la direction de Vladimir Poutine.

3 Dmitri Anatolévitch Medvedev

4 Après quelques années dans le privé, il suit Poutine à Moscou et devient en 1999 directeur adjoint de ladministration du gouvernement, puis en décembre 1999, directeur adjoint de l'administration présidentielle, puis premier directeur adjoint de 2000 à Après quelques années dans le privé, il suit Poutine à Moscou et devient en 1999 directeur adjoint de ladministration du gouvernement, puis en décembre 1999, directeur adjoint de l'administration présidentielle, puis premier directeur adjoint de 2000 à De juin 2000 au printemps 2008, il siège au conseil de surveillance de Gazprom, quil dirige à partir de juin C'est lui qui est à l'origine du projet NorthStream. De juin 2000 au printemps 2008, il siège au conseil de surveillance de Gazprom, quil dirige à partir de juin C'est lui qui est à l'origine du projet NorthStream. En octobre 2003, il devient chef de l'administration du Kremlin et entre le 14 novembre 2005 et mai 2008, il occupe le poste de vice-premier ministre, affecté à la mise en œuvre des projets nationaux et prioritaires. En octobre 2003, il devient chef de l'administration du Kremlin et entre le 14 novembre 2005 et mai 2008, il occupe le poste de vice-premier ministre, affecté à la mise en œuvre des projets nationaux et prioritaires. Le 10 décembre 2007, Medvedev est désigné candidat à l'élection présidentielle de 2008 par quatre partis, « Russie unie », « Russie juste », le Parti agrarien et « Pouvoir civil », partis de la coalition au pouvoir. Le 10 décembre 2007, Medvedev est désigné candidat à l'élection présidentielle de 2008 par quatre partis, « Russie unie », « Russie juste », le Parti agrarien et « Pouvoir civil », partis de la coalition au pouvoir.

5 À limage de son mentor, Medvedev devient président alors quil est inconnu de la population, même si depuis lété 2007, Poutine tend à le mettre à lavant-scène. À limage de son mentor, Medvedev devient président alors quil est inconnu de la population, même si depuis lété 2007, Poutine tend à le mettre à lavant-scène. Medvedev est considéré, de façon simpliste, comme issu de l'aile « libérale », par opposition aux « siloviki ». Medvedev est considéré, de façon simpliste, comme issu de l'aile « libérale », par opposition aux « siloviki ». Pour les commentateurs politiques de lOuest, cela est encore plus vrai. Comme dans les beaux jours de la kremlinologie, ceux-ci tentent de trouver, dans chaque geste ou parole de lun des deux dirigeants, les débuts du commencement dun schisme. Comme au temps où lon croyait que Staline était le modéré du politburo… Pour les commentateurs politiques de lOuest, cela est encore plus vrai. Comme dans les beaux jours de la kremlinologie, ceux-ci tentent de trouver, dans chaque geste ou parole de lun des deux dirigeants, les débuts du commencement dun schisme. Comme au temps où lon croyait que Staline était le modéré du politburo… Ainsi, il suffit que Medvedev critique la corruption pour que les journalistes se convainquent dune querelle naissante au sommet de lÉtat... Oubliant rapidement que Poutine ne sest jamais gêné pour critiquer ladite corruption dans toutes ses adresses à la Douma … Ainsi, il suffit que Medvedev critique la corruption pour que les journalistes se convainquent dune querelle naissante au sommet de lÉtat... Oubliant rapidement que Poutine ne sest jamais gêné pour critiquer ladite corruption dans toutes ses adresses à la Douma …

6 Cela est sans importance, visiblement : on tient absolument à ce quil y ait à la tête de lÉtat deux tendances, incarnées par deux personnages distincts : Medvedev le conciliant, le « mou » et loccidentaliste, dune part, et Poutine le radical, le dur et le slavophile de lautre. Et cest exactement ce que Poutine désire. Cela est sans importance, visiblement : on tient absolument à ce quil y ait à la tête de lÉtat deux tendances, incarnées par deux personnages distincts : Medvedev le conciliant, le « mou » et loccidentaliste, dune part, et Poutine le radical, le dur et le slavophile de lautre. Et cest exactement ce que Poutine désire. La crise lybienne de mars 2011 donnera encore une fois une illustration de cette « dichotomie » à la tête de lÉtat. Alors que Medvedev refuse dappliquer son veto à la résolution du Conseil de sécurité, Poutine condamne celle-ci et reprochera aux Occidentaux leur attitude de « croisés ». Medvedev condamnera cette critique, ce qui donnera loccasion aux commentateurs de gloser sur le conflit au sommet de lÉtat russe. La crise lybienne de mars 2011 donnera encore une fois une illustration de cette « dichotomie » à la tête de lÉtat. Alors que Medvedev refuse dappliquer son veto à la résolution du Conseil de sécurité, Poutine condamne celle-ci et reprochera aux Occidentaux leur attitude de « croisés ». Medvedev condamnera cette critique, ce qui donnera loccasion aux commentateurs de gloser sur le conflit au sommet de lÉtat russe. Pourtant, il nest pas difficile de comprendre que les déclarations de Medvedev sont destinées à létranger, et celles de Poutine sont à « consommation interne ». Pourtant, il nest pas difficile de comprendre que les déclarations de Medvedev sont destinées à létranger, et celles de Poutine sont à « consommation interne ».

7 Il ne fait cependant guère de doute que cest Poutine qui demeure à la tête de lÉtat, qui définit les grandes orientations de celui-ci et qui prend les grandes décisions. Il ne fait cependant guère de doute que cest Poutine qui demeure à la tête de lÉtat, qui définit les grandes orientations de celui-ci et qui prend les grandes décisions. Est-ce à dire que Medvedev nest quune marionnette de Poutine? Absolument pas : Medvedev a accompagné Poutine tout au long de son ascension à la tête de lÉtat. Est-ce à dire que Medvedev nest quune marionnette de Poutine? Absolument pas : Medvedev a accompagné Poutine tout au long de son ascension à la tête de lÉtat. Il ne fait aucun doute que ces deux hommes ne sont pas seulement des collaborateurs, mais des amis proches, qui se partagent les tâches : à Medvedev les cérémonies, les voyages à létranger; à Poutine le reste. Il ne fait aucun doute que ces deux hommes ne sont pas seulement des collaborateurs, mais des amis proches, qui se partagent les tâches : à Medvedev les cérémonies, les voyages à létranger; à Poutine le reste. La relation des deux hommes est donc basée sur une collaboration dans laquelle Poutine occupe la place prédominante, sans pour autant écraser son collaborateur. La guerre russo-géorgienne de 2008 a donné un bel exemple de cette entente. La relation des deux hommes est donc basée sur une collaboration dans laquelle Poutine occupe la place prédominante, sans pour autant écraser son collaborateur. La guerre russo-géorgienne de 2008 a donné un bel exemple de cette entente.

8 Les élections législatives du 4 décembre 2011 ont réservé quelques surprises : le recul de près de 15 % de Russie Unie, qui témoigne dune certaine usure du pouvoir, ainsi que la forte mobilisation dune partie de la population réclamant lannulation des élections. Les élections législatives du 4 décembre 2011 ont réservé quelques surprises : le recul de près de 15 % de Russie Unie, qui témoigne dune certaine usure du pouvoir, ainsi que la forte mobilisation dune partie de la population réclamant lannulation des élections. Quil y ait eu des fraudes est évident mais celles-ci ont été limitées : les organisations indépendantes nont recensé « que » 600 bureaux de scrutin sur où des irrégularités seraient survenues et tous les sondages avant et après le scrutin donnaient Russie Unie victorieuse, avec des appuis oscillant entre 47 et 52 %. Quil y ait eu des fraudes est évident mais celles-ci ont été limitées : les organisations indépendantes nont recensé « que » 600 bureaux de scrutin sur où des irrégularités seraient survenues et tous les sondages avant et après le scrutin donnaient Russie Unie victorieuse, avec des appuis oscillant entre 47 et 52 %. Cela étant cette mobilisation laisse présager un réveil de la conscience politique de la population. Poutine devra en tenir compte au cours de son 3 e mandat, quil a obtenu dès le premier tour des élections, le 4 mars 2012, avec environ 63% des votes. Cela étant cette mobilisation laisse présager un réveil de la conscience politique de la population. Poutine devra en tenir compte au cours de son 3 e mandat, quil a obtenu dès le premier tour des élections, le 4 mars 2012, avec environ 63% des votes.

9 Législatives 2011

10 Depuis 2012, lopposition non systémique a perdu une bonne partie de son souffle. À part Roïzman et Navalny, les élections régionales de 2012 et 2013 nont pas apporté de surprises, les candidats de Russie Unie arrivant largement en tête à peu près partout. Depuis 2012, lopposition non systémique a perdu une bonne partie de son souffle. À part Roïzman et Navalny, les élections régionales de 2012 et 2013 nont pas apporté de surprises, les candidats de Russie Unie arrivant largement en tête à peu près partout. Cette opposition manque dunité et se montre incapable de transcender les clivages idéologiques parmi ses membres, dont le seul point en commun est le rejet du système Poutine. La mise en place dun forum de lopposition en 2012 aurait pu donner un front uni, mais ses membres demeurent là aussi très divisés. Cette opposition manque dunité et se montre incapable de transcender les clivages idéologiques parmi ses membres, dont le seul point en commun est le rejet du système Poutine. La mise en place dun forum de lopposition en 2012 aurait pu donner un front uni, mais ses membres demeurent là aussi très divisés. Et lappui à Poutine, bien quen baisse depuis 2008, continue à se maintenir à des niveaux élevés. Si des élections avaient eu lieu à lautomne 2013, il aurait été réélu avec plus de 60 %. Le ralentissement économique a pour le moment un impact mineur sur son assise populaire, mais cela pourrait changer. Et lappui à Poutine, bien quen baisse depuis 2008, continue à se maintenir à des niveaux élevés. Si des élections avaient eu lieu à lautomne 2013, il aurait été réélu avec plus de 60 %. Le ralentissement économique a pour le moment un impact mineur sur son assise populaire, mais cela pourrait changer.

11 Un phénomène nouveau est apparu depuis 2012, avec une Douma qui prend plus dinitiatives et un parti Russie Unie à lavant-garde de ce que les commentateurs occidentaux qualifient doffensive conservatrice ou de contre-révolution. Un phénomène nouveau est apparu depuis 2012, avec une Douma qui prend plus dinitiatives et un parti Russie Unie à lavant-garde de ce que les commentateurs occidentaux qualifient doffensive conservatrice ou de contre-révolution. Sur certaines questions sensibles, cest la Douma qui a pris linitiative de mesures très populaires, Poutine et Medvedev ne faisant quentériner des mesures quils napprouvent pas nécessairement (du moins en ce qui concerne Medvedev). Sur certaines questions sensibles, cest la Douma qui a pris linitiative de mesures très populaires, Poutine et Medvedev ne faisant quentériner des mesures quils napprouvent pas nécessairement (du moins en ce qui concerne Medvedev). On commence déjà à interroger Poutine sur un 4 e mandat à partir de 2018, mais il entretient le flou. Il est vrai que ce nest pas pour bientôt et que la conjoncture économique sera déterminante dans sa décision. On commence déjà à interroger Poutine sur un 4 e mandat à partir de 2018, mais il entretient le flou. Il est vrai que ce nest pas pour bientôt et que la conjoncture économique sera déterminante dans sa décision.

12 Troisième cours : la Tchétchénie et la situation au Caucase Nord 1 – La genèse du conflit tchétchène 1 – La genèse du conflit tchétchène 2 – La première guerre de Tchétchénie ( ) 2 – La première guerre de Tchétchénie ( ) 3 – La seconde guerre de Tchétchénie ( ) 3 – La seconde guerre de Tchétchénie ( ) 4 – Tchétchénisation du conflit et stabilisation 4 – Tchétchénisation du conflit et stabilisation 5 – La méthode Ramzan 5 – La méthode Ramzan 6 – Contagion? 6 – Contagion?

13 1 – La genèse du conflit tchétchène Les Tchétchènes avant les Russes La mosaïque linguistique et culturelle très complexe du Caucase Nord est typique des zones montagneuses. La mosaïque linguistique et culturelle très complexe du Caucase Nord est typique des zones montagneuses. Dune part, les difficultés de communication favorisent le développement de petites communautés, coupées les unes des autres. Dune part, les difficultés de communication favorisent le développement de petites communautés, coupées les unes des autres. Ensuite, le Caucase était un lieu de passage plutôt que dhabitation, entendu que les zones cultivables sont assez rares. Les différentes populations qui sont passées ont toutes laissé quelque chose, ce qui favorise la diversification culturelle. Ensuite, le Caucase était un lieu de passage plutôt que dhabitation, entendu que les zones cultivables sont assez rares. Les différentes populations qui sont passées ont toutes laissé quelque chose, ce qui favorise la diversification culturelle.

14

15 Les légendes nationales tchétchènes font remonter les origines de la population à de lointains descendants arabes. Les légendes nationales tchétchènes font remonter les origines de la population à de lointains descendants arabes. Mais en fait, lactuelle population tchétchène descend probablement des Dourdzouks, peuplade apparentée aux Géorgiens, qui sont voisins. Mais en fait, lactuelle population tchétchène descend probablement des Dourdzouks, peuplade apparentée aux Géorgiens, qui sont voisins. À partir du 3 e siècle, les Scythes et les Sarmates firent leur apparition sur le territoire et sassimilèrent sans doute à ceux-ci. À partir du 3 e siècle, les Scythes et les Sarmates firent leur apparition sur le territoire et sassimilèrent sans doute à ceux-ci. À ces populations, la tradition historique antique ajoute les Gargares. Ce mélange de populations aurait à terme donné une peuplade nommée Hourites. À ces populations, la tradition historique antique ajoute les Gargares. Ce mélange de populations aurait à terme donné une peuplade nommée Hourites. Au VIe siècle, ceux-ci apparaissent désormais sous un autre nom, celui des Vaïnakh dans les chroniques relatant les tentatives de domination perse du Caucase. Au VIe siècle, ceux-ci apparaissent désormais sous un autre nom, celui des Vaïnakh dans les chroniques relatant les tentatives de domination perse du Caucase.

16 Ce sont sans doute les Perses qui introduisirent lIslam dans le Caucase autour du VIIe siècle, même si la domination musulmane du territoire ne date que du XIIe siècle. Ce sont sans doute les Perses qui introduisirent lIslam dans le Caucase autour du VIIe siècle, même si la domination musulmane du territoire ne date que du XIIe siècle. Au cours du haut Moyen-Âge, les Alains parvinrent à fédérer dans une grande Alanie de nombreuses populations locales variées, dont les Vaïnakhs. Au cours du haut Moyen-Âge, les Alains parvinrent à fédérer dans une grande Alanie de nombreuses populations locales variées, dont les Vaïnakhs. Puis vinrent les Mongols, qui détruisirent lÉtat alain. Puis vinrent les Mongols, qui détruisirent lÉtat alain. Le califat de Simsim séleva par la suite brièvement sur le territoire, mais à la fin du XIVe siècle, Timur lang le détruisit, marquant ainsi la fin de tout État structuré sur les terres du Caucase Nord, jusquà larrivée des Russes. Le califat de Simsim séleva par la suite brièvement sur le territoire, mais à la fin du XIVe siècle, Timur lang le détruisit, marquant ainsi la fin de tout État structuré sur les terres du Caucase Nord, jusquà larrivée des Russes.

17 1.2 – Les guerres caucasiennes des Russes Les prochains envahisseurs du territoire firent leur apparition à partir du XVIe siècle. Les Cosaques ne répondaient à cette époque à aucune directive de Moscou. Ils occupèrent pacifiquement le territoire et se mélangèrent peu à peu aux populations locales. Les prochains envahisseurs du territoire firent leur apparition à partir du XVIe siècle. Les Cosaques ne répondaient à cette époque à aucune directive de Moscou. Ils occupèrent pacifiquement le territoire et se mélangèrent peu à peu aux populations locales. À partir du XVIIIe siècle, le Caucase devint une zone dexpansion de lEmpire russe. Les deux empires frontaliers du sud de la Russie furent à partir de cette époque très souvent en guerre contre la Russie. À partir du XVIIIe siècle, le Caucase devint une zone dexpansion de lEmpire russe. Les deux empires frontaliers du sud de la Russie furent à partir de cette époque très souvent en guerre contre la Russie. De nombreux territoires tombèrent sous la domination russe, par colonisation (Ciscaucasie), ou annexion (Transcaucasie) De nombreux territoires tombèrent sous la domination russe, par colonisation (Ciscaucasie), ou annexion (Transcaucasie) Les longues guerres caucasiennes de avaient pour objectif de réunir ces possessions. Les longues guerres caucasiennes de avaient pour objectif de réunir ces possessions.

18 Le Caucase

19 Outre laspect purement territorial, ces guerres se situent dans le contexte du Grand jeu russo-britannique et ont aussi pour cause la lutte dinfluence entre la Russie, la Perse et lEmpire ottoman. Outre laspect purement territorial, ces guerres se situent dans le contexte du Grand jeu russo-britannique et ont aussi pour cause la lutte dinfluence entre la Russie, la Perse et lEmpire ottoman. La pénétration russe devint ainsi très violente. Si certaines des populations locales acceptèrent cet impérialisme, ce ne fut pas le cas des Tchétchènes, qui constituèrent la force de frappe de limam Chamil. La pénétration russe devint ainsi très violente. Si certaines des populations locales acceptèrent cet impérialisme, ce ne fut pas le cas des Tchétchènes, qui constituèrent la force de frappe de limam Chamil. En 1834, Chamil créa État un théocratique (imanat) qui jusqu'à 1859 opposa une résistance obstinée à la Russie. En 1834, Chamil créa État un théocratique (imanat) qui jusqu'à 1859 opposa une résistance obstinée à la Russie. La guerre caucasienne prit de lampleur, tout en devenant plus locale : à la lutte des impérialismes entre eux sajoutèrent des luttes nationales. La guerre caucasienne prit de lampleur, tout en devenant plus locale : à la lutte des impérialismes entre eux sajoutèrent des luttes nationales. Mais les victoires remportées par la Russie dans ses guerres contre la Perse et lEmpire ottoman changèrent à son profit le rapport de forces dans le Caucase. Mais les victoires remportées par la Russie dans ses guerres contre la Perse et lEmpire ottoman changèrent à son profit le rapport de forces dans le Caucase.

20 1.3 – Le Caucase Nord sous domination russe et soviétique ( ) Les collisions militaires épisodiques se prolongeront jusqu'en Le territoire fut colonisé par des Russes : aux villes déjà fondées sajoutèrent dautres installations dans les vallées, alors que les populations locales se trouvèrent cantonnées dans les montages. Les collisions militaires épisodiques se prolongeront jusqu'en Le territoire fut colonisé par des Russes : aux villes déjà fondées sajoutèrent dautres installations dans les vallées, alors que les populations locales se trouvèrent cantonnées dans les montages. Au cours des diverses campagnes de russification et de conversion forcée, lempire a la bonne idée de ne pas trop forcer la dose sur ces territoires remuants Au cours des diverses campagnes de russification et de conversion forcée, lempire a la bonne idée de ne pas trop forcer la dose sur ces territoires remuants Avec leffondrement de lempire, les Tchétchènes vont tenter de sorganiser de façon autonome. Mais lavancée des forces bolchéviques dans le Caucase et le rattachement des républiques transcaucasiennes va forcer lintégration du territoire à la RSFSR. Avec leffondrement de lempire, les Tchétchènes vont tenter de sorganiser de façon autonome. Mais lavancée des forces bolchéviques dans le Caucase et le rattachement des républiques transcaucasiennes va forcer lintégration du territoire à la RSFSR.

21 En 1922 est créée une région autonome de Tchétchénie, dotée de certains pouvoirs. En 1922 est créée une région autonome de Tchétchénie, dotée de certains pouvoirs. En 1936, la population tchétchène est fusionnée au sein dune république autonome tchétchène-ingouche, en application du principe « diviser pour régner ». En 1936, la population tchétchène est fusionnée au sein dune république autonome tchétchène-ingouche, en application du principe « diviser pour régner ». Pendant la guerre , certaines forces vont chercher à sentendre avec les Allemands, mais seule une minorité de Tchétchènes va collaborer. Pendant la guerre , certaines forces vont chercher à sentendre avec les Allemands, mais seule une minorité de Tchétchènes va collaborer. Cela nempêchera pas Staline de punir les Tchétchènes : seront déportés et la république autonome de Tchétchéno-Ingouchie sera alors dissoute. Cela nempêchera pas Staline de punir les Tchétchènes : seront déportés et la république autonome de Tchétchéno-Ingouchie sera alors dissoute. Il faudra attendre 1957 pour que soit réparée cette injustice, que la république soit reformée et que la population obtienne le droit de rentrer à la maison. Il faudra attendre 1957 pour que soit réparée cette injustice, que la république soit reformée et que la population obtienne le droit de rentrer à la maison. Il va de soi que cette déportation massive a laissé de profondes marques dans la conscience collective. Il va de soi que cette déportation massive a laissé de profondes marques dans la conscience collective.

22 1.4 - Leffondrement de lURSS et la question tchétchène Dans la foulée de la montée des nationalismes en URSS, le Caucase sagite : Haut-Karabagh, Géorgie, etc. Dans la foulée de la montée des nationalismes en URSS, le Caucase sagite : Haut-Karabagh, Géorgie, etc. Renait aussi un mouvement nationaliste tchétchène, qui réclame la dissolution de lunion tchétchène-ingouche et loctroi de lautonomie, ce qui est fait en novembre Renait aussi un mouvement nationaliste tchétchène, qui réclame la dissolution de lunion tchétchène-ingouche et loctroi de lautonomie, ce qui est fait en novembre Puis les Tchétchènes réclament, à linstar des républiques fédérées, le droit de quitter lunion. Puis les Tchétchènes réclament, à linstar des républiques fédérées, le droit de quitter lunion. La constitution soviétique permettait aux républiques fédérées de quitter unilatéralement lUnion. Cest en vertu de cette disposition que dès 1990, les trois républiques baltes déclarent leur indépendance. La constitution soviétique permettait aux républiques fédérées de quitter unilatéralement lUnion. Cest en vertu de cette disposition que dès 1990, les trois républiques baltes déclarent leur indépendance. Rappelons que certaines des républiques de lURSS comprennent sur leur territoire des entités territoriales qui disposent dune certaine autonomie. Rappelons que certaines des républiques de lURSS comprennent sur leur territoire des entités territoriales qui disposent dune certaine autonomie.

23 La constitution soviétique est muette quant à la possibilité pour ces entités autonomes de quitter leur république, mais les autorités fédérales sont en mesure de modifier ce rapport. La constitution soviétique est muette quant à la possibilité pour ces entités autonomes de quitter leur république, mais les autorités fédérales sont en mesure de modifier ce rapport. Théoriquement, la Tchétchénie aurait donc pu être détachée de la RSFSR pour devenir une république soviétique. Dans ce cas, à la dissolution de lURSS, la Tchétchénie aurait pu réclamer son indépendance. Théoriquement, la Tchétchénie aurait donc pu être détachée de la RSFSR pour devenir une république soviétique. Dans ce cas, à la dissolution de lURSS, la Tchétchénie aurait pu réclamer son indépendance. Devant le refus des autorités de lUnion de considérer la Tchétchénie comme une république, cest aux autorités russes de décider du statut de la Tchétchénie. Devant le refus des autorités de lUnion de considérer la Tchétchénie comme une république, cest aux autorités russes de décider du statut de la Tchétchénie. Djokhar Doudaev, président élu de la Tchétchénie en octobre 1991, déclare en novembre 1991 lindépendance du territoire sous le nom dItchkérie. Djokhar Doudaev, président élu de la Tchétchénie en octobre 1991, déclare en novembre 1991 lindépendance du territoire sous le nom dItchkérie. Déclaration rejetée par Moscou, qui hésite à déployer des forces conséquentes. Le nouvel État ne sera reconnu que par la Géorgie de Gamsakhourdia. Déclaration rejetée par Moscou, qui hésite à déployer des forces conséquentes. Le nouvel État ne sera reconnu que par la Géorgie de Gamsakhourdia.

24 1.5 – Limportance de la zone pour la Russie Pour quelle raison Moscou tient tant au territoire tchétchène? Deux éléments expliquent la volonté du gouvernement russe de maintenir sous son contrôle la petite république caucasienne. Pour quelle raison Moscou tient tant au territoire tchétchène? Deux éléments expliquent la volonté du gouvernement russe de maintenir sous son contrôle la petite république caucasienne. On a souvent évoqué la richesse en hydrocarbures de la Tchétchénie pour expliquer lentêtement russe. Cependant, cette richesse est généralement surévaluée et la Russie nen manque pas elle-même. On a souvent évoqué la richesse en hydrocarbures de la Tchétchénie pour expliquer lentêtement russe. Cependant, cette richesse est généralement surévaluée et la Russie nen manque pas elle-même. Cela ne veut cependant pas dire que le territoire est dépourvu dintérêt. Mais cest surtout sa position stratégique à proximité de la Transcaucasie et sur la route dacheminement des hydrocarbures qui la rend si intéressante. Cela ne veut cependant pas dire que le territoire est dépourvu dintérêt. Mais cest surtout sa position stratégique à proximité de la Transcaucasie et sur la route dacheminement des hydrocarbures qui la rend si intéressante.

25 Lautre raison expliquant lentêtement de Moscou, outre le fait que la rétrocession ou labandon de territoire a toujours un coup politique élevé, cest la nature même du régime fédératif en place. Lautre raison expliquant lentêtement de Moscou, outre le fait que la rétrocession ou labandon de territoire a toujours un coup politique élevé, cest la nature même du régime fédératif en place. Si Moscou était daccord pour concéder beaucoup de pouvoir aux régions à lépoque Eltsine, cela nallait pas jusquà loctroi dune autonomie qui risquait de miner la structure même de lÉtat. Si Moscou était daccord pour concéder beaucoup de pouvoir aux régions à lépoque Eltsine, cela nallait pas jusquà loctroi dune autonomie qui risquait de miner la structure même de lÉtat. Car si lindépendance avait été octroyée à la Tchétchénie, combien dautres sujets de la fédération auraient pu être tentées par laventure? Car si lindépendance avait été octroyée à la Tchétchénie, combien dautres sujets de la fédération auraient pu être tentées par laventure? En dautres termes, lindépendance de la Tchétchénie aurait pu sonner le glas de lÉtat russe et mettre fin à son existence, de la même façon que lindépendance des républiques baltes avait annoncé la disparition de lURSS. En dautres termes, lindépendance de la Tchétchénie aurait pu sonner le glas de lÉtat russe et mettre fin à son existence, de la même façon que lindépendance des républiques baltes avait annoncé la disparition de lURSS.

26 2 – La première guerre de Tchétchénie ( ) Depuis la déclaration dindépendance, le statut international de la Tchétchénie-Itchkérie est très confus : Moscou nexerce plus guère sa souveraineté, mais aucun État ne le reconnait. Depuis la déclaration dindépendance, le statut international de la Tchétchénie-Itchkérie est très confus : Moscou nexerce plus guère sa souveraineté, mais aucun État ne le reconnait. En 1993, Doudaev réaffirme lindépendance par des actions déclat : la langue russe ne sera plus enseignée, la langue tchétchène devient seule langue officielle de la république et le gouvernement décrète labandon du cyrillique au profit de lalphabet latin. En 1993, Doudaev réaffirme lindépendance par des actions déclat : la langue russe ne sera plus enseignée, la langue tchétchène devient seule langue officielle de la république et le gouvernement décrète labandon du cyrillique au profit de lalphabet latin. Mais Doudaev ne fait pas lunanimité en Tchétchénie, où une part importante de la population (38 %) nest pas tchétchène. Mais Doudaev ne fait pas lunanimité en Tchétchénie, où une part importante de la population (38 %) nest pas tchétchène.

27 Entre 1991 et 1993, la quasi-totalité de ces populations quitte la Tchétchénie. Cest une sorte de nettoyage ethnique « mou », qui nest pas commandé par les autorités, mais celles-ci ferment les yeux sur les exactions dont ces populations sont victimes. Entre 1991 et 1993, la quasi-totalité de ces populations quitte la Tchétchénie. Cest une sorte de nettoyage ethnique « mou », qui nest pas commandé par les autorités, mais celles-ci ferment les yeux sur les exactions dont ces populations sont victimes. En 1993, une tentative du parlement tchétchène dorganiser un référendum de confiance sur Doudaev est mise en échec par celui-ci, qui dissout alors le parlement pour mettre en place un pouvoir dictatorial. En 1993, une tentative du parlement tchétchène dorganiser un référendum de confiance sur Doudaev est mise en échec par celui-ci, qui dissout alors le parlement pour mettre en place un pouvoir dictatorial. La Russie ne se résout pas à la perte de la Tchétchénie et entre 1991 et 1994, plusieurs tentatives dassassinats contre Doudaev échouent. La Russie ne se résout pas à la perte de la Tchétchénie et entre 1991 et 1994, plusieurs tentatives dassassinats contre Doudaev échouent. Devant ces échecs, Moscou décide de frapper fort contre « lusurpateur » en bombardant laéroport de Grozny le 1 er décembre 1994, à la suite de quoi Doudaev déclare la guerre à la Russie et mobilise. Devant ces échecs, Moscou décide de frapper fort contre « lusurpateur » en bombardant laéroport de Grozny le 1 er décembre 1994, à la suite de quoi Doudaev déclare la guerre à la Russie et mobilise.

28 À la mi-décembre 1994, la première guerre est déclenchée. Grozny est bombardée et finit par tomber après trois mois de combats, en février À la mi-décembre 1994, la première guerre est déclenchée. Grozny est bombardée et finit par tomber après trois mois de combats, en février Mais la guérilla empêche les Russes de contrôler le territoire. L'armée russe s'enlise et la mort de Doudaev le 21 avril 1996 ne met pas un terme au conflit. Mais la guérilla empêche les Russes de contrôler le territoire. L'armée russe s'enlise et la mort de Doudaev le 21 avril 1996 ne met pas un terme au conflit. Basaïev prend la tête des combattants, qui reconquièrent Grozny. L'échéance de l'élection présidentielle incite le Kremlin à négocier. Basaïev prend la tête des combattants, qui reconquièrent Grozny. L'échéance de l'élection présidentielle incite le Kremlin à négocier. En mai 1996 est conclu un cessez-le-feu, suivi dun accord de paix signé en août 1996 (accord de Khassaviourt) entre le Kremlin et Maskhadov. En mai 1996 est conclu un cessez-le-feu, suivi dun accord de paix signé en août 1996 (accord de Khassaviourt) entre le Kremlin et Maskhadov. La Russie reconnaît la souveraineté de la Tchétchénie au sein de la fédération, mettant fin à une guerre particulièrement meurtrière La Russie reconnaît la souveraineté de la Tchétchénie au sein de la fédération, mettant fin à une guerre particulièrement meurtrière

29 Le retrait total des forces russes fait en sorte que la Tchétchénie devient de facto indépendante, même si elle nest reconnue comme telle que par lAfghanistan des Talibans. Moscou nest plus en mesure à ce moment de faire respecter ses lois sur le territoire. Le retrait total des forces russes fait en sorte que la Tchétchénie devient de facto indépendante, même si elle nest reconnue comme telle que par lAfghanistan des Talibans. Moscou nest plus en mesure à ce moment de faire respecter ses lois sur le territoire. Mais en Tchétchénie, la situation reste tendue, malgré la signature d'un autre traité de paix, en mai 1997, par Boris Eltsine et Aslan Maskhadov. Mais en Tchétchénie, la situation reste tendue, malgré la signature d'un autre traité de paix, en mai 1997, par Boris Eltsine et Aslan Maskhadov. Devant labsence de soutien international, la situation reste gelée et le statut de lItchkérie nest pas clair. Devant labsence de soutien international, la situation reste gelée et le statut de lItchkérie nest pas clair.

30 Doudaiev, Maskhadov, Basaiev

31 3 – La seconde guerre de Tchétchénie ( ) La situation pour Maskhadov demeure très inconfortable et son autorité est contestée par les ultras, qui lui reprochent sa compromission avec Moscou. La situation pour Maskhadov demeure très inconfortable et son autorité est contestée par les ultras, qui lui reprochent sa compromission avec Moscou. Dautant que le mouvement nationaliste tchétchène subit une mutation importante, par laquelle le combat national commence à se doubler dun combat religieux. Dautant que le mouvement nationaliste tchétchène subit une mutation importante, par laquelle le combat national commence à se doubler dun combat religieux. Peu à peu, il ne sagira plus de libérer la Tchétchénie de lemprise russe, mais bien déjecter Moscou du Caucase pour y établir un califat islamiste. Peu à peu, il ne sagira plus de libérer la Tchétchénie de lemprise russe, mais bien déjecter Moscou du Caucase pour y établir un califat islamiste. Cette mutation sera la cause de leffritement du mouvement nationaliste, parce que lIslam qui entre ainsi au pays est étranger à la tradition tchétchène. Cette mutation sera la cause de leffritement du mouvement nationaliste, parce que lIslam qui entre ainsi au pays est étranger à la tradition tchétchène.

32 À l'été 1999, Basaïev, lance une insurrection avec des combattants islamistes au Daguestan pour « libérer et unifier la région ». À Moscou, une série d'attentats attribués aux Tchétchènes fait des centaines de morts. À l'été 1999, Basaïev, lance une insurrection avec des combattants islamistes au Daguestan pour « libérer et unifier la région ». À Moscou, une série d'attentats attribués aux Tchétchènes fait des centaines de morts. Moscou réplique en octobre 1999 et le 1 er février 2000, Grozny tombe aux mains des troupes russes. Moscou réplique en octobre 1999 et le 1 er février 2000, Grozny tombe aux mains des troupes russes. La popularité de Vladimir Poutine bénéficie de cette victoire, même si elle ne se révèle pas décisive. La popularité de Vladimir Poutine bénéficie de cette victoire, même si elle ne se révèle pas décisive. Condamnée pour les brutalités de ses forces de sécurité, la Russie est en outre confrontée à une montée de lopposition à la guerre au sein de son opinion publique. Condamnée pour les brutalités de ses forces de sécurité, la Russie est en outre confrontée à une montée de lopposition à la guerre au sein de son opinion publique. En janvier 2001, Poutine confie aux services de sécurité russes la direction des opérations, mais les indépendantistes tchétchènes continuent de harceler les forces fédérales par de nombreuses actions de guérilla. En janvier 2001, Poutine confie aux services de sécurité russes la direction des opérations, mais les indépendantistes tchétchènes continuent de harceler les forces fédérales par de nombreuses actions de guérilla.

33 Les attentats se multiplient en Russie; Moscou en fait porter la responsabilité sur les indépendantistes tchétchènes qui le nient. Les attentats se multiplient en Russie; Moscou en fait porter la responsabilité sur les indépendantistes tchétchènes qui le nient. Ceux-ci tentent en outre de renforcer leurs soutiens internationaux : en mars 2001, leur ministre des Affaires étrangères est reçu à Washington. Ceux-ci tentent en outre de renforcer leurs soutiens internationaux : en mars 2001, leur ministre des Affaires étrangères est reçu à Washington. Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, les nationalistes tchétchènes se retrouvent au centre de la lutte mondiale contre le terrorisme. Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, les nationalistes tchétchènes se retrouvent au centre de la lutte mondiale contre le terrorisme. Après que Poutine ait invité les rebelles à déposer les armes, le dialogue sengage en novembre 2001 entre Kazantsev et Maskhadov. Après que Poutine ait invité les rebelles à déposer les armes, le dialogue sengage en novembre 2001 entre Kazantsev et Maskhadov. La reprise des négociations reste cependant sans suite et le conflit senlise. Alors quen janvier 2002, létat- major russe affirme avoir remporté la victoire, les pertes continuent densanglanter larmée russe. La reprise des négociations reste cependant sans suite et le conflit senlise. Alors quen janvier 2002, létat- major russe affirme avoir remporté la victoire, les pertes continuent densanglanter larmée russe.

34 Tout au long de lannée 2002, les opérations militaires menées contre la guérilla répondent aux attaques tchétchènes contre les forces russes. Tout au long de lannée 2002, les opérations militaires menées contre la guérilla répondent aux attaques tchétchènes contre les forces russes. Le conflit revient à lavant scène en octobre 2002, lorsquun commando tchétchène prend en otage plus de 700 spectateurs dans un théâtre de Moscou. Le conflit revient à lavant scène en octobre 2002, lorsquun commando tchétchène prend en otage plus de 700 spectateurs dans un théâtre de Moscou. La tenue du premier « Congrès mondial tchétchène » à Copenhague permet à une centaine de participants de la diaspora tchétchène dappeler la Russie à engager des négociations avec Maskhadov. La tenue du premier « Congrès mondial tchétchène » à Copenhague permet à une centaine de participants de la diaspora tchétchène dappeler la Russie à engager des négociations avec Maskhadov. En mars 2005, ce dernier est tué par les forces russes. Sa mort laisse la guérilla tchétchène aux mains du chef de guerre islamiste Chamil Basaïev, qui a revendiqué la prise dotages de septembre 2004 dans lécole de Beslan (Ossétie). En mars 2005, ce dernier est tué par les forces russes. Sa mort laisse la guérilla tchétchène aux mains du chef de guerre islamiste Chamil Basaïev, qui a revendiqué la prise dotages de septembre 2004 dans lécole de Beslan (Ossétie).

35 4 – Tchétchénisation du conflit et stabilisation Depuis la reprise de la guerre en octobre 1999, la guerre en Tchétchénie a fait entre et victimes dans la population civile, les pertes russes sélevant officiellement à morts. Depuis la reprise de la guerre en octobre 1999, la guerre en Tchétchénie a fait entre et victimes dans la population civile, les pertes russes sélevant officiellement à morts. Devant le pourrissement, Poutine tente de normaliser en instaurant en juin 2000 une administration tchétchène prorusse, dirigée par le mufti Akhmad Kadyrov. Devant le pourrissement, Poutine tente de normaliser en instaurant en juin 2000 une administration tchétchène prorusse, dirigée par le mufti Akhmad Kadyrov. La technique ici suivie est baptisée en langue de bois « technique de contre-insurrection » : elle consiste à transformer une guerre impériale en guerre civile, par différents moyens. La technique ici suivie est baptisée en langue de bois « technique de contre-insurrection » : elle consiste à transformer une guerre impériale en guerre civile, par différents moyens.

36 Il faut dabord gagner « le cœur » des habitants : arroser le territoire de financements visant la reconstruction, afin de rendre les forces dinvasion sympathiques. Pour cela, il faut disposer sur le terrain dun allié populaire. Il faut dabord gagner « le cœur » des habitants : arroser le territoire de financements visant la reconstruction, afin de rendre les forces dinvasion sympathiques. Pour cela, il faut disposer sur le terrain dun allié populaire. Et cest Akhmat-Khadj Kadyrov qui va jouer ce rôle. Le parcours de lhomme ne le prédestinait pas à une collaboration avec les Russes, mais son histoire lui a permis déviter que les accusations de collaboration avec les autorités fédérales lui collent vraiment à la peau. Et cest Akhmat-Khadj Kadyrov qui va jouer ce rôle. Le parcours de lhomme ne le prédestinait pas à une collaboration avec les Russes, mais son histoire lui a permis déviter que les accusations de collaboration avec les autorités fédérales lui collent vraiment à la peau. Kadyrov est un mufti. Très respecté dans le Caucase Nord, il avait de plus laura dun combattant de la liberté tchétchène. Kadyrov est un mufti. Très respecté dans le Caucase Nord, il avait de plus laura dun combattant de la liberté tchétchène. Mais la situation des insurgés se modifiant et leurs motivations devenant de plus en plus religieuses, Kadyrov va prendre ses distances face aux meneurs de linsurrection, inféodés à ses yeux aux « Arabes ». Mais la situation des insurgés se modifiant et leurs motivations devenant de plus en plus religieuses, Kadyrov va prendre ses distances face aux meneurs de linsurrection, inféodés à ses yeux aux « Arabes ».

37 Se considérant comme le gardien des traditions locales et voyant à Moscou le seul allié disponible pour faire échec à la colonisation religieuse, il décide de sentendre avec Poutine, qui cherche une porte de sortie honorable. Se considérant comme le gardien des traditions locales et voyant à Moscou le seul allié disponible pour faire échec à la colonisation religieuse, il décide de sentendre avec Poutine, qui cherche une porte de sortie honorable. Ainsi, Moscou octroie un large soutien économique et logistique à Kadyrov, ainsi quune grande marge de manœuvre politique, en échange de quoi celui-ci abandonne lidée de lindépendance tchétchène. Ainsi, Moscou octroie un large soutien économique et logistique à Kadyrov, ainsi quune grande marge de manœuvre politique, en échange de quoi celui-ci abandonne lidée de lindépendance tchétchène. Il va semployer à marginaliser les boeviki en décrétant une amnistie pour ceux qui déposeront les armes et en les intégrant dans les forces de sécurité, sous le contrôle de son fils Ramzan, isolant ainsi les radicaux. Il va semployer à marginaliser les boeviki en décrétant une amnistie pour ceux qui déposeront les armes et en les intégrant dans les forces de sécurité, sous le contrôle de son fils Ramzan, isolant ainsi les radicaux. Ceux-ci ne lui pardonneront pas dailleurs sa « trahison » : après une tentative en 2003, Kadyrov est assassiné en Ceux-ci ne lui pardonneront pas dailleurs sa « trahison » : après une tentative en 2003, Kadyrov est assassiné en 2005.

38 Son fils ne lui succédera pas immédiatement, mais parviendra grâce à la bienveillance de Poutine, à se hisser à la tête de la république en 2007, après avoir occupé le poste de premier ministre entre 2005 et Son fils ne lui succédera pas immédiatement, mais parviendra grâce à la bienveillance de Poutine, à se hisser à la tête de la république en 2007, après avoir occupé le poste de premier ministre entre 2005 et Entre temps, Poutine entend normaliser la situation dans la république séparatiste. En mars 2003, il organise un référendum victorieux (96 %) en Tchétchénie sur ladoption dune nouvelle constitution, qui affirme lappartenance de la république à la Fédération. Entre temps, Poutine entend normaliser la situation dans la république séparatiste. En mars 2003, il organise un référendum victorieux (96 %) en Tchétchénie sur ladoption dune nouvelle constitution, qui affirme lappartenance de la république à la Fédération. Les forces fédérales ont enregistrée quelques victoires depuis 2004 en éliminant les principaux chefs de guerre tchétchènes, dont Basaïev, lun des principaux chefs religieux dans cette guerre qui en était dabord une dindépendance nationale, dans laquelle le facteur religieux ne jouait à lorigine quun rôle secondaire. Les forces fédérales ont enregistrée quelques victoires depuis 2004 en éliminant les principaux chefs de guerre tchétchènes, dont Basaïev, lun des principaux chefs religieux dans cette guerre qui en était dabord une dindépendance nationale, dans laquelle le facteur religieux ne jouait à lorigine quun rôle secondaire.

39 Les Kadyrov, le père et le fils

40 5 – La méthode Ramzan Abattu en 2005, Kadyrov est remplacé en 2007 par son fils Ramzan. Dans les bonnes grâces du Kremlin, il fait régner la terreur sur le territoire. Abattu en 2005, Kadyrov est remplacé en 2007 par son fils Ramzan. Dans les bonnes grâces du Kremlin, il fait régner la terreur sur le territoire. Cependant, Ramzan bénéficie dun appui important dans la population, qui lui est reconnaissante davoir ramené une relative sécurité sur le territoire. Cependant, Ramzan bénéficie dun appui important dans la population, qui lui est reconnaissante davoir ramené une relative sécurité sur le territoire. LÉtat fédéral na pas lésiné pour regagner le « cœur » de la population : la reconstruction de Grozny témoigne de la volonté de Moscou deffacer les séquelles physiques laissées par une décennie de guerre. LÉtat fédéral na pas lésiné pour regagner le « cœur » de la population : la reconstruction de Grozny témoigne de la volonté de Moscou deffacer les séquelles physiques laissées par une décennie de guerre. Le relatif essor économique que connaît le territoire contribue aussi à asseoir la popularité de Ramzan. Le relatif essor économique que connaît le territoire contribue aussi à asseoir la popularité de Ramzan.

41 Lune des assises de celles-ci se trouve à Moscou : Ramzan sappuie sur le fait quil a le soutien des autorités fédérales et ne se gêne pas pour se présenter comme un « ami » de Poutine. Lune des assises de celles-ci se trouve à Moscou : Ramzan sappuie sur le fait quil a le soutien des autorités fédérales et ne se gêne pas pour se présenter comme un « ami » de Poutine. Dans une société où le principe de lautorité demeure très fort, une telle proximité est bien accueillie, même si cela ne peut pas faire lunanimité. Dans une société où le principe de lautorité demeure très fort, une telle proximité est bien accueillie, même si cela ne peut pas faire lunanimité. Mais tout nest pas question de popularité. Diriger une société comme la société tchétchène demande un grand doigté et le fils dAkhmad-Khadj, malgré son jeune âge, sest fort bien tiré daffaire. Mais tout nest pas question de popularité. Diriger une société comme la société tchétchène demande un grand doigté et le fils dAkhmad-Khadj, malgré son jeune âge, sest fort bien tiré daffaire. La société tchétchène est basée sur un système clanique très complexe. Évidemment, le rôle des clans est moins important dans une société moderne, mais les guerres ont provoqué une sorte « darchaïsation » de la société, de sorte que les lignes de partage claniques ont repris une grande importance. La société tchétchène est basée sur un système clanique très complexe. Évidemment, le rôle des clans est moins important dans une société moderne, mais les guerres ont provoqué une sorte « darchaïsation » de la société, de sorte que les lignes de partage claniques ont repris une grande importance.

42 Il y a aujourdhui en Tchétchénie une centaine de taip Celui de Ramzan est très important, mais il nest pas le seul. Les ennemis personnels de Ramzan, les Iamadaev, forment lun des autres taip importants. Il y a aujourdhui en Tchétchénie une centaine de taip Celui de Ramzan est très important, mais il nest pas le seul. Les ennemis personnels de Ramzan, les Iamadaev, forment lun des autres taip importants. Certains dirigeants du territoire, qui avait dabord bénéficié du soutien de la population, ont fini par perdre celui-ci par une tendance naturelle qui les incita à sappuyer surtout sur leur propre clan. Certains dirigeants du territoire, qui avait dabord bénéficié du soutien de la population, ont fini par perdre celui-ci par une tendance naturelle qui les incita à sappuyer surtout sur leur propre clan. Ramzan a bien pris garde de ne pas faire les mêmes erreurs et sest révélé un maître dans lart déquilibrage : même sil sappuie sur les membres de son clan, il a fait de la place aux représentants dautres clans. Ramzan a bien pris garde de ne pas faire les mêmes erreurs et sest révélé un maître dans lart déquilibrage : même sil sappuie sur les membres de son clan, il a fait de la place aux représentants dautres clans. Une autre clé du succès de Ramzan est à chercher dans son recours à lIslam : la « retraditionalisation » de la société tchétchène a entraînée un accroissement de limportance du facteur religieux. Une autre clé du succès de Ramzan est à chercher dans son recours à lIslam : la « retraditionalisation » de la société tchétchène a entraînée un accroissement de limportance du facteur religieux.

43 Le retour à la religion musulmane na dans ce contexte aucun rapport avec lIslamisme et les autres tendances radicales de lIslam contemporain. La tradition soufie qui y est très présente pousse au contraire les musulmans du Caucase à distinguer la religion de la politique. Le retour à la religion musulmane na dans ce contexte aucun rapport avec lIslamisme et les autres tendances radicales de lIslam contemporain. La tradition soufie qui y est très présente pousse au contraire les musulmans du Caucase à distinguer la religion de la politique. Ce qui ne veut pas dire que Ramzan se montre lui-même réticent à recourir à la religion afin dasseoir son autorité. Cela na dailleurs rien détonnant, entendu que, fils de mufti, cest un homme très religieux. Ce qui ne veut pas dire que Ramzan se montre lui-même réticent à recourir à la religion afin dasseoir son autorité. Cela na dailleurs rien détonnant, entendu que, fils de mufti, cest un homme très religieux. De la même façon quil sappuie sur le système clanique, Ramzan sest employé à obtenir le soutien des autorités religieuses de la vird (confrérie soufie) Quadiryya, à laquelle il appartient. De la même façon quil sappuie sur le système clanique, Ramzan sest employé à obtenir le soutien des autorités religieuses de la vird (confrérie soufie) Quadiryya, à laquelle il appartient. Il peut ainsi se présenter comme un bon musulman (ce quil est dailleurs en général) et rallier ainsi une bonne partie dune société redevenue plus religieuse. Il peut ainsi se présenter comme un bon musulman (ce quil est dailleurs en général) et rallier ainsi une bonne partie dune société redevenue plus religieuse.

44 6 – Contagion? Grâce à la poigne de fer de Ramzan, et au prix de nombreuses violations des droits élémentaires de beaucoup de gens, la situation en Tchétchénie sest améliorée. Grâce à la poigne de fer de Ramzan, et au prix de nombreuses violations des droits élémentaires de beaucoup de gens, la situation en Tchétchénie sest améliorée. Mais on assiste depuis 2005 à un déplacement du problème : tant que les violences étaient liées au problème de lindépendance de la Tchétchénie, celles-ci se trouvaient limitées au territoire de la république. Mais on assiste depuis 2005 à un déplacement du problème : tant que les violences étaient liées au problème de lindépendance de la Tchétchénie, celles-ci se trouvaient limitées au territoire de la république. La transformation de la lutte nationale en lutte religieuse a étendu la zone dans laquelle prend place cette insurrection. La transformation de la lutte nationale en lutte religieuse a étendu la zone dans laquelle prend place cette insurrection.

45 La situation sécuritaire au Caucase Nord

46 Limitée dabord à la Tchétchénie, linsurrection est désormais active au Daghestan et en Ingouchie, de même que dans dautres républiques du Caucase, comme la Kabardino-Balkarie ou lOssétie du Nord. Limitée dabord à la Tchétchénie, linsurrection est désormais active au Daghestan et en Ingouchie, de même que dans dautres républiques du Caucase, comme la Kabardino-Balkarie ou lOssétie du Nord. De plus, les attentats des dernières années témoignent du fait que linsurrection, même si elle est moins populaire, même si elle ne dispose pas dautant de combattants, na rien perdu de sa capacité à frapper la Russie aux endroits les plus sensibles. De plus, les attentats des dernières années témoignent du fait que linsurrection, même si elle est moins populaire, même si elle ne dispose pas dautant de combattants, na rien perdu de sa capacité à frapper la Russie aux endroits les plus sensibles. Il est très difficile de lutter contre cette mouvance, son centre étant dorénavant difficile à identifier, bien que quelques hommes y soient clairement rattachés. Il est très difficile de lutter contre cette mouvance, son centre étant dorénavant difficile à identifier, bien que quelques hommes y soient clairement rattachés. Le principal dentre eux aujourdhui est Dokou Oumarov. Compagnon darmes de Basaïev, il a suivi un itinéraire semblable à celui-ci, de défenseur national à promoteur dun émirat islamique du Caucase. Le principal dentre eux aujourdhui est Dokou Oumarov. Compagnon darmes de Basaïev, il a suivi un itinéraire semblable à celui-ci, de défenseur national à promoteur dun émirat islamique du Caucase.

47 En octobre 2007, il décrète la dissolution de lItchkérie, dont il était le « président » depuis 2005, proclame la création de lÉmirat islamique du Caucase et prend lui- même le titre démir. En octobre 2007, il décrète la dissolution de lItchkérie, dont il était le « président » depuis 2005, proclame la création de lÉmirat islamique du Caucase et prend lui- même le titre démir. Ses prétentions sétendent sur tout le Caucase russe musulman, ce qui témoigne de la radicalisation religieuse de son mouvement et accrédite les affirmations en ce sens du gouvernement russe. Ses prétentions sétendent sur tout le Caucase russe musulman, ce qui témoigne de la radicalisation religieuse de son mouvement et accrédite les affirmations en ce sens du gouvernement russe. Se disant en désaccord avec le wahhabisme, le radicalisme quil professe cependant na que peu de chose à voir avec lIslam soufi traditionnel, même sil sen réclame. Se disant en désaccord avec le wahhabisme, le radicalisme quil professe cependant na que peu de chose à voir avec lIslam soufi traditionnel, même sil sen réclame. Ce nest dailleurs pas là la seule contradiction du personnage, qui affirme rejeter les méthodes terroristes… pour revendiquer par les suites les attentats les plus sanglants contre la Russie. Ce nest dailleurs pas là la seule contradiction du personnage, qui affirme rejeter les méthodes terroristes… pour revendiquer par les suites les attentats les plus sanglants contre la Russie.

48 Pendant ce temps, le « gouvernement en exil » de Zakaïev perd son importance sur le terrain, mais en même temps, le Kremlin perd toute possibilité de dialogue. Pendant ce temps, le « gouvernement en exil » de Zakaïev perd son importance sur le terrain, mais en même temps, le Kremlin perd toute possibilité de dialogue. Cest pourquoi il est difficile de voir une sortie de la situation actuelle : les maquisards, peu nombreux, sont cependant bien organisés et résolus. De sorte que malgré le resserrement des mesures de sécurité, des attentats sporadiques devraient continuer de frapper la Russie, dans une spirale sanglante où la violence des uns répond à celle des autres. Et réciproquement… Cest pourquoi il est difficile de voir une sortie de la situation actuelle : les maquisards, peu nombreux, sont cependant bien organisés et résolus. De sorte que malgré le resserrement des mesures de sécurité, des attentats sporadiques devraient continuer de frapper la Russie, dans une spirale sanglante où la violence des uns répond à celle des autres. Et réciproquement…


Télécharger ppt "Histoire de la Russie contemporaine (1991-2012) Troisième cours : la Tchétchénie et la situation au Caucase Nord."

Présentations similaires


Annonces Google