La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Histoire de la Russie : des origines à la révolution Troisième cours : Apogée et fin des rurikides (1533-1598) ; les temps troublés (1598-1613).

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Histoire de la Russie : des origines à la révolution Troisième cours : Apogée et fin des rurikides (1533-1598) ; les temps troublés (1598-1613)."— Transcription de la présentation:

1 Histoire de la Russie : des origines à la révolution Troisième cours : Apogée et fin des rurikides (1533-1598) ; les temps troublés (1598-1613).

2 5 – Le règne dIvan III le Grand (1462-1505) 5.1 – Lexpansion - Cest à partir dIvan III que le prestige remplace souvent les armes dans la politique dexpansion de la Moscovie. - Novgorod est annexé en 1478, après que les notables de la ville aient conclu une entente avec les Polonais. La population accueille le grand prince de Moscou.

3 - En 1485, même chose pour la ville de Tver. Michel ne pourra même pas sopposer car ses soldats acclameront le prince moscovite. - Il en sera de même, avec des nuances, pour les dernières principautés irrédentes : Iaroslav (1463), Perm (1472) et Rostov (1474)

4 5.2 – La construction de labsolutisme - En 1462, Ivan doit partager son pouvoir avec les membres de sa famille, qui règnent sur dautres territoires. Il va semployer à saffranchir de cette situation. - Le Soudiebnik (1497) est élaboré en ce sens. Deux grands objectifs : se rallier la noblesse, tout en la contrôlant.

5 5.3 – La querelles des thésaurisateurs. 5.3 – La querelles des thésaurisateurs. - Commence par lhérésie des « judaïsants », née à Novgorod, qui prône le rejet de la vie monastique et le refus de la hiérarchie, entres autres. Sans les soutenir, Ivan fait dabord preuve de sympathie à lendroit des hérétiques. - Mais en 1491, un Concile condamne lhérésie. Joseph de Volok devient le grand pourfendeur des judaïsant, Nil de la Sora, son défenseur. - En gros, le premier croit que lÉglise doit être riche pour accomplir ses œuvres, le second, que toute richesse corrompt lâme.

6

7 - Un problème extérieur va pousser Ivan à condamner les non thésaurisateurs, lui qui dabord leur était favorable, désireux quil était de séculariser les biens de lÉglise.

8 6 – Le règne de Vassili III (1505- 1533) - Vassili hérite de la totalité du royaume de son père en 1505. - En récupérant Pskov (1510) Riazan (1520) et dautres encore, il parachève lœuvre de ses ancêtres. - Sur le plan intérieur, son règne est associé à la théorie de la 3 e Rome de Philotée, première évocation de la vocation messianique de Moscou.

9 Troisième cours 1 – La régence des sept boyards (1533- 1547) 2 – Lère des réformes (1549-1560) 3 – Le second règne : lOpritchnina 4 – Politique étrangère 5 – Bilan du règne dIvan IV 6 – Le règne de Fiodor (1584-1598) 7 - Le temps troublé

10 1 – La régence des sept boyards (1533-1547) - À la mort de Vassili III, son fils na que 3 ans. - Ce sont 7 boyards, sous la direction de la mère dIvan, qui assurent la régence jusquen 1541, donc de la mort de celle-ci. - Trois familles se disputent alors le pouvoir. Il sensuit une période chaotique à la tête de lÉtat.

11 Ivan IV « le Terrible »

12 2 – Lère des réformes (1549-1560) 2.1 – La Rada élue et le Zemskii Sobor de 1549. - La Rada élue conseillera pendant dix ans le tsar dans ses réformes. - Elle convoquera le premier Zemskii Sobor en 1549, afin que le tsar connaisse létat desprit de la population.

13 2.2 – Le nouveau soudiebnik - Annoncée lors du Sobor de 1549, la nouvelle version sera promulguée en 1550. On y trouve : - Des restrictions à la mobilité paysanne - Le renforcement des pouvoirs des propriétaires sur leurs paysans. - Des sanctions pour les crimes de corruption - La première tentative dabolition du mestnitchestvo

14 2.3 – Les réformes administratives - LÉtat se complexifie, alors il faut créer des structures administratives supplémentaires - Ce sera les prikazes. Deux types : géographique et administratif. - Introduction dun système de mesure unique et du rouble pour tout le territoire. - Réforme des institutions régionales

15 2.4 - Les réformes militaire et religieuse - « Démocratisation » de larmée par la mise en place dune milice populaire - Recours aux Cosaques comme mercenaires - Création des streltsy - Apparition de corps spécialisés - Réforme religieuse, afin de réduire le pouvoir du clergé (fin de lexonération fiscale); Révision des textes, introduction de limprimerie

16 3 – Le second règne : LOpritchnina 3.1 – Les origines - 1560 : les choses se gâtent dans la guerre de Livonie, les réformes piétinent. La rada élue est dissoute. Mort de la tsarina Anastasia - 1562 : trahison dAndré Kourbsky - 1565 : Ivan quitte Moscou et déclare vouloir abdiquer.

17 Sourikov : Le Tsar quitte Moscou

18 - Il écrit alors deux lettres : lune destinée au peuple, lautre aux boyards. Dans celle-ci, il accuse ces derniers de tous les maux. - Les boyards sont contraints de le supplier de revenir. Il accepte à deux conditions : le droit absolu de châtier et la division du territoire en deux : zemtchina et opritchnina. - Sur cette dernière (la meilleure partie du territoire), il régnera en maître absolu. - Il met en place la première police politique de lhistoire russe, les opritchnikis

19 3.2 – Déroulement et fin - Ce sont dabord les boyards qui écopent, mais à la longue, le tsar perd le contrôle et toute la population est touchée - Le sommet est atteint en 1569-1570, avec le sac de Novgorod : 15 000 victimes. - Mais cest inefficace : lopposition redouble dardeur. - Enfin, au début des années 70, le tsar croyant avoir atteint ses objectifs et devant les multiples difficultés, aboli son régime dexception.

20 4 – Politique étrangère 4.1 - Annexion des khanats de Kazan et dAstrakhan. - La Moscovie sous Ivan quitte ses frontière historiques, pour devenir un empire. - Les premières conquêtes sont à lest : les reliquats de lempire mongol, soit les khanats de Kazan et dAstrakhan

21 Les khanats

22 - Il se porte dabord contre Kazan, le plus fort des deux, et le plus menaçant. - Deux échecs (1547-1548 ; 1549-1550) oblige le tsar à mieux préparer ses armées (réforme militaire). - En 1552, à la tête de 150 000 hommes, il sempare de la ville. Il fait alors construire de qui deviendra Basile-le-Bienheureux. - En 1556, cest au tour dAstrakhan et en 1557, il ajoute la Bachkirie à ses territoires. La route de lAsie est désormais ouverte.

23 Basile-le-Bienheureux

24 4.2 – La guerre de Livonie (1558-1583) - Lobjectif est de simplanter sur les rivages de la Baltique et ainsi gagner un accès à la mer. - En outre, ces terres ont jadis appartenu à Novgorod. Il est donc « normal » que la Moscovie les réclame. - La première phase de la guerre (jusquen 1562) se déroule bien : - 1554 : Ultimatum à Dorpat ; rejet de celui-ci et en 1558, 40 000 hommes partent vers le nord. Narva, Dorpat et dautres villes tombent.

25 La guerre de Livonie

26 - Ces succès dressent contre Ivan les puissances de la Baltique, qui lui déclarent la guerre : Suède et Rzespospolita. - 1562 : défaite de Kourbsky, qui senfuit - 1563 : reprise puis perte de Polotsk par les Moscovites - 1577 : arrivée sur le trône de Rzespospolita dÉtienne Bathory. Il part à loffensive, contraignant le tsar à accepter une paix désavantageuse : les Moscovites doivent abandonner leurs gains et sont repoussés loin de la Baltique.

27 4.3 – Le rattachement de la Sibérie - Dès les années 60, les Sibériens demandent de laide à Moscou. Mais suite à laffaiblissement de celle-ci, ils se lancent à lattaque dans les années 70. - La pacification de la zone commence en 1582, sous la direction de Iermak. Il se rend jusquà lIrtych et offre ces territoires au tsar. - Après la mort dIvan, lexpansion se poursuit : Tioumen (1586) et Tobolsk (1587) sont fondées.

28 Expansion à lest

29 5 – Bilan du règne dIvan IV - Bilan très contrasté - Dune part : liquidation de la menace à lest, consolidation du pouvoir central, développement de lappareil gouvernemental. - Mais dautre part : pays exsangue, soumis à la pression dÉtats étrangers ; extinction de la dynastie.

30 - Le Tsar était-il fou ? Question sans réponse. Il y existe des arguments valables pour les deux points de vue. - Le tsar était un érudit, un homme hautement instruit. Son œuvre a pu être la mise en application dun plan mûrement réfléchi. - Mais en même temps, certains de ses comportements laissent perplexes : ses crises de rages, ses mises en scène, etc. - Ne pas oublier que le siècle dIvan est celui de la Saint-Barthélemy en France…

31 Repine : la mort du tsarevitch Ivan

32 À sa mort, le terrible laisse trois chose : 1 – Un pays exsangue 2 – Un pouvoir absolu, celui du tsarat de Moscou 3 – Une crise dynastique potentielle.

33 6 – Le règne de Fiodor (1584- 1598) - Règne paisible : le tsar est faible desprit et fait peu de choses. - Ce sont les boyards qui mènent, surtout lun dentre eux, qui écarte peu à peu les autres : Boris Godonov - Néanmoins, un événement dimportance : en 1589, le métropolite de Moscou devient patriarche, consacrant lautonomie de lÉglise russe.

34 7 - Le temps troublé - Cette expression caractérise les années séparant la fin de la dynastie des Rurikides du début de celle des Romanovs. - Caractérisé par un effondrement et une dislocation de lÉtat central, par une grande instabilité gouvernementale, ainsi que par limplication de puissances étrangères.

35 7.1 – Les causes : Au nombre de quatre : 1 – La crise dynastique 2 – Létat de la société 3 – La nature du pouvoir moscovite 4 – Les interventions étrangères

36 7.2 – Le règne de Boris Godounov (1598-1605) - À la mort de Fiodor (1598), la dynastie est éteinte, Dmitri, autre fils du Terrible, ayant été assassiné en 1591. - Un Zemski Sobor porte alors au pouvoir Godounov. - Mais il na pas de légitimité : élu, il est aussi accusé de la mort de Dmitri. - Il tente dasseoir son pouvoir en le limitant. - Il meurt en 1605, croyant laisser son pouvoir à son fils.

37 7.3 – Le premier faux Dmitri (1605-1606) - 1600 : des rumeurs affirment que Dmitri est vivant - 1604 : Grigori Otrepiev rencontre le roi de Pologne qui accepte de laider. - Il se met en route en octobre 1604. Il sempare de Novgorod. La population lui apporte son appui. - À la mort de Godounov, les boyards lui offrent le trône. Il est couronné en juillet. - Trop proche des Polonais, il se fait rapidement détesté et est assassiné le 16 mai 1606.

38 7.4 – Le règne de Vassili Chouiski et le second faux Dmitri (1606-1610) - Vassili Chouiski est « acclamé tsar » à Moscou en mai 1606. Les autres villes le rejettent. - Apparaît alors le second faux Dmitri, Ivan Bolotnikov, qui avance vers Moscou, avant dêtre défait en 1607. - Puis vient un second second faux Dmitri, que lon nomme le bandit de Touchino. Cest à cet endroit quil sinstalle, Chouiski régnant à Moscou. Le pays est de facto coupé en deux.

39 7.5 – Le prince de Pologne 7.5 – Le prince de Pologne - Les boyards hésitent entre Chouiski, le bandit et le fils du roi de Pologne. Ils se décident pour ce dernier. - 24 juin 1610 : victoire des Polonais contre les troupes de Chouiski. Les Suédois se lancent dans la bataille. - Les Polonais sinstallent à Moscou et cest alors que naît un mouvement en province, visant à libérer la capitale. - Les chefs du mouvement se déclarent gouvernement provisoire mais ne sont pas suivis ; la Moscovie semble avoir disparue.

40 - Le 3 juin, les Polonais semparent de Smolensk ; le 16 juillet, les Suédois prennent Novgorod. - Cela provoque un sursaut de la population : à Nijni-Novgorod, le prince Pojarski et le boucher Minine lèvent une armée et marchent sur Moscou. En janvier 1612, la ville est libéré. - En janvier 1613, un Zemski Sobor porte au pouvoir Michel Romanov, qui est couronné le 21 février 1613.

41 7.6 – Les conséquences : - Économiques : le pays est dévasté, les réseaux commerciaux anéantis. - Sociales : les élites traditionnelles sont discréditées, la situation demeura instable et dangereuse longtemps encore. - Politiques : la théorie de la 3 e Rome est battue en brèche, le pouvoir central sort considérablement affaibli, celui de la ville de Moscou aussi.

42 - En ce qui concerne la politique étrangère et la situation stratégique, le territoire est réduit du côté de louest et du nord-ouest - La Moscovie est repoussée à lest et il faudra du temps pour quelle récupère les territoires perdus. Sa poussée à louest est bien sûr stoppée.


Télécharger ppt "Histoire de la Russie : des origines à la révolution Troisième cours : Apogée et fin des rurikides (1533-1598) ; les temps troublés (1598-1613)."

Présentations similaires


Annonces Google