La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Histoire de la Russie : des origines à la révolution Troisième cours : Apogée et fin des rurikides (1533-1598) ; les temps troublés (1598-1613).

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Histoire de la Russie : des origines à la révolution Troisième cours : Apogée et fin des rurikides (1533-1598) ; les temps troublés (1598-1613)."— Transcription de la présentation:

1 Histoire de la Russie : des origines à la révolution Troisième cours : Apogée et fin des rurikides ( ) ; les temps troublés ( ).

2 5 – Le règne dIvan III le Grand ( ) 5.1 – Lexpansion - Cest à partir dIvan III que le prestige remplace souvent les armes dans la politique dexpansion de la Moscovie. - Novgorod est annexé en 1478, après que les notables de la ville aient conclu une entente avec les Polonais. La population accueille le grand prince de Moscou.

3 - En 1485, même chose pour la ville de Tver. Michel ne pourra même pas sopposer car ses soldats acclameront le prince moscovite. - Il en sera de même, avec des nuances, pour les dernières principautés irrédentes : Iaroslav (1463), Perm (1472) et Rostov (1474)

4 5.2 – La construction de labsolutisme - En 1462, Ivan doit partager son pouvoir avec les membres de sa famille, qui règnent sur dautres territoires. Il va semployer à saffranchir de cette situation. - Le Soudiebnik (1497) est élaboré en ce sens. Deux grands objectifs : se rallier la noblesse, tout en la contrôlant.

5 5.3 – La querelles des thésaurisateurs. 5.3 – La querelles des thésaurisateurs. - Commence par lhérésie des « judaïsants », née à Novgorod, qui prône le rejet de la vie monastique et le refus de la hiérarchie, entres autres. Sans les soutenir, Ivan fait dabord preuve de sympathie à lendroit des hérétiques. - Mais en 1491, un Concile condamne lhérésie. Joseph de Volok devient le grand pourfendeur des judaïsant, Nil de la Sora, son défenseur. - En gros, le premier croit que lÉglise doit être riche pour accomplir ses œuvres, le second, que toute richesse corrompt lâme.

6

7 - Un problème extérieur va pousser Ivan à condamner les non thésaurisateurs, lui qui dabord leur était favorable, désireux quil était de séculariser les biens de lÉglise.

8 6 – Le règne de Vassili III ( ) - Vassili hérite de la totalité du royaume de son père en En récupérant Pskov (1510) Riazan (1520) et dautres encore, il parachève lœuvre de ses ancêtres. - Sur le plan intérieur, son règne est associé à la théorie de la 3 e Rome de Philotée, première évocation de la vocation messianique de Moscou.

9 Troisième cours 1 – La régence des sept boyards ( ) 2 – Lère des réformes ( ) 3 – Le second règne : lOpritchnina 4 – Politique étrangère 5 – Bilan du règne dIvan IV 6 – Le règne de Fiodor ( ) 7 - Le temps troublé

10 1 – La régence des sept boyards ( ) - À la mort de Vassili III, son fils na que 3 ans. - Ce sont 7 boyards, sous la direction de la mère dIvan, qui assurent la régence jusquen 1541, donc de la mort de celle-ci. - Trois familles se disputent alors le pouvoir. Il sensuit une période chaotique à la tête de lÉtat.

11 Ivan IV « le Terrible »

12 2 – Lère des réformes ( ) 2.1 – La Rada élue et le Zemskii Sobor de La Rada élue conseillera pendant dix ans le tsar dans ses réformes. - Elle convoquera le premier Zemskii Sobor en 1549, afin que le tsar connaisse létat desprit de la population.

13 2.2 – Le nouveau soudiebnik - Annoncée lors du Sobor de 1549, la nouvelle version sera promulguée en On y trouve : - Des restrictions à la mobilité paysanne - Le renforcement des pouvoirs des propriétaires sur leurs paysans. - Des sanctions pour les crimes de corruption - La première tentative dabolition du mestnitchestvo

14 2.3 – Les réformes administratives - LÉtat se complexifie, alors il faut créer des structures administratives supplémentaires - Ce sera les prikazes. Deux types : géographique et administratif. - Introduction dun système de mesure unique et du rouble pour tout le territoire. - Réforme des institutions régionales

15 2.4 - Les réformes militaire et religieuse - « Démocratisation » de larmée par la mise en place dune milice populaire - Recours aux Cosaques comme mercenaires - Création des streltsy - Apparition de corps spécialisés - Réforme religieuse, afin de réduire le pouvoir du clergé (fin de lexonération fiscale); Révision des textes, introduction de limprimerie

16 3 – Le second règne : LOpritchnina 3.1 – Les origines : les choses se gâtent dans la guerre de Livonie, les réformes piétinent. La rada élue est dissoute. Mort de la tsarina Anastasia : trahison dAndré Kourbsky : Ivan quitte Moscou et déclare vouloir abdiquer.

17 Sourikov : Le Tsar quitte Moscou

18 - Il écrit alors deux lettres : lune destinée au peuple, lautre aux boyards. Dans celle-ci, il accuse ces derniers de tous les maux. - Les boyards sont contraints de le supplier de revenir. Il accepte à deux conditions : le droit absolu de châtier et la division du territoire en deux : zemtchina et opritchnina. - Sur cette dernière (la meilleure partie du territoire), il régnera en maître absolu. - Il met en place la première police politique de lhistoire russe, les opritchnikis

19 3.2 – Déroulement et fin - Ce sont dabord les boyards qui écopent, mais à la longue, le tsar perd le contrôle et toute la population est touchée - Le sommet est atteint en , avec le sac de Novgorod : victimes. - Mais cest inefficace : lopposition redouble dardeur. - Enfin, au début des années 70, le tsar croyant avoir atteint ses objectifs et devant les multiples difficultés, aboli son régime dexception.

20 4 – Politique étrangère Annexion des khanats de Kazan et dAstrakhan. - La Moscovie sous Ivan quitte ses frontière historiques, pour devenir un empire. - Les premières conquêtes sont à lest : les reliquats de lempire mongol, soit les khanats de Kazan et dAstrakhan

21 Les khanats

22 - Il se porte dabord contre Kazan, le plus fort des deux, et le plus menaçant. - Deux échecs ( ; ) oblige le tsar à mieux préparer ses armées (réforme militaire). - En 1552, à la tête de hommes, il sempare de la ville. Il fait alors construire de qui deviendra Basile-le-Bienheureux. - En 1556, cest au tour dAstrakhan et en 1557, il ajoute la Bachkirie à ses territoires. La route de lAsie est désormais ouverte.

23 Basile-le-Bienheureux

24 4.2 – La guerre de Livonie ( ) - Lobjectif est de simplanter sur les rivages de la Baltique et ainsi gagner un accès à la mer. - En outre, ces terres ont jadis appartenu à Novgorod. Il est donc « normal » que la Moscovie les réclame. - La première phase de la guerre (jusquen 1562) se déroule bien : : Ultimatum à Dorpat ; rejet de celui-ci et en 1558, hommes partent vers le nord. Narva, Dorpat et dautres villes tombent.

25 La guerre de Livonie

26 - Ces succès dressent contre Ivan les puissances de la Baltique, qui lui déclarent la guerre : Suède et Rzespospolita : défaite de Kourbsky, qui senfuit : reprise puis perte de Polotsk par les Moscovites : arrivée sur le trône de Rzespospolita dÉtienne Bathory. Il part à loffensive, contraignant le tsar à accepter une paix désavantageuse : les Moscovites doivent abandonner leurs gains et sont repoussés loin de la Baltique.

27 4.3 – Le rattachement de la Sibérie - Dès les années 60, les Sibériens demandent de laide à Moscou. Mais suite à laffaiblissement de celle-ci, ils se lancent à lattaque dans les années La pacification de la zone commence en 1582, sous la direction de Iermak. Il se rend jusquà lIrtych et offre ces territoires au tsar. - Après la mort dIvan, lexpansion se poursuit : Tioumen (1586) et Tobolsk (1587) sont fondées.

28 Expansion à lest

29 5 – Bilan du règne dIvan IV - Bilan très contrasté - Dune part : liquidation de la menace à lest, consolidation du pouvoir central, développement de lappareil gouvernemental. - Mais dautre part : pays exsangue, soumis à la pression dÉtats étrangers ; extinction de la dynastie.

30 - Le Tsar était-il fou ? Question sans réponse. Il y existe des arguments valables pour les deux points de vue. - Le tsar était un érudit, un homme hautement instruit. Son œuvre a pu être la mise en application dun plan mûrement réfléchi. - Mais en même temps, certains de ses comportements laissent perplexes : ses crises de rages, ses mises en scène, etc. - Ne pas oublier que le siècle dIvan est celui de la Saint-Barthélemy en France…

31 Repine : la mort du tsarevitch Ivan

32 À sa mort, le terrible laisse trois chose : 1 – Un pays exsangue 2 – Un pouvoir absolu, celui du tsarat de Moscou 3 – Une crise dynastique potentielle.

33 6 – Le règne de Fiodor ( ) - Règne paisible : le tsar est faible desprit et fait peu de choses. - Ce sont les boyards qui mènent, surtout lun dentre eux, qui écarte peu à peu les autres : Boris Godonov - Néanmoins, un événement dimportance : en 1589, le métropolite de Moscou devient patriarche, consacrant lautonomie de lÉglise russe.

34 7 - Le temps troublé - Cette expression caractérise les années séparant la fin de la dynastie des Rurikides du début de celle des Romanovs. - Caractérisé par un effondrement et une dislocation de lÉtat central, par une grande instabilité gouvernementale, ainsi que par limplication de puissances étrangères.

35 7.1 – Les causes : Au nombre de quatre : 1 – La crise dynastique 2 – Létat de la société 3 – La nature du pouvoir moscovite 4 – Les interventions étrangères

36 7.2 – Le règne de Boris Godounov ( ) - À la mort de Fiodor (1598), la dynastie est éteinte, Dmitri, autre fils du Terrible, ayant été assassiné en Un Zemski Sobor porte alors au pouvoir Godounov. - Mais il na pas de légitimité : élu, il est aussi accusé de la mort de Dmitri. - Il tente dasseoir son pouvoir en le limitant. - Il meurt en 1605, croyant laisser son pouvoir à son fils.

37 7.3 – Le premier faux Dmitri ( ) : des rumeurs affirment que Dmitri est vivant : Grigori Otrepiev rencontre le roi de Pologne qui accepte de laider. - Il se met en route en octobre Il sempare de Novgorod. La population lui apporte son appui. - À la mort de Godounov, les boyards lui offrent le trône. Il est couronné en juillet. - Trop proche des Polonais, il se fait rapidement détesté et est assassiné le 16 mai 1606.

38 7.4 – Le règne de Vassili Chouiski et le second faux Dmitri ( ) - Vassili Chouiski est « acclamé tsar » à Moscou en mai Les autres villes le rejettent. - Apparaît alors le second faux Dmitri, Ivan Bolotnikov, qui avance vers Moscou, avant dêtre défait en Puis vient un second second faux Dmitri, que lon nomme le bandit de Touchino. Cest à cet endroit quil sinstalle, Chouiski régnant à Moscou. Le pays est de facto coupé en deux.

39 7.5 – Le prince de Pologne 7.5 – Le prince de Pologne - Les boyards hésitent entre Chouiski, le bandit et le fils du roi de Pologne. Ils se décident pour ce dernier juin 1610 : victoire des Polonais contre les troupes de Chouiski. Les Suédois se lancent dans la bataille. - Les Polonais sinstallent à Moscou et cest alors que naît un mouvement en province, visant à libérer la capitale. - Les chefs du mouvement se déclarent gouvernement provisoire mais ne sont pas suivis ; la Moscovie semble avoir disparue.

40 - Le 3 juin, les Polonais semparent de Smolensk ; le 16 juillet, les Suédois prennent Novgorod. - Cela provoque un sursaut de la population : à Nijni-Novgorod, le prince Pojarski et le boucher Minine lèvent une armée et marchent sur Moscou. En janvier 1612, la ville est libéré. - En janvier 1613, un Zemski Sobor porte au pouvoir Michel Romanov, qui est couronné le 21 février 1613.

41 7.6 – Les conséquences : - Économiques : le pays est dévasté, les réseaux commerciaux anéantis. - Sociales : les élites traditionnelles sont discréditées, la situation demeura instable et dangereuse longtemps encore. - Politiques : la théorie de la 3 e Rome est battue en brèche, le pouvoir central sort considérablement affaibli, celui de la ville de Moscou aussi.

42 - En ce qui concerne la politique étrangère et la situation stratégique, le territoire est réduit du côté de louest et du nord-ouest - La Moscovie est repoussée à lest et il faudra du temps pour quelle récupère les territoires perdus. Sa poussée à louest est bien sûr stoppée.


Télécharger ppt "Histoire de la Russie : des origines à la révolution Troisième cours : Apogée et fin des rurikides (1533-1598) ; les temps troublés (1598-1613)."

Présentations similaires


Annonces Google