La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Financer lhabitat aux Comores Anne-Laure AXUS. Introduction:Enjeux de lhabitat Amélioration de lhabitat: priorité exprimée par les familles Impact positif.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Financer lhabitat aux Comores Anne-Laure AXUS. Introduction:Enjeux de lhabitat Amélioration de lhabitat: priorité exprimée par les familles Impact positif."— Transcription de la présentation:

1 Financer lhabitat aux Comores Anne-Laure AXUS

2 Introduction:Enjeux de lhabitat Amélioration de lhabitat: priorité exprimée par les familles Impact positif sur les conditions de vie des familles (santé, apprentissage scolaire, amélioration du statut social…) Impact sur la capacité des familles à générer des revenus Crédit habitat levier de lutte contre la pauvreté Multiplication expériences et reflexions autour problematique (UN-Habitat, Cities Alliance…)

3 Prémices de lhabitat aux Comores 8 ème siècle: premiers peuplements, premières traces dhabitat (matériaux:végétaux) 12 ème siècle:premières maisons en dur avec la construction des premières mosquées Progressivement, structures complètes en dur: maisons+mosquées Maisons serrées les unes contre les autres selon larchitecture swahilie (matériaux: chaux, roche basaltique, bois…) Habitat en dur réservé aux riches, les autres vivant dans des construction en matériaux végétaux

4 Sociologie et habitat contemporain Habitat souvent propriété féminine, où la femme reçoit son époux (règle duxorilocalité) Réalisation de la construction revient au père ou à loncle de la fille (honneur de la famille) 3catégories dhabitat qui reflètent le revenu de ceux qui y habitent: Paillotes Cases en tôles Construction en agglomérés Séparation des espaces fonction du genre: Cour intérieure des maisons: espace exclusivement féminin Places publiques et mosquées: espace exclusivement masculin Actuelle « rupture »du modèle avec passage de lhabitat traditionnel comorien à la villa occidentale

5 LHabitat: fer de lance du nouveau gouvernement Absence quasi-totale de politique du logement avant 2006 Projets (PNUD, Banque Mondiale) avortés Politique de lhabitat= réflexion globale avec gestion de problèmes conflictuels (enjeux fonciers, prise en compte de la sociologie et des mentalités, définition de zones de construction…) Habitat, sujet phare du président de lUnion, Sambi, élu en mai 2006 Stratégie dintervention en amont, directement sur les matériaux de construction Population cible: population pauvres, à faibles revenus Objectif: logements fin 2010 Questions?? –constructions réellement accessibles au couches les plus démunies? Pérennité du projet? …

6 Les crédits à lhabitat existants En Union des Comores, le secteur bancaire classique est très peu développé Produits « habitat » proposés par la BIC (Banque pour lIndustrie et le Commerce) et la BDC (Banque de développement des Comores) Garanties exigées trop élevées, ces produits ne sont accessibles quà une très faible partie de la population Intervention de la MICROFINANCE: réseaux mutualistes dépargne et de crédit (Sanduck, MECK)

7 Crédit habitat et Microfinance Linstitution de microfinance doit être en mesure de faire face a certaines difficultés rencontrées: -linstitution doit pouvoir proposer des crédits sur plusieurs années, ce qui suppose quelle dispose de capitaux de long terme -difficulté de sappuyer sur la méthodologie du crédit solidaire -titre de propriété pas toujours en bonne et due forme Remboursements progressifs par prélèvement dune partie du revenu du ménage (vrai dune famille pauvre comme dune famille riche) le ratio dendettement ne doit pas dépasser 33%

8 Lhabitat social subventionné: exemple de la case SIM mahoraise Programme de logements sociaux lancé en 1978 La Société Immobilière de Mayotte (SIM) est lopérateur technique et financier du programme Principes: éviter lendettement des familles (construction subventionnée à 80% par l Etat fran ç ais) participation des familles à la construction utilisation des mat é riaux locaux acc è s a la propri é t é Construction de cases SIM en 25 ans, permettant d offrir un to î t a la majorit é de la population Succes du programme: appropriation de la case

9 Proposition de crédit habitat par le réseau des MECK (1) Financement non subventionné proposition de produits dépargne et de crédit classiques, avec des caractéristiques proches du financement dactivités génératrices de revenus; -crédits de petite taille pour la rénovation progressive de lhabitat, durées de recouvrement courtes, garanties adaptées; -Risque: les population à très faible revenu nont pas accès à ces produits, nécessitant une forte capacité dépargne

10 Proposition de crédit habitat par le réseau des MECK (2) Crédit à lhabitat « classique »Crédit à lhabitat « diaspora » Montant Max : FC Fonction du montant des revenus (évaluation) respect du ratio dendettement ne doit pas excéder 33% Max : FC Fonction du montant du salaire (évaluation) et de la durée du contrat de travail respect du ratio dendettement ne doit pas excéder 33% Autofinancement Au min 20% Durée De 6 à 36mois Taux dintérêt 11% dégressif Garanties -certificat dimmatriculation de la maison ou du terrain -sûretés : équivalent à 20% du montant octroyé, en épargne bloquée -engagement de domiciliation de salaire -certificat dimmatriculation de la maison ou du terrain -sûretés : équivalent à 20% du montant octroyé, en épargne bloquée

11 Conclusion et perspectives Comme dans de nombreux Pays du Sud, lhabitat représente un enjeu social et économique majeur en Union des Comores Absence de politique de lhabitat avant 2006 Lhabitat subventionné et non subventionné: importance de se servir des expériences passées Les MECK, un partenaire financier à envisager…


Télécharger ppt "Financer lhabitat aux Comores Anne-Laure AXUS. Introduction:Enjeux de lhabitat Amélioration de lhabitat: priorité exprimée par les familles Impact positif."

Présentations similaires


Annonces Google