La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les villes aujourdhui Recompositions spatiales, enjeux économiques, dynamiques sociales Cours de Master 2 – Université Rennes 1 Frédéric Gilli.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les villes aujourdhui Recompositions spatiales, enjeux économiques, dynamiques sociales Cours de Master 2 – Université Rennes 1 Frédéric Gilli."— Transcription de la présentation:

1 Les villes aujourdhui Recompositions spatiales, enjeux économiques, dynamiques sociales Cours de Master 2 – Université Rennes 1 Frédéric Gilli

2 Introduction Des villes en tension: Les échanges internationaux Les villes dans leur territoire proche Géographie des villes Les logiques économiques qui les traversent

3 1. Géographie des villes Définition statistique –La ville : une morphologie ou une fonction –Définir des seuils Les villes, une définition historique –Construction des espaces urbains par sédimentation

4 1.a Les divisions de lespace urbain Frontières et zoning –Quel Schéma théorique? –Une ville concentrique –Une ville sectorisée –Une ville mosaïque

5 Frontières et zoning - schémas Extrait de Harris et Ullman, 1945, The nature of cities

6 Cas 1: ZUS de Rennes –Cleunay –Le Blosne –Les Champs Manceaux/Les côteaux –Maurepas –Villejean Sources:

7 Cas 2 : en Ile-de-France, la richesse par secteurs…

8 Cas 3 en Ile- de-France, ou la répartition des populations immigrées Source: Insee, Atlas des populations immigrée en Ile-de-France

9 1.a Les divisions de lespace urbain Frontières et zoning Mitage et mixité en question –Les formes de la croissance urbaine (étalement ou densification) –Au delà des simplifications, des maillages métropolitains et locaux complexes

10 Mitage et croissance urbaine Extrait de Frankhauser, 1994, La fractalité des structures urbaines

11 Des maillages métropolitains complexes

12 Source: Des maillages locaux complexes

13 Source: Des maillages locaux complexes

14 1.b La « périurbanisation » Contexte historique –Enrichissement, accession à la propriété –Fuite des banlieues (vieillissement du bâti et relégation sociale) –Environnement (qualité de lair et des paysages naturels) –Mobilité automobile Un cas classique dexternalités –Economiques (chômage structurel via le logement) –Sociales (monoactivité, ségrégation, privatisation des espaces) –Ecologiques (voiture, individuel, consommation despace verts)

15 1.b La « périurbanisation » Villes et Aires Urbaines : desserrement des résidences –Définition fonctionnelle –Une extension massive (Julien, 2001) –Quels déplacements domicile-travail ?

16 Extension dune aire urbaine

17

18

19 1.b La « périurbanisation » Villes et Aires Urbaines : les résidences Multipolarisation : desserrement des emplois –Diffusion et marcottage (Technopôles, ZAC,…) –Désintégration spatiale : horizontale ou verticale ? Lemploi dans les différents types despace

20

21 1.b La « périurbanisation » Villes et Aires Urbaines : les résidences Multipolarisation : desserrement des emplois Recomposition du périurbain : vers un nouvel espace inter-urbain ?

22

23 1.c Bilan Diversité des populations, de loccupation du sol et des paysages Tendances à la ségrégation spatiale et à la polarisation économique et sociale, mais rémanence des tissus urbains Logiques ?

24 2. Les logiques intra-urbaines Choix de localisation individuels et aménagement –Adaptation des territoires à leurs populations –Compréhension des logiques et de leurs conséquences Les choix des individus : une norme? –Externalités –Biens Publics

25 2.a Aspect théorique : Les marchés et la ville La ville théorisée en économie : –un point focal (marché, usine) –et un coût daccès (distance) Tarification au coût marginal, redistribution et péages urbains, Effet des subventions au transport sur la structure de la ville (organisation sociale et étalement urbain) ?

26

27 Source : OLAP (Observatoire des Loyers de lAgglomération Parisienne) – zones de prix 2003 Les zones de prix dans la région parisienne

28 la ville, centrée sur le marché du travail... –Une approche datée? Importance croissante de la sphère résidentielle (construction sociale) et nécessité dun couplage emplois-résidences Effet dâge : baisse de la durée des trajets et mise en adéquation progressive de son lieu de travail avec son lieu de résidence Effet de génération : hausse de la distance avec baisse du coût de transport (des trajets plus long, mais une même durée de trajet) et intégration régionale différenciée (des bassins demplois de taille variable / PCS) 2.a Aspect théorique : Les marchés en ville ; travail

29 la ville, centrée sur le marché du travail... –Une approche datée? –Boucle emplois-résidences –Niveau de revenu et choix de localisation la ville multipolaire : désintégration spatiale verticale ou horizontale? –Segmentation des marchés du travail et spécialisation résidentielle –Lefficacité économique et sociale en question

30 Source: Gobillon et Selod, 2005, « Accès à l'emploi, ségrégation résidentielle et chômage : le cas de l'IdF »

31 2.a Aspect théorique : Les marchés en ville ; logement Logiques ségrégatives –co-localisation : aménités, types de logements –Polarisation : préférences sociales et prix foncier Dualisation constatée du marché du logement –structure du parc (types dhabitat et statut doccupation) –effet des aides et des logements sociaux –conditions et impact de laccession à la propriété

32 Les propriétairesLes locataires HLM Les locatairesLes prix à lachat Légende de 146 à 471 de 108 à 146 de 71 à 108 de 42 à 71 Légende, de 26,7 à 70,6% de 15,1 à 26,7% de3,6 à 15,1% moins de 3,6% Légende de 26,7 à 70,6% de 15,1 à 26,7% de3,6 à 15,1% moins de 3,6% Légende de 26,7 à 70,6% de 15,1 à 26,7% de3,6 à 15,1% moins de 3,6%

33 2.a Aspect théorique : Les marchés en ville ; foncier La ville : point focal et coût daccès La rente foncière –décroissante depuis le centre (accessibilité - rôle des transports) –Impact des aménités naturelles, historiques et économiques et sociales Pour une approche dynamique des marchés fonciers

34 2.b Logiques résidentielles : Lindividuel, un choix contraint ? Un type de logement en expansion Source: calculs effectués à partir des données du SES

35 2.b Logiques résidentielles : Lindividuel, un choix contraint ? Un type de logement en expansion Un choix voulu ou contraint ? –Départ des Logements collectifs –Capacité denchère limitée (emprunts, etc.) –Disponibilité de loffre (et marges associées ?)

36 2.b Logiques résidentielles : Mixité et ségrégation Mixité revendiquée –Les lois sur la ville et la loi SRU –Des territoires encore mixtes Les logiques ségrégatives –Directes (éducation, villes privées,…) –Indirectes (immobilier)

37 2.c Logiques productives La ville, un centre économique Economie de la ville –Proximité des ménages (emplois, consommation) –Coût daccessibilité, coût foncier Economie industrielle –Productivité des facteurs (cadre de travail,…) –Proximité des entreprises (externalités dagglomération ou concurrence)

38 Villes mondiales –Spécialisation fonctionnelle internationale (sièges, R&D, etc. versus fabrication) –Des centres dans une économie en réseau –« Portes » de leurs territoires ? Des régions métropolitaines –Spécialisation sectorielle (et fonctionnelle) –Quels découpages administratifs pertinents ? (région fonctionnelle, région administrative,…) 2.c Logiques productives Les villes dans la mondialisation

39

40 Conclusion Les territoires urbains évoluent –Étalement, ségrégation… mais sédimentation Les villes deviennent des acteurs stratégiques de léconomie mondiale –Développement local, attractivité Les villes : au carrefour des enjeux et problèmes contemporains


Télécharger ppt "Les villes aujourdhui Recompositions spatiales, enjeux économiques, dynamiques sociales Cours de Master 2 – Université Rennes 1 Frédéric Gilli."

Présentations similaires


Annonces Google