La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Transports départementaux et logiques territoriales.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Transports départementaux et logiques territoriales."— Transcription de la présentation:

1 Transports départementaux et logiques territoriales

2 Le cadre organisationnel dune politique départementale des transports

3 Champ de compétences pour une politique des déplacements cohérente. Le Département est lautorité organisatrice des « transports publics routiers non urbains de personnes » (composante géographique et composante modale) La voirie départementale. Les aides à la personne (insertion, personnes âgées et handicapées, enfance) + aides économiques indirectes (via les contrats de Pays et dAgglo)

4 Les leviers dont dispose une autorité organisatrice de transport Définir le niveau doffre: moyens/capacité, itinéraires, arrêts, horaires, fréquences/période, optimiser laffectation des moyens. Politique tarifaire (structure, gamme) Niveau de services attachés Mode dexploitation (régie, DSP, marchés) Possibilité de subdéléguer à des AOT2

5 Les transports départementaux Etat des lieux 30 lignes régulières quotidiennes 15 lignes de marché 400 circuits scolaires 12 dispositifs de TAD (depuis février 2007) scolaires transportés voyages « autres motifs /an » Budget : 42 M

6 Transports routiers non urbains de personnes

7 Des zones et des logiques de déplacement contrastées… Linterurbain (ville à ville) : déplacements occasionnel, tourisme, problème de la pertinence de loffre. Le périurbain hors PTU (déplacements pendulaires, scolaires, domicile/travail, problème dinterfaçage avec les transports urbains. Le rural profond : scolaires, petite chalandise, microflux, problème de la poly-localisation des services.

8 ….mais appelant des réponses techniquement liées. Optimiser = réemployer un parc, compléter des horaires des conducteurs.. Dimensionné par loffre de pointe.

9 Le poids des déplacements scolaires Le transport scolaire une obligation légale pour les Départements, Des contraintes horaires fortes pesant sur lorganisation, Multiplication des options, assouplissement de le carte scolaire, (au delà des limites des EPCI et des Pays)

10 Eclatement des déplacements scolaires

11 ..répondant néanmoins à dautres fonctions mais avec de très fortes disparités locales

12 Les Transports Départementaux entre Transports Régionaux et Transport Urbains

13 Une cohérence à trouver … …..dans la définition de loffre de transport. …dans la politique tarifaire. ….en matière dinformation (multimodale).

14 La coordination des Transports Régionaux et des Transports Départementaux Desservir des axes complémentaires (potentiellement concurrents), organisation de la multi-modalité Organiser des rabattements sur des axes ferroviaires, organisation de linter- modalité

15 Complémentarité des réseaux ferroviaire et routier

16 Coordination des Transports Départementaux et des Transports urbains Quelle limite à lextension des PTU? Une interface tarifaire difficile à gérer: Quelle structure? Quelle gamme tarifaire ? La tarification unique à 2 encourage-t-elle létalement urbain? Pénétrantes : des radiales expresses. Faut-il renoncer aux affrètements par les réseaux urbains? Rabattements sur les têtes de lignes des TCSP (TEOR, LER). A quelles conditions ? Avantages et inconvénients

17 Conclusion de la première partie Des besoins de mobilité à traiter débordant les limites locales des Communautés de communes et des Pays. Une image désuète à transformer Une complémentarité à organiser avec les autres modes

18 Seconde Partie : Les options de la politique départementale

19 Un souci constant…. La maîtrise des coûts passant par une maîtrise de lorganisation.

20 Options organisationnelles Des marchés à bons de commande. Délégation limitée aux AOT2 Découpage en bassins de transport : adaptés à la configuration de la mobilité à traiter (mais ne correspondant pas aux territoires), favorisant loptimisation des moyens déployés, permettant stimuler la concurrence. présentant une offre de transport hiérarchisée.

21 Le découpage des bassins

22 Hiérarchisation du réseau :axes structurants, doublages, rabattements

23 Les grands axes de la nouvelle politique départementale de transport (2006)

24 NOUVEAUX ENJEUX PRIS EN COMPTE SOCIAUX: Equité territorial, insertion, vieillissement de la population, prix des carburants. ENVIRONEMENTAUX: lautomobile et développement durable Sinscrivant dans une politique globale visant de maîtrise de létalement urbain.

25 Evolutions de la mobilité des ménages liées à létalement urbain Conséquence sur le mode de vie : la multi-motorisation. Impact sur les déplacements domicile / travail : allongement des parcours, saturation des accès et des stationnements.

26 Evolutions de la mobilité des ménages liées aux nouveaux rythmes de vie Horaires variables, 35 heures, dilution des flux domicile/travail Multiplication des déplacements de loisir Eclatement spatio-temporel des flux de déplacements peu propice à une desserte en transports en commun. Un « atout » probable: le prix des carburants

27 Conditions dune alternative crédible au « tout automobile » Passage à une logique « axes structurants » + « rabattements ». Seuil de crédibilité :des fréquences régulières et à plus grande amplitude sur les axes structurants. Décloisonnement modal : Coordination des offres de transport. Aménagement des pôles déchange. Tarification combinée. Information multimodale.

28 Premières réponses (2006): Densifier loffre des axes pénétrants Proposer des tarifs simples et attractifs Cadencement de la desserte des axes pénétrants (1/2 h en pointe; 1h en heure creuse). Tarification unique à deux Euros. Gamme tarifaire simplifiée Mesures sociales de tarification. Des résultats plus quencourageants Un chantier linteropérabilité interne au réseau.

29 De nouvelles réponses 1/ Les TAD Enjeux : social et équilibre territorial Objectif : remplir les zones blanches, par un réseau capillaire. Atouts / Handicaps: Quel appui de la part des territoires ? UNE DEMARCHE EN DEUX ETAPES

30 Axes Structurants et Zones Blanches

31 EXPERIMENTATION Le Dispositif « Minibus 76 » Des besoins ciblés de déplacement à satisfaire : Déplacements occasionnels (pas réguliers) Des publics-cible privilégiés (personnes âgées, personnes en démarche dinsertion) Principes retenus pour les expérimentations : Desserte des chefs lieux de canton + rabattements vers les métropoles. Jours de fonctionnement et plages horaires limités (4 demi journées) Une organisation centralisée pour favoriser les économies déchelle Mais des besoins de mobilité importants restent à couvrir..

32

33

34

35 Pistes dans la perspective de la généralisation du dispositif Un service départemental non cloisonné… Mais répondant néanmoins à des besoins de mobilité ciblés….en fonctions des objectifs prioritaires de la politique départementale.

36 Pour toute commune une solution pour se rendre: 1/ …dans toutes les communes du canton 2/ au chef lieu dun canton limitrophe 3/ au chef lieu darrondissement 4/ à Rouen la métropole régionale 5/à lANPE de référence 6 /à lhôpital le plus proche 7/ ? 8 / ?

37 Principes dorganisation …..pour des séjours de ½ journée Fonctionnant tous les jours de la semaine En optimisant un parc dédié..réparti sur tout le territoire…. Dans les limites dune enveloppe de

38 De nouvelles réponses 2/ Le Covoiturage Compétence voirie, le Département ne se positionne pas en organisateur… La cible : les déplacements domicile / travail

39 Plan daction Deux volets pour cette nouvelle politique Aménagement daires-relais en amont des agglomérations (20-30 km). Ouverture dun site pour favoriser la mise en relation.

40

41 Les aires à aménager devront être situées hors voirie sur des emprises foncières conséquentes permettant leur extension future, aménageables par paires selon un principe de zones imbriquées de 20 à 30 places chacune, fonctionnelles (revêtement en enrobé, délimitation des places), sécurisantes (cheminement piétonnier, éclairage public, proximité despaces de vie), signalées (panneaux directionnels depuis léchangeur et panneau dinformation), esthétiques (choix de mobilier, espaces verts), évolutives vers le déplacement multimodal (accessibilité des transports collectifs, des vélos, possibilité de servir de points de correspondance entre les TAD et les lignes régulières départementales).

42 Projets pour la poursuite de lintégration modale Ateliers 276 billettique et tarifaire. Organisation concertée de rabattements et aménagement corrélatif de pôles déchange Une carence à combler: lInformation multimodale Une réflexion à mener : lInter-modalité avec les modes doux (Bike & Ride )


Télécharger ppt "Transports départementaux et logiques territoriales."

Présentations similaires


Annonces Google