La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séminaire International sur la Formation Professionnelle: Systèmes, innovations et résultats Montréal, 6 / 7 Juin 2005 Brahim Boudarbat, Pr, Université

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séminaire International sur la Formation Professionnelle: Systèmes, innovations et résultats Montréal, 6 / 7 Juin 2005 Brahim Boudarbat, Pr, Université"— Transcription de la présentation:

1 Séminaire International sur la Formation Professionnelle: Systèmes, innovations et résultats Montréal, 6 / 7 Juin 2005 Brahim Boudarbat, Pr, Université de Montréal Mehdi Lahlou, Pr, INSEA, Rabat, Maroc.

2 Système éducatif et de formation marocain Cadre global Structure Philosophie

3 Cadre global Situation du Maroc Pays dit émergent à revenu moyen – USD/pc et près de USD en PPA 30 millions dhabitants avec un taux de croissance de 1,75 % pour Km2 Population active, 11 millions personnes, dont 50% en milieu rural – emploi agricole 80% de lemploi en milieu rural Emploi industriel: personnes Économie ouverte: Maroc, membre de lOMC dès 1995; Accords pour Zone de libre échange avec: UE (2000), Qatar, Jordanie, Tunisie et Égypte (déclaration dAgadir, 2003), EUA (2004) et Turquie (2004)

4 Cadre Global Un peu dhistoire Vieille histoire arabo-islamique et berbère Plus ancienne université au monde: les Karawiyines dont lun des étudiants les plus connus fut, au 15 ième siècle, Ibn Khaldoun Fermeture puis rupture coloniale: * Savoir supérieur pour les enfants des colons * Savoirs techniques subalternes pour les Marocains

5 Cadre global Conséquences de lhistoire sur le système éducatif Refus daller à lécole, comme réaction à la présence coloniale En tous les cas, refus dy envoyer les filles Survivance de la déconsidération de lenseignement technique puis professionnel

6 Cadre global Paramètres démographiques, Économiques et Financiers

7 Structure du système Près de 6 millions de personnes sont scolarisées aujourdhui, dont: 0,3 million en Formation professionnelle 5,5 millions dans le secteur public 0,3 million dans lenseignement supérieur, dont 5% secteur privé Lenseignement public est totalement gratuit; il nexiste pas de subvention aux familles mais près de 75% des étudiants reçoivent une bourse (près de 40 dollars canadiens/mois)

8 Structure du système Niveaux et populations Poids du passé: - Niveaux de scolarisation historiques - Illettrisme/analphabétisme

9 Pilotage du système Centralisme / décentralisme Concentration / déconcentration Public / privé

10 Réforme récente du système éducatif COSEF / Charte nationale éducation- formation/ Principes – Objectifs - Moyens

11 Système de Formation Professionnelle Réforme de 1984 pour une plus grande adéquation avec les milieux productifs Pilotage indépendant de léducation nationale: Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), ministères techniques et secteur privé Participation des professionnels à lélaboration des programmes, au suivi et au financement

12 Organisation de la Formation professionnelle BAC TECHNICIEN SPÉCIALISÉ 2 ans de formation DIPLÔME DE TECHNICIEN SPECIALISE 12 e année TECHNICIEN 2 ans de formation DIPLÔME DE TECHNICIEN QUALIFICATION 2 ans de formation CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE 8 e année 7 e année 6 e année SPÉCIALISATION 1 à 2 ans de formation CERTIFICAT DE FORMATION PROFESSIONNELLE 11 e année 10 e année 9 e année MARCHÉ DU TRAVAIL C O N C O U R S O U OR IE NT ATI ON C O N C O U R S O U OR IE NT ATI ON

13 Quatre Modes de Formation Formation résidentielle (68,5% des stagiaires) Formation par apprentissage (12,6%) Formation alternée (6,8%) Cours du soir (12,1%)

14 Évolution du système de la Formation professionnelle Le système croît à grande vitesse depuis 1984 (le nombre de stagiaires augmente denviron 10% en moyenne par année); stagiaires et diplômés en Le taux de « diplomation » est très élevé (83%) La demande sociale pour la formation professionnelle est très forte (environ cinq candidats en moyenne pour chaque place offerte). La formation dans les établissements publics est entièrement subventionnée par le gouvernement. Le gouvernement a instauré des mesures d'encouragement au profit des établissements privés de formation, mais il ny a aucun soutien financier public (prêts ou bourses) pour les stagiaires du secteur privé.

15 Les acteurs du système Le département de la Formation Professionnelle: joue le rôle de coordonnateur et de superviseur des actions de formation des départements publics et du secteur privé. LOffice de la formation professionnelle et de la promotion du travail (185 établissements, 42% des diplômés en 2002). Une dizaine de départements (ministères) publics (20% des diplômés en 2002). Le secteur privé (1 610 établissements, 38% des diplômés en 2002) Les organes de concertation (Commissions nationale et provinciales de F.P, Conseils de perfectionnement dans les établissements de formation)

16 La Formation Continue Les Groupements Interprofessionnels dAide au Conseil (GIAC) : ont pour mission de sensibiliser les entreprises relevant de leur secteur sur limportance et le rôle de la formation en cours demploi, et de leur fournir lassistance technique et financière pour identifier leurs besoins dans ce sens. Le financement des GIAC se fait à travers des conventions avec le gouvernement (des fonds proviennent également de la coopération internationale). Le Système des Contrats Spéciaux de Formation (CSF) : à gestion tripartite (État, entreprises, salariés), ce système offre un soutien financier aux entreprises privées pour élaborer et exécuter leurs plans de formation continue. Les entreprises éligibles sont celles assujetties à la taxe de la formation professionnelle. Remboursement de 40%-90% des coûts de la formation. 16% des travailleurs du privé ont en bénéficié.

17 Financement de la FC La taxe de la formation professionnelle, créée en 1974, sélève à 1,6% de la masse salariale brute et sapplique à toutes les entreprises. Cette taxe finance à hauteur de 70% le budget de fonctionnement de l'Office de la formation professionnelle (en 2002, seulement 20% de la taxe a été réservée au financement des actions de formation continue).

18 Efficacité interne – efficacité quantifiable Intégration des populations scolarisables Rétention des populations scolarisées

19 Efficacité externe Marché de lemploi local Marché de lemploi mondialisé

20 Efficacité externe – total système Des données globales hors normes: Un taux de chômage moyen de 11/12% Un taux de chômage en milieu rural de 3,5% Un taux de chômage urbain de 20% Un taux de chômage des diplômés compris entre 18 et 35% Un taux de chômage des illettrés de 5,6%

21 Taux de chômage selon le diplôme en 2002

22 Efficacité externe – formation professionnelle Taux de chômage excessif parmi les lauréats du système: plus de 60% à court terme (moins de 9 mois), entre 35 et 45% à moyen terme (au-delà de 9 mois et jusquà 4 ans).

23 Marché mondialisé Émigration des personnes qualifiées: ingénieurs, techniciens supérieurs, médecins, informaticiens, etc….250 personnes demanderaient les formulaires de départ en ce sens chaque mois vers le Canada Émigration irrégulière de jeunes diplômés (formation professionnelle et classes secondaires finales).

24 En guise de conclusion Fortes interférences (pour linstant, négatives) entre système de formation et système productif Quels effets de louverture sur léconomie, et donc sur la formation. Cette question pouvant être complètement inversée Quels rapports des migrations à la formation?


Télécharger ppt "Séminaire International sur la Formation Professionnelle: Systèmes, innovations et résultats Montréal, 6 / 7 Juin 2005 Brahim Boudarbat, Pr, Université"

Présentations similaires


Annonces Google