La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Synthèse : Analyse des interactions des politiques macroéconomiques et le développement agricole au Cameroun Étude initiée par lOCDE/Division des politiques.

Copies: 1
Synthèse : Analyse des interactions des politiques macroéconomiques et le développement agricole au Cameroun Étude initiée par lOCDE/Division des politiques.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Synthèse : Analyse des interactions des politiques macroéconomiques et le développement agricole au Cameroun Étude initiée par lOCDE/Division des politiques."— Transcription de la présentation:

1 Synthèse : Analyse des interactions des politiques macroéconomiques et le développement agricole au Cameroun Étude initiée par lOCDE/Division des politiques agricoles dans les économies non-membres en collaboration avec le MINADER; Réalisée par Jean Pascal NKOU

2 Plan Indicateurs macroéconomiques et Structure de léconomie camerounaise Indicateurs macroéconomiques et Structure de léconomie camerounaise Contribution du secteur agricole Contribution du secteur agricole à la croissance; à la croissance; aux recettes dexportation; aux recettes dexportation; à lévolution de lIPC; à lévolution de lIPC; à lemploi; à lemploi; à lévolution de la pauvreté. à lévolution de la pauvreté. Choix des politiques macroéconomiques et budgétaires et développement agricole Choix des politiques macroéconomiques et budgétaires et développement agricole politiques commerciales; politiques commerciales; politiques fiscales; politiques fiscales; politiques budgétaires politiques budgétaires Politiques monétaires. Politiques monétaires.

3 I - Indicateurs macroéconomiques et Structure de léconomie camerounaise Évolution du PIB en milliards de FCFA HistoriqueEstimations PIB total Secteur primaire secteur secondaire secteur tertiaire PIB agricole Agriculture des produits vivriers Agriculture industrielle et d'exportation Élevage, chasse Sources : MINEFI/Direction des Affaires Économiques

4 Ventilation du PIB (% total du PIB)

5 Indicateurs macroéconomiques et Structure de léconomie camerounaise (suite) Évolution sectorielle du PIB, (base 2000) HistoriqueEstimations PIB à prix constant pétrolier non pétrolier secteur primaire agricole vivrier produits d'exportation secteur secondaire secteur tertiaire SOURCE: MINEFI/Direction des Affaires Économiques

6 Évolution en volume du PIB agricole

7 Indicateurs macroéconomiques et Structure de léconomie camerounaise (suite)

8 II - Contribution du secteur agricole a) – à la croissance du PIB a) – à la croissance du PIB Contribution sectorielle à la croissance du PIB, Historique Estimations secteur primaire agricole vivrier produits d'exportation secteur secondaire secteur tertiaire PIB

9 II - Contribution du secteur agricole Une progression régulière de la part en volume; Une progression régulière de la part en volume; Une évolution stagnante de la part en valeur depuis lexercice 2002 due à la mauvaise tenue des cours sur les marchés internationaux. Une évolution stagnante de la part en valeur depuis lexercice 2002 due à la mauvaise tenue des cours sur les marchés internationaux. b) – aux recettes dexportation b) – aux recettes dexportation

10 Jusquen 2004, lINP suit régulièrement celle des produits de consommation alimentaire, notamment celle des produits vivriers ; Jusquen 2004, lINP suit régulièrement celle des produits de consommation alimentaire, notamment celle des produits vivriers ; Price-taker pour sa composante industrielle orientée vers lexportation. Price-taker pour sa composante industrielle orientée vers lexportation. II - Contribution du secteur agricole c) – à lévolution de linflation c) – à lévolution de linflation

11 (suite) impact du transport sur lévolution des prix des produits alimentaires Lenquête sur la Formation des prix montre que la plus grande charge, en dehors du coût dachat des produits, est celle relative au transport: Lenquête sur la Formation des prix montre que la plus grande charge, en dehors du coût dachat des produits, est celle relative au transport: 1. Le carburant représente a lui seul entre 39% et 57% du coût de transport des produits vivriers vendu à Yaoundé et à Douala; 2. Au stade du grossiste, le transport représente plus de 50% des charges ; 3. et selon les produits, entre 14% et 37% des charges des détaillants. la transmission directe des augmentations des cours du pétrole sur les prix à la pompe se traduit immédiatement par le renchérissement des coûts de transport et des prix des produits vivriers et manufacturiers. la transmission directe des augmentations des cours du pétrole sur les prix à la pompe se traduit immédiatement par le renchérissement des coûts de transport et des prix des produits vivriers et manufacturiers. La hausse des prix des produits alimentaires est moins forte que celle des prix à la pompe: La hausse des prix des produits alimentaires est moins forte que celle des prix à la pompe: 1. Diminution du prix aux producteurs; 2. Baisse de la marge commerciale et des transporteurs.

12 II - Contribution du secteur agricole d) – au développement de lemploi d) – au développement de lemploi Occupe plus de la moitié de la main dœuvre nationale; Occupe plus de la moitié de la main dœuvre nationale; Évolution très volatile de lemplois dans ce secteur Évolution très volatile de lemplois dans ce secteur Main dœuvre peu qualifiée limitant lintroduction de nouvelle techniques agricole à haut rendement. Main dœuvre peu qualifiée limitant lintroduction de nouvelle techniques agricole à haut rendement.

13 II - Contribution du secteur agricole e) – à la réduction de la pauvreté e) – à la réduction de la pauvreté Croissance économique et réduction de la pauvreté et des inégalités ( ) Variations SecteurP0GiniP0GiniDP0DGini Cr. annuelle moyenneÉcart Type. Agriculture/élevage. Vivrière Rente Élevage Industries. Manufacturière Minières BTP/ Elect, Gaz&Eau Services Marchand Salaires Admn Pub Source : MINEFI/DAE et INS. taux de pauvreté plus élevé mais une répartition des revenus plus égalitaire que dans les autres secteurs; taux de pauvreté plus élevé mais une répartition des revenus plus égalitaire que dans les autres secteurs; Détient une élasticité croissance-pauvreté élevée en dehors du secteur minier Détient une élasticité croissance-pauvreté élevée en dehors du secteur minier

14

15

16 Suppression de lencadrement des prix et de la qualité des produits de rentes (cacao et café); Suppression de lencadrement des prix et de la qualité des produits de rentes (cacao et café); Fermeture des sociétés publiques intervenant dans le secteur; Fermeture des sociétés publiques intervenant dans le secteur; Libéralisation de la commercialisation des produits de rentes et des intrants agricoles (café et cacao). Libéralisation de la commercialisation des produits de rentes et des intrants agricoles (café et cacao).Conséquences: Dégradation de la qualité et augmentation de la décote du label camerounais; Dégradation de la qualité et augmentation de la décote du label camerounais; Augmentation du différentiel entre les cours mondiaux et prix aux producteurs; Augmentation du différentiel entre les cours mondiaux et prix aux producteurs; Désorganisation des filières café et cacao; Désorganisation des filières café et cacao; Faible consommation des pesticides et des engrais agricoles; Faible consommation des pesticides et des engrais agricoles; Baisse du rendement et abandon des filières traditionnelles (cacao et café) au profit des cultures vivrières. Baisse du rendement et abandon des filières traditionnelles (cacao et café) au profit des cultures vivrières. II - Impact des politiques macroéconomiques et budgétaires sur le développement agricole a) – politiques commerciales et désengagement de létat a) – politiques commerciales et désengagement de létat

17 Suppression des taxes ou exonération fiscale sur lensemble des produits de rentes (cacao, banane, coton, huile brute de palme et café); Suppression des taxes ou exonération fiscale sur lensemble des produits de rentes (cacao, banane, coton, huile brute de palme et café); Défiscalisation des intrants agricoles; Défiscalisation des intrants agricoles; Libéralisation de la commercialisation des intrants agricoles. Libéralisation de la commercialisation des intrants agricoles.Conséquences: Baisse des prix des intrants agricoles couplée par lentrée sur le marché de petits détaillants; (Voir graphiques) Baisse des prix des intrants agricoles couplée par lentrée sur le marché de petits détaillants; (Voir graphiques)(Voir graphiques)(Voir graphiques) Bonne tenue à lexportation de certains produits notamment la banane (en concurrence avec la banane « dollar »), le coton et huile brute de palme; Bonne tenue à lexportation de certains produits notamment la banane (en concurrence avec la banane « dollar »), le coton et huile brute de palme;Constat: Les petits producteurs de café et du cacao nont pas toujours bénéficié de ces facilités fiscales à cause de la persistance de nombreuses distorsions et du comportement monopolistique de certains exportateurs Les petits producteurs de café et du cacao nont pas toujours bénéficié de ces facilités fiscales à cause de la persistance de nombreuses distorsions et du comportement monopolistique de certains exportateurs II - Impact des politiques macroéconomiques et budgétaires sur le développement agricole b) – politiques fiscales b) – politiques fiscales

18 Les périodes de crise économiques marquées par des tensions de trésoreries ont été marquées par: Les périodes de crise économiques marquées par des tensions de trésoreries ont été marquées par: la diminution de lencadrement aux planteurs; la diminution de lencadrement aux planteurs; la suppression des subventions; la suppression des subventions; La baisse de lenveloppe allouée au secteur agricole; La baisse de lenveloppe allouée au secteur agricole; La détérioration du dispositif de collecte des données agricoles. La détérioration du dispositif de collecte des données agricoles. II - Impact des politiques macroéconomiques et budgétaires sur le développement agricole c) – politiques budgétaires c) – politiques budgétaires

19 II - Impact des politiques macroéconomiques et budgétaires sur le développement agricole d) – politique monétaire d) – politique monétaire

20 Diminution des crédits à léconomie dans lensemble depuis Cette période correspond à la grave crise financière qui a débouché à la reforme du système financier dans la sous région. Diminution des crédits à léconomie dans lensemble depuis Cette période correspond à la grave crise financière qui a débouché à la reforme du système financier dans la sous région. Mise en place dans la sous région des institutions chargées dassurer le bon fonctionnement des établissements financiers avec linstauration des règles prudentielles devant guider loctroi des crédits. Mise en place dans la sous région des institutions chargées dassurer le bon fonctionnement des établissements financiers avec linstauration des règles prudentielles devant guider loctroi des crédits. Conséquences: Assainissement du porte feuille des projets financés par les établissements bancaires; Assainissement du porte feuille des projets financés par les établissements bancaires; Renforcement des conditions doctroi des crédits; Renforcement des conditions doctroi des crédits; Diminution du volume des crédits à léconomie et développement dune propension des établissements bancaires à générer des marges sur les commissions. Diminution du volume des crédits à léconomie et développement dune propension des établissements bancaires à générer des marges sur les commissions.

21 Impact sur le financement du secteur agricole Baisse du volume des crédits accordés au secteur agricoles dès les années 1990 due à : Baisse du volume des crédits accordés au secteur agricoles dès les années 1990 due à : Baisse du volume globale des crédits; Baisse du volume globale des crédits; Fermeture des entreprises publiques du secteur agricole. Fermeture des entreprises publiques du secteur agricole. Stagnation de la part des crédits accordés au secteur agricole; Stagnation de la part des crédits accordés au secteur agricole; Crédits orientés plus vers la transformation des produits agricoles que vers la production. Crédits orientés plus vers la transformation des produits agricoles que vers la production.

22 Rubriques les montants sont exprimés en milliers de franc CFA Montant% au total général du crédit Montant% au total général du crédit Montant% au total général du crédit Montant% au total génér al du crédit Production agricole816646, , , ,5 -Production agricole non transformée , , , ,1 -1ère transformation de produits agricoles , , , ,7 -Activités annexes de lagriculture , , , ,7 Produits de lélevage11160, ,129300, ,14 Produits de la pêche42090, , , ,32 Total secteur869907, , , ,98 Évolution de loffre bancaire dans le secteur agropastoral et halieutique

23 FIN


Télécharger ppt "Synthèse : Analyse des interactions des politiques macroéconomiques et le développement agricole au Cameroun Étude initiée par lOCDE/Division des politiques."

Présentations similaires


Annonces Google