La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Things we knew, things we did… Things we have learnt, things we should do Congrès international de médecine pluridisciplinaire sous légide de lIFDA GAMMARTH,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Things we knew, things we did… Things we have learnt, things we should do Congrès international de médecine pluridisciplinaire sous légide de lIFDA GAMMARTH,"— Transcription de la présentation:

1 Things we knew, things we did… Things we have learnt, things we should do Congrès international de médecine pluridisciplinaire sous légide de lIFDA GAMMARTH, TN - 27 et 28 mars 2010

2 INSULINO-THERAPIE FONCTIONNELLE Dr Mélika Chihaoui Pr Ag Myrvat Kamoun Pr Hédia Slimane Service Endocrinologie-Diabétologie Hôpital la Rabta 27 Mars 2010

3 INTRODUCTION Nouvelle approche du traitement du DT1 Mise en place en 1983 en Allemagne et en Autriche (R. K. Bernstein, W. Waldhaüsl, K. Howorka) Pour palier aux inconvénients de lInsulinothérapie intensive =>meilleur contrôle glycémique + complications dégénératives mais - hypoglycémies - rythme de vie et régime stricts

4 PRINCIPE de LINSULINOTHERAPIE FONCTIONNELLE Mimer la sécrétion physiologique dinsuline adapter linsulinothérapie au mode de vie rigidité thérapeutique Linsulinothérapie sadapte à la vie!

5 OBJECTIFS améliorer léquilibre glycémique sans augmenter la fréquence des hypoglycémies, en particulier les hypoglycémies sévères adapter linsulinothérapie au style de vie des patients: horaire des repas et quantité des apports glucidiques.

6 CONDITIONS Désireux dautonomie et de responsabilisation Disponible: calculs, auto-surveillance, tenue dun carnet Capacités de comprendre Suivre une formation Moyens dauto-surveillance GAD: 4-6 /j Prise de décision thérapeutique Injections multiples (4-6/j) ou pompe Accepter de pratiquer des épreuves => formation par étape pour lacquisition dun savoir faire dans ladaptation des doses dinsuline

7 POPULATION CIBLE les diabétiques: - en activité, ayant des horaires variables pour les repas, - qui voyagent beaucoup (décalages horaires) - les sportifs, - Chez qui un équilibre glycémique parfait est indispensable: programmation dune grossesse - qui souhaitent une plus grande liberté thérapeutique.

8 PRINCIPES

9 Schéma : Profil nycthéméral de la sécrétion dinsuline SECRETION PHYSIOLOGIQUE DINSULINE Sécrétion basale : assure la normoglycémie à d des repas Sécrétion prandiale : gère les apports glucidiques prandiaux

10 PARAMETRES DE LITF 1- Besoins en basal 2- Besoins prandiaux : U/P = unité/portion de10g de glucides 3- Pouvoir hypoglycémiant d1U dinsuline 4- Pouvoir hyperglycémiant de 10g de glucides

11 INSULINE BASALE insuline pour vivre Epreuve de jeune glucidique de 24h: - objectifs :- analyse du profil glycémique basal - rechercher une éventuelle anarchie glycémique (phénomène de laube) - évaluer les besoins en insuline et la durée daction de linsuline - intérêt éducatif - activité normale - Repas permis: thé, café, légumes, protides en quantité contrôlée (viande, poisson, œuf, fromage) - auto-surveillance/ 2 - 3h - si G ie > 1.20g/l la corrige par de linsuline rapide - si glycémie stable entre 0.70 et 1.20g/l: OK analogue lent ou pompe: 0.35UI/Kg/j Bonne dose = pas dhypoglycémie + variation gly max ± 0,35 g/l variation gly max ± 0,35 g/l

12 Exemple: Epreuve de jeûne glucidique: DT1 20 ans, 60 kg linsuline basale est bien dosée et agit régulièrement 8h 10h 12h 14h 16h 18h 20h 22h 0h 3h 6h 8h basale: 0.35 x 60 = 21 UI au coucher - petit-déjeuner : café ou thé sans lait ni sucre, ni pain - déjeuner et le dîner: salade, 100 g de viande ou poisson, ou oeuf, ± morceau de fromage. activité physique ordinaire

13 INSULINE PRANDIALE (insuline pour manger) analogue rapide pour chaque prise alimentaire Dose fonction: - glycémie de départ, objectifs thérapeutiques, activité physique - quantité de glucides, lipides, protides et alcool Pour les glucides: Pour les glucides: petit déjeuner: 2U/10g de glucides petit déjeuner: 2U/10g de glucides déjeuner: 1U/10g de glucides déjeuner: 1U/10g de glucides dîner: 1.5U/10g de glucides dîner: 1.5U/10g de glucides

14 Quantités de glucides contenues dans les aliments ¼ baguette

15

16

17

18 Pour les lipides: Pour les lipides: si repas gras => hyperglycémie + si repas gras => hyperglycémie + prolongée => UI prolongée => UI Pour les protides: Pour les protides: si repas riche en proteines => si repas riche en proteines => hyperglycémie tardive par hyperglycémie tardive par néoglucogenèse hépatique => + néoglucogenèse hépatique => + injection au cours ou après le repas injection au cours ou après le repas Si alcool => peut donner hypo ou Si alcool => peut donner hypo ou hyper tardive 6 à 8H après => corriger hyper tardive 6 à 8H après => corriger avant le repas suivant ou au moment du avant le repas suivant ou au moment du constat constat

19 Pour le petit déjeuner G 0 : 0.80 g/l Petit déjeuner: ml de lait + - ¼ baguette yaourt nature Activité physique modérée NovoRapid*: 4.5 x 2= 9 U = 45g de glucides Glycémie post-prandiale: 1.10g/l

20 VALEUR CORRECTIVE DINSULINE insuline pour soigner Pouvoir hypoglycémiant d1 U dinsuline Permet la correction précise dune hyperglycémie quelque soit le moment de la journée Souvent ajoutée à linsuline prandiale 1 U dinsuline Gie de g/l 1 U dinsuline Gie de g/l => céder à la tentation et corriger sa glycémie

21 Pour le déjeuner Glycémie pré-prandiale: 1.80 g/l 1 sandwich + 1 orange + 1 yaourt nature = 85g de glucides + 2 U 11 U de NovoRapid* Glycémie post-prandiale: 1.20g/l + Dose corrective: + 2 U 8.5 x 1 = 8.5 U

22 ELEVATION GLYCEMIQUE AU RESUCRAGE 10g de glucides glycémie de g/l Si G ie pré-prandiale < 0.70g/l => resucrage ou insuline rapide

23 Pour le dîner Salade 200g de pâtes (8 càs) 1 bief teck 33 cl de soda = 85g + Dose corrective: - 1U U Glycémie post-prandiale: 1.10g/l Glycémie pré-prandiale: 0.60 g/l 8.5 x 1.5 = 13 U

24 Resucrage en cas dhypoglycémie (20g de glucides 0.80g/l) Les plus hyperglycémiants (20g): - 4 morceaux de sucre - 1 verre de soda ou de jus de fruit - 1 càs de miel ou de confiture Autres moins hyperglycémiants: - 1 fruit ou 1 compote ou 4 fruits secs - 30 g de pain ou 2 biscottes ou 30 g de céréales - 1 yaourt aux fruits ou 1 crème dessert - 2 madeleines ou 4 petits sablés ou 4 petits beurre - 8 petits carrés de chocolat

25 SITUATIONS PARTICULIERES Activité physique modérée: -20% Activité physique intense > 1h: -50% Corticothérapie: % Fièvre: +

26 EDUCATION En hospitalisation de semaine /en ambulatoire Par groupe Equipe: infirmière spécialisée, diététicienne, diabétologue, ± psychologue Programme: - composition des aliments (aliments factices, repas en libre service) - évaluation quantitative - équivalences en unité de glucides (10 g) - calcul des doses dinsuline Documents adaptés Exercices pratiques et discussion

27 CONCLUSION Meilleur équilibre glycémique (HbA1c, hypo) Meilleure qualité de vie Liberté alimentaire (horaires, qualité, quantités) Education lourde contraintes

28 Things we knew, things we did… Things we have learnt, things we should do Questions ? ~ Réponses !

29 Things we knew, things we did… Things we have learnt, things we should do Congrès international de médecine pluridisciplinaire sous légide de lIFDA GAMMARTH, TN - 27 et 28 mars 2010


Télécharger ppt "Things we knew, things we did… Things we have learnt, things we should do Congrès international de médecine pluridisciplinaire sous légide de lIFDA GAMMARTH,"

Présentations similaires


Annonces Google