La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de."— Transcription de la présentation:

1 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun 1 Les Pôles dexcellence universitaire : renforcement des coopérations régionales Étude comparative de quelques modèles régionaux de pôles d'excellence Pr. François GIROUX – Chef projet COMETES – Conseiller auprès du Ministre de l'Enseignement Supérieur du Cameroun

2 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun 2 En préambule L'excellence universitaire ne se décrète pas, elle se construit dans le temps et dans l'espace Un Pôle régional d'excellence doit reposer sur des avantages comparatifs clairs en termes de thématique, de localisation et de ressources mobilisables; forcément localisé dans un pays particulier, un pôle d'excellence doit être reconnu comme tel par les autres pays de la région et avoir progressivement une attractivité internationale 4 formes seront analysées, répondant chacun à des objectifs particuliers, du plus simple au plus compliqué, toutes implantées dans des pays en développement et/ou émergeants: 1.Le type CRESA (Niamey – Niger) 2.Le modèle public École Inter-états (EISMV – Dakar) 3.Le modèle privé École Zamorano (Tegucigalpa – Honduras) 4.Le modèle international AIT(Bangkok – Thaïlande)

3 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun Le type CRESA (Niamey – Niger) Centre Régional d'Enseignement Spécialisé en Agriculture (CRESA) ouvert en 1992 "Label CRESA" né de la volonté des chefs d'État de la Francophonie. Aujourd'hui 4 CRESA opérationnels Création au sein d'une Université existante, en l'occurrence Faculté d'Agronomie de Niamey, d'un programme spécial de 3 ème cycle Une thématique originale: "Protection de l'Environnement et Amélioration des Systèmes Agraires Sahéliens" Un objectif lié à l'employabilité des cadres formés: former des cadres capables de concevoir et de diriger des actions de développement intégré (analyse initiale des besoins du marché) Un appui financier essentiellement public (Gouvernement du Niger, AUF pour le fonctionnement, coopération française pour acquisition des locaux et leur équipement, UEMOA pour soutien de la mobilité dans le cadre des Centre d'Excellences Régionaux) Un partenariat scientifique (recherche) et pédagogique très large, africain, français, belge et canadien, renforcé au fil des années

4 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun 4 1- Le type CRESA (Niamey – Niger) Aujourd'hui une vingtaine d'institutions scientifiques participent à la définition des programmes et à l'encadrement des travaux de recherche Objectifs: –Former des cadres de haut niveau (DESS) immédiatement opérationnels dans la vie professionnelle –Garantir la régionalisation au niveau des étudiants et des enseignants –Veiller à l'Excellence de la formation avec adéquation permanente de la formation au marché du travail et aux standards internationaux Formation diplômante modulaire de 15 mois dont 6 pour stage de fin d'étude Principaux indicateurs de réussite: –au 30 juin 2006, 207 étudiants sélectionnés parmi 1300 candidats, venant de 13 pays (actuellement 14 ème promotion) –38 enseignants venant du Niger, du Sénégal, du Burkina Faso, de France, de Belgique, d'Italie, du Canada –Taux d'insertion professionnelle: 100%, aussitôt après le stage –Nombreux résultats de recherche transférés sur le terrain

5 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun 5 1- Le type CRESA (Niamey – Niger) Renforcement important des capacités scientifiques et pédagogiques du CRESA lui permettant aujourd'hui d'être autonome et d'envisager de nouvelles formations Par contre toujours pas d'autonomie financière, encore assurée par des structures du Nord et des organismes internationaux Appui de l'État hôte insuffisant, appui quasiment nul des états bénéficiaires autres que le Niger Risque de faire apparaître le CRESA comme un îlot de richesse dans la pauvreté générale de la Faculté d'agronomie Le triptyque "Excellence, Régionalisation, Professionnalisation" exige des ressources financières et logistiques, toujours assurées aujourd'hui par "le Nord"… comment faire pour assurer un relais progressif par le "Sud", sans alourdir les frais de formation ? En conclusion: un modèle performant, pas trop coûteux à implanter et à maintenir

6 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun Le modèle public École Inter-états (EISMV – Dakar) 13 États: Bénin, Burkina-Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Congo, Gabon, Mauritanie, Niger, République Centrafricaine, Rwanda, Sénégal, Tchad, Togo Au départ École sénégalaise ( ) puis création comme École autonome en 1976, bénéficiant d'un accord de siège avec l'État sénégalais Cycle complet comportant une année préparatoire et 5 ans d'études. En 2006 il y avait 333 étudiants en tout, l'origine des étudiants variant beaucoup d'une année à l'autre. (En moyenne 50 étudiants/promo) Corps enseignant permanent de 16 enseignants-chercheurs (2PR, 2 MC, 2 MA et 5 A), très insuffisant pour enseignement de qualité Quota limitant à 3 le nbre d'enseignants ressortissant de chaque État (vision "administrative" des écoles inter-états – cf. ex Air Afrique) 56 personnels administratifs, techniques et de service

7 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun Le modèle public École Inter-états (EISMV – Dakar) Niveaux de rémunération des enseignants inférieurs à ceux de l'UCAD… mais très supérieurs aux niveaux camerounais par exemple Frais de scolarité élevés ( pour année préparatoire puis FCFA /an) Budget de d'ordre de 1 Milliard de FCFA/an dont la moitié sert à rémunérer le personnel ; recettes constituées des contributions de solidarité des États (10 Millions / an), des frais de scolarité de ressources sur projet et d'un peu de ressources propres (environ 40 Millions en 2005). Vente de services encore faible. Aide extérieure de l'UEMOA (100 Millions de FCFA sur 3 ans en appui au DEA) et de la coopération française (600 Millions de FCFA sur 3 ans également) Tutelle exclusive des Ministres de l'Enseignement Supérieur alors que les Ministères de l'Élevage, premiers utilisateurs des étudiants à l'issue de leur formation, ne sont pas associés au CA Adossement solide à la recherche à travers 3 plateaux techniques importants (endocrinologie, microbiologie alimentaire en cours d'accréditation COFRAC, laboratoire de contrôle des médicaments vétérinaires – LACOMEV - + biologie moléculaire pour santé animale

8 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun Le modèle public Ecole Inter-états (EISMV – Dakar) L'EISMV connaît beaucoup de difficultés pour planifier son développement à cause de manque de sécurisation du paiement des États membres tant au niveau de leur contribution de solidarité que de la prise en charge de leur ressortissants (plusieurs milliards d'arriérés au fil des années !) Le Centre Africain d'Études Supérieures en Gestion (CESAG) de Dakar ne connaît pas ce type de problèmes, étant une institution de la BCEAO qui assure en direct la prise de participation des États membres En conclusion: un pôle d'excellence régional, reconnu dans son domaine, mais qui manque d'un soutien pérenne des états bénéficiaires, implanté au cœur d'une université apportant son soutien à la recherche à travers ses Écoles doctorales. Le volet professionnalisation reste à renforcer.

9 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun Le modèle privé École Zamorano (Honduras) "L'excellence qui vient de l'expérience" Un modèle totalement intégré

10 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun Le modèle privé École Zamorano (Honduras) Université privée internationale latino-américain sans but lucratif créée aux USA et établie en Amérique centrale au Honduras en 1941 pour la formation supérieure de cadres de l'agriculture (Bachelor en 4 ans avec en dernière année un approfondissement qui évolue avec les besoins du marché) Tous les étudiants (effectif actuel de 850 étudiants, provenant de 20 pays d'Amérique latine) vivent dans le campus (7000 hectares à une trentaine de kms de la capitale Tegucigalpa), ainsi que tous les professeurs et tout le personnel administratif. Le financement est assuré par un vaste réseau de donateurs, essentiellement aux USA, qui peuvent déduire ces dons de leur impôts sur le revenu. Des professionnels du marketing assurent la recherche permanente de financement. 81 % des étudiants bénéficient d'une bourse partielle ou totale Cœur de la stratégie éducative: "Aprender haciendo" Pour cela 13 structures de production agricole et agroalimentaire (ex: ferme d'élevage et unité d'abattage, unité de transformation des fruits et légumes, etc.) et 3 entreprises de commercialisation auxquelles participent tous les étudiants

11 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun Le modèle privé École Zamorano (Honduras) Un corps enseignant permanent de 62 enseignants (dont 25 sont des anciens étudiants de Zamorano ayant complété leur formation par MSc et PhD à l'étranger), complété par une vingtaine de moniteurs pour les activités pratiques permettant d'avoir un ratio d'encadrement de 1/14, concourrant à l'excellence de la formation Une politique qualité bien définie permettant des améliorations permanentes dans le cadre de plan stratégiques de 5 ans Une insertion professionnelle dès la sortie de tous les étudiants, et cela pour les 5200 jeunes déjà formés depuis la création Conclusion: un modèle original, efficace et efficient, qui remplit au mieux les 3 facteurs d'excellence, de régionalisation et de professionnalisation dans son secteur d'activité, l'agriculture au sens large. L'Ecole Zamorano a souhaité rester centrée sur le "pre-grado", sans investir le domaine des formation "post-graduées"

12 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun Le modèle international AIT(Bangkok – Thaïlande) Asian Institute of Technolgy

13 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun Le modèle international AIT(Bangkok – Thaïlande) Institut Post-gradué (Uniquement Master et PhD) + formation professionnelle courte Création en 1959 au Nord de Bangkok sur un campus à l'américaine où enseignants et étudiants peuvent se consacrer entièrement aux études sans souci de transport, de bruit, etc…

14 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun Le modèle international AIT(Bangkok – Thaïlande) Institut international à orientation asiatique bénéficiant d'un accord de siège avec la Thaïlande, oeuvrant dans 3 domaines (Ingénierie et technologie qui regroupe 16 programmes, Environnement et développement qui regroupe 10 programmes, Management qui regroupe 5 programmes) avec une très forte activité de recherche venant supporter les programmes Actuellement 1950 étudiants venant de 40 pays (dont 15 français) anciens élèves venant de 79 pays depuis la création ayant suivi des formations courtes depuis la création Actuellement corps permanent de120 professeurs (25 % sont des Thaïlandais) venant de 27 pays du Nord et du Sud ainsi que 784 chercheurs et assistants de recherche 217 projets de recherche en cours pour un montant de FCFA

15 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun Le modèle international AIT(Bangkok – Thaïlande) Financement multilatéral

16 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun Le modèle international AIT(Bangkok – Thaïlande) Triptyque pour le transfert de technologie

17 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun 17 En conclusion L'excellence se construit peu à peu, sur la durée, grâce à des mécanismes d'évaluation et de réorientation stratégique L'excellence demande un taux d'encadrement élevé, de l'ordre de 1 enseignant/15 étudiants dans la plupart des cas Dans tous les cas l'ancrage sur la recherche est fort et le défi est d'avoir aussi un ancrage avec les milieux professionnels, gage d'insertion professionnelle des diplômés L'excellence a un prix élevé (1 milliard pour 330 étudiants à l'EISMV, à comparer avec une somme à peine supérieure pour toute la Faculté des sciences de Yaoundé 1) et la difficulté à sortir des financements publics est partout notée Les pays africains francophones au sud du Sahara sont trop petits pour avoir des centres d'excellence nationaux et une politique régionale s'avère indispensable. Dans tous les cas l'environnement technologique, financier et humain doit être bien pris en compte dès le départ

18 C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de France S.C.A.C. B.P Yaoundé Cameroun 18 Merci de votre attention


Télécharger ppt "C.O.M.E.T.E.S Coordination et Modernisation des Établissements. Technologiques de lEnseignement Supérieur Coopération Française / MINESUP Ambassade de."

Présentations similaires


Annonces Google