La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prise en charge du suicidant Dr Michel Benoit Centre dAccueil Psychiatrique, CHUde Nice.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prise en charge du suicidant Dr Michel Benoit Centre dAccueil Psychiatrique, CHUde Nice."— Transcription de la présentation:

1 Prise en charge du suicidant Dr Michel Benoit Centre dAccueil Psychiatrique, CHUde Nice

2 Le problème Plus de décès par an Plus de décès par an 3000 par armes à feu, 1200 par médicaments 3000 par armes à feu, 1200 par médicaments Plus de endeuillés Plus de endeuillés tentatives de suicide par an tentatives de suicide par an DES CAUSES MULTIPLES DES CAUSES MULTIPLES PAS DE SOLUTION UNIQUE PAS DE SOLUTION UNIQUE IMPOSE UNE POLITIQUE DE PETITS PROGRES OU CHACUN AVEC LA COLLECTIVITE PEUT ETRE ACTEUR IMPOSE UNE POLITIQUE DE PETITS PROGRES OU CHACUN AVEC LA COLLECTIVITE PEUT ETRE ACTEUR

3 Que faire face au suicidant ? Bilan de la TS Bilan de la TS Bilan triple Bilan triple Somatique Somatique Psychologique Psychologique Socio-familial Socio-familial Gestion de la crise Gestion de la crise

4 Bilan de la TS Modalités Modalités Intentionnalité, préméditation, degré de masquage Intentionnalité, préméditation, degré de masquage Gravité subjective Gravité subjective Critique du geste Critique du geste

5 2.1. Bilan somatique Gravité objective de la TS Gravité objective de la TS Attention aux produits associés++ Attention aux produits associés++ Bilan général Bilan général État nutritionnel, général État nutritionnel, général Signes dalcoolisme, toxicomanie Signes dalcoolisme, toxicomanie Déficits endocriniens ou métaboliques Déficits endocriniens ou métaboliques Déficits cognitifs Déficits cognitifs

6 2.2. Bilan psychologique Contexte de la crise suicidaire Contexte de la crise suicidaire Facteurs de risque Facteurs de risque Psychiatriques: dépression, abus de substances, trouble de la personnalité Psychiatriques: dépression, abus de substances, trouble de la personnalité Retentissement des affections somatiques Retentissement des affections somatiques Traits de caractère: impulsivité, introversion, instabilité affective, stratégies dadaptation Traits de caractère: impulsivité, introversion, instabilité affective, stratégies dadaptation

7 2.3. Bilan socio-familial Circonstances durables défavorables Circonstances durables défavorables Isolement ressenti Isolement ressenti Manque de personnes ressources (subj.) Manque de personnes ressources (subj.) Violences, haut niveau démotions exprimées Violences, haut niveau démotions exprimées Facteurs de stress psycho-sociaux Facteurs de stress psycho-sociaux Pertes réelles ou symboliques Pertes réelles ou symboliques Affections somatiques, douleur Affections somatiques, douleur Problèmes légaux, disciplinaires, financiers Problèmes légaux, disciplinaires, financiers Accident... Accident...

8 3. Gestion de la crise Offrir un espace neutre de travail de crise Offrir un espace neutre de travail de crise Interaction: un seul entretien est rarement suffisant Interaction: un seul entretien est rarement suffisant Intervention (patient – famille - acteurs sociaux) Intervention (patient – famille - acteurs sociaux) Préparation de laprès-crise: mobilisation du réseau, de la famille, des acteurs communautaires Préparation de laprès-crise: mobilisation du réseau, de la famille, des acteurs communautaires

9 Risque de récidive suicidaire Intentionnalité du geste, faible critique, absence dévolution des facteurs ayant précipité la crise, absence dalliance thérapeutique Intentionnalité du geste, faible critique, absence dévolution des facteurs ayant précipité la crise, absence dalliance thérapeutique Absence de ressources externes, de recours Absence de ressources externes, de recours Persistance de facteurs de risque non contrôlables: individuels, familiaux, psychosociaux Persistance de facteurs de risque non contrôlables: individuels, familiaux, psychosociaux absence à ce jour dalgorithme précis absence à ce jour dalgorithme précis Attitudes fonction des possibilités des structures Attitudes fonction des possibilités des structures

10 Echelle dévaluation du risque suicidaire : « SAD PERSONS » Sexe Sexe Trois fois plus dhommes réussissent leur suicide (1 point ) Âge Âge Risque suicidaire élevé avant 19 ans, et après 45 ans (1 point) Dépression, désespoir Dépression, désespoir Les déprimés se suicident 30 fois plus que la population générale (2 points)

11 Echelle dévaluation du risque suicidaire : « SAD PERSONS » Passé psychiatrique, ou tentatives antérieures (« previous attemps ») Passé psychiatrique, ou tentatives antérieures (« previous attemps ») Il multiplie le risque suicidaire (1 point) Éthylisme, abus de substances Éthylisme, abus de substances Accroît la dépression physiologique et limpulsivité en réduisant le jugement (1 point) Raisonnement, jugement détérioré Raisonnement, jugement détérioré La psychose, ou un syndrome confusionnel, aggravent le risque (2 points)

12 Echelle dévaluation du risque suicidaire : « SAD PERSONS » Statut marital Statut marital Veuvage, divorce, séparation et vie isolée augmentent le risque (1 point) Organisation du suicide Organisation du suicide Une intention non ambivalente, et des moyens de mise en œuvre efficaces sont des facteurs de risque décisifs. On ajoute ici la communication non verbale indirecte (dont testament, lettre, etc…) (2 points)

13 Echelle dévaluation du risque suicidaire : « SAD PERSONS » Néant social Néant social Absence ou perte de liens significatifs ou de statut social (1 point) Sévérité de lintention Sévérité de lintention Maintien de lintention de mourir, incapacité de garantir ses gestes ultérieurs (2 points)

14 Évaluation de lurgence suicidaire Évaluer lurgence ou limminence du passage du passage à lacte : le scénario suicidaire, labsence dalternative autre que le suicide Évaluer lurgence ou limminence du passage du passage à lacte : le scénario suicidaire, labsence dalternative autre que le suicide Faible : pense au suicide, pas de scénario précis Faible : pense au suicide, pas de scénario précis Moyen: scénario envisagé, mais reporté Moyen: scénario envisagé, mais reporté Élevé: planification claire, passage à lacte prévu pour les jours à venir Élevé: planification claire, passage à lacte prévu pour les jours à venir

15 Évaluation de la dangerosité du scénario suicidaire Évaluer la dangerosité du scénario suicidaire : létalité du moyen et laccès direct aux moyens Évaluer la dangerosité du scénario suicidaire : létalité du moyen et laccès direct aux moyens Si laccès au moyen est facile et immédiat, il faut considérer la dangerosité comme extrême et hospitaliser Si laccès au moyen est facile et immédiat, il faut considérer la dangerosité comme extrême et hospitaliser

16 Améliorer la prise en charge des suicidants Audit ANAES Audit ANAES observations dans 41 établissements de santé de catégories diverses (11 CHU). 898 observations dans 41 établissements de santé de catégories diverses (11 CHU). De 1 à 42 observations par centre De 1 à 42 observations par centre

17 Améliorer la prise en charge des suicidants 1. La prise en charge du patient adressé à lhôpital pour une tentative de suicide a débuté dans le service durgence (SAMU-SMUR compris). 2. Un examen somatique initial a été réalisé aux urgences. 3. Le patient a bénéficié dun premier entretien avec un psychiatre dans les 24 heures qui ont suivi son admission. 4. Cet entretien sest déroulé dans un lieu permettant dassurer la confidentialité. 5. Le patient a été revu par un psychiatre au minimum une fois pendant son hospitalisation.

18 Améliorer la prise en charge des suicidants 6. Cest le même psychiatre qui a vu le patient lors des différents entretiens. 7. Une échelles dévaluation structurée a été utilisée, en complément de lentretien, pour apprécier le risque de récidive suicidaire. 8. Les proches du patient ont été reçus en entretien par le psychiatre au moins une fois pendant lhospitalisation. 9. Une assistante sociale a évalué la situation sociale du patient (situation familiale, scolaire, professionnelle, suivi social en cours).

19 Améliorer la prise en charge des suicidants 10. Lorsque le patient est resté hospitalisé après les urgences, cela sest fait dans un service approprié (centre daccueil et de crise psychiatrique, service de psychiatrie infanto- juvénile ou générale, de pédiatrie, de médecine interne). 11. Des contacts préalables à la sortie du patient ont été établis, avec son accord et si nécessaire avec celui des tuteurs légaux, avec les intervenants extérieurs concernés : milieu scolaire, éducatif, professionnel, sanitaire Un professionnel référent a coordonné les décisions concernat le patient pendant toute la durée de son séjour (la fonction de référent a pu être exercée par deux personnes pour assurer la continuité).

20 Améliorer la prise en charge des suicidants 13. Le patient a quitté lhôpital avec un rendez-vous de consultation spécialisée, rendez-vous pris par léquipe soignante, le patient lui-même ou ses proches. 14. Le patient a reçu à sa sortie une carte mentionnant les coordonnées dune structure et de personnes joignables 24H/24 en cas de besoin. 15. Le professionnel référent sest informé de la venue du patient au rendez-vous fixé à sa sortie et a pris les initiatives nécessaires en cas dabsence de celui-ci.

21 Résultats de l audit 5 critères ont un taux de réponses oui à 65 % 5 critères ont un taux de réponses oui à 65 % 2 : examen somatique initial aux urgences 94,5 % 1 : prise en charge débute aux urgences 89,4 % 12 : coordination des décisions 82,0 % 4 : confidentialité de l entretien 74,6 % 3 : 1er entretien avec un psychiatre dans les 24 H 69,6 %

22 Résultats de l audit 5 critères ont un taux de réponses oui < à 40 % 5 critères ont un taux de réponses oui < à 40 % 14 : remise d une carte 24/7 à la sortie 37,6 % 6 : entretiens pratiqués par le même psychiatre 27,3 % 15 : suivi des rendez-vous par le professionnel référent 19,7 % 9 : évaluation par une assistante sociale 17,6 % 7 : utilisation d une échelle d évaluation structurée 13,2 %

23 Quelques bons principes Une TS est une crise: se donner du temps pour évaluer la dynamique Une TS est une crise: se donner du temps pour évaluer la dynamique Le suicide nest pas une maladie Le suicide nest pas une maladie Travail multidisciplinaire: ne pas hésiter à aller frapper aux portes…. Travail multidisciplinaire: ne pas hésiter à aller frapper aux portes…. Différencier action sur facteurs collectifs et sur facteurs très individuels Différencier action sur facteurs collectifs et sur facteurs très individuels Etre volontariste, mais modeste… Etre volontariste, mais modeste…


Télécharger ppt "Prise en charge du suicidant Dr Michel Benoit Centre dAccueil Psychiatrique, CHUde Nice."

Présentations similaires


Annonces Google