La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CRPHYTO 1999 Protéger ses cultures en respectant l environnement Une initiative financée par la Direction générale de l agriculture du Ministère de la.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CRPHYTO 1999 Protéger ses cultures en respectant l environnement Une initiative financée par la Direction générale de l agriculture du Ministère de la."— Transcription de la présentation:

1

2 CRPHYTO 1999 Protéger ses cultures en respectant l environnement Une initiative financée par la Direction générale de l agriculture du Ministère de la Région wallonne et l Union européenne. Pour démarrer cliquez ici au moyen de la souris

3 CRPHYTO 1999 Les produits phyto, la santé et lenvironnement La bonne pratique phytosanitaire Désherbage du maïs sans atrazine MAE méthodes de désherbage Pour en savoir plus... Cliquez au moyen de la souris sur le sujet de votre choix Pour arrêter le diaporama, enfoncez la touche Escape

4 CRPHYTO 1999 Première partie *** Les produits phyto, la santé et lenvironnement Pour avancer, cliquez sur la flèche droite au bas du clavier

5 CRPHYTO 1999 Pesticides ou produits phytos ? Les pesticides à usage agricole Agréés par le ministre de lagriculture A.R. 28 février 1994-Dir. 91/414/CEE Utilisés en agriculture : –Produits phytopharmaceutiques : »insecticides, fongicides, herbicides, régulateurs, etc. –Autres pesticides à usage agricole : »désinfectants d étables, mouillants, adjuvants divers, etc. Utilisés en jardinage.

6 CRPHYTO 1999 Pesticides ou produits phytos ? Les pesticides à usage non agricole Autorisés par le ministre de la santé AR 05 juin Dir. Biocide en préparation nombreux produits utilisés par les ménages (insecticides domestiques…) et les industries (préservation des matériaux, désinsectisation…)

7 CRPHYTO 1999 Des avantages… l Amélioration de la qualité des productions l Gains de productivité l Réduction du temps de travail l Réduction des dépenses énergétiques l Efficacité l Etc. Utilisation des produits phyto en agriculture

8 CRPHYTO 1999 Des avantages… … et des inconvénients l Résidus dans lalimentation l modification de la faune et de la flore l contamination des ressources naturelles l atteintes aux cultures voisines l phytotoxicité l Etc. Utilisation des produits phyto en agriculture

9 CRPHYTO 1999 Que dit la loi ? En vertu de l arrêté royal du 28 février 1994, relatif à la mise sur le marché et à l utilisation des pesticides à usage agricole : –il est interdit d utiliser un produit à des fins ou dans des conditions autres que celles imposées lors de lagréation (…); –lors de l application d un pesticide à usage agricole, l utilisateur prend toutes les dispositions nécessaires pour éviter de nuire à la santé de lhomme ainsi quà celle des animaux utiles et d occasionner des dégâts aux cultures avoisinantes et en général à lenvironnement; –chaque fois que cela est possible, il applique les principes de la lutte intégrée;

10 CRPHYTO 1999 –il doit veiller au nettoyage soigneux et immédiat de tout ustensile, objet ou véhicule qui a servi à l application du produit. –il doit rendre inoffensif les emballages d origine, aussitôt vidés de leur contenu, en se conformant aux indications figurant sur l emballage ou sur la notice fixée à l emballage; –les eaux de lavage, ainsi que les surplus de traitements et notamment les fonds de cuves, sont recueillis et traités d une manière telle que les eaux de mer, les cours d eau, sources, étangs, mares, abreuvoirs, nappes aquifères et puits d eau ne puissent être pollués. Le matériel de traitement doit être en ordre de contrôle obligatoire.

11 CRPHYTO 1999 Stockage des produits Les agriculteurs sont tenus de conserver les produits phytopharmaceutiques dans un local (ou une armoire) exclusivement destiné à ces produits et fermé à clé. Lendroit doit être sec, efficacement ventilé, maintenu en bon état d entretien et de propreté et conditionné de telle façon que la bonne conservation des produits entreposés soit assurée. Sur la porte est apposée d une manière bien apparente la mention « poison » accompagnée d une tête de mort (…) Laccès nest autorisé quen présence de la personne agréée.

12 CRPHYTO 1999 POISON Local fermé à clé Local séparé des habitations Sol imperméable Aération ou ventilation Produits isolés du sol Tous les ustensiles sont marqués Matières absorbantes Installation électrique en bon état Extincteur à l extérieur Arrivée d eau équipée d un dispositif anti-retour

13 CRPHYTO 1999 Un stockage sûr et ordonné évite tout risque d intoxication accidentelle; il conserve aux produits leur efficacité. l Classer les produits selon leur usage (herbicides, fongicides, insecticides, etc.) l Ne pas ôter les étiquettes ni reconditionner les produits. l Tenir un inventaire régulier des stocks. l « Le premier produit entré doit être le premier sorti ».

14 CRPHYTO 1999 Elimination des emballages Lors de la préparation des bouillies de pulvérisation, prendre soin de bien vider les emballages de produits dans la cuve ou dans lincorporateur. Rincer immédiatement les bidons : –idéalement au moyen du système rince bidons installé sur le pulvérisateur; –ou, à défaut, en lavant trois fois le bidon à leau claire.

15 CRPHYTO 1999 Elimination des emballages Rincer ses bidons, un geste simple qui assure : –une économie de produits, –une réduction des coûts de récupération-valorisation des emballages, –une plus grande sécurité pour la santé et pour lenvironnement. Conserver tous les emballages vides (y compris papiers et cartons) dans un endroit sûr jusquà la prochaine collecte.

16 CRPHYTO 1999 Quels sont les risques ? RISQUE = DANGER X EXPOSITION T+ TRES TOXIQUE T TOXIQUE Xn NOCIF Xi IRRITANT N DANGEREUX POUR L ENVIRONNEMENT TOXICITE AIGUE TOXICITE CHRONIQUE EXPOSITION DIRECTE EXPOSITION INDIRECTE

17 CRPHYTO 1999 Risques pour lhomme l Applicateur l Voisinage l Consommateur Risques pour lenvironnement l Faune l Flore l Ressources naturelles

18 CRPHYTO 1999 Les produits phyto et la santé Le premier concerné : lapplicateur l A tous les stades du traitement, lapplicateur de produits phytopharmaceutiques peut être exposé à des risques dintoxication aiguë ou chronique.

19 CRPHYTO 1999 Pour protéger sa santé l Choisir les produits les moins dangereux et respecter les conditions dutilisation Classe A Agréé ou Spécialement Agréé Classe B Agréé Tout le monde Non Classés Vente libre Tout le monde Risque : Vendeur : Utilisateur : T+ Très Toxique T Toxique C Corrosif Xi Irritant, Sensibilisant Xn nocif F+ Extrêmement Inflammable F Facilement Inflammable E Explosif O Comburant Et autres

20 CRPHYTO 1999 l Se protéger efficacement à toutes les étapes du traitement : depuis la préparation de la bouillie jusquau nettoyage du pulvérisateur

21 CRPHYTO 1999 La santé du consommateur Protégée par des normes en résidus. Afin de prévenir les risques à court et à long terme pour la santé des consommateurs, des limites maximales en résidus (LMR) dans lalimentation ont été fixées pour tous les pesticides. Basées sur des études toxicologiques, ces LMR découlent de doses journalières acceptables (DJA) auxquelles on applique un facteur de sécurité de 10 à 1000 selon les cas. Pour leau potable, la concentration maximale admissible (CMA) a été fixée pour chaque pesticide à 0,1µg/l (dir. 80/778/CEE - AERW 20/07/89)

22 CRPHYTO 1999 La santé du consommateur Garantie par le respect des conditions dagréation et des bonnes pratiques phytosanitaires. De nombreux essais préalables à la mise en vente des produits phyto- pharmaceutiques assurent que LMR et CMA sont respectés lorsquils sont mis en oeuvre correctement.

23 CRPHYTO 1999 Les produits phyto et lenvironnement Les produits phytopharmaceutiques peuvent être dispersés dans lenvironnement par diverses voies : pertes directes lors de la préparation du traitement et le nettoyage du matériel; dérive - volatilisation; ruissellement - drainage - infiltration.

24 CRPHYTO 1999 l L importance de ces différents phénomènes dépend du mode de traitement, des conditions météorologiques, de la configuration des lieux, du respect des bonnes pratiques phytosanitaires... l Les conséquences de ces contaminations dépendent essentiellement de : lampleur du phénomène; la persistance du (des) produit(s); la toxicité du (des) produit(s).

25 CRPHYTO 1999 La faune et la flore ORGANISMES AQUATIQUES ORGANISMES DU SOL OISEAUX ORGANISMES AUXILIAIRES ABEILLES MAMMIFERES FLORE SAUVAGE ET COMMENSALE

26 CRPHYTO 1999 l Les oiseaux Herbivores, insectivores, granivores ou carnivores selon les espèces, ils consomment donc des quantités de pesticides variables : soit à létat brut par les granivores consommateurs de graines enrobées, soit indirectement dans leurs proies pour les insectivores et les carnivores. Les oiseaux peuvent également être directement atteints par dérive de produit lors de traitements à proximité directe de leur lieu de nidification (haies, lisières, etc.)

27 CRPHYTO 1999 l Les organismes aquatiques Les organismes aquatiques étant étroitement dépendants les uns des autres au travers de chaînes alimentaires, la destruction dune seule composante (algues, crustacés…) suffit à déstabiliser tout léquilibre et peut compromettre la vie dun cours d eau. Les situations les plus catastrophiques sont néanmoins observées lors de pollutions accidentelles (rinçage de cuve, vidange, etc.) qui peuvent décimer localement ou sur plusieurs kilomètres toute la flore et la faune dune rivière.

28 CRPHYTO 1999 l Les abeilles La pollinisation d arbres fruitiers et de nombreuses plantes cultivées (colza, lin, féverole, trèfle…) et la production de miel constituent deux bonnes raisons dassurer aux abeilles une attention toute particulière. Pendant la période de butinage, les abeilles sont attirées par les plantes mellifères mais aussi par le miellat des pucerons présents dans les cultures de céréales ou de féveroles. Même sils ne sont pas toujours mortels pour les abeilles, les produits phytopharma- ceutiques peuvent nuire à la santé des ruches (effet sur les larves, trouble du comportement…) et altérer la qualité du miel. On veillera donc en période de floraison à proscrire tous les produits dangereux pour les abeilles

29 CRPHYTO 1999 l Les organismes auxiliaires De nombreux insectes exercent une activité bénéfique en contrôlant les populations de ravageurs. Les insecticides non sélectifs peuvent détruire les insectes auxiliaires et provoquer la prolifération de leurs proies habituelles. Par ailleurs, léradication d un ravageur par des traitements récurrents peut conduire à la disparition de ses prédateurs naturels et à une réapparition explosive de ce ravageur.

30 CRPHYTO 1999 l Les mammifères Consommateurs primaires comme les herbivores ou les granivores, secondaires comme les insectivores ou en fin de chaîne alimentaire comme les carnivores, les mammifères peuvent être exposés à différents degrés à des pesticides. La bonne application des produits tels que microgranulés, semences enrobées ou produits antilimaces permet de réduire considérablement les risque d exposition. Certains produits sont particulièrement nocifs pour le gibier et la faune sauvage.

31 CRPHYTO 1999 l Les organismes du sol Les vers de terre notamment consomment d énormes quantités de terre dans laquelle ils puisent les aliments nécessaires à leur croissance. Ils sont assez résistants à la plupart des pesticides employés en agriculture. Cependant, ils peuvent les accumuler dans leurs tissus et les transmettre sous une forme concentrée aux différents organismes de la chaîne alimentaire dont ils constituent la base.

32 CRPHYTO 1999 l Flore sauvage et commensale Lusage répété des herbicides conduit à raréfier certaines espèces végétales sources de pollen pour les abeilles, d alimentation ou de refuge pour divers insectes et de biodiversité. Par adaptation et absence de compétition biologique, dautres espèces peuvent occuper le terrain et devenir un problème plus important.

33 CRPHYTO 1999 Les ressources naturelles Les ressources en eau sont particulièrement exposées aux risques de contamination par les produits phytopharmaceutiques.Les ressources en eau sont particulièrement exposées aux risques de contamination par les produits phytopharmaceutiques. Deux types de pollutions sont en cause :Deux types de pollutions sont en cause : –des pollutions ponctuelles, dues à des accidents ou à des mauvaises pratiques lors de la préparation des traitements (bidons renversés, débordements de cuves, etc.) ou du nettoyage du matériel. –Des pollutions diffuses par dérive, ruissellement ou infiltration de produits lors des traitements.

34 CRPHYTO 1999 La présence de traces de produits phytopharmaceutiques dans leau compromet lutilisation de cette ressources pour la production deau potable dans laquelle la concentration maximale admissible a été fixée à 0,1 µg/l.La présence de traces de produits phytopharmaceutiques dans leau compromet lutilisation de cette ressources pour la production deau potable dans laquelle la concentration maximale admissible a été fixée à 0,1 µg/l. A toutes les étapes du traitement, une attention toute particulière doit être accordée à la protection des ressources en eau.A toutes les étapes du traitement, une attention toute particulière doit être accordée à la protection des ressources en eau.

35 CRPHYTO 1999 Pour revenir au menu principal, cliquer sur l image à l aide de la souris Pour avancer, cliquez sur la flèche droite au bas du clavier Fin de la première partie

36 CRPHYTO 1999 Deuxième partie *** La bonne pratique phytosanitaire

37 CRPHYTO 1999 La bonne pratique phytosanitaire a pour objectif dassurer une protection efficace des cultures tout en réduisant le plus possible les effets néfastes pour la santé de lutilisateur, de ses proches et du consommateur, ainsi que pour lenvironnement, les ressources naturelles, la vie sauvage et la biodiversité.

38 CRPHYTO 1999 Trois niveaux d action 1Raisonner les interventions. 2Traiter dans de bonnes conditions. 3Mettre en place des dispositifs de protection de l environnement.

39 CRPHYTO Raisonner les interventions l Mettre en œuvre une stratégie de protection raisonnée, voire intégrée, quand cest possible. l Eviter autant que possible les traitements systématiques. l Tirer parti des résistances et tolérances naturelles. l Prendre en compte l influence des pratiques culturales.

40 CRPHYTO 1999 VOIR Visiter régulièrement les parcelles et identifier correctement ravageurs et adventices. Bien connaître les insectes nuisibles, les premiers symptômes de maladie et les adventices au stade jeune. Redoubler de vigilance aux périodes critiques. Utiliser des pièges à insectes quand ils existent.

41 CRPHYTO 1999 EVALUER Evaluer correctement le degré d infestation. Estimer les risques d évolution en tenant compte : l de létat d avancement et de la sensibilité de la culture, l des seuils dintervention lorsquils existent, l de la présence dorganismes auxiliaires (pour les insectes), l des conditions météorologiques, l de son expérience personnelle, l des avertissements officiels.

42 CRPHYTO 1999 DÉCIDER de traiter ou de ne pas traiter; de traiter localement, une parcelle ou toute la culture; de faire appel aux méthodes biologiques, mécaniques, intégrées ou chimiques; du mode de traitement le plus approprié : pulvérisation, protection des semences, microgranulés...

43 CRPHYTO 1999 VÉRIFIER En cas de traitement chimique, vérifier que : 4les produits disponibles sont agréés pour le traitement envisagé; 4les délais de carence avant récolte pourront être respectés; 4le traitement ne présente pas de risque important de phytotoxité; 4toutes les mesures de protection pour la santé et lenvironnement pourront être prises.

44 CRPHYTO 1999 Choisir les produits agréés les plus adaptés en tenant compte : l du rapport prix / efficacité; l de la spécificité du produit par rapport au problème à traiter; l de sa sélectivité vis-à-vis de la culture et des organismes non ciblés; l de sa toxicité et des risques pour lenvironnement; l de la facilité demploi et de la sécurité offertes par le conditionnement.

45 CRPHYTO Traiter dans de bonnes conditions Utiliser du matériel de traitement en parfait état.

46 CRPHYTO 1999 Le pulvérisateur doit être en ordre de contrôle technique (A.M. 09/06/95 amendé le 31/08/98).Le pulvérisateur doit être en ordre de contrôle technique (A.M. 09/06/95 amendé le 31/08/98). Réviser le pulvérisateur avant chaque campagne.Réviser le pulvérisateur avant chaque campagne. Avant chaque application, vérifier le bon état de fonctionnement du circuit (filtres, vannes, buses, anti-gouttes…).Avant chaque application, vérifier le bon état de fonctionnement du circuit (filtres, vannes, buses, anti-gouttes…). Bien régler le pulvérisateur pour le traitement à effectuer.Bien régler le pulvérisateur pour le traitement à effectuer.

47 CRPHYTO 1999 Bien régler le pulvérisateur 4opter pour une vitesse de travail appropriée íentre 5 et 10 km/h selon l état et le profil du terrain ainsi que la nature des cultures.

48 CRPHYTO 1999 Bien régler le pulvérisateur 4opter pour une vitesse de travail appropriée 4Choisir des buses adaptées au traitement

49 CRPHYTO 1999 Bien régler le pulvérisateur 4opter pour une vitesse de travail appropriée 4Choisir des buses adaptées au traitement 4Déterminer le débit à la buse íEn appliquant la formule suivante : Volume de bouillie à appliquer x Vitesse x Ecartement des buses (l/ha) (km/h) (m) (l/ha) (km/h) (m) Débit (l/min) = íOu les données du tableau suivant :

50 CRPHYTO 1999 Bien régler le pulvérisateur 4opter pour une vitesse de travail appropriée 4Choisir des buses adaptées au traitement 4Déterminer le débit à la buse

51 CRPHYTO 1999 Bien régler le pulvérisateur 4opter pour une vitesse de travail appropriée 4Choisir des buses adaptées au traitement 4Déterminer le débit à la buse 4Adapter la hauteur de la rampe íLes hauteurs minimales recommandées sont de 50 à 60 cm pour les buses à fente 110° et de 80 à 90 cm pour les buses à fente 80° et les buses à turbulence.

52 CRPHYTO 1999 Préparer la quantité de produit nécessaire; pas plus…pas moins… l Se référer aux doses de produits agréées à adapter éventuellement en fonction du mode dapplication (FAR, fractionnement, etc.). l Evaluer au plus juste la superficie à traiter pour éviter les reliquats.

53 CRPHYTO 1999 Manipuler les produits avec soin l Se protéger efficacement contre les éclaboussures accidentelles, les poussières ou émanations. l Travailler à lextérieur, à labri du vent et du soleil. l Ne pas fumer, boire ou manger. l Disposer d une source d eau propre pour se laver les mains.

54 CRPHYTO 1999 Ne pas travailler dans la précipitation

55 CRPHYTO 1999 Limiter les risques de pollution l Préparer le matériel de traitement si possible dans un endroit spécialement aménagé, sans risque découlement vers un cours d eau, le réseau d égouttage ou une zone de captage. l Surveiller le remplissage pour éviter tout débordement. l Vider complètement les emballages et les rincer immédiatement dans la cuve du pulvérisateur.

56 CRPHYTO 1999 Pour se simplifier la vie… l Quelques options sur le pulvérisateur : Lave mains Rince bidons Mélangeur Incorporateur

57 CRPHYTO 1999 Pour se simplifier la vie… l De simples aménagements : Remplissage par surversement Cuve de remplissage intermédiaire

58 CRPHYTO 1999 Tenir compte des conditions météo : LES PRÉVISIONS MÉTÉO du Service pédologique de Belgique Agromet-fax W. de Croylaan HEVERLEE Tél. 016/ Fax. 016/

59 CRPHYTO 1999 Tenir compte des conditions météo : vitesse et direction du vent influencent la dérive Fumée montant à la verticale Fumée s inclinant selon la direction de l air Légère circulation dair. Conditions idéales pour traiter. Attention aux traitements par de très chaudes journées estivales Bruissement des feuilles. Sensation de souffle sur le visage

60 CRPHYTO 1999 Tenir compte des conditions météo : vitesse et direction du vent influencent la dérive Feuilles en mouvement Vent faible à modéré. Attention ! Eviter de pulvériser des herbicides Petites branches en mouvement, papiers et poussières emportés Vent modéré à fort. Ne pas traiter ! Risques de dérive importants

61 CRPHYTO 1999 Tenir compte des conditions météo : vitesse et direction du vent influencent la dérive; privilégier des conditions dhumidité relative de lair et de température moyennes. Pulvériser de préférence au matin ou en fin de journée. Pulvériser de préférence au matin ou en fin de journée. Quand les conditions sont défavorables ou imprévisibles, éviter de pulvériser. En situation limite, prendre des précautions : buses antidérive, réduction de pression...

62 CRPHYTO 1999 Viser juste ! Tout ce qui natteint pas la cible constitue une perte financière et une nuisance pour lenvironnement. Ne traiter que la parcelle et laisser une bande de protection en bordure de cours deau, de fossés, de haies, bandes boisées… Incorporer immédiatement les produits de traitement du sol, disperser les granulés antilimaces et disposer les appâts pour rongeurs dans les galeries ou dans des tubes; ne pas laisser traîner de semences traitées. Préserver les abeilles et les insectes auxiliaires.

63 CRPHYTO 1999 En fin de traitement : l sil reste un fond de cuve, le diluer 5 à 10 fois et l épandre à grande videsse sur la parcelle qui vient d être traitée; l rincer le pulvérisateur au champ et procéder de même. La présence dune cuve de rinçage sur le pulvérisateur facilite grandement ces opérations.

64 CRPHYTO 1999 En fin de traitement : l Ne verser en aucun cas les eaux de rinçage ou les fonds de cuve à légout ou dans un cours d eau. l Sil subsiste un reste de bouillie qui ne peut être utilisé, il doit être stocké en sécurité et remis lors de la collecte spécifique qui a lieu environ tous les trois ans pour les produits périmés. l Conserver les bidons vides jusquà la collecte annuelle.

65 CRPHYTO Mettre en place des dispositifs de protection de l environnement.

66 CRPHYTO 1999 Parmi les mesures agri-environnementales subsidiées par la Région wallonne certaines encouragent la réduction du recours aux produits phytopharmaceutiques et favorisent la mise en place de dispositifs permettant de réduire leur impact sur lenvironnement : maintien et entretien des éléments du paysage et de la biodiversité tels que haies, alignements darbres et bandes boisées; maintien et entretien des éléments du paysage et de la biodiversité tels que haies, alignements darbres et bandes boisées; remplacement dune culture sous labour par une bande de tournière enherbée ou une tournière extensive; remplacement dune culture sous labour par une bande de tournière enherbée ou une tournière extensive; couverture du sol avant culture de printemps; couverture du sol avant culture de printemps; réduction d intrants en céréales; réduction d intrants en céréales; réduction et localisation des herbicides en culture de maïs, avec mécanisation du désherbage et sous-semis. réduction et localisation des herbicides en culture de maïs, avec mécanisation du désherbage et sous-semis.

67 CRPHYTO 1999 Dans ces différentes mesures, les moyens naturels ou mécaniques de contrôle des adventices sont fortement recommandés et lutilisation des herbicides est réduite au minimum. Les différentes interventions possibles et le choix des produits de désherbage compatibles avec ces mesures sont présentés dans deux diaporamas spécifiques. CLIQUEZ SUR L IMAGE AU CHOIX pour visionner le diaporama

68 CRPHYTO 1999 Pour revenir au menu principal, cliquer sur l image à l aide de la souris Pour avancer, cliquez sur la flèche droite au bas du clavier Fin de la deuxième partie

69 CRPHYTO 1999 En collaboration avec le CIPF dans le cadre du Centre pilote maïs Désherbage du maïs Quelques clés pour travailler dans le respect de l environnement

70 CRPHYTO 1999 De bonnes conditions de semis Préférer la rotation à la monoculture Eviter les semis en bordure de cours d'eau et sur les terres à forte pente Semer lorsque la terre est bien réchauffée et ressuyée Mettre en place, si nécessaire, des dispositifs enherbés : tournières ou sous-semis

71 CRPHYTO 1999 Un désherbage raisonné Adopter le mode d'entretien du sol le plus approprié à la parcelle : l Désherbage en plein l Désherbage mécanique avec localisation des herbicides sur la ligne l Couverture des entrelignes par un sous- semis

72 CRPHYTO 1999 Désherbage sans atrazine... Choisir les produits de désherbage en fonction des adventices présentes et de façon à minimiser les risques pour l'environnement : l Les produits de base à large spectre d'adventices l A compléter par les produits à action foliaire

73 CRPHYTO 1999

74

75

76 Sources d informations : Liste des pesticides à usage agricole agréés. Ministère des classes moyennes et de lagriculture. Bruxelles Mises à jour et monographies diverses) The Pesticide Manual. Tenth Ed. Crop Protection Publications. Surrey- Cambridge Stratégies de lutte herbicide en CIPF Centre pilote en culture de maïs. Louvain-la-Neuve. Suppl. gratuit du Sillon belge du 30 mars Propositions pour le monitoring des eaux en Région wallonne. Recommandations basées sur une étude réalisée avec le modèle SEPTWA95. Centre détudes et de recherches vétérinaires, Ministère des classes moyennes et de lagriculture. Tervuren Pesticides : Benefaction or Pandoras Box ? A synopsis of the environmental aspects of 243 pesticides. National Institute of Public Health and Environmental Protection. Bilthoven 1994.

77 CRPHYTO 1999 Pour revenir au menu principal, cliquez sur l image à l aide de la souris Pour avancer, cliquez sur la flèche droite au bas du clavier

78 CRPHYTO 1999 Moyens de désherbage compatibles avec les mesures agri-environnementales En collaboration avec Agra-Ost Agri-environnement

79 CRPHYTO 1999 La tournière enherbée Un moyen efficace de protection contre les contaminations par les produits phytopharmaceutiques Implantée prioritairement le long d un cours d eau ou d une zone humide, cette bande de prairie peut également être implantée en bordure de bois, le long de haies, talus, chemins, lotissements et habitations. Ne recevant pas de traitements phytosanitaires, la tournière constitue une zone tampon entre la parcelle cultivée et son environnement quelle protège des risques de contamination par dérive ou ruissellement de produits.

80 CRPHYTO 1999 Installation de la tournière Quelques conseils pour partir du bon pied : Les tournières peuvent être installées au printemps ou à l arrière-saison. Cette seconde solution permet d effectuer un étêtage qui favorise le développement des graminées au détriment des adventices; préparer la terre avec beaucoup de soin et veiller à un bon raffermissement du sol; pratiquer un faux-semis pour détruire un maximum d adventices.

81 CRPHYTO 1999 Traitements localisés Des désherbages localisés sont autorisés : ë dans les prairies de fauche tardive ë dans les tournières enherbées ë dans les bandes de prairie extensive ë sous les haies et bandes boisées ë dans les tournières extensives ë dans les céréales cultivées avec réduction d intrants

82 CRPHYTO 1999 Contre les orties Grande ortie (Urtica dioïca) Indicatrice d un sol riche en azote, cette adventice vivace se développe souvent par plaques. Le fauchage répété de ces plaques permet un bon contrôle. L ortie peut aussi être détruite par un traitement herbicide localisé (sauf en prairie de fauche tardive). Petite ortie (brûlante) (Urtica urens)Adventice annuelle.

83 CRPHYTO 1999 Contre les rumex Principalement Rumex à feuilles obtuses* (Rumex obtusifolius) Rumex crépu* (Rumex crispus) Accessoirement Rumex oseille * (Rumex acetosa) Rumex petite oseille** (Rumex acetosella) Plantes pluriannuelles* (bourgeons au collet) ou vivaces** (drageons) envahissantes sur les sols bien pourvus en azote. A traiter en pleine croissance végétative avant montaison de la hampe florale.

84 CRPHYTO 1999 Contre les chardons L obligation d échardonnage concerne 5 espèces différentes : le chardon des champs (Cirsium arvense); vivace de drageons, le plus fréquent, le chardon lancéolé (Cirsium vulgare); bisannuel, assez commun, le chardon des marais (Cirsium palustre); bisannuel, assez commun, le chardon faux-acanthe (Carduus acanthoides); bisannuel, peu commun, le chardon crépu (Carduus crispus) bisannuel, très répandu.

85 CRPHYTO 1999 Les chardons Les chardons bisannuels ne formant pas de drageons sont éliminés par fauchages réguliers avant la floraison. Seul le chardon des champs, vivace, nécessite une destruction chimique.

86 CRPHYTO 1999 Traitements spécifiques En cas d infestation importante, des traitements spécifiques sont autorisés en : l tournières extensives, l céréales avec réduction d intrants. Contre :

87 CRPHYTO 1999 Gaillet gratteron Plante très envahissante, le gaillet gratteron (Galium aparine) peut être efficacement contrôlé au printemps au moyen d un traitement herbicide spécifique de postémergence.

88 CRPHYTO 1999 Liserons Le liseron des haies (Calystegia sepium), principalement, est une adventice vivace (rhizomes) très dérangeante qui doit être détruite au moyen d un traitement spécifique à base de fluroxypyr (hormone végétale détruisant les rhizomes).

89 CRPHYTO 1999 Quels produits ? Choisir les produits de désherbage les plus spécifiques au problème à traiter et de façon à minimiser les risques pour la santé et l environnement.

90 CRPHYTO 1999

91 PRINCIPAUX HERBICIDESTOXICITE CEREALES (Postémergence) Dose de PC en l ou kg/ha Gaillet gratteron Liseron Ortie dioïqueRumex Chardons DL50 Classe Algues Crustacés Poissons Oiseaux Abeilles ESUESO Amidosulfuron Gratil 0,04 n ?? z ? >5000NC ? ommmmm Clopyralid Matrigon 1,5 7 n 4300NC tommmto Dichlorprop-p Divers 2 à 2,4 7 n 825B ?? momto Fluroxypyr Starane 1 7 nnzn 2405B ommmmto Mécoprop-p Divers 2 à 2,5 7 nzxx 1050B ?? mmmto Mécoprop 2 à 2, B ?? mmmto Clopyralid Lontrel P 1,5 7 nzxn 4300NC tommmto Mécoprop-p 1050 ?? mmmto & Carfentrazone Platform S 1 7 nzxx >5000 lttmmmm Metsulfuron Allié 0,03 znz >5000NC ? mmmomm Metsulfuron ? mmmomm & Carfentrazone Allié Express 0,05 nznn >5000 lttmmmm Florazulame Primus 0,1 7 nnz >5000NC lmtmmmm Clopyralid 4300 tommmto & Fluroxypyr 2405 ommmmto & Ioxynil Starane Kombi 1,5 à 2 7 nnznn 110NC ??? ommm Clopyralid 4300 tommmto & Fluroxypyr 2405 ommmmto & MCPA Bofix 3 à 4 7 nnznn 700NC ? mmooto SUR CHAUMES Glyphosate Divers 3 à 6 7 nznn 4320B-NC ? mommmm EAU également céréales de printemps EFFICACITEECOTOXICICITE

92 CRPHYTO 1999 Légende des tableaux

93 CRPHYTO 1999 Recommandations Traiter sur des adventices en bon état, avec un feuillage bien développé et avant la floraison Traiter dans de bonnes conditions météo Un délai sans pluie de 2 à 6 heures après le traitement est nécessaire pour une bonne efficacité. Ne pas traiter lorsque le vent est susceptible d occasionner de la dérive (une attention toute particulière est requise lors de l utilisation d Allié à proximité de maïs ou de betteraves).

94 CRPHYTO 1999 Ajuster les doses pour les traitements localisés, adapter la dose par hectare en dose par litre d eau dans le pulvérisateur Diviser la dose recommandée par hectare par un coefficient de 500. Si la dose est de 1 litre/ha, la dose par litre d eau sera de 1/500, soit 2 ml/l d eau. Pour un pulvérisateur de 10 l, il faut donc introduire 20 ml de produit.

95 CRPHYTO 1999 Sources d informations : l Liste des pesticides à usage agricole agréés. Ministère des classes moyennes et de lagriculture. Bruxelles-B Mises à jour et communications personnelles l The Pesticide Manual. Tenth Ed. Crop Protection Publications. Surrey-Cambridge-UK l Fumure et protection phytosanitaire des céréales. Synthèse des recherches effectuées en Centre indépendant de promotion fourragère. Louvain-la-Neuve-B l Propositions pour le monitoring des eaux en Région wallonne. Recommandations basées sur une étude réalisée avec le modèle SEPTWA95. Centre détudes et de recherches vétérinaires, Ministère des classes moyennes et de lagriculture. Tervuren-B l Pesticides : Benefaction or Pandoras Box ? A synopsis of the environmental aspects of 243 pesticides. National Institute of Public Health and Environmental Protection. Bilthoven-NL l Dispositifs enherbés : un moyen de lutte contre la pollution des eaux par les produits phytosanitaires. Groupe « dispositifs enherbés » du CORPEN, Paris-F 1998

96 CRPHYTO 1999 Pour revenir au menu principal, cliquez sur l image à l aide de la souris Pour avancer, cliquez sur la flèche droite au bas du clavier

97 CRPHYTO 1999 Pour en savoir plus Code de bonne pratique phytosanitaire; partie générale. Comité régional PHYTO Code de bonne pratique phytosanitaire en cultures horticoles; principes généraux. Comité régional PHYTO Liste des pesticides à usage agricole agréés. Ministère des classes moyennes et de l agriculture, Bruxelles Les produits phytosanitaires, la santé et lenvironnement. ARPSAH-DRASS, Nantes Publications du CORPEN, 20 avenue de ségur F Paris 07 SP. Fax Protection des cultures et prévention des risques de pollution des eaux, 1995 Techniques d application et de manipulation des produits phytosanitaires utilisés en agriculture, 1996 Le bon usage des produits phytosanitaires; guide technique, 1996 Dispositifs enherbés, un moyen de lutte contre la pollution des eaux par les produits phytosanitaires, 1998

98 CRPHYTO 1999 Adresses utiles Comité régional PHYTO. Place Croix-du-Sud 2-bte3. B-1348 Louvain-la-Neuve. Tél. 010/ Fax. 010/ Ministère de la Région wallonne : Direction générale de lagriculture Direction générale des ressources naturelles et de lenvironnement Avenue Prince de Liège 7&15. B-5100 Jambes. Tél. 081/ Ministère des classes moyennes et de lagriculture DG4-Direction générale de la qualité des matières premières et du secteur végétal WTC3-8e étage, Boulevard S. Bolivar 30. B-1210 Bruxelles. Tél. 02/ Fax. 02/ Phytophar recover asbl Square Marie-Louise 49. B-1000 Bruxelles Tél. 02/ Fax. 02/ CENTRE ANTIPOISON Tél. 070/


Télécharger ppt "CRPHYTO 1999 Protéger ses cultures en respectant l environnement Une initiative financée par la Direction générale de l agriculture du Ministère de la."

Présentations similaires


Annonces Google