La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Le problème de lhistoire nest pas la force du mal, mais la faiblesse du bien. » Cest vrai de lhistoire collective et de nos histoires personnelles. Suffit-il.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Le problème de lhistoire nest pas la force du mal, mais la faiblesse du bien. » Cest vrai de lhistoire collective et de nos histoires personnelles. Suffit-il."— Transcription de la présentation:

1 « Le problème de lhistoire nest pas la force du mal, mais la faiblesse du bien. » Cest vrai de lhistoire collective et de nos histoires personnelles. Suffit-il davoir une bonne volonté et de ne pas faire de mal ? Comment renforcer et multiplier notre désir du bien ? Les semaines de léthique

2 Discussion par tables

3 DÉFINIR LÉTHIQUE E thique = science morale ». Indiquer comment les êtres humains doivent se comporter, agir et être, entre eux et envers ce qui les entoure. « Comment agir au mieux ? » = la question centrale de léthique THÈME DE PAROLE DONNÉE N° 102 : FORT BIEN ! Comment renforcer le bien en soi ? Comment le multiplier ?

4 sans me poser de question par sens du devoir parce que jen ai les moyens naturellement par amour par amour-propre par conviction par intérêt par respect des autres par plaisir par principe par sens des responsabilités pour donner de la joie par pitié autres QUELLE SERAIT, POUR CHACUN, LA 4 E MEILLEURE RAISON ?

5 Remarque : à cette table, plusieurs ont parlé de linclination à faire le bien naturellement « sans se poser de questions ». Toutefois, même les penseurs qui ont présenté la conscience comme un « instinct divin » savent aussi que lêtre humain est parfois le jouet dune « volonté mauvaise » (voir diapo

6 TABLE 2 QUEL SERA VOTRE PLUS GRAND COMBAT MORAL EN 2012 ? être plus responsable donner plus être plus clair améliorer mon caractère Servir plus être plus attentif voir davantage de bien autour de moi avoir plus de cœur me sacrifier davantage vaincre mes habitudes être plus courageux aimer plus les autres autres

7 TABLE 2 Vivre plus en accord avec sa foi. Plus aimer les autres, donner plus Changer ses habitudes, avoir un point de vue différent Rendre sa famille heureuse. Plus loyal et fidèle à soi, être plus présent, voir lintérêt commun Se faire accepter, mettre lego de côté. Recevoir les critiques des autres plus humblement

8 TABLE 3 : RÉSOLUTIONS Dix commandements pour une France éthique Formuler 10 commandements en forme de "tu aimeras..." en essayant de stimuler ce que les Français ont le plus de mal à aimer et qui pourtant leur ferait du bien et leur ferait faire plus de bien.

9 TABLE 3 (VOIR EXPLICATION DIAPOS SUIVANTES) Tu taimeras toi-même Tu aimeras ta famille (entraide, attention aux personnes âgées) Tu aimeras le sens du partage pour promouvoir lintérêt commun Tu aimeras lhospitalité (accueil) Tu aimeras le consensus et lharmonie Tu aimeras la province et les dom-tom Tu aimeras le religieux Tu aimeras lexcellence Tu aimeras la nature Tu aimeras lautre

10 « Tu taimeras toi-même », parce quil existe un complexe bien français du « mal-aimé ». Le thème du déclin français est constant, dans un pays qui aime se dénigrer et sauto-flageller. Le Français a souvent du mal à se situer sereinement, ce qui lamène soit à idéaliser son sort soit à se plaindre comme sil était malheureux, mal-aimé « Tu aimeras ta famille ». Même si la famille est la valeur N°1 selon les sondages, la cellule familiale reste fragilisée comme dans la plupart des pays. Tu aimeras le sens du partage. Le Français est généreux, mais trop individualiste. Tu aimeras lhospitalité. La France doit faire meilleur accueil aux très nombreux visiteurs qui en font le N° mondial du tourisme. Tu aimeras le consensus et lharmonie, au lieu daimer les rapports de force, « les luttes », les conflits de toutes sortes. Tu aimeras la province et les dom-tom, car il est meilleur à tous points de vue, et notamment moralement de décentraliser. Tu aimeras le religieux, car il fait partie de ton identité, de ton histoire, de ta personnalité, même lorsque tu fais le choix de ten éloigner. Tu aimeras lexcellence, et le travail bien fait, les temps de loisirs et de vacances seront alors meilleurs Tu aimeras la nature, en prenant responsabilité pour tes champs, tes bois, tes bêtes, tes fleuves, ton air, et tous les objets qui te sont chers Tu aimeras lautre, quil soit proche ou lointain, ce qui enrichira ta propre personne

11 Deuxième partie Exposé de Laurent Ladouce Directeur de « Culture et paix »

12 Vouloir le bien est à ma portée, mais non le pouvoir de l'accomplir. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Or, si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fais, c'est le péché qui habite en moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur; mais je vois dans mes membres une autre loi qui lutte contre la loi de ma raison, et qui me rend captif de la loi du péché qui est dans mes membres. Lapôtre Paul Que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? Marc Question spirituelle, (démarche de foi, quête du salut) Que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? Marc Question spirituelle, (démarche de foi, quête du salut) Que dois-je faire de bon ? Question éthique, morale humaniste, (conscience et loi naturelle) Que dois-je faire de bon ? Question éthique, morale humaniste, (conscience et loi naturelle)

13 bien mal Contradiction Etat de destruction Désir bonheur malheur Être humain Chute de lhomme Âme déchue Âme Originelle Toute personne lutte pour atteindre le bonheur et écarter le malheur. Comment, alors, atteindre le bonheur ? Lêtre humain connaît la joie quand ses désirs sont satisfaits. Or dans les conditions actuelles, nos désirs ont tendance à sorienter vers le mal plutôt que vers le bien. Les désirs qui se soldent par linjustice némanent pas de lâme originelle. De tels désirs conduisent au malheur, et lâme originelle le sait bien. Le monothéisme voit cette situation comme un résultat de la chute de lhomme

14 intellectémotionvolonté Vrai BeauBien Sujet(Cœur) Amour vrai joie Sous sa forme la plus pure, le bien émane dun cœur droit qui aime un objet en cherchant une joie désintéressée. Le bien est lié à deux autres valeurs : le vrai et le beau. Pour faire le bien, il faut le comprendre et laimer (voir diapositive 17)

15 Mal se conduire traduit/trahit un mal- être, fait de mensonge (masque) et de laideur. Cette union de mensonge et de laideur est une forme de bêtise, au sens propre comme au sens figuré. « Le bien est plus intéressant que le mal parce quil est plus difficile. » Paul Claudel

16 fruitArbre éléments de vitalité élément spirituel vital personne physique personnespirituelle Quand lâme physique obéit à lâme spirituelle, et que la personne physique agit selon le but de bonté de lâme spirituelle, la personne physique reçoit des éléments spirituels de la personne spirituelle et devient saine. En retour, la personne physique fournit de bons éléments de vitalité à la personne spirituelle, ce qui permet à cette dernière de croître correctement vers le bien. âme spirituelle âme physique

17 Âme spirituelle élément de vitalité extérieur élément spirituel vital intérieur Pratique (action) La vérité éclaire les désirs les plus profonds de lâme spirituelle. Une personne doit dabord comprendre par la vérité les aspirations les plus profondes de son âme spirituelle, puis mettre ce savoir en pratique pour accomplir sa responsabilité. Cest seulement ainsi que les éléments spirituels et les éléments de vitalité établissent une relation mutuelle dans la personne elle-même, lui permettant de progresser vers le bien. Lélément spirituel et lélément de vitalité ont une relation de nature intérieure à forme extérieure. comprendre le bien, laimer, le faire

18 LE TABLEAU COMPLET DE LA VIE BONNE Désintéressé, le bien ne doit jamais être désincarné. Je dois vivre le bien pour le faire à autrui, et je dois savoir ce qui est bon pour moi, si je veux lapporter à un alter ego. « Faites aux autres ce que vous voudriez quil fasse pour vous » (règle dor) => Que puis-je faire et que dois-je faire pour autrui, sachant que si ce bien métait fait, il me comblerait ? Je peux apporter à autrui des biens spirituels ou matériels, ou une combinaison des deux. Par exemple : offrir des biens matériels utiles et agréables, mais aussi porteurs de bienfaits spirituels, intellectuels, moraux. VOIR LES DIAPOSITIVES 19 & 20

19 Être dual Esprit dual DésirsbutsValeurs Duales Esprit Âme spirituelle Désirs Intérieurs Désir se réaliser les valeur But intérieur But de lensemble Valeur extérieure à incarner pour les autres Désir de chercher les valeurs But individuel Valeur intérieure à chercher pour moi-même Corps Ame charnelle Désirs Extérieurs Désir de réaliser les valeurs But extérieur But de lensemble Valeur extérieure à incarner pour les autres Désir de chercher les valeurs But individuel Valeur extérieure à chercher pour moi-même

20 Consommer (besoins = logement, vêtements, nourriture) Produire (Commodités, Biens) Vérité Beauté bonté Vérité Beauté bonté Réaliser les valeurs spirituelles pour la joie dautrui Rechercher les valeurs spirituelles pour sa propre joie Rechercher les valeurs matérielles pour sa propre joie Réaliser les valeurs matérielles pour la joie dautruibesoinsnécessités désirs élans

21 ÉLEVER LA MORALITÉ POUR RENFORCER LETHIQUE Hegel distingue la morale (moralität) et léthique (Sittlichkeit). Sa morale personnelle mit Stauffenberg en opposition à léthique militaire prussienne, lamenant à préparer lattentat contre Hitler (20 juillet 1944). Selon les Principes de lUnification, la moralité est subjective et caractérise la vie du corps individuel de vérité, existant en soi et pour soi. Seul, je dois être intègre, cohérent, fidèle à ma conscience. Léthique caractérise la bonne conduite envers autrui, et la fidélité à des règles et normes objectives. Il y a une éthique des affaires, une éthique du sport. Léthique permet lintégration et la cohésion dun groupe.

22 Conscience Amour Vrai Corps (Objet) moi Esprit (sujet) normes Amour Vrai Toi (vous) Groupe uni Moi (nous)

23 LA PUISSANCE DE LAMOUR Amour faux séductionmensonge Division violence Amour vrai DonVérité Unité paix

24 Ceux qui apprennent à ne priser que leurs proches peuvent esquiver toutes les responsabilités envers les autres, jusquà les déshumaniser pour justifier leur détachement. Ne soccuper que de lhumanité abstraite, cest sexposer à des idéologies qui rendent insensibles au sort des gens banals. A ne soccuper que de lhumanité abstraite, les vraies gens peuvent devenir des objets dont on dispose. Nous avons proposé de parler de caractères « extensifs » pour décrire des sujets qui gardent le sens de relations inclusives et le souci du particulier Samuel et Pearl Oliner, à propos de ceux qui sauvèrent de nombreux juifs pendant la deuxième guerre mondiale

25 murs Amour faux FEH famille société nation monde portes Amour vrai FEH famille société nation monde

26 AV Offrande Corps Abel Esprit AF CaïnCorpsMalEsprit Le Fondement de foi (Offrande symbolique) Abel doit décider de vivre et de penser en figure centrale et sunit à loffrande symbolique. Celle-ci représente son désir dincarner lAmour Vrai dans sa vie. Offrande substantielle Abel devient alors une offrande substantielle entre Caïn et le Bien. Celui-ci est lié au mal par lamour faux, mais commence à se réparer en passant par Abel qui est un sacrifice vivant. Corps individuel de vérité Morale (cohérence) Intégrité


Télécharger ppt "« Le problème de lhistoire nest pas la force du mal, mais la faiblesse du bien. » Cest vrai de lhistoire collective et de nos histoires personnelles. Suffit-il."

Présentations similaires


Annonces Google