La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PARIS21 Seminar on a New Partnership to Strengthen Agricultural and Rural Statistics in Africa for Poverty Reduction and Food Security PROPOSITION DE PROGRAMME.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PARIS21 Seminar on a New Partnership to Strengthen Agricultural and Rural Statistics in Africa for Poverty Reduction and Food Security PROPOSITION DE PROGRAMME."— Transcription de la présentation:

1 PARIS21 Seminar on a New Partnership to Strengthen Agricultural and Rural Statistics in Africa for Poverty Reduction and Food Security PROPOSITION DE PROGRAMME DACTION REGIONAL A MOYEN TERME DIVISION DE LA STATISTIQUE (ESS) Organisation des Nations Unies pour lAlimentation et lAgriculture (FAO) Présentation par: N. Keita (Statisticien, FAO/ESS)

2 I.Bref rappel /98 : Concertation Banque mondiale/FAO/USDA : initiative pour le renforcement des statistiques agricoles en Afrique suivant une nouvelle approche 4 Juin 1999 : Atelier FAO/BM/USDA de Conakry et 16 e AFCAS : principes directeurs et recommandations pour le renforcement des statistiques agricoles en Afrique 4 Novembre 1999 : Première « Proposition sommaire pour un Projet régional dappui technique – Phase I »

3 nouvelle approche Long-terme en remplacement des solutions rapides (quick fix). Partenariat avec les Gouvernements essentiel pour la durabilité Programmes ciblés sur la demande des utilisateurs (driven by the demands of users »). Necessité dintégrer les programmes dans des cadres stratégiques pour les statistiques agricoles et comme composante des systèmes nationaux de statistiques

4 II.Contraintes essentielles Problèmes plus spécifiques affectant les statistiques agricoles en Afrique : Dispositifs institutionnels (notamment textes conflictuels). Coordination. Demande. Contraintes dordre technique et méthodologique. Interventions ponctuelles.

5 III.Nouveau contexte et opportunités 1. Nouvelles priorités du développement Processus PRSP, objectifs du millénium, sécurité alimentaire entraine : l necessité de mieux cibler les interventions: analyser la situation actuelle, fixer des objectifs appropriés, suivre les progrès réalisés, contrôler les performances l utiliser ces informations en retour dans le processus détablissement des politiques. Constat : les analyses actuelles, la fixation des objectifs et leur suivi sont handicapés par le manque de données. Conséquence : demande INTERNE potentielle de données de bonne qualité est plus importante que par le passé. 2. La révolution des technologies de linformation et de la communication offre une opprotunité de mieux traiter, stocker, échanger, analyser et diffuser linformation statistique.

6 IV.Que peut-on faire ? Approche : tirer profit du récent intérêt manifesté pour les statistiques et le suivi/évaluation des programmes prioritaires, en tentant de remédier aux principaux problèmes de fonds et déviter les erreurs du passé.

7 Déclaration de Monterrey : Monterrey, au Mexique du 18 au 22 mars 2002, les chefs de cinq banques de développement ont conjointement publié un communiqué sur Lévaluation, la surveillance et la direction des résultats dans le développement. Ils ont déclaré que : Les programmes de soutien pour lévaluation et le renforcement des capacités statistiques - [sont] un domaine de priorité pour lharmonisation dans et entre nos agences mais aussi avec les autres partenaires au développement dans le cadre des Objectifs de développement du millénaire (MDGs) et du processus du DSRP.

8 Une réduction effective de la pauvreté en milieu rural exigera un effort soutenu dinvestissement dans les systèmes de statistiques agricoles et rurales, mais laccent doit surtout être mis sur le renforcement des capacités nationales. Les investissements extérieurs financés au moyen des flux daide ne seront rentables que si les gouvernements assurent le maintien, le financement et la gestion durable des systèmes.

9 Stratégie : 1. renforcer la demande de statistiques rurales et agricoles à lintérieur même des pays; 2. faire en sorte que les systèmes de données correspondent plus directement aux besoins des utilisateurs.

10 Caractéristiques de toute nouvelle initiative visant au renforcement des statistiques rurales et agricoles en Afrique: être axée sur les besoins des pays et ne pas chercher à imposer de lextérieur des solutions standards ; se préoccuper autant de la nécessité de renforcer et de maintenir la demande de statistiques que daméliorer loffre par des investissements dans de nouveaux procédés de collecte des données ; comprendre à la fois des interventions à long et court terme et des améliorations au niveau des systèmes en place, à la fois pour modifier ce quon en attend et pour faire en sorte que ce qui existe déjà fonctionne convenablement avant de lancer de nouvelles activités ;

11 Caractéristiques de toute nouvelle initiative visant au renforcement des statistiques rurales et agricoles en Afrique: veiller à ce que les programmes puissent être poursuivis au moyen des ressources du pays, une fois linvestissement extérieur achevé ; sattacher à développer les capacités du système national de statistiques dans son ensemble, et à y intégrer pleinement les statistiques rurales et agricoles ; insister sur la nécessité pour les bailleurs de fonds de coordonner leurs activités dans un sens conforme aux priorités convenues à léchelon national ; reconnaître les problèmes particuliers posés par la collecte des données au niveau des zones rurales en Afrique, et définir des solutions techniques appropriées pour réduire les coûts et rendre les systèmes plus efficaces.

12 V. Programme daction : Le programme proposé comprend deux éléments majeurs : a) un volet « chapeau » dassistance technique/de facilitation avec des sous- composantes régionales possibles (3 ou 4); et b) un dispositif à lappui des initiatives prises à léchelon des pays. Le programme daction sera mis en œuvre en deux phases : 1) une phase immédiate ou prioritaire de 18 mois correspondant au projet intérimaire ; suivi par 2) une phase principale de 3 à 5 ans correspondant à la proposition principale (avec un chevauchement de 6 mois entre les deux phases). La proposition principale sera développée durant la phase intérimaire.

13 Objectif: Le but principal du programme est de fournir aux pays concernés, lappui dont ils ont besoin pour : (i) formuler des composantes statistiques agricoles des PRSP, bien articulées dans systèmes nationaux de statistiques ; (ii) promouvoir une meilleure utilisation des données existantes ; (iii) renforcer les capacités techniques du personnel ; (iv) promouvoir léchange et le partage des expériences réussies au niveau des pays ; (v) fournir un appui à la recherche dans des domaines prioritaires spécifiques.

14 Approche et gestion du programme : Intégration et coordination avec les activités des autres donateurs et agences de coopération, notamment la FAO. Structure de gestion impliquant les donateurs et les agences de coopération technique ainsi que les pays bénéficiaires à des niveaux critiques de prise de décision

15 Structure de gestion 1. Un comité directeur composé de membres du consortium PARIS21 2. Equipe de gestion du programme composée du Gestionnaire du programme et un statisticien expert/consultant et un cadre administratif. 3. Trois ou quatre coordonnateurs sous-régionaux (3 ou 4).

16 Le rôle de chaque agence participant au programme est à discuter au cours de ce séminaire. Les coordonnateurs régionaux pourront être basés à AFRISTAT, pour les pays couverts par cette institution, COMESA, pour le pays de lAfrique de lEst, SADC, pour les pays dAfrique Australe et au Bureau régional de la FAO au Ghana pour les autres pays. Cela devrait améliorer la coordination et lintégration avec les activités de ces institutions régionales.

17 Eléments du programme envisagé: une assistance technique : - pour faciliter les processus délaboration des composantes statistiques agricoles des DSRP et programmes de sécurité alimentaire dans les pays, pleinement intégrés dans les stratégies de développement des capacités statistiques. - utilisation de lexpertise locale et régionale. - utilisation importante sera également faite de lexpertise des agences participant au programme dans leur domaine spécifique de compétence ;

18 Eléments du programme envisagé: des activités de développement des capacités : - ateliers et sessions de formations régionaux dans des domaines techniques et de gestion pertinents. - activités de formation seront réalisées de préférence dans les centres régionaux de formation sur le continent (EASTC Tanzania ; ISAE, Uganda ; ENSEA, Côte dIvoire) [RENFORCEMENT DE CES CENTRES, cf proposition Prof. Kiregyera);

19 Eléments du programme envisagé: une ligne de crédit à lappui des activités mises en œuvre dans les pays (10 pays en 3 ans); létablissement de réseaux entre les personnes qui soccupent des statistiques rurales et agricoles, et lutilisation de linternet pour la diffusion des informations ; un fonds permettant de financer des travaux de recherche appliquée et de donner à des tierces parties accès aux nouveautés résultant du programme ; et des réunions périodiques au sein des sous-régions et entre elles, afin de permettre léchange des expériences acquises et de guider le développement du programme.

20 Eléments du programme envisagé: le programme fournira également des fonds pour permettre aux membres du Comité directeur en provenance des pays africains de participer à ses réunions. Appui aux pays : pas de nouvelle procédure pour la gestion des activités dans les pays mais au contraire, la gestion du programme reposant sur les cadres existants et les mécanismes pour la coordination entre nationaux et donateurs (des points focaux pourront être envisagés).

21 A titre indicatif, le coût de la proposition principale pour 10 pays pendant trois ans est estimé à 8 millions de dollars ( dont 5 millions pour la composante chapeau dassistance technique et 3 millions dappui aux initiatives dans les pays). Ce coût ne prend pas en compte les frais de conduite des enquêtes et autres activités de collecte dans les pays.

22 Financement du programme : 1. Fonds spécial à créer: volet assistance technique du programme pourrait être financée par le biais dun fond spécial à créer ; 2. Fonds au niveau des pays (processus DSRP/PPTE): activités au niveau du pays 3. Des bailleurs individuels peuvent financer des activités de collecte de données identifiées dans les programmes/cadres nationaux à travers des projets bilatéraux.

23 RESULTATS ET ACTIVITÉS POUR LA PROPOSITION INTERIMAIRE Résultat 1 : Analyse systématique des DSRP et SSAA et document pour la proposition principale. Résultat 2 : Cadre institutionnel/légal et composantes des statistiques alimentaires et agricoles des programmes de DSRP/sécurité alimentaire formulés et intégrés dans les plans stratégiques nationaux de statistique Résultat 3 : Recherche sur les indicateurs prioritaires pour la pauvreté rurale et linsécurité alimentaire Résultat 4 : Analyse et diffusion de données existantes Résultat 5 : Deux cours régionaux de formation dans lanalyse et larchivage des données de recensements/enquêtes agricoles Résultat 6 : Documentation et diffusion de bonnes pratiques et des expériences réussies

24 RECOMMANDATIONS/ACTIONS DE SUIVI : 1. Accord de principe et soutien des pays et des partenaires interessés et présents à ce séminaire pour le développement de la proposition détaillée pour le renforcement des statistiques agricoles en Afrique, conforme aux recommandations du séminaire. 2. Constitution dun groupe restreint (5) chargé délaborer le document détaillé et chiffré sur la base de cette proposition et des autres propositions faites au cours de ce séminaire. (Coordonateur, membres à préciser) Résultat : document détaillé de la proposition Date : Janvier Envoi de ce document aux pays et organisations interessés et révision 4. Réunion restreinte des bailleurs de fonds et représentants des pays interessés Résultat : définition des modalités de financement et de mise en œuvre, engagement. Date : Mars Révision et finalisation du document et mobilisation du financement Date : Juin 2003


Télécharger ppt "PARIS21 Seminar on a New Partnership to Strengthen Agricultural and Rural Statistics in Africa for Poverty Reduction and Food Security PROPOSITION DE PROGRAMME."

Présentations similaires


Annonces Google