La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ATELIER REGIONAL PARIS21 Dakar, du 21 au 23 janvier 2003 RAPPORT DU SENEGAL Communication du Directeur de la Prévision et de la Statistique Sogué DIARISSO.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ATELIER REGIONAL PARIS21 Dakar, du 21 au 23 janvier 2003 RAPPORT DU SENEGAL Communication du Directeur de la Prévision et de la Statistique Sogué DIARISSO."— Transcription de la présentation:

1 ATELIER REGIONAL PARIS21 Dakar, du 21 au 23 janvier 2003 RAPPORT DU SENEGAL Communication du Directeur de la Prévision et de la Statistique Sogué DIARISSO

2 PLAN DE LEXPOSE 1.Cadre institutionnel et contexte 2.Normes et indicateurs de renforcement de capacités statistiques 3.Principales contraintes de lappareil statistique 4.Développements récents 5.Perspectives et principaux chantiers

3 1.Cadre institutionnel et contexte Les services de statistiques au Sénégal remontent vers les années 40 Cependant les textes officiels du Sénégal moderne datent des années 60. Plusieurs textes régissent létablissement et la diffusion des statistiques, notamment: Loi statistique n° du 30 juin 1966 Décret n° du 31 mars 1969

4 1.Cadre institutionnel et contexte (suite) Aujourdhui, au cœur de lappareil se trouve la Direction de la Prévision et de la Statistique ( DPS ), née de la fusion de la Direction de la Statistique et de la Direction de la Prévision et de la Conjoncture (DPC); actuellement régie par un projet darrêté non encore officialisé, en attendant une réorganisation du Ministère de lÉconomie et des Finances. Lappareil statistique sénégalais est fortement décentralisé.

5 1.Cadre institutionnel et contexte (suite) Les structures des Ministères incorporent à des degrés divers des cellules de statistiques, notamment: Direction de lAnalyse, de la Prévision et des Statistiques (DAPS) - Ministère de lAgriculture et de lÉlevage; Direction de la Planification et de la Réforme de lÉducation (DPRE) – Ministère de lÉducation Nationale; Direction des Études, de la Recherche et de la Planification – Ministère de la Santé, de la Prévention et de lHygiène Publique; LObservatoire de lIndustrie –Ministère de lIndustrie La Direction de lOcéanographie et des Pêches Maritimes – Ministère de la Pêche

6 1.Cadre institutionnel et contexte (suite) Le Sénégal a engagé ces dernières années des évaluations profondes de son appareil statistique: Évaluations internes en 1999; Évaluations avec lappui du FMI des statistiques du secteur réel (2000); Évaluations dans le cadre du RONC avec le FMI (Rapport affiché sur le site du FMI) en Souscriptions à différentes initiatives Souscription au PROSMIC; Souscription au SGDD (Méta données affichées sur le site du FMI) en 2001.

7 1.Cadre institutionnel et contexte (suite) Contexte de lutte contre la pauvreté – DSRP élaboré et adopté par les IBW en Décembre 2002; Nécessité dun suivi de la mise en œuvre et dune évaluation de limpact des politiques économiques; Nécessité dun suivi efficient de la Déclaration Internationale du Millénaire

8 2.Normes et indicateurs de renforcement des capacités statistiques Défi: élaboration de politiques crédibles et suivi des efforts fournis pour la réalisation objectifs, notamment les Objectifs de Développement du Millénaire (ODI). Des normes ont été établis et couvrent un champ très large. Des conditions préalables à remplir: Principalement un cadre institutionnel qui doit préciser sans ambiguïté les structures responsables de la collecte, du traitement et de la diffusion des statistiques, les modalités de coordination et déchange de données entre celles-ci.

9 2.Normes et indicateurs de renforcement des capacités statistiques (suite) Pour garantir la qualité des données, cinq dimensions à considérer : Lintégrité pose le principe dobjectivité; La rigueur méthodologique évalue la conformité aux normes, principes et pratiques au niveau international; Lexactitude et la fiabilité assurent que les données rendent suffisamment compte de la réalité; Lutilité traduit la réponse dans les délais aux besoins des utilisateurs Laccessibilité assure la disponibilité des données de manière équitable et lassistance de bonne qualité aux utilisateurs.

10 3.Principales contraintes de lappareil statistique Insuffisance des moyens humains, matériels et financiers, qui entrave la production statistique; Inexistence dun cadre qui définit les priorités du « système statistique »; Forte rotation du personnel dencadrement; Perception par le personnel du niveau peu incitatif des rémunérations

11 3.Principales contraintes de lappareil statistique (suite) Pression excessive des enquêtes sur les fournisseurs de données (non réponses, réponses tardives); Budgets des opérations courantes en baisse ces dernières années; Toutefois relais du Budget dinvestissement Règles de gestion budgétaire de lÉtat ou de certains bailleurs non adaptées; Caractère aléatoire des appuis extérieurs qui limitent les possibilités de programmation.

12 4.Développements récents En dépit des entraves matérielles et financières des efforts conséquents: Mise en œuvre dun programme damélioration des statistiques économiques; Mise en œuvre denquêtes démographiques et sur la pauvreté, les conditions de vie des ménages et le développement humain;

13 4.Développements récents (suite) P rogramme damélioration des statistiques économiques Dans le domaine des comptes nationaux: révision des comptes nationaux; implantation du module ERETES avec changement de lannée de base de 1987 à 1999; mise en place dune base de donnée étendue

14 4.Développements récents (suite) P rogramme damélioration des statistiques économiques Dans le domaine des prix: Poursuite de lapplication de la méthodologie harmonisée de calcul de lIHPC; Calcul et publication selon les nomenclatures secondaires (nature des produits, secteur, origine)

15 4.Développements récents (suite) P rogramme damélioration des statistiques économiques Dans le domaine lindice de la production industrielle: En attendant lIPI harmonisé de lUEMOA, mise en place dun nouveau dispositif assis sur : La mise à jour de léchantillon; Le changement de la base de 1976 à 1999; Un raccordement des séries; Le calcul des séries corrigées des variations saisonnières

16 4.Développements récents (suite) P rogramme damélioration des statistiques économiques Dans le domaine des statistiques dentreprises: Mise en place dun nouveau progiciel dexploitation des documents de fin dexercice des entreprises, après ladoption du nouveau Plan comptable, le SYSCOA

17 4.Développements récents (suite) P rogramme damélioration des statistiques économiques Dans le domaine des statistiques agricoles : Premier Recensement National de lAgriculture (RNA) en 1997/98 sous légide du Ministère de lAgriculture, avec le soutien de la FAO et de la DPS. NB: Le RNA a été précédé par un pré-recensement pour la mise à jour de la base de sondage.

18 4.Développements récents (suite) Enquêtes démographiques et sur les conditions de vie Enquêtes démographiques et socioéconomiques: Beaucoup denquêtes démographiques à partir du milieu des années 70 Recensement Général de la Population (RGP, 1976 et RGPH 1988) Enquête Sénégalaise sur la Fécondité (1978) Enquête Main dœuvre et Migration (1979/1980) Enquêtes Démographiques et de Santé (1986, 1992/93, 1997) Enquête sur les Priorités (ESP, 1991/92) dans le cadre du suivi du PAS Enquête sur la Migration et lUrbanisation (EMUS, 1992/93) Mais aucune périodicité nest retenue.

19 4.Développements récents (suite) Enquêtes démographiques et sur les conditions de vie Enquêtes démographiques et socioéconomiques: Plus récemment: Enquêtes Sénégalaises Auprès des Ménages (ESAM) en 1994 puis en 2001/2002: mise à jour structure des revenus et dépenses des ménages et profil de pauvreté; Enquête sur les dépenses des Ménages de la Capitale (EDMC), 1996) pour déterminer les coefficients de pondération de lIHPC; Enquête Sénégalaise sur les Indicateurs de Santé (ESIS) menée par le Ministère de la Santé;

20 4.Développements récents (suite) Enquêtes démographiques et sur les conditions de vie Autres Enquêtes sur les conditions de vie: Enquête communautaire en 2000 sur lensemble des villages du Sénégal; Enquête QUID en 2001, module de lESAM II; Enquêtes de perception de la pauvreté en 2001 selon deux approches: Approche qualitative de nature anthropo-sociologiqueselon la méthodologie PPA ( Participatory Poverty Assessment); Approche quantitative qualitative basée sur une enquête auprès des ménages;

21 4.Développements récents (suite) Enquêtes démographiques et sur les conditions de vie Statistiques courantes, notamment: Statistiques courantes sur léducation collectées par la DPRE du Ministère de lÉducation Nationale Statistiques sanitaires collectées par la Direction des Études, de la Recherche et de la Formation du Ministère de la Santé, de la Prévention et de lHygiène Publique

22 5.Perspectives et principaux chantiers Perspectives dun appareil statistique liées aux réponses apportées à trois types de questions: Est-il adaptable à lévolution des besoins? Est-il efficace dans sa réponse aux besoins? Est-il crédible dans sa qualité et son objectivité?

23 5.Perspectives et principaux chantiers (suite) Progrès consistants attendus sur le plan institutionnel, de lorganisation et de la production statistique pour se hisser au niveau des standards internationaux

24 5.Perspectives et principaux chantiers (suite) Quatre axes principaux: Mise à jour de la loi statistique et création dun INSD; Schéma Directeur pour le Développement de la Statistique; Schéma Directeur Informatique; Production de données statistiques adaptées

25 5.Perspectives et principaux chantiers (suite) Mise à jour de la loi statistique et création dun INSD prenant en compte les questions relatives : aux obligations et procédures de consultation des entités; à la coordination; à laccroissement et la sécurisation des ressources affectées à la production et à la diffusion; à lamélioration des conditions de travail.

26 5.Perspectives et principaux chantiers (suite) Schéma Directeur pour le Développement de la Statistique pour ; Assurer le respect des principes fondamentaux de la statistique officielle (résolution CEA); Renforcer la coordination et lefficacité des activités; Assurer le suivi technique des décisions politiques sur la statistique; Réaliser quotidiennement les fonctions de production et de diffusion; Assurer la sécurisation du financement des activités statistiques; Maintenir les niveaux de compétence des agents.

27 5.Perspectives et principaux chantiers (suite) Schéma Directeur Informatique pour ; Offrir des moyens daméliorer la production et la diffusion des données statistiques

28 5.Perspectives et principaux chantiers (suite) Production de données statistiques adaptées avec comme contexte: Nécessité de sadapter à la globalisation et à la régionalisation; Mise en œuvre des Stratégies de Réduction de la Pauvreté (Monitoring) Renforcement de la décentralisation (données détaillées); Objectifs de préservation de lenvironnement

29 5.Perspectives et principaux chantiers (suite) Production de données statistiques adaptées Deux axes principaux: Alignement aux normes internationales dans les statistiques économiques; Mise en place dun programme denquêtes sur les conditions de vie et les autres activités de collecte de données;

30 5.Perspectives et principaux chantiers (suite) Alignement aux normes internationales dans les statistiques économiques; Poursuivre les efforts au niveau régional de mise à niveau notamment: Amélioration du dispositif de comptabilité nationale (Comptes dagents, comptes financiers et de patrimoine) Amélioration des données de base (emploi, secteur informel,etc.); Extension de la couverture de lIHPC; Établissement dindices de la production.

31 5.Perspectives et principaux chantiers (suite) Mise en place dun programme denquêtes sur les conditions de vie et les autres activités de collecte de données; Mise en place dun système intégré et hiérarchisé dinformation sur les conditions de vie des populations Dans cet esprit, mise en place dun observatoire sur la pauvreté, les conditions de vie des ménages et le développement humain en cours

32 6.Conclusion Dresser un plan dopération de toutes les actions prévues de manière participative; Renforcer lautonomie des Instituts de Statistiques; Renforcer la coordination des activités; Assurer un financement adapté des activités.

33 FIN


Télécharger ppt "ATELIER REGIONAL PARIS21 Dakar, du 21 au 23 janvier 2003 RAPPORT DU SENEGAL Communication du Directeur de la Prévision et de la Statistique Sogué DIARISSO."

Présentations similaires


Annonces Google