La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

R Rabasa-Lhoret & Prof C Thivolet Hôpital E Herriot. Lyon France LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "R Rabasa-Lhoret & Prof C Thivolet Hôpital E Herriot. Lyon France LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE."— Transcription de la présentation:

1 R Rabasa-Lhoret & Prof C Thivolet Hôpital E Herriot. Lyon France LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE

2 R Rabasa-Lhoret & Prof C Thivolet Hôpital E Herriot. Lyon France GÉNÉRALITÉS Complication spécifique du diabète sucré Première cause de cécité dans les pays occidentaux –3,6 % des patients si diabète diagnostiqué < 30 ans –1,6% des patients si diabète diagnostiqué > 30 ans Diabète de type 1 –Napparaît jamais avant 3 à 5 ans dévolution ou avant la puberté Diabète de type 2 –Plus de 20% des patients ont déjà une atteinte au moment du diagnostic

3 R Rabasa-Lhoret & Prof C Thivolet Hôpital E Herriot. Lyon France ÉTIOLOGIE Capillairerétiniennormal Capillaire pathologique Disparition des péricytes Prolifération et hypertrophie des cellules endothéliale perméabilité œdème maculaire Ischémie ---> Néovascularisation Hémorragie du vitré Voiles gliaux Décollement de rétine Cécité Hyperglycémie chronique

4 R Rabasa-Lhoret & Prof C Thivolet Hôpital E Herriot. Lyon France STADES Absence de rétinopathie Rétinopathie non proliférante minime –Quelques micronavévrismes, quelques microhémorragies Rétinopathie non proliférante modérée –Nombreux microanévrisme + hémorragies, petits territoires dischémie Rétinopathie préproliférante –Vastes territoires dischémie + hémorragies, veines moniliformes Rétinopathie préproliférante minime –Surface néovaisseaux rétiniens surface < 1/2 papille Rétinopathie préproliférante modérée –Néovaisseaux prépapillaires < 1/3 surface papille –Néovaisseaux rétiniens surface > 1/2 papille Rétinopathie préproliférante sévère –Néovaisseaux prépapillaires > 1/3 surface papille Rétinopathie préproliférante compliquée –Hémorragie du vitré, décollement de rétine, glaucome néovasculaire Maculopathie oedémateuse Maculopathie ischémique

5 R Rabasa-Lhoret & Prof C Thivolet Hôpital E Herriot. Lyon France MICROANÉVRISMES Fond doeil Angiographie

6 R Rabasa-Lhoret & Prof C Thivolet Hôpital E Herriot. Lyon France Traitement par laser Impacts de laser « La photocoagulation laser panrétinienne est indiquée dans tous les cas de rétinopathie diabétique proliférante avec présence de néovaisseaux prépaillaires ou dhémorragies pré-rétiniennes ou intra-vitréenne. Ce traitement prévient plus de 60% de la perte dacuité visuelle » Recommandation de lALFEDIAM (www.lafediam.org)

7 R Rabasa-Lhoret & Prof C Thivolet Hôpital E Herriot. Lyon France Hémorragie

8 Relation avec lhyperglycémie Événements pour 100 PA Années HbA 1c = 11% 10% 9% 8% 7% DCCT Research Group. Diabetes. 1995;44:

9 R Rabasa-Lhoret & Prof C Thivolet Hôpital E Herriot. Lyon France Surveillance Diabète de type 1 –Fond dœil à la découverte puis annuel –Angiographie dès les premiers signes de rétinopathie –Enfant : pas dexamen avant lâge de 10 ans Diabète de type 2 –Fond dœil à la découverte puis annuel –Angiographie dès les premiers signes de rétinopathie –Enfant : pas dexamen avant lâge de 10 ans Grossesse –Examen préalable à la grossesse –En labsence de rétinopathie surveillance / trimestre –Si rétinopathie surveillance mensuelle


Télécharger ppt "R Rabasa-Lhoret & Prof C Thivolet Hôpital E Herriot. Lyon France LA RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE."

Présentations similaires


Annonces Google