La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

EXPERIENCE SENEGALAISE EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LE VIH et SIDA DANS LE SECTEUR DE LEDUCATION Pr Malick Sembene, Point focal Ministère Education SENEGAL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "EXPERIENCE SENEGALAISE EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LE VIH et SIDA DANS LE SECTEUR DE LEDUCATION Pr Malick Sembene, Point focal Ministère Education SENEGAL."— Transcription de la présentation:

1 EXPERIENCE SENEGALAISE EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LE VIH et SIDA DANS LE SECTEUR DE LEDUCATION Pr Malick Sembene, Point focal Ministère Education SENEGAL Atelier sur lévaluation de limpact des programmes contre le Paludisme et le VIH et SIDA ASMARA Février 2008

2 I- PRESENTATION DU SENEGAL Géographie : Afrique de louest Superficie : km² Zone soudano-sahélienne 11 régions et 34 départements

3 PRESENTATION DU SENEGAL (suite) Démographie: Population : habitants ( ANSD 2007 ) Taux daccroissement : 2,6 % 57 % moins de 20 ans élèves et étudiants dont étudiants enseignants dont 2620 dans le supérieur TBS : 85 % en 2006 pour lenseignement élémentaire et 33,2 % pour le moyen secondaire général (DPRE)

4 PRESENTATION DU SENEGAL (suite) Santé : Taux de prévalence du VIH : 0,7% ( EDS IV/2005) Taux de prévalence élevé : - professionnelles du sexe : 19,4-29% - homosexuels : 21,5% - régions du Sud (Ziguinchor et Kolda) : + 2 % Féminisation accrue de lépidémie : ratio dinfection femme/homme de 2,25 Forte vulnérabilité de la tranche dâge de 15 à 24 ans (60 % des nouveaux cas dinfection)

5 OBJECTIFS DU PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE VIH ET SIDA Capitaliser les acquis de la lutte Maintenir la prévalence du VIH à un niveau inférieur à 2 % Promouvoir laccès universel aux services de prévention, de soins et de traitement du VIH Développer une vision claire des stratégies à promouvoir

6 ORGANISATION DU SECTEUR DE LEDUCATION MINISTERE DE LEDUCATION MINISTERE ALPHABETISATION ET FRANCOPHONIE MINISTERE ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET FORMATION PROFESSIONNELLE AGENCE NATIONALE DE LA CASE DES TOUT-PETITS

7 OBJECTIF GENERAL DU SECTEUR DE lEDUCATION ACCROITRE PERFORMANCES APPRENANTS PAR AMELIORATION QUALITE EDUCATION

8 OBJECTIFS STRATEGIQUES DE LUTTE CONTRE LE VIH ET SIDA 1. Promouvoir les comportements sexuels à moindre risque 2. Promouvoir la recherche dans les domaines de la SR, des OEV, et de la séroprévalence en milieu scolaire 3. Assurer le soutien et laccompagnement des apprenants infectés et/ou affectés par le VIH 4. Promouvoir la prise en charge des problèmes de jeunes adolescents en SRA et le dépistage volontaire anonyme

9 OBJECTIFS STRATEGIQUES DE LUTTE CONTRE LE VIH ET SIDA (suite) 5. Renforcer la coordination et le plaidoyer 6. Elaborer un cadre consensuel avec les différents partenaires de léducation 7. Développer des actions de partenariat entre lEtat, les collectivités, les partenaires et la communauté

10 ANALYSE DE LA REPONSE DANS LE SECTEUR DE LEDUCATION ANALYSE DE LA REPONSE DANS LE SECTEUR DE LEDUCATION Cadre institutionnel Elaboration et mise en œuvre du plan stratégique de lutte contre le SIDA : Elaboration dun cadre consensuel avec les différents partenaires de lécole Création de structures déconcentrées( ETR-ETD-CEM) Renforcement des capacités des membres du CILS en leadership transformationnel VIH et SIDA Initiatives dans la PE et lEE Initiatives dans lenseignement moyen secondaire et technique Intégration des services SR en milieu scolaire Initiatives dans lenseignement supérieur Initiatives des partenaires de lécole Elaboration et mise en œuvre du plan stratégique de lutte contre le VIH et SIDA

11 Cadre institutionnel Mise en place du Projet National de Lutte contre le VIH/SIDA (1986) Comité Interne de Lutte contre le Sida (1990) Adoption du concept FRESH (Avril 2000) Mise en place dune sous composante Santé et Nutrition dans le PDEF (2000) Mise en place du CNLS (2002) Elaboration dun protocole daccord entre le MSPM et le ME (2002)

12 Elaboration et mise en œuvre du plan stratégique de lutte contre le SIDA : Initiatives au niveau de la PE et lEE en matière de lutte contre le SIDA : - Formation de 35 inspecteurs et superviseurs des CTP, 92 inspecteurs (IA, IDEN, PRF, EFI) - Introduction des compétences pour la lutte contre les IST, VIH et SIDA dans les enseignements - Formation de 7410 maîtres sur à lutilisation du guide IST, VIH et SIDA / Paludisme - Introduction des questions dIST, VIH et SIDA dans le référentiel de formation des EFI des 11 régions

13 Initiatives au niveau de la PE et lEE en matière de lutte contre le SIDA (suite) - Evaluation de la formation des formateurs des EFI - Intégration des thèmes dIST, VIH et SIDA dans le curriculum de léducation de base - Création de cellules dinformation et de sensibilisation sur les IST, VIH et SIDA dans les écoles élémentaires (enseignants, élèves, parents)

14 Initiatives dans lenseignement moyen secondaire et technique Intégration des IST, VIH et SIDA dans les programmes de SVT et dEFS et dans les évaluations sommatives Renforcement des capacités des ETR et ETD Création de cellules anti-SIDA Formation de 100 professeurs en thématiques émergentes sur le VIH et SIDA Formation de 35 professeurs de lenseignement technique Elaboration doutils IEC Organisation de séances de dépistage volontaire chez les élèves avec la collaboration du MSPM

15 Intégration des services SR en milieu scolaire (IME et LPA Dakar : ) 1. Formation - des pairs éducateurs : 141 relais (parents, élèves et professeurs) en SRA et techniques de communication - du personnel de santé de lIME et de linfirmerie du LPA sur la SRA, counseling et approche syndromique 2. Sensibilisation sur les questions de SR, dIST, VIH et Sida et les comportements à risque - des élèves et parents délèves - de 3138 élèves sur 5900 : soit 53,18 % des effectifs ( ) par lapproche classe au niveau du LPA - de 5100 élèves ( ) par des projections de films à lIME

16 Intégration des services SR en milieu scolaire (suite) 3. Production et diffusion - de supports dIEC (brochures, affiches, boîtes à images, dépliants, tee-shirts) - un journal élaboré par les élèves du LPA 4. Prise en charge des problèmes de SR des élèves à lIME et à linfirmerie - Intégration des activités de SR de routine à travers des visites médicales systématiques : diagnostic, traitement gratuit et suivi des élèves élèves consultés (soit : 93,62 %) avec 698 problèmes de SR diagnostiqués et parmi ceux, 379 cas de symptômes dIST pris en charge par léquipe médicale

17 Intégration des services SR en milieu scolaire (suite) 5. Dépistage volontaire du VIH élèves dépistés au LPA (année scolaire ) 6. Intégration des services SR en milieu scolaire ( ) - Extension du projet dans 3 autres régions du Sénégal (Matam, Tambacounda et Kolda)

18 Initiatives dans lenseignement supérieur Création de cellules anti-sida à lUCAD, lUGB et au CUP Elaboration dun kit Organisation de séances de sensibilisation Confection dun panneau lumineux implanté à lUCAD II pour véhiculer des messages clés sur le VIH et SIDA Organisation dactivités de proximité pour sensibiliser les étudiants de lUCAD, lUGB et du CUP sur le VIH et SIDA suivies de CDV

19 Initiatives des partenaires de lécole Avec le GEEP, - Elaboration du curriculum sur la SRA et expérimentation dans 2 régions (Saint-Louis, Louga) - Création de clubs EVF dans les Lycées et collèges - Création despaces coin-jeunes - Elaboration doutils IEC

20 Initiatives des partenaires de lécole (suite) Avec le COSSEL, Formation dans lensemble du territoire national de : enseignant(e)s des lycées et collèges, formateurs des EFI, volontaires de lEducation, membres de directions syndicales Activités de sensibilisation et de mobilisation sociale Avec lEVF/EMP, Formation dans 4 régions (Tambacounda, Ziguinchor, Diourbel et Kolda) de : enseignants dans 2020 écoles au niveau de lélémentaire - tous les volontaires de léducation des 11 EFI chaque année

21 Elaboration et mise en œuvre du plan stratégique intégré de lutte contre le Paludisme et VIH et SIDA Organisation du forum de lancement du plan stratégique intégré ( ) Lancement du rapport « Accélérer la réponse du secteur de lEducation au VIH et SIDA en Afrique » Formation de 86 infirmiers, 3 sage-femmes et 79 assistants sociaux exerçant en milieu scolaire et universitaire en counseling et approche syndromique

22 Elaboration et mise en œuvre du plan stratégique de lutte contre le VIH et SIDA (suite) Formation de 150 enseignants de lélémentaire à lutilisation du guide VIH et SIDA Formation de 420 moniteurs des classes Alpha, ECB, maîtres daaras Elaboration dun référentiel de compétences sur les IST, VIH et SIDA pour les moniteurs Elaboration dun plan de formation des auditeurs

23 POINTS FAIBLES Multiplicité et duplication des activités Insuffisance de la multiplication des matériels didactiques Faiblesse de la coordination et de la supervision Lenteur dans la généralisation du programme Faible prise en compte des sous secteurs de lenseignant supérieur et du non formel Insuffisance de moyens financiers et logistiques Lenteur dans la mise à disposition des fonds

24 POINTS FORTS POINTS FORTS Précocité de la réponse Volonté politique affichée/Engagement de lEtat Mobilisation des partenaires de lécole (syndicats, ONG, parents délèves, enseignants retraités, religieux) Déconcentration et décentralisation des activités Approche multisectorielle et multidimensionnelle Motivation et mobilisation des membres du CILS Appui technique des agents de la santé Appui financier des partenaires au développement

25 PERSPECTIVES (1) PERSPECTIVES (1) Vulgarisation du cadre de référence de lutte contre le SIDA dans le secteur de lEducation Renforcement du partenariat avec les autres secteurs Responsabilisation des communautés dans la prise en charge des PvVIH dans leur milieu Renforcement de la concertation,de la coordination et de la supervision Généralisation des expérimentations et intégration du VIH dans tous les programmes denseignement

26 PERSPECTIVES (2) Gestion holistique des OEV Planification, suivi-évaluation par lapproche multisectorielle Diffusion des bonnes pratiques Intégration de la tuberculose dans le plan stratégique intégré Faire-faire et contractualisation Renforcement du supérieur et du non formel Renforcement des moyens financiers et logistiques

27 CONCLUSION Importance de la population des apprenants et des enseignants dans la lutte Réalités de la multisectorialité de la lutte Lutte précoce et forte expérience accumulée Prise en charge gratuite des PvVIH Stabilité et durabilité de la coordination Existence dun service national de santé et de nutrition au sein du ME (1942) Renforcement de la décentralisation/ déconcentration Renforcement des capacités des services régionaux de santé et nutrition à lécole

28 PARTENAIRES AU DEVELOPPEMENT En plus de lEtat : - La Banque Mondiale - Banque Africaine de Développement - Union Européenne - UNESCO/BREDA - OMS - UNICEF - PNUD - UNFPA - PAM - ONUSIDA - Fonds Mondial - USAID PARTENAIRES AU DEVELOPPEMENT En plus de lEtat : - La Banque Mondiale - Banque Africaine de Développement - Union Européenne - UNESCO/BREDA - OMS - UNICEF - PNUD - UNFPA - PAM - ONUSIDA - Fonds Mondial - USAID

29


Télécharger ppt "EXPERIENCE SENEGALAISE EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LE VIH et SIDA DANS LE SECTEUR DE LEDUCATION Pr Malick Sembene, Point focal Ministère Education SENEGAL."

Présentations similaires


Annonces Google