La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Amélioration de la Gestion de lEducation dans les Pays Africains Rapport sur la Mauritanie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Amélioration de la Gestion de lEducation dans les Pays Africains Rapport sur la Mauritanie."— Transcription de la présentation:

1 Amélioration de la Gestion de lEducation dans les Pays Africains Rapport sur la Mauritanie

2 Le rapport portera sur la gestion du système éducatif mauritanien et sera axé sur les points suivants : - Aperçu du système éducatif - Aperçu du système éducatif - Le diagnostic des problèmes du système - Le diagnostic des problèmes du système - Les stratégies arrêtées pour les résoudre - Les stratégies arrêtées pour les résoudre - Et les premiers résultats obtenus - Et les premiers résultats obtenus

3 I- Présentation de lenseignement fondamental Les effectifs délèves : en 2002, pour un taux de participation féminine de 49,2%. Les effectifs délèves : en 2002, pour un taux de participation féminine de 49,2%. Le taux daccès en première année : 110.3% Le taux daccès en première année : 110.3% Le taux brut de scolarisation est de 91.7% Le taux brut de scolarisation est de 91.7% Le taux de rétention est de 47.3% Le taux de rétention est de 47.3% Le nombre décole à cycle complet est de 552 Le nombre décole à cycle complet est de 552 Le nombre décoles est de 3324 Le nombre décoles est de 3324 Le nombre denseignants est de 9606 Le nombre denseignants est de 9606 Le taux dencadrement est de 41 élèves/maîtres Le taux dencadrement est de 41 élèves/maîtres

4 II- Diagnostic : II.1 Gestion administrative 1- Lallocation du personnel i) les moyens (en personnels enseignants et non enseignants, ainsi quen éléments matériels) alloués à un établissement scolaire soient directement liées aux besoins de cet établissement. ii) les établissements qui scolarisent un nombre délèves comparable disposent de moyens équivalents en personnels et en matériels.

5 2- Lallocation des moyens financiers La préparation et lexécution des budgets de lEducation napparaissent pas comme une activité intégrée aux taches de pilotage et de gestion du système, elles souffrent elles-mêmes de difficultés liées aux faiblesses du management stratégique. La préparation et lexécution des budgets de lEducation napparaissent pas comme une activité intégrée aux taches de pilotage et de gestion du système, elles souffrent elles-mêmes de difficultés liées aux faiblesses du management stratégique. Les moyens financiers alloués aux établissements (fournitures scolaires, bourses, budgets de fonctionnement) sont faibles et peu corrélés aux résultats observés. Les moyens financiers alloués aux établissements (fournitures scolaires, bourses, budgets de fonctionnement) sont faibles et peu corrélés aux résultats observés. Les critères ne sont donc pas un critère de décision en matière budgétaire. Les critères ne sont donc pas un critère de décision en matière budgétaire.

6 3- L système dinformation Ce système souffre de la multiplicité des sources. Ce système souffre de la multiplicité des sources. Les décisions opérationnelles ne sont pas prises en fonction dinformations dans le but datteindre les objectifs de la politique éducative. Les décisions opérationnelles ne sont pas prises en fonction dinformations dans le but datteindre les objectifs de la politique éducative. Ce système dinformation doit donc permettre de mettre en relation les ressources allouées à chacune des structures avec les résultats obtenus afin de pouvoir piloter le système selon des critères objectifs. Ce système dinformation doit donc permettre de mettre en relation les ressources allouées à chacune des structures avec les résultats obtenus afin de pouvoir piloter le système selon des critères objectifs.

7 II.2 Gestion pédagogique : i) on observe que limpact des caractéristiques des élèves est entre 4 et 5 fois plus intense que celui des moyens i) on observe que limpact des caractéristiques des élèves est entre 4 et 5 fois plus intense que celui des moyens ii) La proportion des contenus de programmes acquis en moyenne par les élèves des différentes classes du fondamental est de lordre de 40 %. ii) La proportion des contenus de programmes acquis en moyenne par les élèves des différentes classes du fondamental est de lordre de 40 %. iii) Les résultats obtenus par les élèves naugmentent que faiblement par rapport à laccroissement des moyens mobilisés par élève iii) Les résultats obtenus par les élèves naugmentent que faiblement par rapport à laccroissement des moyens mobilisés par élève

8

9 III- Stratégies La stratégie du PNDSE vise : Lamélioration de loffre éducative et promotion de la rétention Lamélioration de loffre éducative et promotion de la rétention Le renforcement de la qualité de lenseignement et de lapprentissage ; Le renforcement de la qualité de lenseignement et de lapprentissage ; La rationalisation de la gestion des ressources et une amélioration de la transformation des ressources en résultats ; La rationalisation de la gestion des ressources et une amélioration de la transformation des ressources en résultats ; La consolidation du pilotage du système La consolidation du pilotage du système La résorption des disparités entre genres, entre régions et zones ; La résorption des disparités entre genres, entre régions et zones ; Ladéquation des formations aux aspirations des individus et aux besoins de la société et de léconomie. Ladéquation des formations aux aspirations des individus et aux besoins de la société et de léconomie.

10 III-1 Gestion administrative la rénovation du cadre réglementaire, nécessité stratégique la rénovation du cadre réglementaire, nécessité stratégique la diffusion plus systématique des textes en direction des agents la diffusion plus systématique des textes en direction des agents la réalisation par les services, au moyen de manuels de procédure, des tâches administratives courantes la réalisation par les services, au moyen de manuels de procédure, des tâches administratives courantes la définition de séries de critères pour les décisions administratives (affectation des élèves, des enseignants, création ou allocation déquipements ou de ressources, etc.). la définition de séries de critères pour les décisions administratives (affectation des élèves, des enseignants, création ou allocation déquipements ou de ressources, etc.).

11 létude pour la définition des attributions quil est plus pertinent dexercer aux niveaux locaux quà celui de ladministration centrale létude pour la définition des attributions quil est plus pertinent dexercer aux niveaux locaux quà celui de ladministration centrale lénoncé des fonctions des structures déconcentrées et de leurs moyens budgétaires lénoncé des fonctions des structures déconcentrées et de leurs moyens budgétaires leur équipement selon des normes convenables leur équipement selon des normes convenables la déconcentration de la préparation et de lexécution budgétaire la déconcentration de la préparation et de lexécution budgétaire la mise en place de budgets programmes pluriannuels corrélés avec les objectifs de le politique éducative, la mise en place de budgets programmes pluriannuels corrélés avec les objectifs de le politique éducative, la normalisation de lallocation des ressources autour dune série de critères garantissant son équité et sa transparence. la normalisation de lallocation des ressources autour dune série de critères garantissant son équité et sa transparence.

12 III-2 Gestion pédagogique Des évaluations régulières à la fois des ressources des établissements et des résultats de leurs élèves seront faites Des évaluations régulières à la fois des ressources des établissements et des résultats de leurs élèves seront faites Des informations seront rendues publiques à tous les acteurs et partenaires de lécole Des informations seront rendues publiques à tous les acteurs et partenaires de lécole Les inspecteurs seront chargés de cibler leur action pour que les établissements les plus faibles saméliorent effectivement et Les inspecteurs seront chargés de cibler leur action pour que les établissements les plus faibles saméliorent effectivement et Des sanctions seront, le cas échéant, prises Des sanctions seront, le cas échéant, prises

13 IV- Résultats obtenus Pour évaluer les performances du système, on passera en revue les principales activités réalisées au regard des mesures prévues pour améliorer la gestion.

14 IV-1 Gestion administrative Le ratio déterminant la corrélation entre le nombre denseignants et le nombre délèves par école a connu une légère augmentation pour se situer à 82%, à 3 points de différence de la valeur cible pour cet indicateur à lhorizon 2005 (85%). Le ratio déterminant la corrélation entre le nombre denseignants et le nombre délèves par école a connu une légère augmentation pour se situer à 82%, à 3 points de différence de la valeur cible pour cet indicateur à lhorizon 2005 (85%).

15

16 Conception doutils de gestion administrative Une expérimentation de la carte scolaire a été mise en place Une expérimentation de la carte scolaire a été mise en place Organisation de séminaires sur la carte scolaire au profit Organisation de séminaires sur la carte scolaire au profit Des Inspecteurs, Des Inspecteurs, Des autorités administratives, Des autorités administratives, Des APE. Des APE. Conception de bases de données pour les rapports standardisés, affectations, statistiques, examens,… Conception de bases de données pour les rapports standardisés, affectations, statistiques, examens,… Publication des arrêtés sur la carte scolaire et sur les affectations des enseignants Publication des arrêtés sur la carte scolaire et sur les affectations des enseignants Publication de larrêté sur les primes incitatrices (zones difficiles) Publication de larrêté sur les primes incitatrices (zones difficiles)

17 Problèmes rencontrés : Le ministère de léducation nationale nest pas maître de la mise en œuvre de la carte scolaire, Le ministère de léducation nationale nest pas maître de la mise en œuvre de la carte scolaire, Contraintes sociales diverses qui ralentissent des décisions administratives déjà prises, Contraintes sociales diverses qui ralentissent des décisions administratives déjà prises, Insuffisance de capacités aux niveaux intermédiaires, Insuffisance de capacités aux niveaux intermédiaires, Nombreuses interventions qui vont à lencontre de décisions Nombreuses interventions qui vont à lencontre de décisions Absentéisme des personnels Absentéisme des personnels Augmentation sensible du nombre des jeunes institutrices ne pouvant pas exercer en zone rurale difficile (raisons socio- culturelles) Augmentation sensible du nombre des jeunes institutrices ne pouvant pas exercer en zone rurale difficile (raisons socio- culturelles)

18 Formation à lutilisation de ces outils Formation des inspecteurs à lutilisation des outils de gestion administrative (ensemble de fiches de collecte de données sur les écoles et les personnels,…) Formation des inspecteurs à lutilisation des outils de gestion administrative (ensemble de fiches de collecte de données sur les écoles et les personnels,…) Formation des Directeurs Régionaux et de leurs collaborateurs (IDEF) à lélaboration et au suivi des plans daction annuels budgétisés. Formation des Directeurs Régionaux et de leurs collaborateurs (IDEF) à lélaboration et au suivi des plans daction annuels budgétisés. Formation au niveau central de techniciens à lutilisation des bases de données existantes dans lattente de la mise en œuvre du Système Information Global de lEducation du ministère. Formation au niveau central de techniciens à lutilisation des bases de données existantes dans lattente de la mise en œuvre du Système Information Global de lEducation du ministère.

19 IV-2 Gestion pédagogique : 2-1 Conception doutils pédagogiques 2-1 Conception doutils pédagogiques La rénovation de lensemble des programmes pour les mettre en adéquation avec les principes de la réforme par lacquisitions de compétences de base dans toutes les disciplines. La rénovation de lensemble des programmes pour les mettre en adéquation avec les principes de la réforme par lacquisitions de compétences de base dans toutes les disciplines. La conception, la réédition et la distribution de nouveaux manuels conformes aux programmes rénovés. La conception, la réédition et la distribution de nouveaux manuels conformes aux programmes rénovés. La conception doutils de gestion pédagogique pour linstituteur, le directeur décole, linspecteur et le Directeur régional, ceci afin dévaluer et de suivre, chacun à son niveau lévolution des résultats du travail accompli. La conception doutils de gestion pédagogique pour linstituteur, le directeur décole, linspecteur et le Directeur régional, ceci afin dévaluer et de suivre, chacun à son niveau lévolution des résultats du travail accompli.

20 Problèmes rencontrés : Problèmes rencontrés : Difficultés pour les maîtres de changer leurs pratiques pédagogiques essentiellement de type directif (programmes, manuels, outils dévaluation et de suivi), Difficultés pour les maîtres de changer leurs pratiques pédagogiques essentiellement de type directif (programmes, manuels, outils dévaluation et de suivi), Difficultés à conduire un grand nombre dopérations denvergure simultanément, Difficultés à conduire un grand nombre dopérations denvergure simultanément,

21 2-2 Formation initiale La restructuration et la professionnalisation de la formation initiale dans les ENI sont en bonne voie : le référentiel de formation a été élaboré et sera validé en septembre ; le décret régissant la formation des maîtres et instaurant lallongement de la durée de la formation a été promulgué. Le nouveau cadre institutionnel est donc bien engagé ce qui ne doit pas masquer les problèmes rencontrés dans ce secteur important chargé de former les instituteurs de la Réforme. La restructuration et la professionnalisation de la formation initiale dans les ENI sont en bonne voie : le référentiel de formation a été élaboré et sera validé en septembre ; le décret régissant la formation des maîtres et instaurant lallongement de la durée de la formation a été promulgué. Le nouveau cadre institutionnel est donc bien engagé ce qui ne doit pas masquer les problèmes rencontrés dans ce secteur important chargé de former les instituteurs de la Réforme.

22 Problèmes rencontrés : Problèmes rencontrés : Difficultés de recrutement délèves-maîtres « potentiellement bilingues » malgré lélargissement du seuil du niveau académique (du brevet au baccalauréat), Difficultés de recrutement délèves-maîtres « potentiellement bilingues » malgré lélargissement du seuil du niveau académique (du brevet au baccalauréat), Difficultés à assurer le calendrier de lannée scolaire si nécessaire au bon déroulement des formations notamment en première année axée sur le perfectionnement linguistique des élèves maîtres, Difficultés à assurer le calendrier de lannée scolaire si nécessaire au bon déroulement des formations notamment en première année axée sur le perfectionnement linguistique des élèves maîtres, Manque dun corps de maîtres dapplication qualifiés permettant de professionnaliser réellement cette formation initiale Manque dun corps de maîtres dapplication qualifiés permettant de professionnaliser réellement cette formation initiale

23 2-3 Formation continue Des inspecteurs, des formateurs des ENI et des enseignants sur les nouveaux programmes, Des inspecteurs, des formateurs des ENI et des enseignants sur les nouveaux programmes, Des enseignants potentiellement bilingues, préalablement identifiés sur la base de tests, sur un renforcement linguistique en arabe et en français, Des enseignants potentiellement bilingues, préalablement identifiés sur la base de tests, sur un renforcement linguistique en arabe et en français, Des directeurs décoles et des enseignants sur la gestion pédagogique des classes multigrades et des grands groupes, celles-ci constituant une nécessité administrative à la complétude des écoles en zone rurale pour en assurer la continuité pédagogique, Des directeurs décoles et des enseignants sur la gestion pédagogique des classes multigrades et des grands groupes, celles-ci constituant une nécessité administrative à la complétude des écoles en zone rurale pour en assurer la continuité pédagogique, Des inspecteurs et du personnel du service des examens sur lévaluation critériée. Des inspecteurs et du personnel du service des examens sur lévaluation critériée.

24 Du personnel des services daction socio-éducative et des instituteurs dans la mise en place des bibliothèques décoles et des coins-lecture, Du personnel des services daction socio-éducative et des instituteurs dans la mise en place des bibliothèques décoles et des coins-lecture, Dune équipe nationale et des responsables régionaux à lutilisation des « outils de gestion » qui à leur tour formeront les enseignants et les directeurs décoles. Dune équipe nationale et des responsables régionaux à lutilisation des « outils de gestion » qui à leur tour formeront les enseignants et les directeurs décoles. Des Directeurs Régionaux de lEnseignement Fondamental et de leurs services sur la conception dun plan annuel daction budgétisé, Des Directeurs Régionaux de lEnseignement Fondamental et de leurs services sur la conception dun plan annuel daction budgétisé, Il convient de signaler quau niveau régional un budget spécifique à la formation continue a été alloué à chaque DREF et IDEF. Il convient de signaler quau niveau régional un budget spécifique à la formation continue a été alloué à chaque DREF et IDEF.

25 Problèmes rencontrés : Problèmes rencontrés : Le grand nombre de formations à programmer sur des temps très courts (les vacances scolaires) pour éviter dempiéter sur lannée scolaire, Le grand nombre de formations à programmer sur des temps très courts (les vacances scolaires) pour éviter dempiéter sur lannée scolaire, Lattribution des compétences des différentes structures de léducation nationale en matière de formation continue (qui détermine les besoins de formation, qui les organise, qui les exécute ?) Lattribution des compétences des différentes structures de léducation nationale en matière de formation continue (qui détermine les besoins de formation, qui les organise, qui les exécute ?) Lévaluation de limpact de lensemble de ces formations Lévaluation de limpact de lensemble de ces formations

26 Conclusion Il est sans doute prématuré à moins de deux ans dexécution effective du PNDSE den évaluer limpact précis sur lamélioration de la gestion du système. Malgré les progrès déjà réalisés pour augmenter les performances managériales du système éducatif de nombreux obstacles restent encore à surmonter pour opérationnaliser les stratégies arrêtées sur le terrain notamment dans les écoles et les instances administratives déconcentrées.

27 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Amélioration de la Gestion de lEducation dans les Pays Africains Rapport sur la Mauritanie."

Présentations similaires


Annonces Google