La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

4 ème ATELIER REGIONAL AGEPA Niamey, du 16 au 20 février 2009 LEXPERIENCE DU NIGER EN MATIERE DE PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE A LA GESTION DE LECOLE: LES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "4 ème ATELIER REGIONAL AGEPA Niamey, du 16 au 20 février 2009 LEXPERIENCE DU NIGER EN MATIERE DE PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE A LA GESTION DE LECOLE: LES."— Transcription de la présentation:

1 4 ème ATELIER REGIONAL AGEPA Niamey, du 16 au 20 février 2009 LEXPERIENCE DU NIGER EN MATIERE DE PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE A LA GESTION DE LECOLE: LES COGES Présentation: M. DAMANA Issaka, CP/COGES/MEN

2 PLAN DE PRESENTATION I.Processus dimplantation des COGES II.Renforcement des capacités des COGES III.Dispositif de suivi et accompagnement mis en place IV.Difficultés rencontrées V.Expériences de délégation de pouvoirs aux COGES

3 I. Processus dimplantation des COGES Processus conduit de manière progressive 1. Axes stratégiques pour la mise en place des COGES Mise en place progressive ponctuée détudes dévaluation La mobilisation sociale: informations et formation sur les enjeux de la décentralisation, les reformes du système éducatif et les responsabilités des acteurs; Organisation des AG de sensibilisation de village; formation des directeurs décole ; initiation à la vie associative La mise en place démocratique des COGES: diagnostic des structures participatives de base et dynamisation

4 II. Renforcement des capacités des COGES II. Renforcement des capacités des COGES Deux entrées principales 2.1 Initiation à lélaboration, lexécution et le suivi du plan daction de lécole 2.2 Initiation à la gestion des ressources matérielles financières et humaines et lutilisation des outils correspondants

5 III. Le dispositif de Suivi- Accompagnement des COGES Il repose essentiellement sur les agents de lÉtat dotés dun équipement minimum et de moyen de fonctionnement 3.1 Niveau national : La Cellule nationale 3.2 Niveau régional : Le point focal régional 3.3 Niveau départemental : Lobservateur relais 3.4 Niveau communal : La Fédération communale des COGES

6 IV.DIFFICULTES RENCONTREES Résistance de certains administrateurs de léducation; Conflit de compétence entre les acteurs: tentative de cumul de fonction; Difficile mise en route du dispositif de suivi.

7 V. Des expériences de délégation de pouvoirs aux COGES V. Des expériences de délégation de pouvoirs aux COGES 5.1 Subvention pour achat des fournitures Objectifs: initier les parents à la maîtrise des outils modernes de gestion: reçus, factures, bons de commandes et de livraison, les registres et fiches de stock, etc. les amener à avoir une idée du coût de léducation de leurs enfants; les initier à une gestion rationnelle des biens de lécole ; stopper les pertes de fournitures occasionnées par lancien circuit de distribution

8 5.1 Subvention pour achat des fournitures Étapes de mise en place des subventions identification des écoles bénéficiaires par les services déconcentrés; la détermination des besoins en fournitures par élève par la DRFM; la répartition des subventions par école; la formation des membres des COGES en gestion particulièrement en gestion des fournitures ; la mise à disposition des fonds aux COGES.

9 5.1 Subvention pour achat des fournitures (suite) Le mécanisme de placement des subventions aux COGES Les ressources mobilisées proviennent du Budget national et sont obtenues selon les étapes suivantes: 1)DRFM: Évaluation du coût des différents articles par la Direction des Ressources Financières et Matérielles, Inscription budgétaire et Engagement des dépenses après vote de la loi de finances; 2) ME/F: Établissement des autorisations de dépenses (AD) et transmission aux Payeurs des régions; 3) DREN: Retrait des fonds et mise à disposition des fonds aux IEB qui à leur tour enfin les mettent à la disposition des écoles concernées soit directement, soit virés dans leurs comptes

10 5.1 Subvention pour achat des fournitures Difficultés rencontrées 1)Retard dans le placement des subventions aux COGES du fait : que lannée civile (budgétaire) ne correspond pas à lannée scolaire ; Inégalité entre les régions dans la mobilisation des ressources Les conséquences qui découlent de cette situation sont : les Fonds ne parviennent pas aux COGES avant la rentrée scolaire; Les fonds sont libérés à compte goutte ce qui ne permet pas de pourvoir tous les COGES concernés en même temps ;

11 5.1 Subvention pour achat des fournitures (suite) Difficultés rencontrées 2) Retard dans la désignation des écoles à subventionner 4 à 8 mois sont observés pour la désignation des écoles par certaines Directions régionales avant transmission à la cellule nationale; Parfois les listes parviennent sans effectif élèves critère pourtant fondamental dans la répartition des subventions. Les conséquences relatives à cet état de fait sont : La lenteur dans le processus de répartition des fonds ; Les évaluations des montants incorrectes car les subventions sont parfois faites sur la base des données scolaires à lannée t-1

12 5.1 Subvention pour achat des fournitures (suite) Solutions préconisées La réorientation de la subvention pour constituer une enveloppe en appui au fonctionnement de lécole; Disposer chaque année des données précises sur les différents appuis des partenaires en élaborant une cartographie des interventions; la sécurisation des subventions par le ME/F pour les mettre à la disposition du MEN au moins trois mois avant la rentrée scolaire.

13 5.1 Subvention pour achat des fournitures (fin) Résultats obtenus En dépit de ces difficultés, nous retiendrons que la mise en place de ces subventions a permis aux COGES bénéficiaires : didentifier avec précision leurs besoins en fournitures; de rationaliser lutilisation de ces fournitures ; de gérer de manière démocratique ces fournitures ; dexpérimenter lutilisation des outils de gestion.

14 5.2 Subvention en appui à la mise en œuvre des Plans dAction de lÉcole Objectif Promouvoir la bonne gouvernance et la responsabilisation des communautés dans la gestion du système. Cet appui doit contribuer à améliorer la qualité de léducation Cible: 500 écoles bénéficiaires et 500 témoins dans les régions de Tahoua et Zinder

15 5.2 Subvention en appui à la mise en œuvre des Plans dAction de lÉcole Stratégie relative au placement des fonds au niveau des écoles: responsabilités des acteurs 1) Niveau central : DSI DRFM ME/F Préparation dossier comprenant la liste des écoles bénéficiaires affectées dun montant et virement dans les comptes des DREN 2) Niveau régional : Les DREN, envoient à chaque inspecteur chef de service le montant qui revient aux écoles de sa circonscription Une décharge sera signée;

16 5.2 Subvention en appui à la mise en œuvre des Plans dAction de lÉcole Stratégie relative au placement des fonds au niveau des écoles: responsabilités des acteurs 3)Niveau départemental : Linspecteur chef de service répartit les écoles concernées par commune et charge lObservateur Relais (OR) de les placer au niveau Chefs secteurs pédagogiques en présence des présidents des FCC; Des décharges seront rédigées et signées par ces derniers. 4) Niveau école: FCC et Chefs secteurs Pédagogiques acheminent les fonds au niveau des écoles quils remettent aux membres des COGES locaux en Assemblée Générale du village ou du quartier. Des décharges seront rédigées et signées par les présidents des COGES locaux et les directeurs décole:

17 5.2 Subvention en appui à la mise en œuvre des Plans dAction de lÉcole Leçons apprises Mise en place des fonds Manque dinstitutions financières en particulier les banques dans les zones rurales; Ressources prévues pour la mise en place nont pas suivi; Mécanisme de mise en place trop long (largent circule entre plusieurs personnes): risque de perte important et pas de moyen de recours clairement défini; Plan dutilisation pas tjrs conforme au PAL Faiblesse du système de communication: Par lettre et avec retard Manque de suivi de proximité et de recadrage

18 5.2 Subvention en appui à la mise en œuvre des Plans dAction de lÉcole Leçons apprises Effectivité, utilisation et justification des fonds par les COGES (IGS) –Totalité des fonds reçus par les COGES; –Utilisation fonds pour financement des plans daction; –Manque de preuve matérielle de cogestion: Existence des cahiers de tenue des dépenses –Enthousiasme des communautés

19 5.3 Plan dinformation et de communication sur les dotations annuelles des écoles Objectifs Lobjectif stratégique visé par ce programme est de promouvoir la bonne gouvernance et la responsabilisation à travers le partage de linformation et le renforcement des pouvoirs des communautés Résultats attendus les COGES des Directions Régionales de lÉducation Nationale (DREN) de Maradi et Tillabéri sont informés de leurs dotations annuelles avant la rentrée; les capacités des COGES dans ces IEB sont renforcées; la gestion des fournitures est améliorée dans ces IEB ; un rapport de mise en œuvre et un plan dextension à dautres écoles sont rédigés.

20 5.3 Plan dinformation et de communication sur les dotations annuelles des écoles Stratégies la diffusion de linformation seffectuera suivant deux axes : Axe 1 : La diffusion concernera linformation à lavance de lensemble des acteurs Axe 2: Dès réception des dotations, il sera procédé au niveau des DREN, des IEB et des Secteurs Pédagogiques à leur publication à travers des affiches publiques, et au niveau des écoles par annonce publique en Assemblée générale du village avant laffichage. Les moyens de communication de masse comme les radios régionales et/ou communautaires seront mises à profit pour annoncer les dotations effectivement reçues dans un délai maximum de dix jours.

21 5.3 Plan dinformation et de communication sur les dotations annuelles des écoles Difficultés rencontrées retard accusé dans le déclenchement du processus de communication; retard dans lacquisition et la livraison des fournitures aux régions; utilisation des canaux de communication inadaptés au détriment des visites personnalisées suivies dAssemblées Générales des parents au niveau des villages.

22 MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION


Télécharger ppt "4 ème ATELIER REGIONAL AGEPA Niamey, du 16 au 20 février 2009 LEXPERIENCE DU NIGER EN MATIERE DE PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE A LA GESTION DE LECOLE: LES."

Présentations similaires


Annonces Google