La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Politiques de développement rural et éducation et formation pour les populations rurales André Gauron Conseiller maître à la Cour des Comptes Président.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Politiques de développement rural et éducation et formation pour les populations rurales André Gauron Conseiller maître à la Cour des Comptes Président."— Transcription de la présentation:

1 Politiques de développement rural et éducation et formation pour les populations rurales André Gauron Conseiller maître à la Cour des Comptes Président du groupe de travail du MAE sur les orientations stratégiques en matière de formation professionnelle Crise alimentaire: léducation et la formation des ruraux en question Rome, 4 et 5 juin 2009

2 Le défi scolaire La scolarisation ne sera pas atteinte en 2015, notamment en milieu rural, mais des disparités importantes selon les pays La scolarisation des filles est en retard, notamment en milieu rural: –distance, horaire, redoublement, manque denseignantes Le taux dachèvement du primaire reste faible et la qualité de lenseignement est insuffisante Résultat : lent recul de lanalphabétisme

3 Scolarisation et alphabétisation source: EPT en Afrique 2007 (Dakar + 7) Données Taux brut dadmission primaire Ratio Achèvement / admission Taux de parité Taux alphabétisation des adultes Tunisie Afrique du Sud 1140,99682 Nigeria1170, Maroc990,88052 Sénégal910, Burkina790,59022 Mali680,68019

4 Lagriculture: un rôle majeur dans la lutte contre la pauvreté Rapport Banque mondiale 2008 : Le développement dans le monde Les trois quarts des pauvres sont ruraux et tirent leur subsistance de lagriculture 2,1 milliards dindividus vivent avec moins de 2 $ (880 M avec moins de 1$)et ne sont pas insérés dans léconomie monétaire Lagriculture reste un instrument unique de développement : croissance agricole = croissance rurale

5 Le paradoxe alimentaire Les conséquences de louverture commerciale: la concurrence des importations de produits alimentaires Les prix des marchés mondiaux: une sensibilité croissante à la spéculation financière Lachat de terres par des Etats étrangers : une menace pour la survie des paysans

6 Les maux de lagriculture africaine (I) Une pression démographique forte qui réduit la croissance agricole par habitant ( de 3,8 % à 1,5 % entre 2000 et 2005 en Afrique sub-saharienne) Des actifs productifs déficients - accès à la terre, à leau, à léducation, à la santé et aux intrants – qui limite la productivité et la diversification de lactivité Des maux qui menacent la production agricole : déforestation, érosion des sols, désertification, dégradation des terres de pâturage et des bassins versants.

7 Les maux de lagriculture africaine (II) Des modes de production qui évoluent mais connaissent de forts handicaps: taille des exploitations, statut de la propriété foncière, archaïsme des techniques Une concurrence forte des produits importés, souvent déloyale du fait des subventions et du dumping des agricultures des pays développés Une trop faible transformation des produits

8 Une révolution nécessaire Objectif: assurer en priorité lautosuffisance alimentaire et la promotion de lemploi agricole et rural Moyen: accroître la productivité par lélévation du niveau déducation et de la formation professionnelle

9 Les trois enjeux de léducation et de la formation agricole et rurale Assurer laugmentation de la production agricole nécessaire pour nourrir les populations urbaines et rurales Accompagner le changement des modes dexploitation quentraîne lintensification de la pression démographique sur les terres Etre financièrement soutenable

10 La formation agricole et rurale : - est un moyen au service du monde agricole et rural et non un but en soi. - est « un outil daccompagnement des dynamiques rurales et pas uniquement comme une formation technique », - doit répondre à trois objectifs : - citoyenne et professionnelle - métiers agricoles et villageois - couvrir lensemble des activités

11 La formation sinscrit dans une vision globale du développement agricole et rural Lactivité agricole, cest aussi : Accès et coût du foncier et des intrants Accès et financement déquipements techniques Accès au crédit Accès aux marchés locaux, nationaux et internationaux

12 Les trois apprentissages Les trois apprentissages: –Savoirs de base –Compétences de vie –Compétences professionnelles Qui dispense quoi? –École primaire: savoirs de base et compétences de vie –Formation professionnelle: acquérir des compétences

13 Léducation pour tous en milieu rural: un enjeu de masse Un élargissement de lOMD: du primaire pour tous à léducation-formation pour tous Garder le cap du primaire pour assurer un accès effectif à tous et lutter contre la déscolarisation Introduire des compétences de vie dans le primaire en liaison avec les activités économiques Alphabétiser les adultes développer une formation professionnelle post- primaire de masse

14 Les clés de la réforme de la formation professionnelle Enseignement technique Cycle et niveau Programmes académiques –Contenus –Durée (2 à 3 ans) Enseignement en établissement (théorique et pratique) Diplômes Une formation diplômante orientée en priorité au niveau CAP vers la poursuite détudes Formation professionnelle Activité Référentiel compétences élaboré avec professionnels Certifications professionnelles Alternance classe/lieu de travail Acquisition des compétences par module Une formation qualifiante et diplômante orientée dès le premier niveau vers linsertion

15 Le triangle de la formation professionnelle 2 – Référentiels et Certifications 1 - Pilotage partenarial Etat + acteurs professionnels 4 - Financement 3 - Alternance

16 Quelle organisation de la formation en milieu rural ? Dialogue avec professionnels Référentiels Certification Enseignement alternance Fonds de financement (taxe sur salaire et participation bénéficiaires) Organisations paysannes Découper les activités en ensemble de compétences Définir les compétences à acquérir module Lieu de travail pour la pratique et réunion collective pour la théorie Partenariat Etat-village- professionnels (taxes sur produits agricoles importés, participation des paysans..)

17 Lenseignement technique agricole: une réforme indispensable un objectif de formation dagriculteurs modèles non atteint ( taux dinstallation très faible ) un mode de recrutement en fin de 5ème ou de 3ème et des diplômes ( du CAPA au BEPA) qui favorise la poursuite détudes mais parfois réorienté vers la formation de techniciens de lEtat, dorganisations internationales ou dassociations paysannes Un enseignement coûteux, limité et inadapté Une réforme nécessaire: quel public pour quels métiers

18 Un pilotage partenarial à construire avec les acteurs professionnels Un enjeu central : limplication des organisations professionnelles (paysannes, dartisans, de femmes commerçantes…) dans la gestion de la formation professionnelle Gestion nationale et prise en charge locale –Un Etat garant: une définition nationale du cadre de certification –Des acteurs responsables: une gestion locale des besoins, des bénéficiaires et des formations


Télécharger ppt "Politiques de développement rural et éducation et formation pour les populations rurales André Gauron Conseiller maître à la Cour des Comptes Président."

Présentations similaires


Annonces Google