La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La coordination technique et la coopération internationale : Facteurs de développement de la statistique en Tunisie ASKN Workshop Dakar, 28 septembre -

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La coordination technique et la coopération internationale : Facteurs de développement de la statistique en Tunisie ASKN Workshop Dakar, 28 septembre -"— Transcription de la présentation:

1 La coordination technique et la coopération internationale : Facteurs de développement de la statistique en Tunisie ASKN Workshop Dakar, 28 septembre - 01 octobre 2010 République Tunisienne Ministère du Développement et de la Coopération Internationale Institut National de la Statistique Taha KHSIB Responsable du secrétariat permanent du conseil national de la statistique CNS– Tunisie

2 Page 2 Plan de lexposé 1. Introduction 2. Le système national de la statistique en Tunisie 3. La coordination du système national de la statistique 4. Apport de la coopération internationale au renforcement des capacités du système national de la statistique en Tunisie 5. Conclusion INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

3 Page 3 Introduction La réforme du système statistique tunisien a été engagée depuis 1999 visant l'accélération du rythme de production de l'information statistique nécessaire et l'accès facile et régulier à cette information par l'ensemble des utilisateurs publics et privés, nationaux et étrangers. Dimportantes actions ont été réalisés: La rénovation de la base juridique de l'activité statistique par l'adoption d'une nouvelle loi statistique et de ses décrets d'applications, La création du Conseil National de la Statistique « CNS », organisme à caractère consultatif, avec pour mission d'assurer la coordination institutionnelle entre les structures statistiques publiques, de veiller au respect des règles déontologiques de la profession et des principes fondamentaux de l'activité statistique, de proposer les orientations des activités statistiques, dassurer la concertation producteur- utilisateur et de promouvoir linformation statistique. Il propose également un programme statistique national couvrant la période du plan de développement, La désignation de l'Institut National de la Statistique comme étant l'organisme exécutif central du SNS chargé de la coordination technique des activités statistiques. Il assure la coordination avec les Structures Statistiques Publiques pour la collecte, le traitement, lanalyse et la diffusion de linformation statistique, Les Structures Statistiques Publiques Spécialisés « SSP » qui dépendent des ministères, et sont chargées de la collecte, du traitement, de lanalyse et de la diffusion de linformation relevant de leurs domaines d'activités et non produite par lINS, Des institutions de formation: institutions de formation spécialisées en statistique ESSAI: formation des ingénieurs statisticiens, ISET: formation des techniciens supérieurs. INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

4 Page 4 Introduction La coordination statistique représente un outil important de développement du système national de la statistique lui permettant dêtre cohérent et bien organisé. La coordination du SNS en Tunisie est distinguée en deux volets: Coordination institutionnelle assurée par le conseil national de la statistique, Coordination technique qui est de la responsabilité de linstitut national de la statistique. Lutilisation des standards internationaux et la coopération internationale ont été retenues comme principes essentiels dans le développement des activités statistiques en Tunisie. INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

5 Page 5 Définition du système national de la statistique La Loi statistique N° du 13 avril 1999 décrit les objectifs généraux et les principes fondamentaux de lactivité statistique, le système national de statistiques. Les principes de fonctionnement du système sont édictés dans le chapitre 1 de la loi. Ils sont en parfaite cohérence avec les principes fondamentaux de la statistique officielle, tels quadoptés par la Commission de Statistique de lONU en avril 1994 et repris par la plupart des organisations internationales. Le Conseil National de la Statistique est un organisme consultatif de coordination, de concertation, de suivi et dévaluation. Il met en cohérence les orientations et les programmes statistiques proposés par les structures statistiques publiques. Il compile un programme national statistique (PNS) relatif à la période du plan de développement économique et social du pays. INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

6 Page 6 Définition du système national de la statistique LInstitut National de la Statistique est érigé en établissement public à caractère non administratif et placé sous la tutelle du Ministère du Développement et de la Coopération Internationale. En plus de ses missions principales de producteur de statistiques dans des domaines touchant différents aspects de lactivité économique et de la situation sociale du pays, lINS assure la coordination technique du SNS à travers lélaboration des instruments techniques de coordination statistique tels que les concepts, les normes, les nomenclatures (Activités, Produits,….), le répertoire national d'entreprises et les méthodologies statistiques. Il veille à assurer lharmonisation de ces instruments avec les normes et les nomenclatures au niveau international. Les structures statistiques publiques qui sont en nombre de 52 préparent leurs propres programmes annuels statistiques qui sont transmis au CNS qui élabore le programme annuel de la statistique (PAS). INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

7 Page 7 Définition du système national de la statistique Le Programme National de la Statistique (PNS) est préparé par le CNS en collaboration avec lINS et les autres SSP pour la période du plan de développement et qui est intégré en son sein. Le PNS est élaboré conformément à une méthodologie de concertation et de dialogue entre les différents intervenants du système statistique, tels que les producteurs et les représentants des différentes catégories dutilisateurs de linformation statistique. Le PNS défini les orientations et les priorités statistiques pour la période de référence ainsi que les programmes et les activités statistiques qui seront réalisés par les différentes structures statistiques publiques. Le premier programme national de la statistique (PNS1) a couvert la période et le second programme (PNS2) a couvert la période du 11ème plan de développement Le CNS vient dachever le troisième programme national de la statistique (PNS3) qui couvre la période du 12ème plan de développement INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

8 Page 8 Coordination du système national de la statistique La Coordination institutionnelle du système national de la statistique est assurée par le CNS qui est un organisme consultatif, de coordination, de concertation, de suivi et d'évaluation. Les travaux de coordination institutionnelle sont élaborés en concertation entre les utilisateurs et les producteurs de l'information statistique dans le cadre des réunions des commissions et des groupes de travail sectoriels au sein du CNS. Ces travaux concernent: la proposition des orientations générales et des priorités des activités statistiques nationales, la proposition des programmes de développement des activités statistiques, le suivi des programmes statistiques des structures et des organismes statistiques publics, la détection des nouveaux besoins en statistique, la généralisation des procédures d'obtention des visas pour la réalisation des enquêtes, le contrôle de la visibilité de lactivité statistique. INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

9 Page 9 Coordination du système national de la statistique La coordination technique du SNS est une des tâches importantes de lINS en tant quorganisme exécutif central du système. Elle consiste en lélaboration des instruments techniques de coordination statistique tels que les nomenclatures et les méthodologies statistiques dune façon harmonisée avec les standards internationaux en la matière. LINS assure la majeure partie de la production statistique, LINS consolide lutilisation des sources administratives à des fins statistiques et essaye de la renforcer en publiant le 2 juin 2010 un arrêté fixant les modalités de transmission des informations disponibles auprès des administrations et des structures publiques à lINS, LINS joue le rôle de maître dœuvre pour un certain nombre dopérations réalisées en partenariat avec dautres administrations, notamment en assurant le tirage de léchantillon grâce à ses bases de sondage. Dans des conditions particulières, lINS met a la disposition son réseau denquêteurs au profit de certaines structures statistiques publiques pour les aider à réaliser des enquêtes statistiques dintérêt national majeur, La commission des visas qui fait partie du CNS étudie les demandes adressées par les SSP pour lobtention de lautorisation de mener des enquêtes. La participation des experts techniques de lINS (suivant le thème qui est traité) est obligatoire. INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

10 Page 10 Coordination du système national de la statistique Coordination technique en matière de nomenclatures: LINS a conçu un dispositif national des nomenclatures qui soit d'utilisation centrale et tient compte des exigences d'harmonisation internationale. En 2007 lINS a entrepris la révision de la Nomenclature dActivités Tunisienne de 1996 (NAT1996) et la Classification Tunisienne des Produits de 2002 (CTP2002). Cette révision a aboutit à lofficialisation en février 2010 dun nouveau Le dispositif national des nomenclatures dactivités et des produits est formé par : La Nomenclature dActivités Tunisienne de 2009 (NAT2009) : Construite sur la base de la NACE Rév.2 de 2007 de lUE elle-même dérivée de la CITI Rév.4 de lONU de La Classification Tunisienne des Produits de 2009 (CTP2009) : Construite sur la base de la CPA de 2008 de UE elle-même dérivée en termes de détail de la CPC de lONU de INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

11 Page 11 Structure des nouvelles nomenclatures d'activités et de produits et comparaison avec les nomenclatures tunisiennes précédentes Niveau de codage Nomenclatures d'activitésNomenclatures de produits NAT 1996 (TUNISIE) CITI Rév4 (ONU) NACE Rév2 (UE) NAT 2009 (TUNISIE) CTP 2002 (TUNISIE) CPA 2008 (UE) CTP 2009 (TUNISIE) Section (1 lettre) Sous-section (2 lettres) 31 Niveau inexistant Niveau abandonné 31 Niveau abandonné Division (2 chiffres) Groupe (3 chiffres) Classe (4 chiffres) Sous-classe (5 chiffres) 595 Niveau inexistant Sous-classes abandonnées Niveau inexistant Catégorie (5 chiffres) Niveaux inexistants pour les activités Sous-catégorie (6 chiffres) Coordination technique en matière de nomenclatures INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

12 Page 12 Au cours de ces processus de révision, deux opérations coordonnées sont venues se greffer visant à assurer une meilleure coordination nationale comme une meilleure intégration régionale : Lélaboration par lONA (Office National de lArtisanat), en coordination avec lINS, de la Nomenclature dActivités Tunisienne de lArtisanat (NATA 2009) et la Classification Tunisienne des Produits de lArtisanat (CTPA 2009). Ces deux nomenclatures sont dérivées de la NAT 2009 et de la CTP 2009, A linitiative de lINS tunisien et dans le cadre du renforcement de la coordination et de la coopération entre les pays du Maghreb dans le domaine des statistiques, des nomenclatures dactivités et de produits communes aux cinq pays concernés sont élaborées. Autres opérations coordonnées Coordination technique en matière de nomenclatures INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

13 Page 13 Autres opérations coordonnées L'INS a animé un groupe de travail technique, constitué par les représentants des organismes statistiques maghrébins. Des réunions techniques de concertations ont été organisées à Tunis à cet effet : Tunis, de 6 à 8 avril 2009: structure de la Nomenclature Unifiée Magrébine des Activités (NUMA2009) et rédaction des notes explicatives Tunis 11 et 12 mai 2009) : amendements des pays au sujet de la NUMA2009, démarche méthodologique pour élaborer un projet de la Classification Unifiée Maghrébine des Produits (CUMP 2009). Les deux projets préparés dans ce cadre ont été présenté à la conférence maghrébine de la statistique tenue à Alger du 6 au 8 juillet Afin d'achever les travaux ainsi entamés, un consultant a été engagé avec l'appui de la BAD dans le cadre de la coopération entre cette Banque et le Secrétariat Général de l'UMA. La NUMA 2009 et la CUMP 2009 ont été approuvées lors de la réunion du comité ministériel de l'UMA chargé des finances tenue les mars 2010 à Alger. Elles seront présentées lors de la prochaine réunion du comité ministériel de l'UMA chargé de l'économie et des finances pour la ratification. Coordination technique en matière de nomenclatures INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

14 Page 14 Structure des nomenclatures unifiées maghrébines dactivités et des produits Niveau de codage Nomenclatures d'activitésNomenclatures de produits CITI Rév4 (ONU) NACE Rév2 (UE) NUMA (Maghreb) NUMA (Nationale) CPA 2008 (UE) CUMP (Maghreb) CUMP (Nationale) Section (1 lettre) 21 Division (2 chiffres) 88 Groupe (3 chiffres) Classe (4 chiffres) * * Catégorie (5 chiffres) Niveaux inexistants pour les activités * Sous- catégorie (UE, nationale) 3142 entre 1368 et ~3200 * : Possibilité déclatement dans les nomenclatures nationales et impossibilité de regroupement Autres opérations coordonnées Coordination technique en matière de nomenclatures INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

15 Page 15 INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar Apport de la coopération internationale au renforcement des capacités du SNS de Tunisie La statistique tunisienne a adopté la coopération internationale comme un important instrument pour accélérer son développement interne et renforcer ses relations avec les différents partenaires extérieurs, Lobjectif est de renforcer les capacités des structures statistiques par la formation, léchange dexpériences et dexpertises et le suivi des développements des méthodes et des techniques dans le domaine statistique. Cette coopération permet: de faciliter ladaptation aux normes internationales en matière de concepts, classifications, méthodes et pratiques statistiques, daméliorer le système statistique national et dagir sur la qualité de linformation statistique produite et de sa comparabilité avec les données internationales facilitant par conséquent léchange de cette information et de sa compréhension.

16 Page 16 Coopération au niveau bilatéral La coopération bilatérale a été pendant longtemps laxe principal de la coopération de lINS notamment à travers une coopération régulière et soutenue avec lInstitut National de la Statistique et des Etudes Economiques de France (INSEE), La coopération avec lINSEE a connu un développement important depuis les années 80 par la mise en place de programmes pluriannuels et de plans annuels de coopération qui ont contribué à la concrétisation dimportants projets notamment: Linstauration dun système de comptabilité nationale, La mise en place dinstruments de coordination statistique (répertoire dentreprise, nomenclatures,…), Le développement des statistiques dans plusieurs domaines dactivité, INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar Apport de la coopération internationale au renforcement des capacités du SNS de Tunisie

17 Page 17 Coopération au niveau bilatéral (suite) Les actions de coopération touchent de nombreux domaines statistiques sectoriels sous la tutelle de différents ministères et organismes publics comme les statistiques agricoles, les statistiques de léducation et les statistiques monétaires et financières, LINS a offert ces dernières années un cadre daccueil pour des visites détude de statisticiens de certains instituts africains et arabes pour les informer de lexpérience tunisienne dans divers domaines statistiques notamment létablissement et la coordination de stratégie de développement statistique, le recensement de la population, lenquête sur la consommation, les prix et la comptabilité nationale. INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar Apport de la coopération internationale au renforcement des capacités du SNS de Tunisie

18 Page 18 Coopération avec lUnion Européenne Le programme MEDSTAT, instaurée suite aux accords de Barcelone en 1995, a démarré par la première phase MEDSTAT I ( ) et ensuite la deuxième phase MEDSTAT II ( ), MEDSTAT se distingue par son caractère régional et la dimension géographique du champ de ses interventions, avec des moyens importants mis à sa disposition, Globalement, la participation à ce programme a été bénéfique pour lINS de Tunisie notamment par une plus large ouverture vers de nouveaux pays européens et méditerranéens et par la dynamisation et lamélioration des activités statistiques dans certains domaines, Les objectifs du programme visent à renforcer les systèmes statistiques dans la région Méditerranée dans 10 pays partenaires de la région Méditerranée : Algérie, Egypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Palestine, Syrie, Tunisie et Turquie, dans 9 secteurs statistiques : Commerce extérieur, Transport, Migration, Tourisme, Environnement, Comptes nationaux, Social, Energie et Agriculture INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar Le programme régional euro-méditerranéen de coopération statistique MEDSTAT Apport de la coopération internationale au renforcement des capacités du SNS de Tunisie

19 Page 19 Coopération avec lUnion Européenne INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar Le programme régional euro-méditerranéen de coopération statistique MEDSTAT (suite) Apport de la coopération internationale au renforcement des capacités du SNS de Tunisie Objectifs spécifiques: harmonisation des concepts et des méthodes avec les standards européens, amélioration de la qualité des services et des données statistiques de manière à faciliter la disponibilité de linformation pour la mise en œuvre et le suivi des accords avec les pays partenaires méditerranéens, fourniture aux utilisateurs des données à jour, fiables et pertinentes pour la prise de décision et la bonne gouvernance, Les actions engagées dans chacun des sous-projets du programme ont connu dinégales avancées dans leur exécution du fait des spécificités et des conditions de réalisation inhérente à chaque sous-programme, Les actions de formation ont constitué un axe important du programme et ont permis à de nombreux statisticiens tunisiens de participer à des séminaires, de suivre des sessions spécialisées dans leurs domaines de compétence et de prendre contact avec leurs homologues européens et méditerranéens,

20 Page 20 Coopération avec lUnion Européenne INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar Le programme régional euro-méditerranéen de coopération statistique MEDSTAT (suite) Apport de la coopération internationale au renforcement des capacités du SNS de Tunisie Bilan général: avancée notable depuis MEDSTAT I du secteur des statistiques environnementales avec entre autre, la création dune nouvelle unité au sein de lINS chargé de ce secteur, dautres sous-programmes sectoriels ont connu une intense activité tels que les statistiques du commerce extérieur, du transport, du tourisme, de lagriculture, de lénergie, de la comptabilité nationale et des statistiques sociales. Des données ont été rassemblées dans ce cadre et ont pu faire lobjet dharmonisation avec les normes européennes et déchange avec Eurostat. Des améliorations ont été ainsi introduites dans la production, la diffusion et la qualité de ces statistiques, le sous-programme relatif à la migration internationale et malgré la difficile concrétisation de ses recommandations, ses actions ont incité lINS à intégrer ce thème dans le recensement décennal de la population de 2004 et dans les enquêtes annuelles sur la population et lemploi ce qui a permis de donner une mesure des soldes migratoires extérieurs et de redresser les estimations de la population basées sur les statistiques de létat-civil, MEDSTAT II sest achevée fin Les partenaires euro-méditerranéens ont décidé de poursuive la coopération dans le domaine statistique par la préparation et la mise en œuvre dune 3ème tranche de Medstat (MEDSTAT III) couvrant la période dune part et la préparation dune stratégie régionale pour la coopération statistique couvrant la période

21 Page 21 La politique européenne de voisinage (PEV) a été développée en 2004 en vue dinstaurer une relation privilégiée en lUE et lensemble de ses voisins, basée sur un engagement mutuel en faveur de valeurs communes, Le jumelage est lun des instruments et méthodes utilisés dans le cadre de la PEV. Il sinscrit dans le cadre du Programme dAppui à la mise en œuvre de lAccord dAssociation (P3A) entre la Tunisie et lUE. Son objectif est de soutenir les efforts de ladministration et des institutions publiques tunisiennes dans la mise en œuvre des dispositions de lAccord dAssociation dans tous les volets, économiques, commerciaux et des services, Le jumelage est un outil qui permet d'envoyer des représentants des administrations (centrales ou régionales) des États membres de l'Union européenne travailler avec leurs homologues d'un pays partenaire, afin de préparer ensemble la mise en œuvre dun projet de renforcement des capacités dans un secteur donné. INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar Coopération bilatérale dans le cadre de la politique européenne de voisinage

22 Page 22 LINS a bénéficié dun jumelage léger en 2007 pour le renforcement des capacités de lobservatoire de la conjoncture économique (P3A-OCE) et un autre plus important qui a démarré en 2008 et sest achevé en avril 2010 pour le développement dun Système dInformation Statistique sur les Entreprises (P3A-SISE), P3A-OCE Objectifs: Développer et maîtriser les outils nécessaires à lanalyse de la conjoncture au sein de lObservatoire de la conjoncture économique; Promouvoir lanalyse de la conjoncture économique et la production et la diffusion de publications périodiques. Partenaires de coopération du P3A-OCE: INSEE; Observatoire Français des Conjonctures Economiques OFCE; Centre dObservation Economique COE-Rexecode. P3A-SISE Objectifs: Renforcer les capacités institutionnelles de lINS en matière de collecte, de traitement, danalyse et de diffusion des statistiques dentreprises ; Améliorer la qualité des données statistiques et enrichir le système dinformation statistique sur les entreprises (SISE) ; Produire et publier des données statistiques fiables et régulières sur les entreprises basées sur des normes, des concepts et des nomenclatures harmonisés. Partenaires de coopération du P3A-SISE: Consortium Italien formé par lISTAT, lISAE, CSI-Piemonte et FORMEZ INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar Coopération bilatérale dans le cadre de la politique européenne de voisinage (suite)

23 Page 23 Coopération avec dautres organismes et organisations internationales LINS participe aux réunions, ateliers et séminaires organisé par la commission Statistique de Ligue des Etats Arabes dont lobjectif est le renforcement de la coordination et de la coopération arabe dans le domaine statistique, les cadres de lINS participent activement aux formations organisés par l'Institut Arabe de Formation et de Recherches Statistiques qui sont programmés annuellement sur différents thèmes de la statistique. INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar Coopération Arabe Coopération Africaine LINS participe aux activités des différents projets et programmes de coopération statistique préparés par plusieurs organismes africains. Parmi ces organismes on peut citer : lUnion Africaine qui a préparé un projet de la charte africaine de la statistique dont lobjectif principal est le développement de la statistique africaine, notamment la production, la gestion et la diffusion des données et de linformation statistique aux niveaux national régional et continental. Le projet de charte est en cours dofficialisation et des réflexions sont en cours pour mettre en place les bases de la coopération statistique et de son financement à léchelle de lUA.

24 Page 24 Coopération avec dautres organismes et organisations internationales INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar Coopération Africaine (suite) la Commission économique pour lAfrique (CEA) poursuit son activité statistique au niveau africain à travers la Commission Africaine de la Statistique (STATCOM - Afrique) et le Centre Africain pour la Statistique (CAS) qui est lorgane exécutif de la CEA en la matière. la Banque Africaine de Développement (BAD) mène une activité intense pour le renforcement des capacités des organismes statistiques africains dans différents domaines notamment la préparation des stratégies régionales de développement de la statistique. La BAD coordonne et finance le Programme de Comparaison Internationale pour lAfrique (PCI-Afrique). Elle finance également des appuis techniques dans différents domaine tels que la comptabilité nationale, les prix et les recensements de la population. Autres coopérations internationales Au cours des dix dernières années, plusieurs activités de coopérations internationales ont été engagées: En un programme de coopération financé par la Banque Mondiale avec un don de dollars a contribué au renforcement des capacités de lINS dans la coordination statistique, la stratégie de diffusion, lemploi et la pauvreté et la gestion des ressources humaines. LINS collabore avec le consortium PARIS21 à travers lappui technique et financier à différentes activités statistiques, notamment la formalisation des stratégies nationales et régionales et particulièrement arabe de développement de la statistique (SNDS), la mise en place dun programme de documentation et darchivage des fichiers des enquêtes statistiques dans le cadre de son programme statistique accéléré (PSA).

25 Page 25 Coopération avec dautres organismes et organisations internationales INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar Coopération internationale (suite) Adhésion de la Tunisie à la Norme Spéciale de Diffusion des Données du Fond Monétaire International a permis lamélioration de la production et la diffusion de linformation statistique dans certains domaines notamment ceux liées au suivi de la conjoncture économique et de lemploi.

26 Page 26 Coopération Statistique entre les pays du Maghreb Objectifs: Renforcer la coordination et la coopération statistique entre les pays du Maghreb et œuvrer pour lémergence dun système statistique maghrébin, Créer une structure statistique maghrébine au sein de lUMA pour prendre en charge la coordination et les échanges dans le domaine statistique, Assurer une meilleure intégration de lactivité statistique maghrébine dans son environnement régional et international, Renforcer les activités dharmonisation des concepts, des nomenclatures et des méthodologies de production et de diffusion de linformation statistique en conformité avec les standards internationaux en la matière, Contribuer au renforcement des capacités des structures statistiques des pays du Maghreb et des activités délaboration et dexécution des stratégies nationales de développement de la statistique. INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

27 Page 27 Coopération Statistique entre les pays du Maghreb (suite) Adoption dune démarche progressive pour datteindre les objectifs, permettant: de continuer à prendre des initiatives au niveau des organismes de statistique maghrébins pour mener différentes actions communes, dœuvrer pour la consolidation des aspects institutionnels et organisationnels au niveau des structures de lUMA. Dans le cadre de cette démarche, des décisions ont été prises: Le groupe dexperts chargés de la statistique au sein de lUMA a été transformé en Commission Maghrébine de la Statistique, regroupant principalement les premiers responsables des institutions statistiques des pays du Maghreb. Lactivité de cette commission reste à consolider et à appuyer avec les moyens nécessaires. Lélaboration dune stratégie et dun plan dactions maghrébins pour le développement de la coordination et de la coopération statistique. Lorganisation dune Conférence Maghrébine de la Statistique à un rythme régulier pour assurer le suivi et le développement des actions de coopération statistique maghrébine. INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

28 Page 28 Coopération Statistique entre les pays du Maghreb (suite) Instruments de coordination statistique : Les nomenclatures. Elaboration dun projet dune nomenclature maghrébine des activités et des produits parfaitement harmonisées avec les nomenclatures correspondantes au niveau international et européen. Production statistique. Choix dun certain nombre de secteurs pour faire lobjet dune première série de travaux maghrébins: Démographie : projet délaboration des projections de la population maghrébine , Emploi–salaire : établir un programme dactions pour le rapprochement et lharmonisation des méthodologies des enquêtes sur lemploi et les salaires conformément aux normes du BIT. Un séminaire sera organisé prochainement à Rabat pour débattre de cette question, Condition de vie et pauvreté : établir un projet pour lharmonisation des indicateurs sociaux et de pauvreté, Comptabilité nationale : initier des actions de coordination pour finaliser les travaux dadoption du SCN 93 dans lensemble des pays maghrébins et pour préparer lintégration des révisions impliquées par le SCN 2008, INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar Définition dun premier groupe dactions (1)

29 Page 29 Coopération Statistique entre les pays du Maghreb (suite) Statistiques dentreprises : Un séminaire sur « les systèmes dinformations statistiques des entreprises : expériences internationales et maghrébines » a été organisé à Tunis au cours du mois de mai 2009 et a permis de sinformer des pratiques de certains pays maghrébins et européens dans ce domaine. Diffusion, documentation et archivage : Dans le cadre de lamélioration de la diffusion et des échanges de linformation statistique au niveau maghrébin, des projets ont été initiés par le Secrétariat Général de lUMA en collaboration avec les pays concernant: la mise en place dune banque de données statistiques maghrébine, lélaboration dune publication statistique maghrébine à un rythme annuel, la mise au point dun questionnaire statistique unique pour lensemble des besoins déchange de données. Programme TOOLKIT: Certains organismes statistiques maghrébins (Maroc, Tunisie) collaborent avec le consortium PARIS 21 pour mettre en place le programme TOOLKIT destiné à une meilleure organisation de la documentation et de larchivage des fichiers des enquêtes statistiques. Des efforts sont entrepris pour donner une dimension maghrébine à ces activités et aux travaux liés à laccès aux données individuelles. Des rencontres maghrébines sont prévues à cet effet au cours des prochains mois avec lappui de PARIS 21 INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar Définition dun premier groupe dactions (2)

30 Page 30 Coopération Statistique entre les pays du Maghreb (suite) Formation statistique: Dans le cadre de lamélioration Une attention particulière est accordée aux besoins en formation et particulièrement la formation continue. Il a été recommandé dintégrer une composante liée à cet aspect dans le cadre du programme de coopération statistique maghrébine à préparer. INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar Définition dun premier groupe dactions (3)

31 Page 31 Contraintes et perspectives de la coopération statistique maghrébine Il est essentiel de définir une stratégie maghrébine et un plan dactions par le renforcement de la coopération et de la coordination statistiques entre les pays du Maghreb de façon à présenter un cadre de travail intégré et cohérent qui peut mobiliser les organismes intervenants dans les pays maghrébins et à lUMA ainsi que les organismes régionaux et internationaux concernés et les bailleurs de fond qui interviennent dans le domaine statistique. Au niveau du financement des activités, des organismes comme PARIS21 et la BAD ont apporté un appui important pour le financement de certaines actions. Le reste a été financé par les organismes statistiques des pays maghrébins. Il est évident que pour assurer la poursuite de cette coopération il va falloir pérenniser son financement. INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

32 Page 32 Conclusion La réforme du système national de la statistique a permis la rénovation du cadre législatif et institutionnel de lactivité statistique et linstauration des mécanismes permettant de promouvoir les actions évolutives au niveau de la production de linformation statistique, leur diffusion et leur utilisation optimale. Les orientations du plan de développement ont mis laccent de limportance de renforcer les actions relatives à la coordination statistique et la mise à niveau des structures statistiques publiques pour combler davantage la cohérence et lefficacité des éléments et composantes du système national de la statistique. INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

33 Page 33 Conclusion Louverture de la Tunisie sur les différentes sphères de son environnement extérieur la conduit à rechercher une plus grande disponibilité de linformation économique et sociale et à assurer la qualité de cette information pour quelle soit conforme aux standards internationaux et comparables aux données des pays partenaires. La coopération internationale quelle soit bilatérale régionale ou multilatérale constitue un puissant vecteur pour atteindre cet objectif et contribuer à améliorer les capacités du système statistique national et assurer sa cohérence et son efficacité. Dautre part, les premières initiatives pour relancer la coopération maghrébine dans le domaine statistique ont permis de réactiver cette coopération et quil est important de continuer sur cette lancée pour approfondir et pérenniser le processus. INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar

34 Page 34 Je vous remercie de votre écoute INS-Tunisie/ ASKN Workshop / Dakar


Télécharger ppt "La coordination technique et la coopération internationale : Facteurs de développement de la statistique en Tunisie ASKN Workshop Dakar, 28 septembre -"

Présentations similaires


Annonces Google