La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Marion PanizzonGTDF avril 2008 Façonner une mobilité du travail réciproque: Le cas du Sénégal Présentation de létude préliminaire au Geneva Trade and Development.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Marion PanizzonGTDF avril 2008 Façonner une mobilité du travail réciproque: Le cas du Sénégal Présentation de létude préliminaire au Geneva Trade and Development."— Transcription de la présentation:

1 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Façonner une mobilité du travail réciproque: Le cas du Sénégal Présentation de létude préliminaire au Geneva Trade and Development Forum Workshop avril, Genève Dr. Marion Panizzon, World Trade Institute/NCCR- Trade Regulation, Berne

2 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Le « Geneva Trade and Development Forum » veut mieux appréhender les liens entre commerce et développement La migration du travail comme exemple pour ces liens Le Sénégal comme étude de cas

3 Marion PanizzonGTDF avril 2008 La migration pour qui? (le modèle gagnant-gagnant-gagnant) Pays dorigine –À court terme: Perte de compétences dans le pays en développement Opportunité pour diminuer le surplus de travailleurs, le sous-emploi –A long terme: Stimule le développement des compétences dans les pays en développement Pays de destination: –À court terme: Combler les lacunes du marché du travail –A long terme: Diversité de la société augmente potentiel innovateur de léconomie Dépendance du système de protection sociale, chômage plus répandu chez les travailleurs-migrants? Migrants: développer des compétences, épargner…

4 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Pourquoi le Sénégal? Pays de destination (flux migratoires du Mali, de la Gambie, etc.) et dorigine de flux migratoires (plus récemment, vers lEurope) Importants accords clés avec des pays de destination en Europe Illustre les causes de la migration: les liens entre commerce, libéralisation du commerce et migrations

5 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Commerce & migration Effets de la politique protectionniste (libéralisation incomplète du commerce) –des subventions à la pêche, subventions à lagriculture détruit les emplois dans les secteurs de travail traditionnels du Sénégal la pression démigrer monte Attractivité croissante du Sénégal pour le capital –cest-à-dire les investissements étrangers réduiraient-ils la pression démigrer en Europe dans le sens où linstallation commerciale dentreprises étrangères créerait de lemploi?

6 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Taux dinvestissements et flux migratoires Pendant les années 1990, le Mali, le Mozambique, la Namibie et le Sénégal recevaient davantage dinvestissements que –certains pays avec des marché plus importants: Cameroun, République du Congo et le Kenya –Certains pays avec davantage de ressources naturelles: Zimbabwe, Congo Taux dinvestissements croissants: –1990: 258 millions dUSD –2000: 832 millions dUSD –2005: 1126 millions dUSD Flux migratoires croissants: –2005: 4800 migrants irréguliers sur les îles Canaries dont 50% de Sénégalais –2006: migrants irréguliers sur les îles Canaries dont 50% de Sénégalais

7 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Pourquoi le Sénégal? Illustre les causes de la migration: sous- emploi, emploi dans le secteur informel, manque de développement des compétences –Comment arriver à ce que les professionnels et le personnel sénégalais bénéficient des emplois récemment crées et non pas la main dœuvre venue de lextérieur (Asie?) travailler au Sénégal?

8 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Pourquoi le Sénégal? Illustre les méthodes de la migration, en particulier un exemple clé pour les risques et dangers de la migration non- autorisée –Comment diminuer les migrations irrégulières dune part et augmenter les migrations dans le cadre des lois et économiquement intéressantes pour les deux pays ainsi que pour le migrant dautre part?

9 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Développement des compétences et emploi au Sénégal Taux de scolarisation primaire: 68% Taux de scolarisation secondaire: 10.7% % de sous-emploi –dû à une dépendance des emplois du secteur agricole, infrastructure de transports insuffisantes Sur les 10 millions dhabitants, 3 millions sont effectivement occupés, la majorité dans le secteur informel, sans formation, ni protection du Code du travail, ni régime de protection sociale personnes salariées, soit 7% de la population est donc dans le secteur formel

10 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Les Accords La gestion des flux migratoires

11 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Taux et flux des migrants sénégalais en/vers Europe France: –90551, (2007) Espagne: –10200 (2004) Italie: –49700 (2003) Europe: – Sénégalais, soit 22% de tous les migrants de lAfrique de lOuest (2000) En France: –avant les accords: 2.1% –après 2004:1.8%

12 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Accords-cadres hispano-africains –2006: africains clandestins aboutissent sur les îles canaries, dont Sénégalais clandestins 10-40% des migrants qui ont utilisé la mer pour accéder en Europe trouvent la mort –2006: Lancement des accords-cadres dabord au Cap-Vert, suivi par la Gambie, le Sénégal, la Guinée- Bissau et le Mali –Jusquen juin 2007: 4500 clandestins sur les îles Canaries –9 Novembre 2007: signature de laccord-cadre de Coopération en Matière dImmigration entre lEspagne et le Sénégal –Processus de ratification en cours?

13 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Évaluation: Quoi de neuf? 2700 permis de travail aux Sénégalais, dont 2000 dans la cueillette des fraises et 700 dans la pêche –la cueillette: semblable aux accords Unio de Pagesos (union des agriculteurs espagnols/catalans) avec le Maroc, la Roumanie, la Colombie recrutement de la main doeuvre agricole saisonnière étrangère pour la cueillette en Espagne –la pêche: Espagne et Sénégal: Accord dans le domaine des pêches maritimes de 1982, Annexe 1, C. avec le Sénégal visait un taux de 33% de marins sénégalais sur les navires espagnols en échange de droits de pêche dans les zones maritimes du Sénégal

14 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Questions ouvertes Questions relatives au système de recrutement hispano-sénégalais: –Quotas annuels? Quotas préférentiels ? 4000 employés sénégalais recrutés jusquen 2009? –Quotas conditionnés à un échange avec la réadmission de migrants sénégalais illégaux en Espagne –Visa (préférentiels pour les Sénégalais ou ouverts à dautres pays dorigines?) –Reconnaissance mutuelle des diplômes et des qualifications non-formelle (expérience de travail)? Important pour un pays comme le Sénégal ou la plupart de lemploi se trouve dans le secteur informel.

15 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Éléments innovateurs de laccord Espagne-Sénégal 1.Recrutement prévu pour les services services de nettoyages, vente (Carrefour, McDonald, Vips), restauration, hôtellerie (Barcelo Group) 2.Recrutement direct par ces entreprises au Sénégal à travers un système de guichet et des centres de formations précédent la prise demploi et le départ 3.Lien de réciprocité explicite et transparent entre les admissions au marché du travail et la lutte contre la migration clandestine coopération policière dans la protection des frontières (patrouilles SIVE et FRONTEX ont le droit dopérer dans les zones maritimes sénégalaises) réadmissions des résidents illégaux positiver les retours volontaires

16 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Accords franco-africains (sénégalais) relatifs à la migration 1974: France-Sénégal Convention relative à la circulation des personnes (avec échange de lettres): –Introduit pour les migrants-travailleurs lobligation dun passeport, garantie de rapatriement (billet davion de retour), dun contrat de travail en France, carte de séjour 1980: France-Sénégal Accord sur la formation en vue du retour et de linsertion dans léconomie sénégalaise des travailleurs ayant émigrés temporairement en France 2005: Convention co-développement

17 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Accords franco-africains (sénégalais) relatifs à la migration (2) 2006: Accord de gestion concertée des flux migratoires et de co-développement lancé pour le Bénin, Congo Brazzaville, le Gabon, le Mali et le Sénégal –23 septembre 2006: signature de laccord entre la France et le Sénégal –20 février 2008: approbation par lAssemblée Nationale de laccord entre la France et le Gabon relatif à la gestion concertée des flux migratoires 25 février 2008: signature entre la France et le Sénégal dun avenant à laccord du 23 septembre 2006 Ratification en cours de laccord 2006 et de lavenant 2008? –Pourquoi y a-t-il besoin dun avenant? –Pourquoi na-t-on pas directement procéder à la ratification de laccord de 2006?

18 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Lhistoire des accords Critiques du pillage des cerveaux: 24.1% de la totale des émigrations du Sénégal (Mozambique:42%, Mauritanie: 23.1%, Guinée-Bissau: 29.4%) Critique de la pratique des retours volontaires dans la convention de co- développement

19 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Travailleurs sénégalais Liste des métiers visa de 3 ans renouvelable soit admission exceptionnelle au séjour Pas de test de nécessité économique? Offre demploi en France doit être démontrée? Pas dans la liste des 108 métiers Visas compétences et talents Saisonniers Salariés en mission Visa circulation santé Visa circulation coopération décentralisée (élus locaux) Visa circulation étudiants

20 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Admissions & système de recrutement France-Sénégal Visa Talents et compétences Saisonniers Salariés en mission Bénéficiaire du co- développement Étudiants Circulaires Soins médicaux Liste de 108 professions priorisées –Reconnaissance des diplômes? –Centres de formation pré- départ, pré-emploi? Espagne-Sénégal 2700 Sénégalais admis en Espagne depuis la signature de laccord (donc avant la ratification!) –Quotas de 4000 employés sénégalaise recrutés jusquen 2009? Entreprises espagnoles pourraient recruter au Sénégal guichet (information sur les recrutements, faire correspondre offre et demande) Centres de formation (pré- départ) –Reconnaissance des diplômes?

21 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Avenant 2008 et accord 2006 éléments préférentiels? Les séjours temporaires de maximum 3 ans ont augmenté de 60 à 108 catégories de travailleurs Admission exceptionnelle de séjour pour les sans-papiers Sénégalais en France exerçant lune des 108 professions –Une sorte de « régularisation »? Visas de circulation (long terme, 5 ans) pour professions (avocats, hommes daffaires, chercheurs, artistes et sportifs de haut niveau) –sy ajoutent les visas circulation-santé et visas circulation-coopération-décentralisée pour élus locauxaugmentation de la circularité?

22 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Évaluation: quoi de neuf? Rien de neuf par rapport au visa migration du travail de la loi du 26 juillet 2006? –Liste des professions priorisées? Un type de visa en plus ou une relaxation des procédures dadmissions? (il ne faudrait pas de contrat de travail en France pour accéder à un visa ou la France ne fera pas de test de nécessité économique pour ces professions? ) Rien de neuf par rapport au visa circulation de la loi du 26 juillet 2006? –Nouvelles catégories: coopération-décentralisée et santé? –Pas de problème avec la clause de la nation la plus favorisée parce que ni les personnes nécessitant des soins médicaux ni les élus locaux ne sont des prestataires de services qui tomberaient dans le champ dapplication du droit de lOMC

23 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Questions ouvertes Questions relatives au système de recrutement franco-sénégalais: –Éligibilité des 3-5 types de visas: liés à la conclusion dun accord bilatéral avec la France? –Fonction de la liste des 108 professions? Est-elle préférentielle au Sénégal? –Agence de recrutement au Sénégal? –Formation précédent le départ/lemploi? –Reconnaissance mutuelle des diplômes ainsi que des qualifications non formelles (expériences de travail?)

24 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Différences dapproche Espagne-Sénégal –dur: coopération policière en matière de patrouilles maritimes contre migrations clandestines (FRONTEX & SIVE) –Secteur privé –Main doeuvre non formellement qualifiée et moyennement qualifiée France-Sénégal –soft exporter le système déducation et de formation français au Sénégal –Recrutement: responsabilité partagée des gouvernements –Professionnels,saison niers, étudiants.

25 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Similarités Accords-cadres individualisés et dupliqués au niveau régional: –France: Gabon, Bénin, Sénégal, Congo-Brazzaville, Mali –Espagne: Transparents du point de vue de compromis de la réciprocité de la mobilité: échange de quotas daccès contre réadmissions des migrants illégaux Cohérence à lintérieur du domaine des migrations: –Gestion globale des flux migratoires (clandestins, autorisés, circulaires, tous niveaux de qualifications et compétences professionnelles) –Sans introduire des nouveaux fonds et de nouveaux quotas préférentiels Manque de cohérence extérieure –avec les accords de libre échange, les efforts des organisations internationales, et pour la France, la politique européenne

26 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Différences (historiques) Espagne –Garde frontières Échange migrants réguliers contre illégaux France –Pillage des cerveaux? –Non fonctionnement des accords de co- développement: Besoin de reformulation

27 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Retours volontaires & développement Développer les compétences Retenir les compétences Favoriser le retour des compétences Guider lépargne à des usages productifs

28 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Retours volontaires Favoriser le retour volontaire des migrants temporaires/ saisonniers Formation précédent le retour Faciliter la réinsertion économique et sociale dans le pays dorigine –Accès au micro crédit pour lentreprenariat –Emploi garanti dans les programmes de co-développement (Co-)développement Inviter la Diaspora au retour (permanent/temporaire) Encourager la migration circulaire Encourager lentreprenariat des migrants en France et au Sénégal Prix dentreprenariat des migrants de retour Faciliter le transfert de lépargne à des fins productives

29 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Quel migrant contribue au développement et comment? Diaspora: atténue les risques de la migration pour les migrants –Favoriser leurs retours virtuels (investissements, soutien aux migrants de retour volontaires) –Favoriser leur retour physique Migrants temporaires et circulaires: attirent linvestissement, augmentent le développement des compétences dans le pays dorigine & daccueil –Favoriser la circulation des cerveaux/talents/entrepreneurs Migrants de retour

30 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Initiatives de la France Favoriser les retours volontaires formation précédent le retour depuis 1974 accès au micro crédit et autre soutien pour retour lié à un entreprenariat FSP-co-développement Développement FSP-co-développement Retours virtuels et physique de la Diaspora Prix co-développement Compte dépargne de co-développement Secteur privé français devrait plus investir au Sénégal et construire des liens avec les migrants de retour Offrir des formations avant emploi

31 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Initiatives de lEspagne Favoriser les retours volontaires Moins de soutien financer /accès au micro crédit pour les migrants de retour entrepreneurs Formation des migrants de retour comme agent de développement Développement Faciliter le transfert de fonds dépargne Encourager coopération entre instituts financiers espagnols et leurs homologues au Sénégal Favoriser les retours virtuels de la Diaspora

32 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Initiatives du Sénégal Bureau des Sénégalais de lextérieur BAOS (Bureau daccueil, dOrientation et de Suivi des Actions de Réinsertion des Émigrés) APIX (agence internationale chargée de la promotion de linvestissements et des grands travaux): programme Entrepreneurship Diaspora REVA (Retours des émigrés vers lagriculture) Encourager les investisseurs étrangers au Sénégal à créer de lemploi pour les Sénégalais et en particulier les Sénégalais-migrants de retour, qui ont perfectionné leurs talents & compétences et qui ont été exposés au préférences et mode de vie des pays développés Secteur du tourisme!

33 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Faciliter les transferts de fonds et valoriser lépargne Programmes bilatéraux dans le cadre des accords –Espagne-Sénégal: faciliter la coopération bancaire entre pays de destination et dorigine pour faciliter les transferts productifs –Autorités sénégalaises seraient responsables de créer…,… Programmes unilatéraux –Banque de lHabitat sénégalais: succursales en Europe? –Crédit Mutuel du Sénégal: accès facilité aux crédits, compte dépargne –Site internet Agence Française du Développement: comparer les prestations disponibles pour les transferts (2007) –Compte dépargne co-développement (2006) français inspiré par modèle britannique (DFID)

34 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Le rôle des acteurs non étatiques Développement & rétention des compétences Micro crédit Facilitation des transferts, Prévenir la migration clandestine Secteur privéHewlett-Packard& UNESCO Birima-Benetton Organisations internationales TOKTEN (UNCTAD & coopération française) OIM Associations de migrants MIDA-Italie

35 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Stratégies à suivre Au niveau multilatéral –Élargir les engagements du Sénégal dans lAGCS de lOMC Au niveau régional –Utiliser les accords de partenariat européen? Au niveau bilatéral Au niveau local

36 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Base économique et taux de croissance au Sénégal Agriculture: (77% des emplois; peu diversifié: arachides) Mines: phosphates, fer Services (23% des emplois) –Agro-alimentaire: 12.4% croissance depuis 2006 –Informations et technologies: 4.5% croissance depuis 2005 –Tourisme: 8% croissance depuis 2001/02 ( emplois) concurrents dépassent les 10% de croissance (Île Maurice 12%, Afrique du Sud 10%, Côte d'Ivoire 19%, Tanzanie 34%). –Investissements: Mines (Acelor Mittal crée emplois) Infrastructure: –aéroport (BMCE-Bank, Maroc) –Rail, routes, port (Dubai-Jafza) Énergie: SENELEC (Chine), Bioéthanol (Brésil-Inde) Transferts dépargne par les migrants: 2000: 130 millions USD, 2002: 270 millions USD, 3% du BIP, donc plus élevé que les investissements

37 Marion PanizzonGTDF avril 2008 LAGCS de lOMC: comment lutiliser pour créer de lemploi au Sénégal Utiliser les engagements que le Sénégal pourrait prendre dans lAccord général sur le commerce des services dans le cycle de Doha dans les mode 3 (présence commerciale) et mode 4 pour –Attirer les investissements (la présence commerciale de fournisseurs de services étrangers, mode 3) –Attirer les personnes étrangères fournissant des services au Sénégal, mode 4 –Mode 3 et 4 souvent liés, les entreprises étrangères (sino- arabes) amènent leurs propres travailleurs (asiatiques) au Sénégal –Garantir des places de travail aux Sénégalais dans les entreprises étrangères au Sénégal –En introduisant la parité des salaires et des conditions de travail on arriverait à limiter le flux de migrants du travail asiatiques au Sénégal

38 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Questions (2) Comment récompenser un pays en développement qui coopère dans la gestion des flux migratoires et qui réadmet des migrants irréguliers? –Sans entraver la clause de la nation la plus favorisée de lOMC? Comment inclure la politique de la migration dun pays moins avancé dans un cadre commercial et en dehors daccords relatifs à la gestion des flux migratoires –Surtout un pays comme le Sénégal qui na pas besoin de signer un accord de partenariat avec lUE pour que ces exportations rentre un accès en franchise de droits et sans contingent à lUE dans le cadre de linitiative Tous sauf les armes.

39 Marion PanizzonGTDF avril 2008 Questions (2) Comment utiliser linvestissement étranger pour la création demplois pour ressortissants de pays hôtes –sans entraver la clause de traitement de la nation la plus favorisée de lOMC? Comment lier les incohérences entre accords relatifs à la gestion des flux migratoires, accords de libre échange/partenariats économiques et accords bilatéraux sur la protection de linvestissement?


Télécharger ppt "Marion PanizzonGTDF avril 2008 Façonner une mobilité du travail réciproque: Le cas du Sénégal Présentation de létude préliminaire au Geneva Trade and Development."

Présentations similaires


Annonces Google