La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES DECIDEURS : LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES DANS DES SECTEURS CLES RAPPORT SUR LEVALUATION DU SECTEUR.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES DECIDEURS : LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES DANS DES SECTEURS CLES RAPPORT SUR LEVALUATION DU SECTEUR."— Transcription de la présentation:

1 PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES DECIDEURS : LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES DANS DES SECTEURS CLES RAPPORT SUR LEVALUATION DU SECTEUR AGRICULTURE/ELEVAGE DANS LE CADRE DE LATELIER NATIONAL DE SENSIBILISATION ET DE DEVELOPPEMENT DES CAPACITES Présenté par: DAOUDA MAMADOU Consultant national

2 PLAN DE LEXPOSÉ Description du secteur agriculture Description du secteur élevage Mesures dadaptation proposées pour le secteur agriculture Mesures dadaptation proposées pour le secteur élevage Principales questions à prendre en compte dans lévaluation Approche proposée/ recommandations

3 DESCRIPTION DU SECTEUR AGRICULTURE Agriculture essentiellement pluviale comprend: les céréales (mil, sorgo, maïs, etc.); les tubercules (manioc, patate douce, pomme de terre..); les cultures industrielles de rentes (arachide, coton, souchet, canne à sucre, tabac); les cultures maraîchères (oignon, tomate, piment, poivron). Il faut souligner que la production agricole nigérienne est très étroitement liée aux conditions climatiques.

4 DESCRIPTION DU SECTEUR ÉLEVAGE Trois grands systèmes délevage adaptés aux conditions agro- écologiques des différentes zones de production agricole existent au Niger : lélevage sédentaire, lélevage nomade et lélevage transhumant. Lélevage sédentaire est le plus dominant. Il concerne 66 % de leffectif total du cheptel suivi par lélevage nomade qui représente 18 % et lélevage transhumant 16 %. Selon les résultats du Recensement Général de lAgriculture et du Cheptel (RGAC, 2005/2007), leffectif du cheptel au Niger est estimé à têtes de bétail dont têtes de caprins (36,2 %), têtes dovins (29,6 %), têtes de bovins (23,6 %), têtes dazins (4,8 %), têtes de camelins (5 %) et têtes déquins (0,7 %).

5 MESURES DADAPTATION PROPOSÉES POUR LE SECTEUR AGRICULTURE La mobilisation des eaux souterraines et de surface en vue de pratiquer les cultures maraîchères ; lutilisation de la prévision saisonnière par les paysans dans la planification des opérations agricoles, ainsi quune plus grande assistance agro- météorologique et un renforcement des systèmes dalerte précoce ; lintensification de la recherche en vue de mettre au point des variétés mieux adaptées aux conditions climatiques des différentes zones agro écologiques.

6 MESURES DADAPTATION PROPOSÉES POUR LE SECTEUR ÉLEVAGE la réhabilitation des aires de pâturages dégradées lintroduction des espèces les mieux adaptées aux conditions climatiques ; la promotion de lélevage intensif ; la promotion de la recherche sur les maladies climato-sensibles du bétail ; la réhabilitation et le renforcement des réseaux dhydraulique pastorale.

7 PRINCIPALES QUESTIONS À PRENDRE EN COMPTE LORS DE LÉVALUATION DE LINVESTISSEMENT ET DES FLUX FINANCIERS Les modèles qui ont été utilisés lors des études de vulnérabilité et adaptation aux changements climatiques ont des sorties avec une résolution spatiale de l'ordre de 300 à 550 km. A cette résolution les caractéristiques locales du climat, nécessaires aux études d'impact sont données de manière générale. Pour mieux cerner limpact des changements climatiques à un horizon temporel donné sur les conditions locales, il faut disposer des sorties de modèles avec une résolution spatiale appropriée (50 à 100 km) et/ou bien recourir aux méthodes de déclinaison d'échelle (Downscaling) à laide des données climatologiques des stations existantes sur le territoire national et aussi utiliser le jugement dexpert.

8 APPROCHE PROPOSÉE/ RECOMMANDATIONS Les principales activités proposées dans le cadre de la réalisation de lévaluation sont : linventaire et lanalyse de la mise en œuvre des mesures dadaptation jusquà proposées ; linventaire des actions en cours ou à venir (programmes et projets) en relation avec le sujet afin déviter les duplications ; lélaboration et la validation des rapports sectoriels sur lévaluation par le Comité de Pilotage du projet ; lélaboration et la validation du document de projet sur lévaluation.

9 Merci de votre aimable attention!


Télécharger ppt "PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES DECIDEURS : LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES DANS DES SECTEURS CLES RAPPORT SUR LEVALUATION DU SECTEUR."

Présentations similaires


Annonces Google