La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES POTENTIELS EVOQUES MOTEURS F. TABARAUD LIMOGES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES POTENTIELS EVOQUES MOTEURS F. TABARAUD LIMOGES."— Transcription de la présentation:

1 LES POTENTIELS EVOQUES MOTEURS F. TABARAUD LIMOGES

2 RAPPEL HISTORIQUE 1980 MERTON ET MORTON: stimulation électrique transcutanée du cortex moteur étude voie motrice corticospinale 1985 BARKER : stimulation magnétique cortex moteur ( caractère indolore) 1986 MILLS MURRAY : stimulation électrique rachidienne stimulation racines motrices région foraminale

3 LES POTENTIELS EVOQUES MOTEURS PEM : potentiel recueilli au niveau muscle, nerf ou moelle en réponse stimulation cortex moteur ou des voies motrices Stimulation magnétique cortex moteur et recueil PEM muscle effet excitateur : RP et RT stimulation choc unique effet inhibiteur : période de silence (interruption activité EMG) stimulation double choc: facilitation ou inhibition choc test après choc conditionnant ( fonction du délai et intensité du choc conditionnant) chocs appliqués sur même aire (circuits intracorticaux) chocs appliqués sur chaque aire motrice (influences transcalleuses)

4 PRINCIPES PHYSIQUES DE STIMULATION MAGNETIQUE Principe de FARADAY 1831: variation rapide champ magnétique induit par un courant dans une bobine crée un courant de sens inverse au niveau dun conducteur Stimulateur magnétique : batterie de condensateurs courant de haut voltage et forte intensité dans un anneau de fils de cuivre création de champ magnétique traverse structures cutanées et osseuses sans atténuation et sans stimulation des récepteurs nociceptifs création courant électrique avec dépolarisation structure nerveuse courant plan parallèle à bobine : dépolarisation des fibres corticales orientées de façon horizontale et parallèle Stimulateur électrique : champ vertical dépolarisation des fibres au niveau du cône axonal

5 ASPECTS PHYSIOLOGIQUES Stimulation corticale La stimulation électrique : choc unique anodal activation axones du faisceau cortico spinal au niveau cône axonal volée descendante onde D (Patton et Amassian 1954) si intensité stimulation augmentée onde D suivie dondes I (activation des mêmes neurones moteurs corticaux par voie transynaptique) DAY et al 1987 ondes D et I faisceau corticospinal à conduction rapide, deuxième motoneurone corne antérieure et dépolarisation par sommation temporelle, transmission potentiel nerf muscle : PEM (réponse biphasique)

6 ASPECTS PHYSIOLOGIQUES La stimulation corticale La stimulation magnétique : caractère indolore appliquée au niveau vertex avec intensité modérée : réponse de latence plus longue 2ms environ mode dactivation différent : transsynaptique (ondes I ) réponse obtenue fonction du niveau dexcitation des des motoneurones (corticaux et corne antérieure) stimulation magnétique onde D si forte intensité de stimulation et bobine placée de façon latérale

7

8

9

10 ASPECTS PHYSIOLOGIQUES la stimulation corticale Facilitation: faible contraction muscle cible ( 10 à 15 %) : diminution seuil dexcitabilité corticale, augmentation amplitude et diminution latence ( HESS 1987) effet au niveau spinal : diminution du seuil dexcitabilité des motoneurones alpha Seuil de la réponse Fonction aire représentation corticale et localisation au niveau convexité et type de bobine plus élevé muscles des MI que pour muscles de la main

11

12 ASPECTS PHYSIOLOGIQUES Cartographie cortex moteur ( WASSERMAN 1992, WILSON ) stimulation magnétique étude de carte de représentation corticale dun muscle donné (muscle au repos, bobine en 8) étude des phénomènes de plasticité cérébrale

13 ASPECTS TECHNIQUES Appareil EMG couplé stimulateur magnétique ou électrique recueil muscle cible électrodes de surface ou aiguilles sous cutanées (cathode point moteur, anode tendon) bande passante 20 HZ à 2KHZ stimulation corticale : faible contraction muscle cible ou repos si étude seuil stimulation rachidienne : muscle au repos

14 ASPECTS TECHNIQUES Stimulation magnétique 2cm en avant de CZ (MS ),4 à 6 cm en avant (MI ) intensité 20 à 30 % au dessus du seuil hémisphère droit courant sens des aiguilles montre hémisphère gauche sens inverse variabilité de la réponse (latence et amplitude ) : reflet variation niveau dexcitation motoneurones alpha et nombre dondes I étude de 4 à 5 réponses : mesure de la latence la plus courte et de lamplitude la plus grande

15

16

17

18 ASPECTS TECHNIQUES Stimulation électrique caractère douloureux : anesthésie protocole de monitoring corticale : anode 2cm en avant vertex ligne médiane (receuil MI) pariétal controlat 5cm en avant vertex et 2cm en avant de ligne inter auriculaire (recueil MS) cathode circulaire rachidienne: cervical cathode en C7 et anode 3 à 4 cm au dessus lombaire cathode D12 L1 et anode 3 à 4 cm au dessus

19 ASPECTS PHYSIOLOGIQUES la stimulation rachidienne La stimulation électrique : réponse motrice de latence plus courte que celle obtenue par la méthode onde F ( F-M -1ms /2) Mills et Murray 1986 au niveau cervical dépolarisation région foraminale, si forte intensité dépolarisation faisceau moteur spinal au niveau lombaire stimulation racine motrice deux niveaux ( MAERTENS de NORDHOOT 1988): prés cône terminale si appliquée en D12 L1 au niveau région foraminale si appliquée en regard de lémergence racine motrice

20 ASPECTS PHYSIOLOGIQUES la stimulation rachidienne La stimulation magnétique : dépolarisation racine motrice région foraminale au niveau cervical réponse plus ample si courant dans bobine dirigé sens muscle moelle au niveau lombaire sens du courant moins important, latence varie peu en fonction de la position, par contre amplitude réponse plus grande et seuil plus faible si bord horizontal bobine situé en regard émergence racine stimulation non supra maxima : bloc de conduction?

21

22

23

24

25 PARAMETRES ETUDIES Latence : début pic négatif PEM stimulation corticale : TCT stimulation rachidienne : TCP TCC = TCT –TCP ( conduction motrice voie motrice cortico-spinale à conduction rapide ) temps de dépolarisation motoneurones corticaux conduction faisceau cortico-spinal délai synaptique corne AV conduction partie proximale racine motrice ( 0.4ms)

26 PARAMETRES ETUDIES Amplitude : fonction interactions complexes motoneurones corticaux et corne AV contraction muscle cible type de bobine, position, fréquence,intensité rapport amplitude PEM /M anormal <20%

27 PARAMETRES ETUDIES seuil dexcitabilité corticale: définition variable selon les auteurs muscle au repos intensité de stimulation PEM de 50à 100µv 50% de 10 stimulations

28 PARAMETRES ETUDIES Durée période de silence: Inhibition activité EMG après PEM fonction intensité de stimulation peu affectée par niveau de contraction muscle cible deux parties: composante spinale (inhibition de type Renshaw) composante tardive (effet inhibiteur cortical)

29

30 VALEURS NORMALES variabilité selon appareil et technique normes pour chaque laboratoire TCC : main 7ms, jambe 11ms facteur de variation taille, âge seuil excitabilité: variable selon muscle, technique période de silence: fonction intensité stimulation pathologie: TCC (m + 3 ds), # intercôté ( MS >3.4ms, MI>6ms) PEM/M <20%, absence réponse, variabilité modification seuil modification période de silence

31

32

33

34 ASPECTS PATHOLOGIQUES Anomalies non spécifiques faible degré de corrélation anomalies PEM et déficit moteur anomalies isolées ou associées : allongement latence, réduction amplitude, durée prolongée et polyphasique, variabilité, modification seuil et PS allongement latence : démyélinisation ou dégénérescence fibres à conduction rapide absence de réponse ou réduction importante amplitude: perte neurones corticaux, bloc de conduction, dégénérescence du faisceau corticospinal ou diminution excitabilité neurones corticaux ou augmentation inhibition présynaptique au niveau medullaire

35 PEM et PATHOLOGIES AFFECTION SeuilTCC amplitude PS SEP N/++++N/-+ SLA ++N/ Myelopathie cerv N/++-? AVC++N/ Paraparesie fam N/+ --? Ataxie her+++--? ParkinsonNNN-

36

37

38

39

40

41

42

43


Télécharger ppt "LES POTENTIELS EVOQUES MOTEURS F. TABARAUD LIMOGES."

Présentations similaires


Annonces Google