La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

M H BOUCHET/CERAM (c) F Redistribution de lÉpargne globale et rôle de la Banque Mondiale Septembre 2007 Michel Henry BOUCHET.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "M H BOUCHET/CERAM (c) F Redistribution de lÉpargne globale et rôle de la Banque Mondiale Septembre 2007 Michel Henry BOUCHET."— Transcription de la présentation:

1 M H BOUCHET/CERAM (c) F Redistribution de lÉpargne globale et rôle de la Banque Mondiale Septembre 2007 Michel Henry BOUCHET

2 M H BOUCHET/CERAM (c) ROBERT ZOELLICK ROBERT ZOELLICK Président depuis Juillet 2007

3 M H BOUCHET/CERAM (c) F Institutions financières internationales : F Le rôle de la Banque Mondiale est de promouvoir le développement durable par des financements de long-terme, de laide à lajustement structurel, et de lassistance technique. F La BIRD encourage aussi les flux dinvestissement privé par des couvertures de risque dans les pays émergents.

4 M H BOUCHET/CERAM (c) FMI F 2680 employés F Coopération avec 185 pays membres avec des ressources sous forme de « quotas » de US$332 milliards. F Prévention des crises et financements de court terme pour les problèmes de balance des paiements en contrepartie de lapplication de programmes de stabilisation macro économiques F Assistance Technique F Montant du portefeuille de prêts totaux en 2007: moins de US$40 milliards IBRD + SFI + IDA + MIGA F employés F La Banque mondiale utilise sa notation de AAA pour émettre des obligations de long terme sur le marchés des capitaux F IBRD finance des politiques de réformes structurelles de développement durable et dinfrastructure (75 % du budget) F Clients: PIB>$1065 per capita et <$6055 F AID finance les pays dont le PIB

5 M H BOUCHET/CERAM (c) Le groupe de la Banque Mondiale F IBRD:établie en pays membres ; Prêt cumulés: US$383 milliards; $14,1 milliards en 2006 dans 33 pays; Prêts (12- 20/3-5); Capital: US$190 milliards (dont $115 milliards versés). Prêts aux pays dont le PIB par tête est > $1025 et < $6055 F IDA : 1960; 164 membres; PNB par tête <$965; Prêts cumulés = US$142 milliards,environ US$9 milliards annuel en crédit sans intérêt entre 2002 et 2004 dans 62 pays. Pays visés : 81 pays les plus pauvres représentant 2.5 milliards dhabitants F IFC : 1956; 175 pays membres ; portefeuille : US$23,4 milliards, dont $7 milliards en crédits syndiqués. Engagements en 2003 : $4 milliards pour 204 projets dans 64 pays! F ICSID : 1966, 139 pays membres. 130 cas enregistrés dont 26 en F MIGA : 1988, 162 pays membres; montant des avances versées : US$12,4 milliards; US$1,36 milliards davance annuels versées en 2002 et 2004

6 M H BOUCHET/CERAM (c) Le groupe de la Banque Mondiale F La Banque mondiale emprunte sur le marché des capitaux et prête des crédits de moyen à long terme pour permettre des ajustements économiques structurels et les projets dinvestissements. F IFC a été établie en 1956, elle aide à promouvoir le développement du secteur privé dans les pays en voie de développement. F IDA établie en 1960 pour offrir une assistance financière aux pays en voie de développement les plus pauvres qui ne satisfont pas aux critères des banques commerciales.(0.5%) F La banque consacre environ US$18 milliards à ces projets tous les ans et débourse environ US$14 milliards. Le déboursement net atteint seulement entre 1 et 2 milliards US$ par an. F Opérations co-financées: (statut AAA depuis 1959) = US$1 Milliard

7 M H BOUCHET/CERAM (c) IBRD dans la Banque Mondiale F Banque Mondiale (1944) –Prêts aux pays pour assurer le développement économique –Un pays émergent à un PIB/per capita compris entre $950 et $10,000 –PIB moyen par tête >$5185 –Soutien de projets spécifiques ou financements de balance de paiements u Les prêts ne sont pas subventionnés –Engagement dans des accords de co-financement pour accroître limpact économique des actions entreprises

8 M H BOUCHET/CERAM (c) Lorganisation institutionnelle F La Banque Mondiale est véritablement une institution « globale » F 185 pays, tous membres du FMI (condition sine qua non) F Établie en 1945, partie prenante du nouveau cadre coopération internationale (Conférence de Bretton Woods, New Hampshire, Juillet 1944) F Les 24 membres du conseil représentent les 184 pays membres. 5 Membres sont nommés et 19 sont élus. F En 2006 le montant des prêts cumulés sélève à >$400 milliards F Ratio de fonds propres = 1

9 M H BOUCHET/CERAM (c) F Institution coopérative détenue par ses membres actionnaires qui souscrivent à son capital et dont le montant des parts allouées à chacun des membres représente sa participation F Les membres ne payent quune partie de la valeur de leurs parts, et le reste (callable capital) nest payé quen cas dincapacité de la BIRD à assumer ses obligations. F Capital souscrit = US$190 milliards dont $115 milliards versés

10 M H BOUCHET/CERAM (c) La Banque Mondiale et ses droits de vote F Distribution des parts du capital et pouvoir de vote F USA= 13,91% F Japon= 10,92% F Allemagne = 7,02 F Royaume Unis = 5% F France= 4,34% F Belgique -Turquie (12 pays) = 4,45%

11 M H BOUCHET/CERAM (c) IBRD & IDA engagements de prêt annuels et déboursement effectif IDA IBRD

12 M H BOUCHET/CERAM (c)

13

14 Plus grands emprunteurs en volumes cumulés en 2003 US$ Milliards Prêts totaux 2003= $149 Milliards ! 9,3%

15 M H BOUCHET/CERAM (c) Programme de Déboursement annuel (IBRD/IDA) US$ millions

16 M H BOUCHET/CERAM (c) 2. IDA Etablie en 1960; 165 membres Crédits cumulés : $170 milliards à 108 pays Crédits en 2006: $9,5 milliards à 55 pays Aide les pays les plus pauvres ( PNB par tête < 1025$) à réduire la pauvreté en proposant des crédits à 0% dintérêts comprenant une période de grâce de 10 ans et des maturités allant de 35 à 40 ans. Les pays de IDA nont peu ou pas accès aux marchés des capitaux et aucune capacité demprunter selon les conditions des marchés. Secteurs dactions privilégiés: santé, éducation, habitat, soutien au renforcement institutionnel et à la gouvernance

17 M H BOUCHET/CERAM (c) Distribution régionale (IDA) du portefeuille de prêt US$ million

18 M H BOUCHET/CERAM (c) Les principaux débiteurs de lIDA en 2006 FY06 Top Ten IDA Borrowers$million Pakistan1183 Vietnam768 Tanzania751 Ethiopia505 India500 Bangladesh462 Nigeria422 Dem. Rep. of Congo365 Ghana355 Afghanistan240

19 M H BOUCHET/CERAM (c) 3. Le rôle de garant de la Banque Mondiale et son soutient au développement de linvestissement dans le secteur privé F MIGA (09/1985 établie en 1988) Rôle dassureur des investissements pour promouvoir les flux de capitaux et de technologies dans les pays en voie de développement: offre une assurance contre les risques non commerciaux ( restriction sur les transferts de monnaie, expropriation, ruptures de contrats, guerre civiles…) et assistance technique. F Membres: 1648 (dont 145 pays émergeants) F Capital de $2 milliards (Augmentation de capital approuvée en 1999) F MIGA est un assureur pas un créancier F Nouvelles garanties émises en 2006: $1.3 milliard pour 41 projets F garanties émises cumulées : US$16 milliards pour plus de 800 contrats F Encouragement dIDE estimé > US$ 30 milliards F MIGA offre des garanties de 15 à 20 ans.

20 M H BOUCHET/CERAM (c) Portefeuille global de MIGA US$ million

21 M H BOUCHET/CERAM (c) MIGA:Portefeuille de garantie par secteur 38% 15% 20% 19%

22 M H BOUCHET/CERAM (c) IDE facilités par MIGA US $ milliards

23 M H BOUCHET/CERAM (c) Montant des assurances de couverture émises par MIGA

24 M H BOUCHET/CERAM (c) Processus de garantie de MIGA F Seules les investissements et les contributions nouvelles en vue de lexpansion, de la privatisation ou de la modernisation dentreprises existantes sont éligibles. F MIGA doit obtenir laccord du gouvernement receveur pour offrir une garantie à linvestisseur. F Le département juridique du MIGA assure une gamme large dactivités de médiation et darbitrage pour désamorcer les désaccords entre les gouvernements des pays receveurs et les investisseurs étrangers.

25 M H BOUCHET/CERAM (c) F Société Financière Internationale –SFI-(1956) finance les investissements du secteur privé, mobilise du capital, offre des conseils techniques pour les « capitaux risqués» (venture capital) du secteur privé et les projets dans les pays en voie de développements:Actions, prêts à LT, prêts garanties et produits risqués. F Membres: 175 F Source des fonds: membres, marchés des capitaux (80%) et BIRD (20%) F Lagence de promotion des investissements est une plateforme déchange dinformations en ligne, un réseau marketing et de communication mettant en relation les intermédiaires financiers, les investisseurs privés,les fournisseurs de technologies et les associations privées dans plus de 150 pays. Cest un forum très efficace pour recevoir et mettre à disposition des informations. 4.La SFI et la Banque Mondiale en partenariat avec le secteur privé

26 M H BOUCHET/CERAM (c) F SFI Société Financière Internationale ( membre du groupe de la Banque Mondiale) prête directement aux entités du secteur privé pour des projets dans des secteurs économiques très variés des pays en voie de développement. F Une entreprise étrangère ou nationale visant à établir une nouvelle « venture » ou à faire croître une entreprise existante peut se mettre en relation avec la SFI. F Pour obtenir le financement de la SFI il faut que lentreprise candidate soit majoritairement possédée et dirigée par le secteur privé.

27 M H BOUCHET/CERAM (c) F Dans le domaine de la privatisation et la restructuration dentreprise, la SFI peut formuler des conseils à tout moment du processus. La SFI prends en charge une réévaluation de lentreprise et émet des recommandations financières et organisationnelles,pouvant passer par le changement de statut légal si nécessaire. F La SFI peut aussi aider à la mise en œuvre dune politique commerciale efficace, à orchestrer la juste détermination du prix de loffre, à conduire lévaluation et la négociation dappels doffres,à mettre en relation investisseur et producteur etc....

28 M H BOUCHET/CERAM (c) 6. Centre Internationale de résolution des disputes : CIRD F International Centre for Settlement of Investment Disputes (ICSID-1966). C ette institution sattache à mettre en place des conditions favorables pour larbitrage et le règlement des conflits dinvestissements entre pays membres. Létablissement de provision en prévision de conflits potentiels sont des rubriques classiques dans les contrats internationaux dinvestissements. F La volonté de création du CIRD par la Banque Mondiale tient dans la croyance quune institution spécifiquement créée pour faciliter la conciliation lors de conflits entre gouvernements et investisseurs étrangers pourrait aider à accroître les flux dinvestissements internationaux.

29 M H BOUCHET/CERAM (c) CIRD F CIRD: 139 membres F Critère dappartenance: il faut être membre de l IBRD F Nombre de conflits traités: 129 (dont 26 en 2003 !)

30 M H BOUCHET/CERAM (c) F Le conseil dadministration est dirigé par le président de la Banque Mondiale et rassemble un représentation de chacun des États ayant ratifiés la convention. F Les rencontres annuelles du conseil se tiennent conjointement avec les réunions de la Banque Mondiale et du FMI. F Le recours à larbitrage du CIRD est entièrement volontaire. Cependant,lorsque les deux parties acceptent le règlement du conflit selon la convention du CIRD, aucun ne peut unilatéralement revenir sur son consentement initial.

31 M H BOUCHET/CERAM (c) F De plus,tous les États membres du CIRD, quils soient partie prenante du conflit ou pas sengagent à appliquer les décisions rendues par linstitution. F On trouve généralement des clauses darbitrage par le CIRD dans les contrats entre les gouvernements des pays membres et les investisseurs. F Le nombre de cas soumis au centre a significativement augmenté ces dernières années.

32 M H BOUCHET/CERAM (c) F En parallèle de ces activités darbitrage et de conciliation, le CIRD conduit des recherches en rapport avec ses objectifs et édite de nombreuses publications. F Depuis Avril 1986, le centre publie un journal semestriel de droit intitulé ICSID Review-Foreign Investment Law Journal. F Le journal a récemment été classé comme lun des 20 meilleurs journaux de droit aux États-Unis.

33 M H BOUCHET/CERAM (c) 7. linitiative PPTE (pays pauvre très endettés) F Septembre 1996: initiative PPTE prise pour assurer que les pays pauvres, lourdement endettés qui ont montré des signes dune performance économique croissante puissent atteindre un niveau supportable de dettes sur le moyen terme. F Lutilisation dun programme dajustement du FMI comme pièce centrale du support pour le fond dinitiative a été décidée en Septembre F Le programme devrait continuer jusquen 2000.Une institution autofinancée devrait prendre le relais en 2005.Le fond doit mobiliser un financement adéquat pour la période dintérim grâce au nouveau tour de négociation des prêts bilatéraux au fond ESAF. F Objectif:réduire limportance des flux de remboursement futurs à des niveaux soutenables dans le but de promouvoir une politique globale et coordonnée de réduction des dettes.

34 M H BOUCHET/CERAM (c) Linitiative du PPTE F Un groupe de 41 pays en voie de développement classés comme étant « les pays pauvres lourdement endettés »,il comprend 32 pays avec un PIB( en 1993) 220% ou une valeur actuelle nette du ratio D/GNP > 80%. F 28 pays cibles : Ouganda, Bolivie, Burkina Faso, Mozambique et Côte dIvoire ont été sélectionnés comme pays pilote de la politique du HIPC en F En 1999 le G7 a décidé daugmenter le niveau dallègement de la dette de 80% à 90%,largement au dessus des 67% décidés à Naples. La décision a été confirmée en Octobre 1999 lors de la réunion annuelle du FMI/IBRD à Washington. F 18 pays ont ateint le point déchèvement (« completion ») tandis que 10 ont atteint seulement le point de « décision » (Cameroun)

35 M H BOUCHET/CERAM (c) PPTE F 28 Pays ont atteint les objectifs fixés par linitiative PPTE. Bolivie – Burkina Faso – Tanzanie – Mozambique – Ouganda – Sénégal…


Télécharger ppt "M H BOUCHET/CERAM (c) F Redistribution de lÉpargne globale et rôle de la Banque Mondiale Septembre 2007 Michel Henry BOUCHET."

Présentations similaires


Annonces Google