La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

À propos dun voyage à Auschwitz Approche de la Shoah par la classe de Terminale 11, Lycée Paul Cézanne Aix-en-Provence à loccasion dun voyage Fait le.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "À propos dun voyage à Auschwitz Approche de la Shoah par la classe de Terminale 11, Lycée Paul Cézanne Aix-en-Provence à loccasion dun voyage Fait le."— Transcription de la présentation:

1

2 À propos dun voyage à Auschwitz Approche de la Shoah par la classe de Terminale 11, Lycée Paul Cézanne Aix-en-Provence à loccasion dun voyage Fait le mardi 3 février 2009

3 Musique : Suite pour hautbois et piano Pavel Haas ( ), compositeur tchèque interné à Theresienstadt en 1941, déporté à Auschwitz le 16 octobre 1944, gazé le lendemain.

4 « Ces innombrables morts, ces massacrés, ces torturés, ces piétinés, ces offensés sont notre affaire à tous » V. Jankélévitch, LImprescriptible

5 La possibilité de la Shoah Penser lexclusion, Concevoir lextermination La Shoah Qui savait ? Aspects de la mémoire

6 Lexclusion des Juifs nest pas spécifique au système nazi. Déjà au Moyen-Âge les Juifs étaient exclus de la société, ils ne pouvaient pas exercer certaines professions. Ils furent également accusés davoir provoqué la peste au Moyen-Âge. Après la prise de Grenade en 1492, les Juifs furent chassés dEspagne. Un état desprit ancien qui a rendu possible lexclusion

7 LAssemblée Nationale française a reconnu le statut de citoyen aux Juifs en octobre Lintégration sest faite dans une partie des États de lEurope occidentale sans que les préjugés disparaissent : à la fin du 19° siècle, lantisémitisme se renouvelle avec laffaire Dreyfus et les pogroms en Russie et Europe centrale. « C'est en tant que juif qu'il faut voir, concevoir, entendre, combattre et abattre le Blum. » Charles Maurras, 15 mai 1936

8 La Shoah Amener les victimes Exterminer

9 Les déportés ne recevaient ni eau ni nourriture pendant le voyage qui durait souvent plusieurs jours. En-dehors d'un seau, il n'y avait aucune installation sanitaire Par manque de nourriture et d'eau, nombreux étaient les déportés qui mouraient avant d'arriver à destination. «[…] Des scènes dantesques se déroulaient. Chacun luttait pour garder sa place. Les plaintes déchirantes des mourants se mêlaient au cris de ceux qui devenaient fous […]» Les conditions de transport jusqu'aux camps

10 A uschwitz, carrefour ferroviaire européen

11 La Shoah par balles : La ville ou le village est pris(e) par les Nazis. Ils rassemblent ensuite les Juifs, les déshabillent, et les exécutent à la mitraillette ou d'une balle dans la nuque. Les Gaz d'échappement : Les Juifs sont entassés dans des camions dans lesquels le tuyau d'échappement, relié à l'intérieur, les asphyxie lentement. Les «méthodes» d'extermination

12 Les chambres à Gaz : sous le prétexte de prendre «la douche», les Juifs sont amenés dans des salles où est dispersé du Zyklon B, un gaz dégageant du cyanure d'hydrogène. Leurs corps étaient ensuite sortis des chambres et incinérés dans les fours.

13 Lantisémitisme allemand [..…] nalerta pas tellement les puissances européennes entre 1933 et Au printemps 1942, le Bund (parti socialiste Allemand) fit deux rapports dénonçant la planification de la destruction du judaïsme européen par les Nazis. Les Alliés (Angleterre et États-unis) furent au courant dès 1942 de la «solution finale» mise en place par les Nazis. Qui savait ?

14 Dès les premières mesures anti-juives prises par les nazis à leur arrivée au pouvoir en 1933, les Allemands ne pouvaient ignorer ce qui se passait Cependant, les Nazis prirent grand soin que le peuple allemand soit tenu à l'écart de tout soupçon concernant la solution finale. Qui savait ?

15 Néanmoins, ny avait-il pas dans la société allemande des personnes qui se doutaient de quelque chose ou qui savaient tout de ce qui se passait ? Tous les militaires, bien évidemment, mais aussi les hauts fonctionnaires, les administrations, les réseaux ferroviaires chargés du transport des fameux « trains de la mort » et tant dautres branches et secteurs... On peut alors penser que tout Allemand voulant réellement savoir la vérité avait la possibilité dapprendre beaucoup de choses, si ce nest toute la vérité. De même, les habitants du village d'Auschwitz n'ont pas posé la moindre question quant à l'immense édifice qui s'édifiait à côté de leur petit village, ni quant à l'odeur très distinctive qui provenait de la fumée des fours... Qui savait ?

16 Aspects de la Mémoire Lieux de mémoire Les Justes Peut-on pardonner ?

17 Stèles à Birkenau

18 Les justes Selon la tradition juive, le monde est sauvé à chaque génération grâce au mérite de 36 Justes anonymes. « Qui sauve une vie sauve lhumanité toute entière », lit-on dans le Talmud. Une commission au sein du mémorial de Yad Vashem à Jérusalem attribue la médaille des Justes parmi les Nations sur la base de témoignages ; aujourdhui, justes ont été honorés dans le monde.

19 Le Pardon impossible « Lorsquun acte nie lessence de lhomme en tant quhomme, la prescription qui tendrait à labsoudre au nom de la morale contredit elle- même la morale. » « Oublier ce crime gigantesque contre lhumanité serait un nouveau crime contre le genre humain. » V. Jankélévitch

20 La possibilité du Pardon ? « On peut maintenir limprescriptibilité dun crime … tout en pardonnant au coupable » « …ce que jessaie de penser comme « la pureté » dun pardon digne de ce nom, ce serait un pardon sans pouvoir : inconditionnel mais sans souveraineté. » J. Derrida

21 Chronologie Cliquez sur les dates pour afficher lévènement correspondant à lannée.

22 1924 : Après le Putsch de Munich, Adolf Hitler va en prison et écrit dans Mein Kampf qu'il veut voir l'Allemagne « libérée des juifs », puisqu'il pense que ceux-ci exploitent économiquement le peuple allemand et qu'ils sont un danger pour le Reich. « L'effet produit par sa présence (le juif) est celui des plantes parasites: là où il se fixe, le peuple qui l'accueille s'éteint. »

23 1933 : Hitler au pouvoir Le 30 janvier 1933, Adolf Hitler devient chancelier dAllemagne. En six mois, les nazis commencent à mettre en place des lois rejetant les Juifs de la société, et à boycotter des entreprises juives

24 1935 : Lois de Nüremberg Le régime nazi promulgue les lois de Nüremberg. La citoyenneté nest alors accordée quà ceux qui sont de « sang allemand », ou apparentés. De même, les mariages ou relations entre Juifs et citoyens allemands sont interdits. Légende : Jeune garçon juif portant l'étoile jaune

25 1937 : Lois allemandes Des lois allemandes sont adoptées en janvier Elles interdisent aux Juifs dexercer certaines professions, telles que médecin, infirmier, pharmacien, professeur pour les Allemands, banquiers… Les allocations familiales pour les Juifs sont également supprimées

26 1938 : Nuit de cristal Les Juifs sont obligés de faire appliquer un tampon « J » sur leur passeport. En novembre des émeutes éclatent, entraînant la Nuit de Cristal («Progromnacht ») du 9 au 10 novembre. Durant cette nuit, des centaines de Juifs sont massacrés, des milliers sont blessés, des synagogues et commerces sont détruits et Juifs sont envoyés en camp de concentration

27 1939 : Début de la Seconde Guerre Mondiale Cest le début de la Seconde Guerre mondiale, la Pologne est envahie. Tous les Juifs de Pologne sont placés dans des ghettos, le plus connu étant celui de Varsovie. Ce système de ghettos, mis peu à peu en place dans tout le Reich, facilitera les exterminations qui suivront

28 1940 : Port de l'étoile jaune en Pologne – Début du camp d'Auschwitz Les Juifs polonais sont obligés de porter létoile jaune. Le camp de concentration dAuschwitz entre en activité au printemps Le camp de concentration d'Auschwitz trompe les détenus dès leur arrivée par l'inscription du portail d'entrée: « Arbeit macht frei » (le travail rend libre)

29 1941 : Port de l'étoile jaune dans le Reich – Premiers gazages Le port de létoile jaune devient obligatoire dans le Reich en septembre. Les 1ers essais de gazage au Zyklon B ont lieu à Auschwitz le 3 septembre. Il y a une 1ère extermination massive dans des camions à gaz à Chelmno le 5 décembre. En outre, les « Einsatzgruppen », unités spéciales chargées dexécuter des milliers de Juifs, se mettent en place. Le rapport Jäger (colonel SS): « Je suis aujourd'hui en mesure de confirmer que notre objectif, résoudre le problème juif en Lituanie, a été atteint par EK3 (Einsatzkommando 3JC). Il ne reste plus de Juifs en Lituanie, à l'exception des travailleurs juifs et de leurs familles. »

30 1942 : La « solution finale » A la conférence de Wansee le 20 janvier 1942, les principaux responsables nazis organisent et précipitent la solution finale de la question juive, lextermination des Juifs européens. Elle avait déjà commencé à Chelmno. Les camps sont mis en service successivement (Treblinka, Belzec…), et en mars le 1er convoi de déportés juifs de France arrive à Auschwitz. En mai, le port de létoile jaune devient obligatoire en France, Belgique et Pays-Bas. A Paris, la rafle du Vel dHiv a lieu le 16 et 17 juillet : Juifs sont arrêtés dont 4000 enfants. Durant lété 1942, six camps de la mort fonctionnent, exterminant les Juifs par milliers. Ainsi 2,7 millions de Juifs furent gazés en Instruction des SS à Auschwitz : « Les nouveaux-nés doivent impérativement avoir un numéro tatoué sur la cuisse parce que le bras d'un bébé est trop petit. » Légende : Four crématoire de la première chambre d'Auschwitz

31 1943 : Révolte du ghetto de Varsovie Les Allemands continuent le meurtre des Juifs, Tsiganes et d'autres groupes qu'ils ont pris pour cible, expédiant dans les camps de la mort des trains entiers de victimes chaque jour. Certains détenus juifs sont conscients qu'ils sont voués à la mort et ils se révoltent à plusieurs endroits. Ainsi, le ghetto de Varsovie se révolte, du 19 avril au 16 mai, ce qui entraîne sa liquidation peu de temps après car une partie de ses habitants sont envoyés à Auschwitz

32 1944 : Avancée des alliés et des soviétiques sur le territoire allemand En 1944, les nazis poursuivent les déportations dans les camps de la mort. A partir du 16 mai, on compte plus de juifs de Hongrie qui sont envoyés à Auschwitz-Birkenau. Mais, au fur et à mesure de l'année 1944, les Alliés et les armées soviétiques progressent en territoire allemand. C'est pourquoi Himmmler ordonne de détruire les chambres à gaz et les crématoires d'Auschwitz-Birkenau

33 1945 : Découverte des horreurs – Procès de Nüremberg Le 18 et 19 janvier, les nazis évacuent le camps à l'approche des Alliés et des armées soviétiques. C'est en libérant ces camps que les Alliés et les soldats soviétiques découvrent l'horreur commise par les nazis avec plusieurs milliers de prisonniers décharnés. On élève à 6 millions, le nombre de juifs qui ont été assassinés dans la Shoah. La capitulation de l'Allemagne se fait le 8 mai et le 20 novembre commence le procès de Nüremberg

34 1946 : Suites du procès Lors du procès de Nuremberg, 19 responsables nazis sont reconnus coupables par le tribunal international. Pendant ce temps, de nombreux pogroms antisémites se poursuivent en Pologne, tandis que des dizaines de milliers de personnes déplacées juives sont toujours sans foyer. Accéder aux remerciements

35 Avec la participation de : La classe de terminale 11 du Lycée Cézanne à Aix-en-Provence et leurs professeurs référents Mme Coutagne et M de Becdelièvre. Merci à Nicolas pour ses photographies, plus de photographies sur Conception et Réalisation : François et Olivier Un grand merci à toute léquipe du Mémorial de la Shoah, qui nous a permis cette réflexion sur cette question difficile et à la Région Paca qui a rendu possible ce voyage.

36 Documents complets Chronologie Idées menant à la haine Transports Arrivée au camp Méthodes dextermination Qui savait? Les bourreaux Les Justes Pardonner : Jankélévitch Pardonner : Derrida Bibliographie


Télécharger ppt "À propos dun voyage à Auschwitz Approche de la Shoah par la classe de Terminale 11, Lycée Paul Cézanne Aix-en-Provence à loccasion dun voyage Fait le."

Présentations similaires


Annonces Google