La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Du collectif dacteurs à lacteur collectif France Joubert, Président des Pactes Locaux. Atelier « Territorial Strategies towards Social Inclusion: A first.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Du collectif dacteurs à lacteur collectif France Joubert, Président des Pactes Locaux. Atelier « Territorial Strategies towards Social Inclusion: A first."— Transcription de la présentation:

1 Du collectif dacteurs à lacteur collectif France Joubert, Président des Pactes Locaux. Atelier « Territorial Strategies towards Social Inclusion: A first comparative Analysis » - 6 October au Comité des Régions.

2 Perspective UE 2020 : lorganisation territoriale des solidarités pour sortir - par le haut - de la crise actuelle. - Les défis sont globaux, des réponses - viables et équitables - aux crises alimentaires, socioéconomiques, climatiques ou énergétiques sont territoriales. - La gouvernance multi niveaux : un instrument au service de la recomposition opérationnelle des politiques sectorielles de lUE. - Lintégration des citoyens, en tant quacteurs de léconomie réelle et de la gouvernance des territoires est indispensable. Cest par ce moyen que lon pourra résoudre les problèmes les plus essentiels du quotidien, adapter le modèle social européen et reconstruire le contrat social. - La coopération dans léconomie réelle des territoires : - une plus-value defficacité, tangible en termes de résultats. - une atténuation, une meilleure résilience aux chocs macro-économiques, - un progrès dans lapprentissage interculturel de « la gouvernance des ressources communes durables et de la transformation des dispositifs institutionnels existants » (Elinor Ostrom, Prix Nobel déconomie 2009).

3 Une préparation amont de 2 à 3 mois - Un référent du territoire qui accueille, cheville ouvrière -Un point dentrée thématique. - Un panel des parties prenantes. - Une assistance PActes à la préparation. -Une grille de questions, communes à un même cycle de VA - Une délégation dinvités extérieurs élus, entrepreneurs, habitants, syndicalistes, fonctionnaires, associations, chercheurs. - Un cahier des charges et un budget de réalisation partagés. Un contenu ordonné en 3 séquences : - Jillustre – je débats – je propose. - Une durée de 2 jours (au moins) à 5 jours (idéal). - 2 capitalisations: 1 versus retour au territoire accueillant ; 1 autre versus propositions générales dans le cadre du cycle. Résultats : 1ier cycle de 6 rencontres (France, Luxembourg) - Un réseau social augmenté. - Références mieux partagées, relations plus qualitatives. - La formalisation du Voyage Apprenant, comme outil La mise en mouvement : un nouveau cycle européen ( ) inscrit dans un calendrier international: « En route vers Manille 2013 ». Lexpérience forme et prend forme. Depuis 2007: Voyages apprenants (VA), ou Learning Journey. Une démarche de mutualisation européenne «in situ»

4 Des réalisations territoriales consolidées pour lutter contre la pauvreté et lexclusion sociale. -Une variété de réponses à des besoins essentiels inscrivent la solidarité dans le dispositif de lorganisation. -Se nourrir, se loger, se déplacer… -Échanger : des solidarités, avec ou sans argent. -Travailler : de nouvelles formes demploi partagé pour résister à la précarité. -Laccès aux droits fondamentaux avec les concernés. -Solidarités entre territoires (ruraux et urbains) -Construction de nouveaux espaces publics de débat et dorganisation. -Un ancrage territorial multi-partenarial, approprié au problème à résoudre : Gouvernements locaux et régionaux, syndicats, administrations, entreprises, réseaux. -Du local à linternational: inscription des expériences dans des relations horizontales en réseaux qui remplissent des fonctions ressources, lobbying, plaidoyer, construction des acteurs sociaux de demain. QUELQUES ILLUSTRATIONS ISSUES DE LEXPÉRIENCE DES MEMBRES ASSOCIÉS À LA PLATEFORME EUROPÉENNE

5 1 - Travail emploi : Le Groupement demployeurs: un cycle complet dinnovation qui répond aux besoins de la région Poitou-Charentes. Un partenariat exemplaire et des outils efficaces pour sorganiser : -La loi de 1985 crée les Groupement demployeurs -Des promoteurs sen saisissent, -Sorganisent, mutualisent, pour consolider et promouvoir -En 1999, ils fondent le 1er Centre de Ressources régional des GE (Poitiers) Linnovation se diffuse dans dautres régions (7 régions aujourdhui). Un espace public de dialogue (CISTE) : -entre organisations patronales, syndicats de salariés, Etat, économie sociale, -sur des sujets où nexiste pas de vision commune, en amont de la négociation débouche sur : –linscription dans les contrats de plan Etat/Région depuis 1999, –laccès aux programmes européens: EQUAL,PROGRESS … –Le développement du dialogue social: la méthode ouverte de concertation décentralisée ! Un fonds territorial(IPCA/ Insertion Poitou-Charentes Active) et des entreprises dinsertion par lactivité économique -garantissent un accompagnement en ingénierie -et des emprunts auprès des banques pour les chômeurs créateurs.

6 Centre Européen de Ressources des Groupements demployeurs Le 22 février 2008 : Lancement à Bruxelles, sous la double présidence du Comité des Régions et du Commissaire à lEmploi. Objectif : « Promouvoir les valeurs et principes de la mutualisation de lemploi sur la base dune alliance volontaire et consentie demployeurs. Cest un lieu déchange de bonnes pratiques qui valorise la diversité des approches sectorielles et territoriales. Cest un espace dinnovation destiné à permettre la rencontre des opérateurs et de leurs parties prenantes, à participer à la lutte contre la précarisation ». Aujourdhui: trois régions européennes ont implanté un centre de ressources: Bruxelles,Wallonie,Brandebourg. Un programme PROGRESS est en cours pour simplanter en Autriche, un autre est déposé pour lutter contre lexclusion de lemploi avec Barcelone. Des contacts sont pris avec le Portugal, Valence…Le partenariat avec CEA PME va permettre daller plus loin. Un siège à Bruxelles et à Poitiers. Contact: France Joubert:

7 Des résultats pour les groupements demployeurs Bilan en France Quantitatif : salariés 5065 groupements 700 millions de chiffres daffaires Qualitatif : Les groupements sont maintenant implantés dans toutes les professions, publiques privés. Outil daide à la croissance au service des entreprises, de sécurisation des parcours professionnels, de valorisation du territoire et du renouveau du dialogue social pour un nouveau contrat social européen.

8 Le dialogue social territorial : concept opératoire , 20 ans pour obtenir sa reconnaissance ! Parti du Poitou-Charentes (2007), repris au niveau national (Avis du CESE 2009), le concept simpose, car il répond à de multiples situations de travail « atypiques » qui ne rentrent pas dans le dialogue social classique. « Le DST est perçu par de nombreux acteurs comme un enjeu économique stratégique pour lattractivité des territoires et lanticipation économique et sociale des restructurations, le développement des mobilités professionnelles dans une même aire géographique. La logique de projet quil mobilise, opérationnelle et innovante, permet des réponses au cas par cas, sans a priori trop important sur les conditions de la structuration du dialogue, les acteurs se concentrant sur ce qui permet davancer ensemble, dans la recherche de solutions dintérêt général ». Obstacles au transfert dans le mainstream : -des cadres institutionnels trop rigides; -un déficit de la culture du partenariat multi acteurs, multi échelles, multi secteurs.

9 2 - Précarité: Maison de la Citoyenneté Mondiale de Mulhouse: Partenaire de ceux qui font, membre du MNCP et de Citoyens du Monde. À linitiative dun élu autogestionnaire (20 ans de gestion municipale). Il fait le constat que les droits fondamentaux ne sont pas assurés. Il porte une vision densemble : « Apprendre à se serrer les coudes au lieu de jouer des coudes ». « Arrêter d'en parler et le faire ». Répondre aux besoins essentiels avec les personnes concernées : se nourrir : restauration collective, épicerie sociale, colis, maraichage bio, 11 AMAP (Ht-Rhin) ; se loger : Agence immobilière à vocation sociale, régularisation demandeurs dasile; se déplacer, se meubler … Travailler : un réseau de 134 structures dinsertion : salariés en Participation à la marche des chômeurs 2010, groupes de parole, relation avec pole emploi. Solidarités avec ou sans argent : Monnaies complémentaires ; Mutuelle solidaire prête et repense la notion de besoin entre « riches en santé, travail » et « pauvres en argent »; le Magasin pour rien qui dépouille léchange des objets de « la valeur monétaire », etc. Expérimenter une autre vie possible : Eclose :Éco-logi(e)s solidaires en éco-quartier. Une approche collective en réseau transfrontalier avec Bâle (Suisse) et Freiburg (Allemagne) et coopération internationale: appui aux projets, participe à couverture vivante pour la paix. Contact: Roger Winterhalter :

10 3 - Une initiative citoyenne, des syndicats, des municipalités : Objectif Plein Emploi (GD Luxembourg) 1000 emplois non délocalisables, 400 bénévoles. Une réponse concrète au refus de lexclusion: Dans les années 80/90 restructuration industrielle, chômage… des associations se mobilisent pour linsertion de jeunes, avec le syndicat OGB-L: Création demplois, bien-être des habitants, organisé dans un réseau de développement local et déconomie solidaire à deux étages : - maillage de Centres dInitiatives et de Gestion locaux, régionaux, sectoriels - OPE, centre de ressources (gestion, conseil). Les communes sont à la base territoriale : services aux personnes, NTIC, environnement, soutenues par le Gouvernement. Reconnaissance progressive de léconomie solidaire comme « 3ème espace économique » au Luxembourg : statut dAssociation dintérêt général Un partenariat de recherche-action entre OPE et lINEES (lInstitut Européen pour lEconomie Solidaire) Contact: Liliane Da Silva et Abilio Machado:

11 4 - Des partenariats locaux et solidaires entre producteurs et consommateurs. Groupements dAchat Solidaire italiens (GAS), AMAP (France), Teikei (Japon), membres du réseau international URGENCI Urban - Rural network: GEnerating New forms of exchange between CItizens Un GAS introduit la solidarité dans le dispositif lui même : de 10 à 80 familles sorganisent avec des producteurs agricoles (mais aussi pour des vêtements, des services) avec des banques éthiques, banques du temps. En croissance rapide depuis 1994, plus de 1000 en Intégrer lalimentation dans une vue densemble oblige à penser la multifonctionnalité : réduction de la pauvreté, agriculture urbaine, tourisme complémentaire, bilan carbone, environnement, aménagement. Singularité du local et nouveaux espaces publics porteurs de lintérêt général: pas dorganisation centrale, une table ouverte de volontaires se réunit régulièrement ; pas de « certification », un débat sur les critères, appropriés à chaque niveau. Un domaine privilégié et vital pour transformer le système et les modes daction publics (y compris les politiques européennes) dans des dispositions législatives ; renouveler les relations avec les autres acteurs : banques, syndicats, gouvernements locaux et régionaux,universités… Contact: Andrea Calori :

12 5 - Solidarités rural-urbain dans la métropolisation Le Pays de Saint-Omer dans la Région Nord Pas de Calais Ne pas subir, cest: Produire à partir des ressources disponibles. - Une économie endogène dans une approche de développement durable (tourisme, productions agricoles, patrimoine culturel, énergies). - Une économie solidaire et des partenariats publics/privés, leviers dinnovation. - Une offre de services locaux de qualité pour maintenir et attirer des résidents permanents. Une science de lagencement des acteurs, des logiques, des organisations pour entreprendre. - Outils juridiques, leviers fiscaux, gestion des risques, plate-forme dactivités... - Sorganiser pour établir le dialogue en amont de la décision entre Pays ruraux (horizontal), Région et autres territoires englobants co- décisionnaires (vertical) afin de contractualiser un partage des ressources urbain/rural mieux équilibré. Contact : Bruno Deffontaines:

13 PActes Européens : Pool de ressources pour accompagner la transition vers une économie territoriale coopérante. Objectif : -Porter la proposition dans le projet européen de cohésion territoriale et de gouvernance multi niveaux, à partir de personnes et de territoires volontaires -en utilisant, notamment, le Voyage Apprenant comme outil pour apprendre les uns des autres. - Une politique de la preuve par lexemple : rassembler un ensemble significatif de réalisations en chemin. -Se constituer en plateforme dacteurs pour rapprocher et mettre en relation des histoires apprenantes, outiller le changement de cap, constituer des réseaux sociaux pour porter cette finalité collective. Il faut comprendre ce que lon a appris pour porter des propositions ensemble».

14 Thématiques et publics prioritaires. QUOI : mieux répondre à la crise par lorganisation des ressources dans léconomie réelle des territoires. QUI: boîte à outils des élus locaux et régionaux et de leurs services pour « penser relier », croiser horizontal et vertical, fabriquer un mode demploi de la co-responsabilité, la pratiquer, lévaluer. COMMENT: -Préparation et organisation de voyages apprenants : mutualisation dexpériences « in situ », dans (et entre) des territoires volontaires. -Conception et accompagnement de cycles thématiques pour transmettre, comparer, constituer des réseaux sociaux, choisir des indicateurs de progrès communs pour se rendre compte et rendre compte, changer de lunettes. -Bilans publics périodiques : agréger les enseignements, améliorer les programmations, démultiplier, augmenter le capital social dun nombre augmenté de territoires, la qualité de la coopération dans les partenariats multi acteurs, intersectoriels, passer au mainstream.

15 Rendez-vous, le 23 novembre 2010, au Comité des Régions européennes. Rencontre inscrite dans le calendrier de lAnnée européenne 2010 Journée de lancement de la plateforme. From Pactes Locaux to European PActs Des Pactes Locaux aux PActes européens. avec APFP (Association pour la Promotion des Pays), Berlin e.V, CERGE (Centre Européen de Ressources des Groupements dEmployeurs), FPH (Fondation pour le Progrès de lhomme), Association de Développement In Loco, MCM (Maison de la Citoyenneté Mondiale), OPE (Objectif Plein Emploi), Pactes Locaux, Région Bretagne, Technologie Netzwerk, RIPESS Europe, URGENCI (Urban - Rural network: GEnerating New forms of exchange between Citizens) …

16 Adresse postale: 5 rue de Cadène F Alet les Bains France Président : France Joubert : ; Déléguée générale : Martine Theveniaut : ; Site qui accueille la base des ressources documentaires (en co- construction) ALOE ( Alliance pour une économie responsable, plurielle et solidaire ): Rubrique projet « Participation démocratique et ancrage territorial » (français, anglais, espagnol). Merci de votre attention.


Télécharger ppt "Du collectif dacteurs à lacteur collectif France Joubert, Président des Pactes Locaux. Atelier « Territorial Strategies towards Social Inclusion: A first."

Présentations similaires


Annonces Google