La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation inspirée de létude du Clemi, « Limage de linstitution scolaire dans les journaux lycéens » réalisée par : Nathalie Lescaille, Laurence Corroy.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation inspirée de létude du Clemi, « Limage de linstitution scolaire dans les journaux lycéens » réalisée par : Nathalie Lescaille, Laurence Corroy."— Transcription de la présentation:

1

2 Présentation inspirée de létude du Clemi, « Limage de linstitution scolaire dans les journaux lycéens » réalisée par : Nathalie Lescaille, Laurence Corroy et Pascal Famery. Le Galmot n°6, Octobre 2003 Lycée, Guyane. Les représentations des professeurs Cette étude est fondée sur lanalyse de 202 numéros (114 titres) de journaux lycéens, parus au cours de lannée scolaire

3 I – Rêves de profs, profs de rêve A. Vocation, compétences, amour du métier : des gages de confiance B. La figure du maître antique II - Lexpression dun désir de proximité A. Quête de lintime et démystification de la figure professorale B. La désacralisation du rapport enseignant-enseigné III - Lexercice dun contre-pouvoir A. Humour potache, dérision et caricature B. Attaques en règle LE MUR

4 Paroles délèves, journal des T CSS, n°1, 2005, Institution St Pierre, Fourmies (59) Nos Profs…

5 I – Rêves de profs, profs de rêve… A.Vocation, compétences, amour du métier : des gages de confiance 1. La vocation 2. Les compétences B. La figure du maître antique 1. Lenseignant, un référent culturel et pédagogique 2. Du témoignage de respect... à lhommage solennel 3. Lenseignant idéal PAROLES DELEVES.

6 A - Vocation, compétences, amour du métier : des gages de confiance La vérification de la vocation des professeurs, de leur degré dimplication et de leurs compétences font partie des préoccupations fondamentales des lycéens. 1. La vocation « Pour quelles raisons êtes-vous devenu profs ? » (Séraphin) « Pourquoi prof ? Et de philo en plus ? » (Quoi dneuf Pascal) 2. Les compétences « Études : Agrégée de philo, spécialité philo anglaise/art et politique (rien que ça... petite mais costaud) » (Quoi dneuf Pascal) I – Rêves de profs, profs de rêve… « Quoi dneuf Pascal ? » n°14, Octobre 2002, Lycée B.Pascal, Brie-Comte-Robert (77)

7 B. La figure du maître antique 1. Lenseignant, un référent culturel et pédagogique « Il aime la lecture et en particulier les livres concernant les histoires de religion, de civilisation, de sociologie et du domaine de la recherche scientifique » (Séraphin) Hommage à Jean-Pierre Vandal, Professeur de SES No Comment n°11, Novembre 2003 Lycée Sacré-Cœur, Tourcoing (59) « Pourriez-vous me dire, avec des termes compréhensibles pour des lycéens, les réelles raisons de la guerre en Irak organisée par les États-Unis ? » (Le Journal du Lycée)

8 2. Du témoignage de respect... à lhommage solennel « Un petit paragraphe consacré à une personne exceptionnelle (...) Ses cours sont de longs élans du cœur. (...) Quimporte la destination, toute la classe plonge à ses côtés dans un univers vaste et flou : celui des Lettres. (...) Il fallait lui rendre hommage. (…). » (LInsolent) « Encore un dernier petit mot pour celle qui mériterait daccéder au Panthéon des profs dévoués et méritants, pour son humanisme et sa bonne humeur (souvent), celle sans qui le Coucou-Niouzes naurait pu exister, notre prof de dessin préféré (…) : Mme H. Merci. » (Coucou Niouzes) No Comment n°12, Février 2004, Lycée Sacré Cœur, Tourcoing (59)

9 3. Lenseignant idéal Une profession de foi du métier denseignant…imaginée par les élèves, sous forme de poème : « Foi de prof… Enseigner... Ce métier tant décrié, Oui, je suis fière de lexercer, Mon idéal je lai forgé Sans jamais être influencée Par de viles questions dintérêt. (…) Ma profession est libérale : Elle est éprise de libertés, Faite de générosité, élève sur un piédestal Les grands principes et les idées. Riche en scrupules elle véhicule Les valeurs de luniverselle culture... » (Le Biface) No Comment n°8, Novembre 2002 Lycée Sacré Cœur, Tourcoing.

10 II - Lexpression dun désir de proximité A. Quête de lintime et démystification de la figure professorale 1.Connaître lenvironnement familial des professeurs 2. A la recherche des souvenirs de jeunesse de leurs professeurs 3.Une approche « ethnographique » des enseignants B. La désacralisation du rapport enseignant-enseigné 1. Les cadres propices aux échanges informels 2. Une proximité pédagogique souhaitée Le Poinca S.MUR.

11 A.Quête de lintime et démystification de la figure professorale A travers des interviews, des jeux…les journalistes juniors cherchent à dépasser le cadre de la relation enseignant-enseigné et à découvrir dautres facettes de leurs professeurs. 1. Connaître lenvironnement familial des professeurs -Lidentité -La situation maritale et familiale : « Quel genre de cadeau offrez-vous à votre femme ? » (Le Mur) « Que pense votre femme du fait que vous rentriez plus tard le soir ? » ( Le Pauvre Petit Léonce) - Lenfance II - Lexpression dun désir de proximité Gribouillhard n°24, Décembre 2003 L.P. Les Huisselets, Montbéliard (25)

12 2. A la recherche des souvenirs de jeunesse de leurs professeurs « Même sil est parfois difficile de limaginer, nos profs ont eu et ont une vie en dehors de lenseignement. Ashley et Zoé ont interrogé trois dentre eux et leur ont demandé de relater quelques-uns de leurs souvenirs... » (LŒil du Dragon) No Comment n°8, Novembre 2002 Lycée Sacré Cœur, Tourcoing (59)

13 3. Une approche « ethnographique » des enseignants « Par votre comportement ou bien votre coiffure vous estimez-vous excentrique ? » (No Comment) « Êtes-vous flemmard(e) ? » (Le Mur) « Croyez-vous à la sorcellerie ? » (Le Mur) « Plutôt macho ou féministe » (Quoi dneuf Pascal ?) « Le compliment qui vous touche le plus ? » (Quoi dneuf Pascal ?) Le Dindon, Mars 2003, Lycée Fustel de Coulanges, Strasbourg (69)

14 1. Les cadres propices aux échanges informels Les débats, les voyages et les sorties scolaires, les clubs presse, sportifs et culturels, favorisent de nouvelles formes de relations entre élèves et professeurs. « Nous garderons un souvenir génial de ce projet avec une très bonne entente élèves et profs ! » (Le Mur) « On a passé trois journées formidables en leur compagnie.» (Le Fruit des Fendus) SMUR n°3, Avril 2003 Lycée Notre-Dame du Mur, Morlaix (29) B. La désacralisation du rapport enseignant-enseigné

15 2. Une proximité pédagogique souhaitée Les journaux ne tarissent pas déloges envers les professeurs dont ils apprécient les pratiques. « Heureusement, il y a des profs plus vivants, plus enthousiasmants, ceux qui nous donnent envie dentrer dans une salle de classe sans traîner des pieds.» (La Soupe) « La prof de français est aussi belle quAnna Kournikova, (...) et rien quà la regarder parler du registre fantastique ou de la science-fiction, tous les problèmes sévanouissent ! » (La Soupe) No Comment n°10, Mai 2003, Lycée Sacré Cœur, Tourcoing (59).

16 III - Lexercice dun contre pouvoir A. Humour potache, dérision et caricature 1. Taquineries et caricatures 2. Perles et bourdes de profs Une expérience audacieuse, le concours de « Coquillettes » du journal « No Comment » 3. Lhumour : pour une relation complice B. Attaques en règle 1. Règlements de compte 2. Les sentences du conseil de classe 3. A laffût de la moindre bévue 4. Des conflits de personnes 5. Lincompétence LE FRUIT DES FENDUS GRIBOUILLHARD

17 A. Humour potache, dérision et caricature 1. Taquineries et caricatures « Quel est le prof qui ta fait mourir de rire ce premier trimestre ? a) M. Camille J. et ses anecdotes. b) M. Christophe L. et ses blagues incompréhensibles. c) M. Patrick C. faisant Star-Wars avec un triboulet. d) M. Jean-Louis P. en train de danser à la fête des internes. » (Le Mur) No Comment n°6, 2001 Lycée Sacré Cœur Tourcoing (59) III - LEXERCICE DUN CONTRE POUVOIR

18 2. Perles et bourdes de profs Les citations, phrases et expressions « malheureuses », drôles ou provocatrices prononcées par les professeurs font souvent lobjet de rubriques : « Citations de profs » (Le Monde), « Les perles professorales » (La Soupe)… « Parole de profs : En 1879, lAfrique est encore vierge. Cest-à-dire quelle na pas été encore pénétrée par les Européens. » (Le Fruit des Fendus) « Le mariage, cest pas la mer à boire, cest juste la belle-mère à avaler! » « … Si cest dans le journal, je te tue !! » Mme Steiner (Dis Leur!) Kanar de Bord n°2, Janvier 2004, Lycée Mermoz, Vire (14)

19 Comme lexpliquent les journalistes lycéens, les perles, faites dabord pour divertir, servent aussi à égratigner le modèle du professeur omniscient : « Non les profs ne sont pas parfaits, cela leur arrive de dire de grosses bêtises pendant leurs cours… » (Le Gâteau sur la cerise) Ainsi, les lycéens ne se privent pas de prendre une revanche sur les appréciations des professeurs… « Nous tenons à rappeler que les profs ne se gênent pas non plus pour reprendre nos rares fautes dans les copies du bac… Alors pourquoi on devrait se gêner ? » (Zéro de conduite) No Comment n°9, 2003, Lycée Sacré Cœur, Tourcoing (59)

20 UNE EXPERIENCE AUDACIEUSE : LE CONCOURS DE COQUILLETTES DU JOURNAL « NO COMMENT » Les jeunes journalistes publient tout au long de lannée un palmarès de léquipe professorale, répertoriant chaque erreur, lapsus ou boutade que les enseignants ont, volontairement ou non, laissé échapper en classe. Une cérémonie annuelle est organisée et les gagnants se voient remettre une «coquillette » de la catégorie dont ils sont les vainqueurs. No Comment n°8, Novembre 2002, Lycée Sacré-Cœur, Tourcoing (59)

21 La cérémonie des « Coquillettes » Les professeurs se prennent au jeu.

22 3. Lhumour : pour une relation complice ? Pris sur le vif…Paroles de profs : « Je soupçonne la femme de ménage de manger les craies » (Histoire) (Le Poinca) « Sil ny a plus deau sur Terre, cest pas grave, il y aura toujours le muscadet ». (Physique) (Jhasactrama) « Latin : Je nai pas menti, jai déformé pédagogiquement » (LŒil du Dragon) Léquipe professorale se laisse prendre au jeu. Un professeur de français faisant remarquer : « Avec toutes les blagues que je raconte en cours, je suis déçu de ne jamais me lire dans lODD ! » (LŒil du Dragon) La Soupe n°3, Février 2003, LEGTP et CFA Stanislas, Wissembourg (69)

23 B. Attaques en règle 1. Règlements de compte Des rédacteurs dénoncent les abus de pouvoir dont ils sestiment les victimes. « PROFESSEUR : n.m., (du latin pro-fessée). Désigne une personne qui naime pas rigoler (…). Il a toujours raison. Cet individu se reconnaît surtout grâce aux trois éléments suivants : 1)La tête : cest le cerveau de cette machine. Elle accueille un regard qui vous glace le corps lorsque vous le croisez ! (…) La bouche joue aussi un rôle important lorsquelle vous hurle dans les oreilles quand votre travail nest pas terminé. 2)Les mains : elles agitent souvent une craie au tableau dans un grincement denfer. Elles servent aussi à rendre les copies en faisant des gestes violents. 3)Le cartable : noir de préférence, le professeur ne se déplace jamais sans. De ce monstre, le «prof» sort toujours du travail ou, au contraire, il le nourrit de copies extorquées aux élèves. » (BatMag) Le Dindon, Mars 2003, Lycée F. de Coulanges, Strasbourg (69)

24 2. Les sentences du conseil de classe Les propos parfois cassants des professeurs sont régulièrement dénoncés par les lycéens (…) « Il joue à limbécile et il joue bien » (No Comment) « Cest simple ! Les cours se passent toujours très bien avec les S, mais avec les L, chaque fois cest nimporte quoi ! Ben oui, je constate ! (EPS, à des L bien sûr...) » (Le Poinca) « Jugent les nouvelles têtes de la rentrée selon les laborieux souvenirs quils ont des précédents frères et sœurs. » (No Comment) No Comment n°9, 2003, Lycée Sacré Cœur, Tourcoing (59)

25 3. A laffût de la moindre bévue Les lycéens ne ratent pas une occasion de retranscrire, dans les pages de leurs journaux les propos de leurs professeurs. « Toujours se méfier des anciennes maîtresses ! » (Histoire) (Le Poinca) « La connaissance nest pas un plaisir solitaire dont on jouit »(Philo) (Le Poinca) « Je préfère ne pas allumer le néon du tableau, ça mexcite. » (Le Fruit des Fendus) GribouillHard n°24, Décembre 2002, L.P. Les Huisselets, Montbéliard (25)

26 4. Des conflits de personnes Rarement, mais de façon spectaculaire, les journalistes juniors expriment de lantipathie envers certains enseignants. « Il était nouveau lui aussi. Ou plutôt elle. Genre petite grosse. Le plus petit de la classe a une demi-tête de plus quelle. Son petit air sympathique me la rend demblée antipathique » (Le Dindon) « M. C. avait les cheveux mouillés (cest au moins une preuve quil se lave, ne serait ce quune fois tous les quinze jours !!) » (Le Pauvre Petit Léonce KröttschePeul) « Vends brosse à cheveux état neuf, voir M. W. » (GrillouillHard) No Comment n°6, 2001, Lycée Sacré Cœur, Tourcoing (59) Dossier Dr. Jekyll & Mr Hyde Oserez-vous passer du côté obscur de la force, et découvrir la face cachée de vos chers professeurs ?

27 5. Lincompétence Intransigeants face aux erreurs des professeurs, les journalistes juniors dénoncent aussi bien les attitudes tyranniques que celles trop laxistes. « Il y a des profs qui nous saoulent et qui se saoulent eux-mêmes, ceux qui sendorment pendant les interros et qui nous endorment avec leurs mots. Ceux qui ont oublié que léducation ne consiste pas à gaver mais à donner faim !» (La Soupe) « Il y a ceux qui veulent nous faire taire, qui ignorent nos questions, ceux qui nous reprochent notre ignorance et se refusent à nous en sortir, ces travailleurs de lÉducation, qui ne savent en rien éduquer. » (La Soupe) Kanar de Bord n°2, Janvier 2004 Lycée Mermoz, Vire (14)

28 No Comment n°9, 2003,Lycée Sacré Cœur, Tourcoing (59)

29 Présentation réalisée par Pascal Famery et Aurélie Jigorel, « Expression jeune - Journaux scolaires et lycéens », Clemi national Remerciements à Adeline Hulin et Michel Huguier Le Petit Résistant, n°0, Décembre 2000 Lycée C. de Gaulle, Vannes (56)

30 Merci à tous les journalistes juniors, à leur inspiration et à ceux qui les accompagnent BatMag, LP de Volvic (63). Coucou Niouzes, LP René Couzinet, Challans (85). Dis Leur !, lycée Blaise Pascal, Brie-Comte-Robert (77) GribouillHard, LP Les Huisselets, Montbéliard (25). JHASACTRAMAJJYC, lycée Jules Verne, Nantes (44). Le-Monde, lycée Notre-Dame de Mongré, Villefranche-sur-Saône (69). LEsprit Montesquieu, lycée Montesquieu, Bordeaux (33). LInsolent, lycée Condorcet, Belfort (90). L Oeil du Dragon, lycée Herriot, Lyon (69). La Soupe, LEGTP et CFA Stanislas, Wissembourg (67). Le Biface, lycée Boucher de Perthes, Abbeville (80). Le Dindon, lycée Fustel de Coulanges, Strasbourg (67). Le Fruit Des Fendus, 12/02, lycée Michelet, Marseille (13). Le Gâteau sur la cerise, 01/03, lycée Saint-Exupéry, Parentis-en-Born (40). Le Journal du Lycée, 05/03, lycée de Limoux (11). Le Mur, 12/02, LP Jean Guehenno, Saint-Armand-Montrond (18). Le Pauvre Petit Léonce KröttschePeul, 09/03, lycée N-D de Sion, Paris ou Marseille ? Le Poinca, 12/02, lycée Poincaré, Florange (57). No Comment, 03/03, lycée du Sacré-Cœur, Tourcoing (59). Quoi dneuf Pascal ?, 12/02, lycée Blaise Pascal, Brie Comte Robert (77). S.M.U.R, 04/03, lycée Notre-Dame du Mur, Morlaix (29). Séraphin, 02/03, lycée Notre-Dame des Anges, Saint-Amand-les-Eaux (59). Zéro de Conduite, 06/03, lycée Pierre dAragon, Muret (31).


Télécharger ppt "Présentation inspirée de létude du Clemi, « Limage de linstitution scolaire dans les journaux lycéens » réalisée par : Nathalie Lescaille, Laurence Corroy."

Présentations similaires


Annonces Google