La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SIMULATIONS GLOBALES Stage AEFE MILAN 2011 - ML Fuchs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SIMULATIONS GLOBALES Stage AEFE MILAN 2011 - ML Fuchs."— Transcription de la présentation:

1 SIMULATIONS GLOBALES Stage AEFE MILAN ML Fuchs

2 « Décrire le monde, raconter la vie et vivre la comédie des relations humaines, tel est le pari pédagogique des simulations. Cest lampleur de cette ambition qui explique le terme de "global" ». Francis Debyser, L'immeuble, Hachette FLE/CIEP, 1996, préface.

3 « Prenez un lieu, de préférence clos : une île, un immeuble, un village, un hôtel, etc. Faites-le investir et décrire par des élèves qui imagineront en être les habitants... Utilisez ce lieu-thème comme lieu de vie pour localiser toutes les activités dexpression écrite et orale. Vous obtenez ainsi une simulation globale. » Francis Yaiche, Les simulations globales, mode demploi.

4 Définition « Une simulation globale est un protocole ou un scénario cadre qui permet à un groupe dapprenants pouvant aller jusquà une classe entière dune trentaine délèves, de créer un univers de référence – un immeuble, un village, une île, un cirque, un hôtel – de lanimer de personnages en interaction et dy simuler toutes les fonctions du langage que ce cadre, qui est à la fois un lieu-thème et un univers du discours, est susceptible de requérir. […]

5 1- Établir le lieu et le milieu Construire un "lieu-thème" consiste à entraîner les élèves sur un lieu qui fonctionne comme un milieu et comme un thème : une île, un immeuble, un village, etc. Les univers peuvent être "fixes" : île, village, immeuble, quartier, planète, ou "itinérants" : cirque, croisière, voyage scolaire, tournée d'un groupe musical etc… Ou sur un objet précis : « la conférence internationale ». Cette étape initiale permet d'introduire une première pratique discursive : la description. Pour décrire, les apprenants vont devoir identifier, nommer les éléments constitutifs du monde, les localiser, les quantifier et enfin les qualifier.

6 2- Établir les identités fictives Construire des identités fictives, c'est amener les élèves à se glisser dans la peau d'un personnage qu'ils vont incarner, et auquel ils vont donner une âme. Les apprenants doivent faire vivre cette identité. L'identification des personnages se fait en 3 temps : l'identification administrative (âge, nationalité, situation de famille, profession …) l'identification biographique (le passé des personnages) le portrait (traits de caractère, physique, etc.), permettant d'introduire une deuxième grande opération discursive : le récit, ici, le récit de vie.

7 3- Donner épaisseur et vie au milieu par des interactions C'est par des interactions que chaque apprenant va participer à la vie du cadre imaginé. Ils vont être amenés à donner une épaisseur historique, géographique et sociologique au lieu- thème et à imaginer les relations entre les personnages ainsi que leur rôle dans le décor. Cette étape est l'occasion de la mise en place de jeux de rôles.

8 4 - Faire intervenir des événements et des incidents Les apprenants vont ensuite devoir faire vivre les personnages en suscitant des événements et des incidents : un accident, un problème de voisinage, un vol, un crime, une histoire d'amour, un incendie....

9 Origine Les premières simulations globales, L'immeuble, Îles et Le village ont été expérimentées au sein du BELC (Bureau pour l'enseignement de la langue et de la civilisation françaises à l'étranger) où elles étaient présentées comme une alternative aux manuels de l'époque. Elles envisageaient : l'abandon du manuel FLE, l'utilisation des techniques de créativité et le recours au jeu, la centration sur l'apprenant, l'importance des aspects communicatifs en classe de langue. Francis Debyser, Jean-Marc Carré et Francis Yaiche, didacticiens du FLE à l'initiative de cette technique, ont multiplié les expériences et les écrits, puis publié (et inspiré) un ensemble d'ouvrages pédagogiques (L'immeuble, L'entreprise, L'hôtel, La conférence internationale) rassemblés dans la collection "Simulations globales" chez Hachette FLE. Hachette FLE

10 Lobjectif est de faire acquérir des compétences aux élèves en les motivant et à travers une perspective actionnelle. Ces compétences peuvent être multiples : (inter)culturelles, grammaticales, discursives, interdisciplinaires … et elles sont fédérées par le projet mené qui rend leur apprentissage nécessaire. La simulation globale sinscrit dans un contexte où lapproche communicative se développe et la pédagogie donne à lapprenant un rôle actif dans ses apprentissages.

11 Public Conçues à l'origine pour l'enseignement du FLE, les simulations globales ont été rapidement adoptées par les enseignants en FLS, FLM et FOS. Cette technique peut être utilisée dès le niveau débutant jusqu'au niveau le plus avancé avec des apprenants de tous âges.

12 Durée de la simulation globale PROPOSITION DE REPARTITION HORAIRE PAR LES AUTEURS 5 h : établir le lieu-thème (emplacement géographique, nom, environnement …) 5 h : construire les identités fictives (nom du personnage, caractère, aspect physique …) 20 h : donner du relief par des traces écrites, des interactions (histoire du lieu, …) 10 h : introduire des incidents et des événements (anniversaire, incident de voisinage, …) on peut réduire la durée de moitié afin den constituer une séquence. Il est possible également de lorganiser sur une heure/semaine tout le long de lannée, pour mieux accompagner la progression des élèves.

13 Intérêt Pédagogique La motivation La cohésion du groupe et lintégration (différents niveaux, différentes langues, différentes classes) Mise en projet du groupe, qui permet de fédérer les activités pédagogiques Favorise le travail en groupe et/ou en autonomie, pour la conduite de recherches documentaires, la construction des savoirs, les activités décriture et différentes formes doral... Permet de faire le lien avec les différentes disciplines. (Exploitation de ressources en tout genre.)

14 Intérêt Pédagogique Libére la parole des élèves sous couvert des identités fictives Donne un espace à la créativité, à limaginaire des élèves, à travers tous les choix à effectuer : lieu, temps, personnages, rôles …. Permet la différentiation pédagogique Peut sadapter à des durées variables, peut être conduite sur une longue période.

15 Rôle de l'enseignant Il prévoit la répartition du travail (collectif, en sous-groupes, ou individuel ) Il aménage lespace de la classe pour les diverses activités : espace pour les jeux de rôle, affichage de certaines productions ; Il met en place des situations de dialogue authentique, de fonctionnement démocratique, tout au long des choix que le groupe aura à effectuer. Il propose et conseille, en évitant de tout diriger ; Il gère la mise en forme des productions, leur mise en commun et leur conservation ;

16 Rôle de l'enseignant Il prépare les activités par un travail linguistique Il propose des documents complémentaires ; Il aide à la correction des productions écrites ; Il corrige, après coup et sans les interrompre, les productions orales ; Il reste vigilant en ce qui concerne la dynamique du groupe classe, des sous-groupes, les dérives psychologiques possibles, les stéréotypes culturels et … la qualité du travail.

17 Participants Nombre de participants Les participants peuvent faire partie du même groupe dapprenants ou être issus de différents groupes, en différents lieux. Nombre dintervenants Il peut sagir du seul professeur ou de plusieurs enseignants de différentes disciplines, voire des intervenants extérieurs suivant les objectifs visés.

18 Simulations globales Bibliographie - Sitographie Francis Yaiche, Les Simulations globales, mode demploi, Hachette, Francis Debyser, FrancisYaiche, Limmeuble, Hachette FLE, Jean-Marie Caré, Francis Debyser, Ch. Estrade, Iles, Sèvres, CIEP. 1997, non réédité. Jean-Marie Caré, C.-M. Barreiro, Le cirque. Paris, Hachette FLE, 1986, non réédité. Le village : simulation globale dans le manuel : Entrée en matière, la méthode de français pour adolescents nouvellement arrivés, Hachette FLE, C. Cervoni ; F.Chnane-Davin ; M.Ferreira- Pinto, Georges Perec, La vie, mode demploi, 1978.

19 Des articles et dossiers en ligne _ _ htm Un excellent dossier en ligne qui permet de faire le point sur les simulations globales. Le dossier est accompagné dun projet présenté par Brigitte Cervoni, professeur de FLS, formatrice à lIUFM de Paris : la simulation « Le village ». Elle précise le rôle que peut jouer linformatique, notamment dans sa dimension documentaire.

20 Exemples de simulations globales en ligne : Lîle du Quisineuf, Marseille, CLA 6ème : Le voyage sidéral : Le village en Lorraine au Moyen-Age : Calazara, village imaginaire. collège des Hauts de Blémont (Z.E.P. de Metz Borny) : metz.fr/MIVR/ancien_site/borny1/metz-htb.htmhttp://www.ac-nancy- metz.fr/MIVR/ancien_site/borny1/metz-htb.htm Le village virtuel : simulation globale pour apprendre à devenir citoyen


Télécharger ppt "SIMULATIONS GLOBALES Stage AEFE MILAN 2011 - ML Fuchs."

Présentations similaires


Annonces Google