La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cellule procaryote1 Les champignons « microscopiques » : structure et reproduction.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cellule procaryote1 Les champignons « microscopiques » : structure et reproduction."— Transcription de la présentation:

1 Cellule procaryote1 Les champignons « microscopiques » : structure et reproduction

2 Champignons microscopiques = micromycètesChampignons microscopiques = micromycètes 2 groupes de mycètes microscopiques : - Levures - Moisissures2 groupes de mycètes microscopiques : - Levures - Moisissures novembre 2006Cellule procaryote2

3 novembre 2006Cellule procaryote3 1. Définitions

4 1-1- Champignon Organisme eucaryote - pluricellulaire et filamenteux (moisissure) ou de forme prédominante unicellulaire (levure) - capable de se développer en saprophyte ou en parasite - à cellule(s) pourvue(s) dune paroi - à cellule(s) dépourvue(s) de chloroplastes, donc chimiotrophes et même hétérotrophes.

5 1-2- Levure Champignon - en général unicellulaire pouvant parfois former des filaments appelés pseudo mycéliums (se présentant sous forme de cellules attachées) - se reproduisant soit de façon asexuée (bourgeonnement) ou de façon sexuée (spores sexuées)

6 Levure bourgeonnante observée au microscope optique (objectif X 40)

7 Levure formant un pseudomycélium

8 1-3- Moisissure Champignon - organisé en filaments longs, fins et ramifiés à structure cellulaire appelés hyphes dont lensemble forme un mycélium. - se reproduisant soit de façon asexuée soit de façon sexuée (spores sexuées)

9 Cloisons = septums Filament = hyphe Appareil sporifère

10 novembre 2006Cellule procaryote10 2. Structure des micromycètes

11 2-1- Structure de la cellule fungique Observation au microscope électronique à transmission

12 Les divers constituants -- Noyau -- Cytoplasme avec ribosomes -- Divers organites -* Réticulum endoplasmique -* Appareil de Golgi -* Mitochondries -- Plasmides Limité par une enveloppe constituée de 2 membranes, enfermant de la chromatine (formée par lADN des chromosomes), un nucléole et du nucléoplasme Participant à la synthèse des protéines (REG) et des lipides (REL )

13 Schéma dune cellule fungique

14 1- membrane plasmique 2- périplasme 3- paroi 4- Dictyosome de lappareil de Golgi 5- vacuole 6- chromatine avec ADN (17 paires chez Saccharomyces cerevisiae ) 7- Réticulum endoplasmique granulaire 8- membrane interne de lenveloppe nucléaire 9- mitochondrie 10- cicatrice du bourgeon Existent également : - de l ADN mitochondrial - de lADN plasmidique

15 Constituant spécifique : la paroi - Paroi différente de la paroi des cellules végétales et de la paroi bactérienne - Paroi toujours de nature polyosidique pure - Paroi généralement constituée de plusieurs couches comportant des polyosides différents dune espèce à lautre - Paroi assurant la forme, une résistance mécanique et une résistance aux variations de pressions osmotiques Retenons : -Cellulose : polymère de - D-1,4 glucose -Mannane : polymère de -D-1,4 glucose -Chitine : polymère de - D-N acétyl glucosamine

16 2-2- Structure des champignons Structure des moisissures

17 2-2- Structure des champignons Structure des moisissures Aspergillus Cloisons = septums Filament = hyphe Appareil sporifère

18 Caractéristiques microscopiques Hyphe sans cloison Sporange enfermant des spores endogènes

19 2-2- Structure des champignons Structure des moisissures Organisation générale

20 Moisissure = champignon pluricellulaire avec des cellules : - certaines organisées en filaments appelés hyphes dont lensemble forme le mycélium - et certaines spécialisées dans la reproduction formant lappareil sporifère. Lensemble du mycélium et de lappareil sporifère constitue le thalle.

21 Les cellules des hyphes peuvent être : - soit séparées par des cloisons (septums) chez les champignons supérieurs appelés Septomycètes - soit sans cloisons (ou à rares cloisons) chez les champignons inférieurs appelés Zygomycètes. Le septum nempêche pas une communication entre cellules car il existe des pores dans ces cloisons entre cellules juxtaposées.

22 Cloison = septum Pore Cellule 1 Cellule 2

23 2-2- Structure des champignons Structure des moisissures Organisation de quelques champignons supérieurs (Septomycètes) Exemple de moisissures : champignons supérieurs - Aspergillus - Penicillium - Geotrichum - Fusarium - Alternaria…..

24 Aspergillus flavus (observation à lobjectif X 40) Cloisons = septums Filament = hyphe Appareil sporifère en pomme darrosoir

25 Aspergillus flavus (observation à lobjectif X40) Hyphe avec cloison Conidiophore dilaté en vésicule Spores exogènes Conidiophore Phialide Conidies = spores

26 Aspergillus fumigatus (observation en présence de bleu coton à lobjectif X 40)

27 Aspergillus niger (observation en présence de bleu coton à lobjectif X 40)

28 Penicillium Appareil sporifère en pinceau Spores exogènes = conidies

29 Penicillium (observation au microscope électronique à balayage) Métule Phialide Conidies : spores exogènes

30 Conidiophore Ramification Métule Phialide Penicillium biverticellé ( observation à lobjectif X 40) 1 verticille

31 Geotrichum ( observation à lobjectif X 40) Spores thalliques : spores provenant de la transformation du thalle = arthrospores

32 Fusarium ( schéma)

33 Alternaria

34 2-2- Structure des champignons Structure des moisissures Organisation de quelques champignons inférieurs (Zygomycètes) Exemple de moisissures, champignons inférieurs - Moisissures de lordre des Mucorales * genre Mucor * genre Absidia * genre Rhizopus

35 Caractéristiques microscopiques Hyphe sans cloison Sporange enfermant des spores endogènes

36 Sporange et spores endogènes

37 Sporange et spores endogènes dAbsidia

38 Exemple : Rhizopus Caractéristiques microscopiques distinctives : présence de rhizoïdes Rhizoïdes

39 Organisation des moisissures Mucorales : Rhizopus Rhizoïdes

40 Observation des rhizoïdes dun Rhizopus au microscope (objectif X 40) Rhizoïdes

41 2-2- Structure des champignons Structure des levures Levure = champignon - toujours supérieur - généralement unicellulaire (cellule de forme sphérique ou ovoïde ou allongée) - immobile - pouvant présenter une (ou plusieurs) spore(s ) formée(s) par bourgeonnement et qui redonnera une levure. - avec chez certaines espèces des cellules issues du bourgeonnement qui ne se séparent pas et forment un pseudomycélium. Spore appelée blastospore

42 Levure bourgeonnante observée au microscope optique (objectif X 40)

43 Levure observée en microscopie électronique à balayage Cellule ovale Bourgeon polaire : blastospore

44 Levure bourgeonnante en microscopie électronique Blastospore = spore formée par bourgeonnement dune levure ou dun filament

45 Levure bourgeonnante en microscopie électronique à balayage

46 Levure formant un pseudomycélium

47 Levure Blastospores Pseudomycélium

48 novembre 2006Cellule procaryote48 3. Reproduction des micromycètes

49 Les deux modes de reproduction - Reproduction asexuée par lintermédiaire de spores - Reproduction sexuée mettant en jeu la formation dune cellule « œuf » Remarque : on parle parfois de - champignons parfaits : champignons capables de reproduction sexuée (et asexuée) - champignons imparfaits : champignons dotés dune reproduction asexuée et pour lesquels il nexiste pas (ou lon ne connaît pas) de reproduction sexuée.

50 3-1- La reproduction asexuée Elle met en jeu : - soit une cellule spécialisée - soit une cellule provenant dune simple multiplication de la cellule initiale

51 3-1-1 Reproduction asexuée par formation dune cellule spécialisée Nature de la cellule spécialisée Cellule spécialisée : -Peut provenir de la transformation des cellules du thalle : spore thallique (ex : spores thalliques de Geotrichum) Geotrichum -Peut être formée à lintérieur dune structure différenciée appelée sporange (ex : spores endogènes des Mucorales)Mucorales -Peut être portée par une structure spécialisée, la phialide : conidies ou conidiospores des Aspergillus ou Penicillium)Penicillium

52 Geotrichum ( observation à lobjectif X 40) Spores thalliquesSpores thalliques = arthrospores

53 Sporange et spores endogènes Spores endogènes = sporangiospores Sporange

54 Penicillium Spores exogènes = conidies = conidiospores

55 Aspergillus (observation à lobjectif X40) Phialide Conidies

56 Reproduction par une cellule provenant dune simple multiplication de la cellule initiale Il sagit de cellules provenant dun bourgeonnement plus ou moins complexe dune cellule : spore blastique (ex : blastospore des levures)

57 Levure bourgeonnante observée au microscope optique (objectif X 40) Levure Blastospores

58 Levure bourgeonnante en microscopie électronique Blastospore = spore formée par bourgeonnement dune levure ou dun filament

59 Les différentes étapes du développement asexué La spore asexuée va : - germer, subir une mitose - donner un filament mycélien Le filament mycélien se ramifie et produit un appareil sporifère qui génère des spores…..

60 3-2- La reproduction sexuée Principe -Des cellules du champignon à 2n chromosomes (donc diploïdes) subissent une méiose pour former des cellules haploïdes (à n chromosomes) appelées spores (encore !) = spores sexuées. -Des spores de 2 individus à caractères sexuels opposés sunissent pour former une nouvelle cellule diploïde appelée cellule œuf.

61 Les étapes de la reproduction sexuée -Union de deux spores "sexuées" (gamètes) de signe sexuel différent (notés et ou + et -) -Mélange des cytoplasmes des deux spores -Fusion des deux noyaux conduisant à la formation d'une cellule œuf diploïde appelée zygote, origine d'un nouvel individu. -Certaines cellules subiront une méïose donnant des spores sexuées haploïdes…..

62 Reproduction sexuée et classification Selon la structure caractéristique des spores sont distingués : –les Ascomycètes (Ascomyceta) : les spores haploïdes sont enfermées dans des organes en forme de sacs (asques), ces spores sont appelées ascosporesascospores –Les Basidiomycètes (Basidiomyceta) : les spores haploïdes sont enfermées dans des organes situés en bout de mycélium appelés basides, ces spores sont appelées basidiosporesbasidiospores –Les Zygomycètes (Zygomyceta) : des spores haploïdes entourées de paroi épaisse appelées zygospores sont formées et restent attachées à lhyphe.zygospores –

63 Reproduction sexuée et ascomycètes Asque

64 Reproduction sexuée et basidiomycètes Basides et basidiospores

65 Reproduction sexuée et zygomycètes Zygospores

66 Définition asque et ascospore Asque : sorte de sac, caractéristique des ascomycètes, dans lequel sont enfermées des spores haploïdes (4 ou 8) servant à la reproduction. Ascospore : spore haploïde produite et contenue dans une asque servant à la reproduction

67 Quelques exemples de champignons à reproduction sexuée –Exemples d Ascomycètes (Ascomyceta) : la Morille ou la truffe... les Saccharomyces sexués : Saccharomyces cerevisiae Penicillium et Aspergillus –Exemples de Basidiomycètes (Basidiomyceta) : la plupart des champignons des bois certaines levures comme Cryptococcus –Les Zygomycètes (Zygomyceta) : Rhizopus

68 3-3- La reproduction asexuée et sexuée de Saccharomyces cerevisiae Est un champignon parfait Est capable de vivre –soit sous forme haploïde (n = 17) –Soit sous forme diploïde (n = 34) Est capable de se multiplier –Par reproduction asexuée par bourgeonnement lorsquil y a assez de nutriments dans le milieu –Par reproduction sexuée en cas de carence nutritionnelle.

69 3-3- La reproduction asexuée et sexuée de Saccharomyces cerevisiae

70 Reproduction asexuée de Saccharomyces cerevisiae Déroulement : mitose avec séparation des cellules filles par bourgeonnement Remarque : la reproduction asexuée concerne aussi bien la levure sous forme haploïde que sous forme diploïde

71 Reproduction sexuée de Saccharomyces cerevisiae Déroulement : - La levure diploïde entre en méïose (en carence nutritionnelle) : obtention de 4 cellules à noyaux haploïdes enfermés dans un asque (donc obtention de 4 ascospores dont 2 cellules et 2 cellules ) - A maturité, rupture de lenveloppe de lasque et libération des 4 ascospores qui vont * soit se multiplier par reproduction asexuée (bourgeonnement) * soit fusionner sous leffet de phéromones sexuels avec une cellule de caractère sexuel opposé donnant une cellule œuf diploïde (zygote) donnant, après fusion des noyaux une levure diploïde qui pourra à son tour se reproduire soit par reproduction sexuée, soit par reproduction asexuée

72 novembre 2006Cellule procaryote72 4. Utilisation industrielle des micromycètes

73 4-1- Utilisation en fromagerie -Utilisation des levures telles que Kluyveromyces, Saccharomyces… pour : -désacidifier en début daffinage (consommation de lacide lactique du caillé) -produire de nombreuses molécules responsables des arômes - Utilisation des moisissures comme agents essentiels de laffinage telles que Geotrichum candidum, Penicillium camembertii, Penicillium roqueforti….

74 4-2- Utilisation en charcuterie -Utilisation des levures et moisissures pour produire de nombreuses molécules responsables des arômes Remarque : aspect blanc extérieur des saucissons est la conséquence du développement de levures et de moisissures.

75 4-3- Utilisation dans diverses préparations culinaires -Choucroute : levures -Préparation culinaire asiatique * Aspergillus flavus dans le saké * Aspergillus et Rhizopus dans la sauce de soja * Mucorales dans le tofu obtenu à partir du lait de soja….

76 4-4- Utilisation dans la fabrication du pain Saccharomyces cerevisiae : espèce de levure la plus commune utilisée pour la fabrication du pain. Elle est capable de fermenter (fermentation éthanolique) le glucose, le maltose et le maltotriose, libérés après hydrolyse de lamidon par les amylase que la pâte contient. Le CO2 libéré par la fermentation crée des poches dans la pâte dont la cohésion est assurée par un maillage de gluten, responsables du moelleux de la mie. Des arômes sont aussi libérés pendant la fermentation, tels que certains acides organiques, aldéhydes, éthanol et autres alcools, esters et cétones.

77 4-4- Utilisation dans la fabrication du vin : les levures du vin Les levures présentes naturellement à la surface de la pellicule des grains de raisin participent à la fermentation des glucides contenus dans la pulpe (fermentation éthanolique et autres). Les levures intéressantes sont : - Saccharomyces, - diverses autres comme Kloeckera, Hanseniaspora….. qui contribuent au dégagement darômes dans le vin

78 4-5- Autres utilisations La culture de champignons in vivo ou en réacteurs permet la production industrielle de molécules dintérêt : – Acides organiques (acide citrique ……) – Médicaments * antibiotiques : pénicilline par Penicillium chrysogenum, céphalosporines par Cephalosporum, acide fusidique par le genre Fusidium… * cyclosporine * alcaloïdes de lergot de seigle vasoconstricteurs, anticancéreux – Insecticides et nématicides – Vitamines – Phytohormones

79 novembre 2006Cellule procaryote79 Mais attention, levures et moisissures sont également redoutées pour leurs effets néfastes : - altération des qualités organoleptiques (fruits, légumes, céréales, produits laitiers, confitures …..) - production de toxines dangereuses (production daflatoxines par certains Aspergillus flavus…..)

80 novembre 2006Cellule procaryote80


Télécharger ppt "Cellule procaryote1 Les champignons « microscopiques » : structure et reproduction."

Présentations similaires


Annonces Google