La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Que sont-ils devenus ? Qualification et insertion professionnelle des apprentis handicapés Utopie ou réalité ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Que sont-ils devenus ? Qualification et insertion professionnelle des apprentis handicapés Utopie ou réalité ?"— Transcription de la présentation:

1 Que sont-ils devenus ? Qualification et insertion professionnelle des apprentis handicapés Utopie ou réalité ?

2 Que sont-ils devenus Que sont-ils devenus ? Résultats dune enquête menée auprès des apprentis ayant terminé leur contrat entre 1998 et Des résultats étonnants ! Une table ronde avec la participation de : Mme C. GONTARD Inspectrice Académique adjointe - 56 Mr J.C. QUENTEL Psychologue – Enseignant à lUniversité Mr Y. ROLLIER Directeur du CREAI de Bretagne Animée par : Mr Tugdual RUELLAN - Journaliste

3

4 Que sont-ils devenus ? A lorigine un questionnement : Les jeunes ont gagné le pari de la qualification (plus dun jeune sur 2 obtient un CAP complet) mais quen est-il de linsertion « durable » ? car les fragilités demeurent… La qualification pourquoi faire ? … Deux études en 2009 pour les apprentis ayant terminé leur contrat entre 1998 et 2008 : Les jeunes issus dIME sur les 4 départements : 343 repérés et 250 réponses Réalisée par Mlle Nadia GASSINE Master 2 Ingénierie des Métiers de lAction Sociale (Université Rennes 2) Les apprentis du Morbihan quelle que soit leur origine : 488 repérés et 267 réponses Réalisée par Mme Anne Sophie DELCROIX Master 2 Management des Organisations Sanitaires et Sociales (Université Bretagne Sud)

5 Que sont-ils devenus Que sont-ils devenus ? - Les jeunes issus dIME Plus de 2000 apprentis dont 800 issus dIME (à ce jour) 500 ont terminé leur contrat entre 1998 – 2008 population enquêtée : 343 Eléments statistiques Répartition par sexe : 77 / 23 Issus de 27 Ets spécialisés 54 % ont obtenu un CAP complet 70 % ont signé leur contrat entre 17 et 19 ans 34 % dans le bâtiment, 28 % métiers de bouche, 27 % agriculture, 7 % métiers de lhygiène 250 réponses Taux de réponse : 71 % (64% par téléphone et 25 % par retour de courrier !) Moyenne dâge des personnes enquêtées : 25 ans

6

7 Que sont-ils devenus Que sont-ils devenus ? - Les jeunes issus dIME Lemploi 79 % sont en emploi dont 71 % en CDI ! Le taux de chômage des moins de 26 ans (13,5 %) est 2 fois plus élevé que ceux des plus de 26 ans (7,3 %) et plus faible que le taux national tout public confondu ! 29 % des jeunes ont été embauché dans la même entreprise que leur contrat dapprentissage (36 % dentre eux nont pas obtenu leur CAP) Une grande majorité est resté dans le même champ que le CAP préparé : 65 % dans les métiers de la bouche et lhôtellerie 67 % dans lagriculture 77 % dans le bâtiment 83 % dans les métiers de lhygiène et environnement

8 Que sont-ils devenus Que sont-ils devenus ? - Les jeunes issus dIME Lemploi et résultat au CAP En emploi : 119 avec un CAP complet sur 140 (85 %) et 63 sans CAP sur 88 (72 %) Le lien entre emploi et qualification nest pas aussi significatif que cela… Pour les « sans emploi » 21 avec CAP contre 25 sans CAP … … « La compétence apparaît comme ce quelque chose en plus qui est demandé au salarié et que la qualification narrive plus à nommer ni à garantir » (Y. Lichtenberger) Si lobtention du diplôme nest pas le seul facteur explicatif : que recherchent alors les employeurs ? Attitudes profes-sionnelles, aptitudes, qualités …

9 Que sont-ils devenus Que sont-ils devenus ? - Les jeunes issus dIME Emploi et permis de conduire 50 % des jeunes possèdent le permis de conduire – 55 % pour ceux en emploi et 31 % pour ceux en recherche demploi. Les difficultés rencontrées : Le coût du permis de conduire (à noter les aides AGEFIPH, linitiative des missions locales du Morbihan, …) La difficulté du code de la route, (certains lont passé 6 fois…) - les auto écoles adaptées nétant pas toujours accessibles aux salariés… Poursuite de formation Une très large majorité na pas effectué dautre formation après le CAP. Seuls 8,6 % ont déclaré avoir fait des formations dans le cadre de lentreprise. Il ny a pas eu dincitation à compléter la formation ou à réactualiser les compétences … Nest ce pas mettre en difficulté à terme ce public car les changements nécessitent des capacités dadaptation …

10 Que sont-ils devenus Que sont-ils devenus ? - Les jeunes issus dIME Quel accompagnement après le contrat dapprentissage ? La plupart de ces jeunes ont bénéficié dun accompagnement depuis de nombreuses années, en IME, en apprentissage, … 57 % des jeunes enquêtés semblent ne pas avoir été accompagnés par un service insertion – mais les relais ne sont pas si simples à mettre en place… Laccompagnement dans la vie quotidienne ou dans la vie sociale est le fait de 44 % des jeunes contre 47 % qui se déclarent autonomes. Tous ces éléments ne donnent-ils pas une image nouvelle des IME ? De lutopie de 1992 à la réalité de 2009 ny-a-t-il pas à sinterroger, au-delà des publics à des pratiques professionnelles en évolution…

11 Une histoire dintégration : Ronan – 28 ans, sorti dIME en 2001, apprenti dans une collectivité territoriale a obtenu son CAP Travaux Paysagers en Après avoir fait des remplacements dans le cadre du C d G pendant 3 ans 1/2, il a été embauché dans une autre collectivité territoriale en Il a obtenu son permis de conduire (a repassé son code 6 fois), habite toujours chez ses parents (avec les filles, cest compliqué !) et na pas renouvelé sa RQTH…

12 Une 2 ème enquête concernant les apprentis du Morbihan sortis entre 1998 et 2008 Toutes origines confondues - Les jeunes issus de SEGPA ou dIME : des publics et des résultats différents ? 267 réponses pour 488 jeunes repérés : taux de réponse 55 % 55 % issus de lEducation Nationale et 41 % du médico- social Répartition par sexe : 77 / 23 Réussite au CAP : 53 % 26 % ont fait un parcours en 3 années. 75 % sont en emploi dont 65 % en CDI et 6 % sont en ESAT

13 Les apprentis du Morbihan sortis entre 1998 et 2008 Les personnes en emploi 78 % des hommes sont en emploi contre 67 % de femmes 18 % des CDI sont restés dans la même entreprise 84 % des apprentis du bâtiment sont restés dans le même secteur, 76 % dans les domaine agricole et 64 % pour les métiers de bouche 46 % travaillent dans des entreprises de + de 20 salariés contre 45 % dans les moins de % ont un CAP complet 55 % sont issus de lEducation Nationale contre 43 % du médico- social lorigine scolaire ne semble pas être significative pour laccès à lemploi … Le taux demploi par rapport à lensemble de léchantillon 267 personnes dont 129 enseignement adapté et 109 enseignement spécialisé est de : 76 % issus dIME 71 % issus de SEGPA

14 Les apprentis du Morbihan sortis entre 1998 et 2008 Les personnes sans emploi 31 % sont des femmes 44 % ont préparé une formation dans les métiers de bouche et 22% dans le bâtiment 53 % sont issus de lenseignement adapté et 40 % dIME 42 % ont obtenu leur CAP Analyse critique Plusieurs lectures possibles de ces chiffres : plus de 75 % de jeunes en emploi cest un résultat inespéré quand on connaît le public mais 21 % de chômage cela représente un taux dinactivité 2 fois supérieur au taux national… 87 % des apprentis morbihannais et 71 % des apprentis bretons issus dIME ne sont pas restés dans la même entreprise … ces taux sont importants Malgré tout ces chiffres se révèlent positifs et encourageants avec un taux faible de personnes rejoignant le milieu protégé.

15 En conclusion … Cette photographie à un temps t (avril à juin 2009) reflète une situation qui a pu évoluer depuis… De plus, certaines questions nont pas été comprises de la même façon par les uns et les autres, dautres mêmes nont pu être exploitées notamment sur le fait davoir ou non renouvelé la reconnaissance de handicap. Quelques points restent en suspend relatifs à la formation continue et aux conditions dinsertion sociale. Quelques pistes de réflexion : Pourquoi ne pas utiliser le DIF pour un bilan social et professionnel annuel ? Etre encore plus attentif aux conditions de mise en place des relais en fin de contrat pour les personnes sans emploi Une attention particulière sur la vérification de projet afin déviter les opportunités doffre et daméliorer le taux de maintien en emploi à lissue. En application de la loi de 2005, quelles évolutions des publics dans le médico-social, quels partenariats entre léducation nationale et le médico social ou avec des structures dinsertion ? …. Des parcours singuliers … pour des résultats étonnants


Télécharger ppt "Que sont-ils devenus ? Qualification et insertion professionnelle des apprentis handicapés Utopie ou réalité ?"

Présentations similaires


Annonces Google