La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 MATERIAUX DENTAIRES COURS no.2 Matériaux restauratrices classiques - les amalgames - les ciments.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 MATERIAUX DENTAIRES COURS no.2 Matériaux restauratrices classiques - les amalgames - les ciments."— Transcription de la présentation:

1 1 MATERIAUX DENTAIRES COURS no.2 Matériaux restauratrices classiques - les amalgames - les ciments

2 2 MATÉRIAUX DENTAIRES PLASTIQUES DE RECONSTITUTION

3 3 CLASSIFICATION MATÉRIAUX NE-PHYSIONOMIQUES POUR LES RESTAURATIONS CORONAIRES LES AMALGAMES DENTAIRES LOR COHÉSIF MATÉRIAUX PHYSIONOMIQUES POUR LES RESTAURATIONS CORONAIRES Résines diacryliques composite Les compomères Les ciments verre-ionomeres Les ciments ionomeres modifiées à résines LES CIMENTS IONOMERES MÉTALLIQUES Ciments silicates

4 4 MATÉRIAUX NE-PHYSIONOMIQUES POUR LES RESTAURATIONS CORONAIRES LES AMALGAMES DENTAIRES

5 5 est un alliage dentaire dans lequel un des éléments d'alliage est le mercure liquide et les autres constituants sont principalement l'argent et l'étain. Lamalgame dentaire

6 6 Présentations : Forme classique – système bi- composant non-dosé: poudre - liquide (Hg) Forme moderne – système de capsules pré-dosées

7 7 Pour les amalgames dentaires modernes - les particules d'alliage sont: les particules tournant- coupé les particules sphériques ou sphéroïdales les particules irrégulières les particules mixtes (tournant coupé et sphérique). Pour les alliages conventionnels – les particules d'alliage sont de forme irrégulière.

8 8

9 9 PrésentationLe produitFabricant Classique: système bi- composant non-dosé: poudre - liquide MEGALLOY OPTALOY INDILOY LUXALOY DENTSPLY CAULK Co SHOFA DENTAL DEGUSA Moderne – système de capsules pré-dosées AMALCAP TYTIN VIVADENT SS WHITE

10 10 Indications 1.Obturations des cavités de I, II, V classe 2.Reconstructions coronaires simples 3.Obturations armées G.V. Black

11 11 L'amalgame conventionnel: Ag=65-70% (augmente l'expansion, la résistance, le fluage) Sn= 25-30% (diminue l'expansion, la résistance, le fluage, augmente le temps de la prise, facilite la fusion) Cu=0-6% (augmente l'expansion, la résistance et la dureté, diminue le fluage) Zn=0-2% (fait la trituration et la condensation plus faciles, évite la formation d'oxydes) L'amalgame avec contenant augmenté de cuivre : Ag=69% (peut être réduite à 40%) Sn=7% Cu=13% (peut être augmenté à 20%) Zn=1% Les amalgames modernes: Ag=65-70% Sn=17-30% Micro-pourcents de Pb, Sb, Cd, In. La composition chimique

12 12 PROPRIETES Les propriétés des amalgames (physiques, chimiques et biologiques) ont une grande importance pratique, parce que elles peuvent intervenir de manière décisive dans la détermination de succès clinique de ces obturations.

13 13 PROPRIETES PHYSIQUES -sont essentiellement la conséquence de phénomène de la prise et des fluctuations de température Variations en plus = l'expansion Variations en moins = la contraction Variations dimensionnelles

14 14 L'amalgame - doit présenter une faible expansion de prise VARIATIONS DIMENSIONNELLES AU LONG DE LA PRISE Les variations dimensionnelles: 0-20 µm / cm

15 15 Le coefficient de dilatation thermique de l'amalgame est presque deux fois plus élevé que celui des tissus dentaires. Les différences de dilatation thermique entre l'amalgame et la couronne provoquent l'apparition des espaces fines le long des bords de l'obturation, lorsque l'amalgame est refroidi (séparation marginale). La dilatation thermique Au niveau dune obturation de l'amalgame, les modifications dimensionnelles qui se produisent consécutivement soumis à des variations de température sont réduites (3-6 µm pour oscillations entre 9-52 ° C)

16 16 RÉSISTANCE À LA COMPRESSION Quand un corps physique est soumis à une demande de compression, à l'intérieur il ya une tension dont la valeur est proportionnelle à la force appliquée. Cette tension provoque une réaction manifestée par la déformation du matériau (sa valeur est directement proportionnelle à la valeur de la force appliquée et de la tension résultant). Si la valeur de la force appliquée est inférieure à la limite de proportionnalité, ne resulte pas une déformation permanente. Au-dessus de cette limite, toutefois, la déformation devient permanente. Si la valeur de la demande augmente encore, est atteinte la fracture du matériau.

17 17 Résistance à la traction Résistance à la traction de l'amalgame est beaucoup plus faible que la résistance à la compression. La préparation dentaire doit être faite pour que la restauration soit soumis à la compression plus que à la traction.

18 18 La plasticité La plasticité d'un matériau se réfère à sa capacité de se déformer de façon permanente sous l'influence de la pression (elle est en relation étroite avec la fluidité et la viscosité). Lors de l'insertion, la pâte d'amalgame doit avoir plasticité suffisante pour permettre l'adaptation intime aux parois de la cavité (la plasticité de l'adaptation); Dans les temps suivants, la plasticité doit diminuer pour permettre l'exercice d'une pression accrue, pour une condensation effective de la masse d'amalgame (plasticité du travail).

19 19 L'étendue et le fluage Létendue = une déformation lente, progressive et irréversible subie par un materiau soumis à une pression constante et fréquemment répétée, mais de moindre intensité. ADA Spécification n °1 etablit que le niveau maximal admissible de l étendue est de 3%. Le fluage = la déformation subie par un amalgame qui, à sept jours de la préparation est soumis à une pression qui essaye de simuler aussi vraie les applications fonctionnelles.

20 20 Varie selon la classe d'amalgame particulier à une heure après l'insertion. Après 24 heures, ces différences sont considérablement réduits; en général, la dureté des amalgames est d'environ 110 HK. La conductivité thermique LA DURETÉ Les amalgames sont bonnes conductrices de la chaleur. Par conséquent, les grandes reconstitutions doivent être associés avec des obturations de base afin d'assurer la protection de la pulpe dentaire contre les insultes thermiques causées par l'ingestion de nourriture et du liquides aux températures extrêmes.

21 21 Lintégrité marginale -peut être affectée dans de nombreuses circonstances. Une défaillance technique, parmi laquelle restent des portions d'amalgame qui ne sont pas protégés par les murs l'émail, en dépassant sa surface, détermine la fracture marginale. Le fluage augmenté de certains matériaux a été lié à la susceptibilité aux fractures marginales, sans être en mesure de certifier une relation cause - effet. Il a été proposé une théorie qui relie l'intégrité marginale des processus de corrosion. Le matériau étendu, avec une mauvaise résistance due à la corrosion, dépasse les structures dentaires de soutien et il fracture facilement.

22 22 L'étanchéité -fait référence à la propriété d'assurer la fermeture de la cavité obturée, ne permettant pas l'infiltration avec des liquides orales.

23 23 La porosité Les défauts par manque de substance en masse dobturation peuvent se produire sous différentes formes: Les bulles - se produisent essentiellement à l'intérieur de lobturation et sont dues: a un teneur élevé en Hg; a l'humidité accidentellement incorporée pendant la trituration de l'amalgame. Les pores sur la surface d obturation - sont dues à l'élimination du mercure à cause de la surchauffe pendant le polissage de lobturation. Micropores dans la masse dobturation - résultant de l'expansion, excès de Hg et / ou la pression insuffisante pendant la condensation de l'amalgame.

24 24 PROPRIÉTÉS CHIMIQUES Le phénomène le plus important est la corrosion.

25 25 LA CORROSION L'altération chimique des amalgames peut varier à partir de simples changements de couleurs à des altérations majeures. Les amalgames a phase dispersée sont moins susceptibles de souffrir des processus de corrosion due à l'absence de γ2 phase. En cas de l'amalgame, la corrosion ne se trouve pas seulement dans les surfaces apparentes des obturations. L'humidité résiduelle présente sur les parois internes de la cavité détermine l apparition des phénomènes de corrosion interne.

26 26 La finition et le polissage éliminent la plupart des irrégularités de surface, favorisant la formation d'un film protecteur qui réduit la possibilité dapparition des dépôts de corrosion. LES PROPRIÉTÉS BIOLOGIQUES Mais existe le risque de provoquer l'infiltration de canalicules dentinaires avec des traces d'étain, d'argent ou de cuivre qui peuvent conduire à désagréables taches. C'est pourquoi, certains auteurs ont proposé de protéger les murs de cavités avec des lacs pour éviter la pénétration des ions métalliques dans la dentine. Les réactions inflammatoires pulpo-dentinaires liées au traumatisme opératoire disparaissent habituellement après trois semaines. Libération de cadmium provenant de l'amalgame de cuivre nécessite d'éviter l'utilisation de ces produits à cause des effets toxiques du cadmium.

27 27 Le dosage peut être: industrielle - en situation du système en capsules, pre-dosé. Les éléments d'alliage sont incorporés dans des capsules en plastique séparés par une membrane d'étain qui est percée pour mettre en contact la poudre métallique avec le mercure. de manière extemporanée – en situation du système a deux composants, non-dosé. Le rapport de mercure / alliage est 1: 1. Dosage de poudre se fait avec une cuillère en plastique (en fonction de la taille de préparation des cavités), et le dosage du mercure est réalisé avec un compte-gouttes.

28 28 La trituration La trituration represent le mélange de lalliage avec le mercure pour obtenir une masse homogène. Le résultat dune trituration adéquate est l'élimination de la pellicule d'oxyde présente sur la surface de l'alliage, engageant ainsi la réaction du mercure avec les particules d'alliage. La préparation Moderne: la trituration mécanique Est réalisée en utilisant les triturateurs modernes (amalgamateurs) type SILAMAT, DUOMAT, CAP MASTER, CAP MIX, ROTO MIX, etc Le mélange de les deux ingrédients pré-dosés en capsules est réalisé en agitant la capsule attachée à un support spécial. Les triturateurs sont conçus de manière qu'il peut être ajusté: pression, vitesse, le temps de l' amalgamation. La durée de la trituration automatique est de secondes. Doivent être respectées les instructions données par le fabricant. Classique: manuelle (trituration manuelle) On utilise: pilon et mortier Les doses d'alliage et de mercure sont appliqués dans le mortier et par le mouvement de rotation de pilon en contact avec les parois du mortier (se fait avec une force modérée) résulte un mélange lisse et homogène. La trituration manuelle s'exécute environ 1 à 2,5 minutes pour obtenir un mélange homogène avec une plasticité appropriée. La trituration peut être effectuée:

29 29

30 30 OPTIMIX Digital Amalgamator (Kerr) Millennium Digital Dental Amalgamator (DENTAL USA) Max Ultra High Speed Amalgamator (Wykle) Max Multi-Speed Amalgamator/Mixer (Wykle ) Securamat Digital Amalgamator/ Mixer (Silmet) D650 Amalgamator & Capmix

31 31

32 32 fuloar double - amalgame- ciment Le port-amalgam

33 33 Amalgam Polishers

34 34 le port matrice IVORY

35 35 ASPECTS CLINIQUES ASPECTS RADIOGRAPHIQUES

36 36

37 37

38 38 L'OR COHÉSIF Il est livré sous deux formes: L'or précipité Feuille d'or Présentations:

39 39 L'or précipité est obtenu par atomisation et d'électrodéposition 1.L'or en poudre (paquets sphériques: 1-4 mm) 2.L'or mat - obtenue par électrodéposition (fourni sous forme de bandes / bâtons) 3.En alliage ELECTRALLOY (moderne) contenant Au + Ca ++ (1%). L'alliage des particules est obtenu par frittage et sont livrées comme bande / bâton L'électrodéposition – L'or d'une solution électrolytique est électro-déposé sous forme des particules sphériques micromètres L 'atomisation – le lingot de l'or est fondu et pulvérisé dans des chambres à vide à basse température. L'or précipite sous forme de particules de 5-75 micromètres, de forme sphérique. Les formes de l'or précipité:

40 40 La feuille d'or est obtenue par laminage des lingots de l'or simple 1.La feuille simple ondulée 2.La feuille ondulée d'or platiné 3.La feuille d'or platiné laminée d'or 4.La feuille laminée d'or Types de feuilles d'or : L'épaisseur de la feuille d'or : à mm

41 41 Décontamination – lor cohésif livré doit être décontamine des impuretés, par chauffage à environ 750°C. Conditionnement directe de lor (le dégazage) - avec la lampe à alcool (les feuilles sont maintenues à flamme, en zone moyenne, pour 3-5 secondes) est de - sur un plat chaud – le temps de décontamination est de 5 secondes -électrique – est la méthode la plus appropriée La condensation de l'or - par trois méthodes: 1.Condensation avec des outils manuels (marteau et fuloares spéciaux) 2.Condensation pneumatique – non-indiquée (il est moins contrôlable) 3.Condensation électronique - le plus approprié (contrôlable et efficiente) Technique de travail

42 42 Les obturations a feuilles d'or cohésive sont les plus indiquées: ont une haute résistance mécanique, dureté, une structure dense. Les formes micromètres d'or pur offrent les mêmes propriétés, résultant des obturations avec très haute résistance mécanique. Si la condensation des particules est plus rigoureuse, alors la résistance à la condensation est plus élevé (pour obtenir des obturations de qualité) Si la taille du condensateur est moins, alors toutes les propriétés des obturations seront meilleures. Observations biomécaniques

43 43 ASPECTS CLINIQUES

44 44 CIMENTS SILICATES = matériaux classiques d'origine minérale utilisées pour les restaurations coronaires esthétiques La poudre: complexes doxydes métalliques + fluorures dans les proportions suivantes: SiO2 (quartz): 31,5-41,6% Al2O3 (alumine): 27,2-29,1% fluorures: 13,3-22% CaO (oxyde de calcium):7,7-9% Na2O (oxyde de sodium): 7,7-11,2% P2O5 (pentoxyde de phosphore): 3-5,3% ZnO (oxyde de zinc): 0,1-2,9% Le liquide: solution aqueuse de H3PO4 de concentration 48,8- 55,5% + neutralisants: Al=1,5-2% Zn=4,2-9,2% La composition chimique MATÉRIAUX DE RESTAURATIONS CORONAIRES PHYSIONOMIQUES

45 45 La version classique: système bi-composant en poudre-liquide (non-dosé) La poudre: livré en flacons munis d'une étiquette indiquant le nombre adéquat de couleur ou les couleurs principales (15-18 tons) Le liquide: contenu dans un flacon avec compte-gouttes et une pipette La version moderne: système bicomposant sous forme de capsules poudre et le liquide sont pre- La poudre et le liquide sont pre-dosé en capsules, séparées par un diaphragme en aluminium; sur les capsules sont indiquées, par des nombres, la couleur et la quantité Présentations Les produits commerciaux Présentation Le produit Fabricant Système classique : poudre-liquide (non-dosé) FRITEXSPOFA DENTAL PHOSPHATZEMENTBAYER FIXODONTDE TREY Ciments silico-phosphateTRANS LITMERZ ARISTOSSPOFA DENTAL INFANTIDSPOFA DENTAL Système bicomposant (pre-dosé) (en capsules) PHOSPHOCAPVIVADENT SILICAPVIVADENT

46 46

47 47 Extemporanée- pour le système à deux composants, non-dosé Le dosage de la poudre se fait avec une cuillère en plastique et le liquide, en utilisant un compte-gouttes Ratio idéal: 1,6 g de poudre / 0,4 ml de liquide Les quantités dosées s'appliquent sur une plaque en verre stérile, à distance les unes des autres. Dosage Industrielle: est effectuée dans les laboratoires de production, en utilisant une balance analytique pour les produits pharmaceutiques. Elles pèsent exactement les quantités requises de poudre et de liquide et, ensuite, sont placées dans des capsules en plastique. La mise en contact est réalisée par le perçage du diaphragme avec la sonde dentaire, ou par le vissage de la capsule.

48 48 Méthode classique: préparation manuelle Les quantités en doses adéquates s'appliquent sur la surface brillante d'une plaque en verre, à distance uns des autres. En règle générale, en liquide est incorporés la moitié de la quantité totale de poudre. Le mélange est réalisé vigoureux, avec des mouvements circulaires, en utilisant une spatule en agate / plastique. Progressivement est introduite la deuxième moitié de la poudre jusqu'à obtenir une pâte homogène, de consistance crémeuse, avec la viscosité et l'élasticité idéales pour l'insertion dans la cavité. Le moment optimal de prélèvement, c'est quand la surface de mélange a perdu son éclat. Temps de préparation: 1 minute Préparation: La méthode moderne: la préparation mécanique avec des mélangeurs spéciaux (Silamat, DUOMAT). Les capsules sont insérées dans le mélangeur, résultant apres le mélange une pâte avec un aspect crémeux, avec une plasticité spécifique. Temps de préparation: secondes

49 49

50 50 Le propriétés:

51 51 Obturation des cavités de IIIème classe sur les dents antérieures Obturation des cavités de I classe, sur les faces orales des dents antérieures, dans le foramen caecum Obturation des cavités de V ème classe sur les dents antérieures et postérieures Indications L'apparition des résines composites, ciments verre- ionomeres et des compomères a limité l'utilisation des ciments au silicate.


Télécharger ppt "1 MATERIAUX DENTAIRES COURS no.2 Matériaux restauratrices classiques - les amalgames - les ciments."

Présentations similaires


Annonces Google