La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REPRESENTATIONS SOCIALES et ICONOGRAPHIE

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REPRESENTATIONS SOCIALES et ICONOGRAPHIE"— Transcription de la présentation:

1

2 REPRESENTATIONS SOCIALES et ICONOGRAPHIE
Pascal Moliner Laboratoire de Psychologie EA 4210 Université Paul Valéry. Montpellier III

3 REPRESENTATIONS SOCIALES et ICONOGRAPHIE
La dimension figurative des représentations sociales Quelques propriétés des images. Images mentales et symboles. Mythes, créations et interprétations iconographiques. Représentations sociales et imagerie mentale. Ambiguïté des mots et des images. Discussion : Diffusion, propagation, propagande.

4 La dimension figurative des RS
Représentation = figure + signification (Moscovici, 1961) Objectivation  figure Ancrage  sens Pensée mythique (Levy-Strauss, 1962) entre percept et concept Images et représentations. - De Rosa et Farr (2001) : L’iconographie est à la fois source, médium et produit des RS. - Moliner (1996) : Les RS sont des « grilles de lecture » permettant d’interpréter les images et produisant des « images sociales ».

5 Quelques propriétés des images
1) La figuration : l’image est un substitut de l’objet. On peut réaliser sur une image certaines opérations comparables à celles que l’on pourrait réaliser avec l’objet réel.

6 Quelques propriétés des images : la figuration
De quoi est composé ce dessert ?

7 Quelques propriétés des images
2) L’émotion : l’image induit l’émotion. Puisque l’image est un substitut de l’objet, elle peut induire l’émotion ressentie en présence de l’objet réel.

8 Quelques propriétés des images : l’émotion
Peur ou répulsion ?

9 Quelques propriétés des images
3) L’ambiguïté : l’image est polysémique. L’image n’est jamais une évidence. Pour lui donner un sens nous faisons des choix. Donc nous nous approprions le sens que nous donnons aux images.

10 Quelques propriétés des images : l’ambiguïté.
Beau ou laid ? Joie ou souffrance ?

11 Images mentales et symboles.
Image mentale : évocation mentale d'expériences perceptives antérieures. Denis (1989) Fonction sémiotique : pour former des images mentales, le sujet doit avoir la capacité de manipuler des signes. (Piaget et Inhelder (1966). Signe : une forme + une signification (de Saussure, 1955). signifiant + signifié Symbole : l’image mentale assure donc une fonction symbolique. Elle est l’association d’une forme et d’une signification.

12 Mythes et iconographie.
Mythe : un récit, mettant en scène des personnages, des décors, des objets symboliquement valorisés...dans lequel s'investit obligatoirement une croyance (Durand, 1992). Sociologie : (Durkheim, 1898) - Le mythe est une « représentation collective ». Anthropologie : - Le mythe est un récit qui structure la perception du monde : « mythe fondateur », « mythe des origines ». Il a valeur de vérité parce qu’il contient des éléments objectivés

13 Mythes et iconographie.
Exemple du mythe de la « chute d’Icare » Éléments figuratifs  images mentales Éléments informatifs :  scenario, inférences Dédale est le père d’icare, il imagine les ailes, il prévient son fils du danger. Icare désobéit à son père Interprétation : désobéissance ou vanité ou créativité destructrice.

14 Mythes et iconographie : Saraceni (1575-1620)
La désobéissance du fils.

15 Mythes et iconographie : Lebrun (1645)
La responsabilité ou la culpabilité du père.

16 Mythes et iconographie : Landon (1799)
La responsabilité du père mais aussi ses conseils (désobéissance du fils).

17 Mythes et iconographie : (Blondel, 1819)
La vanité et le retour à la condition d’humain.

18 Mythes et iconographie
éléments figuratifs éléments informatifs Peintre Spectateur ICONOGRAPHIE SIGNIFICATION

19 Représentations sociale et imagerie mentale
Analogie mythe / représentations Structuration des RS Eléments centraux vs Eléments périphériques Question 1 : les RS contiennent-elles des éléments figuratifs ? Question 2 : les éléments centraux sont-ils plus figuratifs que les éléments périphériques ? Question 3 : y-a-t il dans les RS des consensus d’imagerie ?

20 Etude 1. Représentation sociale et imagerie mentale
Le matériel : Lexique RS Entreprise (Moliner, 1996) items centraux : Concurrence, économie, patron et profit items périphériques : emploi, organisation et production La procédure : après présentation de chaque mots les sujets (n=30) indiquent l’image qui leur vient à l’esprit. Les hypothèses : H1 : imagerie mentale plus consensuelle à partir des items centraux qu’à partir des items périphériques. H2 : présence dans le noyau, d’éléments figuratifs (forte valeur d’imagerie) et d’éléments informatifs (faible valeur d’imagerie).

21 Etude 1. Représentation sociale et imagerie mentale
Catégories Exemples d’images Catégorisation des réponses produites à partir de 7 inducteurs relatifs à la représentation du monde de l'entreprise. Objets ou lieux De l’argent, des produits, la bourse… 72 (45%) Personnes Un homme, un groupe, des salariés 30 (18%) Lieux de travail Une usine,une entreprise, des bureaux 24 (15%) Dessins Organigramme, graphique, planning 19 (12%) Situations Un combat, une réunion, une course 18 (11%) Autre Hiérarchie, MEDEF, non réponse 47

22 Etude 1. Représentation sociale et imagerie mentale
Items Catégorie d’images Image mentale Inducteurs, catégories d’images et images mentales les plus fréquentes. Profit Objets ou lieux De l’argent (63%) Patron Personnes Un homme (43%) Economie De l’argent (26%) Concurrence Situations Une course, un combat (16%) Production Lieux de travail Une usine (23%) Organisation Dessins Organigramme ou planning (20%) Emploi Toutes catégories

23 Etude 1. Représentation sociale et imagerie mentale
Items Nb total Images d’images (O) différentes (T) T/O 47% 69% Rapports Type/Occurrence par items. Un rapport proche de 0 indique une forte homogénéité des images mentales. Profit 28 8 28% Patron 23 11 47% Economie 21 10 52% Concurrence 16 69% Production 22 13 59% Organisation 25 64% Emploi 18 85%

24 Etude 1. Représentation sociale et imagerie mentale
Nb d’images % nombre et proportion d'images mentales suscitées par les items centraux. Profit 28 93% Patron 21 70% Economie 23 76% Concurrence

25 Etude 1. Représentation sociale et imagerie mentale
Conclusions : L’imagerie mentale suscitée par le noyau est plus consensuelle que l’imagerie mentale suscitée par la périphérie. Dans le noyau, certains éléments ont une valeur d’imagerie plus importante que d’autres. Dans le noyau, il y des éléments qui suscitent une imagerie mentale plus consensuelle que d’autres.

26 Etude 2. Ambiguïté des mots et des images
par le biais du processus d'objectivation, « la représentation rend interchangeables le percept et le concept » (Jodelet, 1984) Hypothèse : Un élément fortement objectivé (i.e « Profit ») devrait provoquer les mêmes réactions quel que soit son mode de présentation iconographique ou lexical. Un élément faiblement objectivé (i.e « concurrence ») devrait provoquer des réactions différentes selon son mode de présentation  iconographique ou lexical.

27 Etude 2. Ambiguïté des mots et des images
Le matériel : sélection de deux images. La procédure : Groupe 1 (n=29) : Présentation des images. selon vous, ce qui est évoqué par cette image correspond-il à un aspect positif ou négatif de l'entreprise ? Groupe 2 (n=29) : Présentation des mots selon vous, le profit correspond-il à un aspect positif ou négatif de l'entreprise ? hypothèse : Pas de différence pour Profit; différences pour Concurrence

28 Etude 2. Ambiguïté des mots et des images
MOT IMAGE Scores évaluatifs moyens et écart types pour les items Profit et Concurrence selon le mode de présentation. (-1 évaluation négative, +1 évaluation positive) PROFIT 0,379 (0,67) 0,310 (0,80) CONCURRENCE 0,689 (0,54) 0,275 (0,95)

29 Etude 2. Ambiguïté des mots et des images
PROFIT Distribution des réponses Négative, Neutres et Positive pour l’Image et le mot « Profit ».

30 Etude 2. Ambiguïté des mots et des images
CONCURRENCE Distribution des réponses Négative, Neutres et Positive pour l’Image et le mot « Concurrence ».

31 Discussion : Diffusion, propagation, propagande.

32 Discussion : Diffusion, propagation, propagande
REPRESENTATIONS SOCIALES éléments figuratifs éléments informatifs Source Audience IMAGES SIGNIFICATIONS

33 Discussion : Diffusion, propagation, propagande
Diffusion : Source « objective », audience large, style « spectaculaire ». Iconographie riche et consensuelle renforce l’objectivité du message.

34 Discussion : Diffusion, propagation, propagande
Propagation : Même orientation idéologique de la source et de l’audience. L’iconographie est sélective afin de présenter une facette de l’objet.

35 Discussion : Diffusion, propagation, propagande
Propagande : fonction régulatrice de l’identité et organisatrice des perceptions. L’iconographie contient des éléments étrangers à l’imagerie mentale de la RS.

36 Merci de votre attention…


Télécharger ppt "REPRESENTATIONS SOCIALES et ICONOGRAPHIE"

Présentations similaires


Annonces Google