La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet 2013 1 Applicabilité de lévaluation de la qualité de service sur la base de E.MQoS Joachim Pomy, SG 12 Rapporteur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet 2013 1 Applicabilité de lévaluation de la qualité de service sur la base de E.MQoS Joachim Pomy, SG 12 Rapporteur."— Transcription de la présentation:

1 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Applicabilité de lévaluation de la qualité de service sur la base de E.MQoS Joachim Pomy, SG 12 Rapporteur Consultant, Opticom GmbH Atelier de lUIT sur le Benchmarking de lévaluation de la Qualité de Service (QoS) des réseaux multimédia (Ouagadougou, Burkina Faso, 18 juillet 2013)

2 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Indicateurs clés de performance (KPI) sur la base des compteurs de réseau Spécifiques au fournisseur= KPI internes du réseau différentes stratégies Comment compter les événements du réseau Quels événements sont inclus dans quel(s) compteur(s) Nécessite une connaissance du système spécifique Des spécialistes ayant une connaissance approfondie du système De tester les compteurs La documentation peut être défectueuse Lapproche pour le changement de compteur lors de la mise à jour du système doit être bien préparée. Les opérateurs de réseaux mobiles sattaquent à ce problème la plupart des opérateurs vivent dans un environnement multifournisseurs Les compteurs des différents fournisseurs ne peuvent pas être directement comparés Cela nécessite une stratégie et une attention continues.

3 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet KPI tel que vue par les utilisateurs = KQI Indicateurs clés de qualité (KQI) = indicateurs externes peuvent être évalués dans le domaine Pour la surveillance, la réglementation, etc. sous-ensemble pouvant être défini selon la E.MQoS applicable à tous les fournisseurs et opérateurs ne se limite pas au mobile, mais également au haut débit

4 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet KPI ou KQI Parfois confondus KPI = indicateurs internes Font partie des performances du réseau basés sur des compteurs du réseau indispensables pour le fonctionnement, l'entretien, le modèle d'affaires Peuvent être signalés, vérifiés, etc. toutefois, nont aucun sens lorsquil sont pris hors contexte KQI = indicateurs externes Servent de base pour l'évaluation de la qualité de service telle que perçue par l'utilisateur Indépendants du fournisseur indépendants de lopérateur idéaux pour comparer les différents opérateurs sur une base statistique ne peuvent pas être rapportées à partir du système lui-même exigent une sorte de test sur le terrain, conduire, marcher, etc.

5 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Evaluation de la qualité de service E.MQoS définit ~ 250 paramètres de qualité de service opérationnels e2e E.803 définit ~ 90 paramètres de qualité de service pour appuyer des aspects de service Les mesurer TOUS ?

6 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet La perception de l'utilisateur est influencé par beaucoup plus déléments 6 Satisfaction client tendancessPub QoS (technique) QoS (non-technique) Performance Réseau Performance Technique Pointde Vente Service Clientèle Droits tarifaires, coûts Attentes des clients par rapport à la QoS

7 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Réglementation relative à la qualité de service La mesure et le reporting sont chers Est-ce que vous grattez partout? Ou bien grattez-vous là où ça démange? Besoin de se concentrer sur les zones à problèmes connus Mais les zones à problèmes peuvent changer au fil du temps Question relative au rapport coût/efficacité

8 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Aspects réglementaires (1) Les paramètres de qualité de service pour la règlementation devraient être En nombre limité Se concentrer sur les sujets d'actualité Là où les problèmes existent déjà ou devraient se produire bientôt Adaptés à la situation particulière de la région différents sujets pour chaque pays.

9 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Aspects réglementaires (2) Les opérateurs de réseau, mais aussi les clients ont de l'expérience En matière de réglementation, et la qualité de service qui en résulte dans d'autres pays de la région Pour les régulateurs nationaux, il est important de prouver Un régime de réglementation personnalisé mais il ne sagit pas de réinventer la roue sans surcharger les opérateurs.

10 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Bonnes pratiques Quelques avantages (supposés) Une règlementation de la qualité de service nest pas nécessaire Les pouvoirs du marché réglementent la qualité globale Quelques conditions (évidentes) Tous les intervenants respectent les normes Des normes appropriées sont disponibles à temps Les responsabilités en matière de qualité de service doivent être définies clairement Quelques Problèmes (surprise !) « Connecter votre réfrigérateur au réseau - ceci pourrait être légal »

11 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Mécanismes de marché Les forces du marché amèneront les utilisateurs à une position où ils peuvent obtenir la qualité de service de bout en bout qu'ils souhaitent percevoir Cela a été supposé pendant une longue période en Europe Il sest avéré que cela est plus que discutable Généralement, les contrats entre les utilisateurs et les opérateurs de réseaux ont un caractère contraignant à long terme ; ne contiennent pas de dispositions relatives à la qualité de service. Actuellement, les opérateurs de télécommunications traditionnels n'ont aucune incitation à fournir de bout en bout la qualité de service haut de gamme pour leurs clients de réseau de nouvelle génération (NGN) Le nombre de clients reste stable En parallèle, la valeur commerciale de l'entreprise évolue. En revanche les fournisseurs de services de communication basés sur Internet Ne reçoivent pas leurs revenus directement auprès des utilisateurs Mais par d'autres modèles d'affaires qui s'appuient sur un nombre élevé (et croissant) d'utilisateurs du service tous les jours Les clients qui ne sont pas satisfaits de la qualité de service de bout en bout cesseront d'utiliser le service Par conséquent, le nombre de clients diminue immédiatement ainsi que la valeur de l'entreprise Ainsi, l'incitation à offrir une qualité de service haut de gamme de bout en bout à l'utilisateur est extrêmement élevée.

12 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Lignes directrices relatives aux aspects réglementaires de la qualité de service Conçues comme un Supplément à la série E.800. Ainsi, aucun document réglementaire contraignant Ne relèvent pas du mandat du SG2 Sont utiles pour les aspects techniques de qualité de service par les parties prenantes, notamment les régulateurs.

13 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Portée du supplément à la Série E.800. Fournit les lignes directrices relatives aux aspects réglementaires de la qualité de service L'intention est d'aider les régulateurs ou les administrations qui ont besoin datteindre les niveaux souhaités de qualité de service pour un ou plusieurs services de TIC relevant de leur juridiction. Met l'accent sur la qualité de service E2E telle que perçue par l'utilisateur pour les services modernes mobiles et haut débit peuvent par conséquent être utilisées pour les services filaires et historiques traditionnels. Les performances du réseau ne sont pas couvertes par la portée de ce document.

14 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Défis mondiaux 14 Sécarter des réseaux traditionnels Sur la base de canaux de service dédiés. Vers une seule infrastructure de transport à base dun seul paquet Avec des services (de transport) intégrés La planification de la transmission prédéfinie de la qualité de service est devenue un défi majeur L'affectation fixe des ressources n'est plus possible Les exigences des paramètres de qualité de réseau par paquets sont peu définies La responsabilité de la qualité de service de bout-en-bout a été perdue Les services doivent être considérés comme des applications exécutées au niveau des terminaux Les réseaux IP ne peuvent pas fournir une qualité de service de bout en bout autonome Seules certaines classes dacheminement permettent une différenciation de la qualité de service Les défis en matière de qualité de service dépendent fortement du rôle des parties prenantes.

15 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Défis pour les organisations chargées de l'élaboration des normes 15 LUIT-T L institut européen de normalisation des télécommunications (ETSI) L Internet Engineering Task Force (IETF) Disposent des connaissances et du savoir-faire collectif à l'égard de la qualité de service en rapport avec le changement de paradigmes dans les réseaux et les terminaux en ce qui concerne la planification et la régulation possible de la qualité de service de bout en bout Sont axées sur les contributions Si les parties prenantes comptent sur des normes sectorielles plutôt que sur des normes mondialement reconnues souhaitent garder le contrôle de leur propriété intellectuelle ne souhaitent pas investir de ressources dans des normes mondialement reconnues Les organisations chargées de lélaboration des normes devront tentées de convaincre les dirigeants du secteur Par exemple dans le cadre dévénements dédiés tels que des conférences.

16 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Défis pour les fabricants déquipements de réseau 16 Dépendre des demandes d'exécution liées à la qualité de service (des fonctions système et réseau) auprès des opérateurs de réseaux et fournisseurs de services Idéalement, les fabricants d'équipements de réseau participeraient aux travaux sur la qualité de service des organisations chargées de l'élaboration des normes Afin d'uniformiser la qualité de service et les exigences de performance entre plusieurs parties impliquées dans les activités de réseau Souvent, aucune incitation visible sur le court terme Le retour sur investissement ne peut pas facilement être observé

17 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Défis pour les fabricants de terminaux 17 Face à un marché de masse Eloignés des exigences de raccordement minimum Pas de problèmes sur le réseau, pas nécessairement une qualité de service élevée Vers des normes de terminaux qui ciblent la possibilité doffrir une qualité de service de bout-en-bout de haut niveau au client L'acceptation sur le marché sur la base d'autres facteurs Prix Autres fonctions des terminaux Applications disponibles pour ce terminal Marque Qualité de service de bout-en-bout – pas en premier lieu " Les enfants préfèrent le téléphone rose!"

18 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Défis pour les opérateurs de réseaux et prestataires de services D'énormes investissements dans les infrastructures et la technologie d'accès, susceptibles partiellement Dinvestir dans de nouvelles capacités, et de rationnement des capacités existantes. Outils de gestion du trafic Accroître l'efficacité de la gestion de la capacité du réseau existant. Adéquation des différentes approches à la gestion du trafic Il est important de garder à l'esprit que la gestion du trafic a toujours des aspects bénéfiques Couramment utilisée pour protéger le trafic critique pour la sécurité La question n'est pas de savoir si la gestion du trafic est acceptable en principe, mais si des approches particulières à la gestion du trafic causent des soucis. Les opérateurs de réseau et prestataires de services peuvent utiliser ou ne pas utiliser la gestion du trafic comme une méthode bienvenue pour la suppression de la concurrence Le fait douvrir les réseaux d'accès et de paquets de base en tant que tuyaux binaires (bit pipes) purs ne fournira probablement pas les recettes envisagées Par conséquent, les opérateurs de réseaux et prestataires de services visent à fournir des services en plus du flux binaire lui-même.

19 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Défis pour les régulateurs et les administrations La responsabilité de la protection des consommateurs est affectée par l'introduction rapide de nouveaux services spécifiques au fournisseur Également nécessaire de définir un juste équilibre entre la concurrence des services et la concurrence des infrastructures Dans les premiers jours de l'évolution vers des services de bout-en-bout qui ne sont plus fournis sur une plate-forme fixe, bien connue, il semblait encore être assez facile d'exiger que les nouvelles technologies offrent une qualité de service « pas moindre que celle de l'ère du RNIS » Aujourd'hui, il est facile de perdre de vue d'ensemble des services exclusifs "on-net" et la qualité de service respectivement offerte Les services ne sont pas standardisés Pour les scénarios d'interconnexion (l'une des principales responsabilités de l'UIT, et l'un des principaux objectifs de la RTI) il y a aurait un besoin d'ententes de services spécifiques pour chaque interface réseau-réseau (NNI). En revanche, les régulateurs et les administrations ont vu dans un passé récent que l'Internet non géré a conduit à la création de nouveaux services offerts « over the top » Un facteur important contribuant aux bénéfices économiques Les régulateurs et les administrations doivent examiner de près Les conditions dans lesquelles l'accès aux services par rapport à l'accès à Internet est fourni Il peut y avoir un certain pourcentage de la bande passante ou de la capacité réservée aux services on-net qui ensuite ne sont pas disponibles pour l'accès à l'Internet

20 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Défis pour les consommateurs Activité personnelle de l'utilisation des services de télécommunication Différence entre la vitesse du réseau livrée ayant fait lobjet dune publicité et la vitesse réelle Les consommateurs peuvent ne pas être en mesure de détecter les applications réelles des techniques de gestion du trafic discriminatoire, et il est difficile de distinguer les effets des techniques de gestion du trafic sur la qualité de service des effets d'autres facteurs de dégradation de la qualité Un consommateur observant que le trafic est régulièrement ralenti ne peut pas savoir si cela est fait exprès, ou si cela est causé par d'autres facteurs Les techniques et les politiques de gestion du trafic sont difficiles à comprendre pour les consommateurs Les consommateurs peuvent trouver des difficultés à agir après réception de ces informations

21 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet En termes techniques Etant donné laugmentation spectaculaire dans la communication mobile, tant en termes de nombre d'appareils enregistrés que de volume de ressources demandées, il est fort probable que les scénarios de migration et les connexions hybrides avec les réseaux et les terminaux avec fil et traditionnelles existantes seront négligées et les normes de qualité de service appropriés ne seront pas établies ou forcées Les principaux paramètres techniques à prendre en compte seront les suivants : la vitesse (débit de données) du réseau d'accès. la congestion dans le backbone (nœud Internet) délai de bout en bout (latence) retard variation (jitter) (la guigue) la perte de paquets (perte d'informations) La gigue est la variation de retard entre les différents paquets Compensation (par des tampons de gigue) convertit la gigue en retard supplémentaire La perte de paquets peut être cachée Les informations essentielles peuvent être perdues Les implémentations de mauvais terminaux peuvent détruire des performances raisonnables livrées à partir du réseau (s) Les utilisateurs ne seront pas en mesure de juger de la différence de la qualité de service de bout en bout

22 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Les défis politiques actuels Il convient denvisager de nouvelles approches pour ancrer les stratégies nationales ou les cadres réglementaires autour du concept multi-facettes de la qualité de service requise Configurer et maintenir le juste équilibre entre les mises en concurrence des services et des infrastructures Relever les défis liés à la qualité de service sur le réseau de télécommunications Pour continuer à fournir suffisamment de qualité de service, les opérateurs de réseaux et prestataires de services affirment avoir besoin d'une certaine gestion du trafic sur des réseaux de plus en plus encombrés Il peut s'agir de restrictions de données, de limitation de la circulation, de filtrage et / ou l'utilisation de seuils en matière de données Une fois que le cap est dépassé, les clients ou les utilisateurs finaux peuvent être, sciemment ou non, confrontés au fait que «l'accès à Internet" mis à leur disposition n'est plus l'accès Internet, mais un service fourni par leur fournisseur de services Internet Ces circonstances possibles ont influé sur les débats relatifs à « la neutralité du Net » et la « gestion différenciée du trafic » Ces questions sont de plus en plus susceptibles dêtre posées, si le trafic de données continu de croître au rythme prévu Actuellement, de nombreux régulateurs lancent des consultations et enquêtes publiques autour des pratiques de régulation du trafic

23 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Programme pour la rédaction du nouveau supplément à la Série E août 2013 Date finale pour présenter les observations directement aux éditeurs 07 novembre 2013 Présentation à titre de contribution au SG novembre 2013 Date limite pour les contributions soumises au TSB 12 décembre 2013 Approbation prévue par la plénière du SG12. Janvier (?) 2014 Prépublication ??? 2014 Publication.

24 Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet Avez-vous des questions ? Joachim Pomy Telecommunications & Int'l Standards Allemagne Tel.:


Télécharger ppt "Ouagadougou, Burkina Faso, 18 Juillet 2013 1 Applicabilité de lévaluation de la qualité de service sur la base de E.MQoS Joachim Pomy, SG 12 Rapporteur."

Présentations similaires


Annonces Google