La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Protection myocardique au bloc opératoire DESC Angers 15 et Mars 2006 Sébastien FRANCO – CCA – CHU Poitiers.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Protection myocardique au bloc opératoire DESC Angers 15 et Mars 2006 Sébastien FRANCO – CCA – CHU Poitiers."— Transcription de la présentation:

1 Protection myocardique au bloc opératoire DESC Angers 15 et Mars 2006 Sébastien FRANCO – CCA – CHU Poitiers

2 Protection myocardique : objectifs Permettre au cœur dassurer dès la fin de la procédure chirurgicale une hémodynamique suffisante pour le sevrage de la CEC –Clampage aortique – limitation des apports sanguin : Collatéralité non coronaire Substances énergétiques existantes au moment du clampage – Tolérance à lischémie Diminuer les besoins énergétiques du coeur

3 Limiter les besoins énergétiques du coeur Activité mécanique du travail cardiaque –Solution empêchant la dépolarisation membranaire – absence dactivité électromécaniqueBesoins /10 Tension pariétale –Décharge Activité métabolique liée aux transferts membranaires ATP dépendant

4 Consommation doxygène

5

6 Historique : sang artériel de la CEC Declampage intermittent –5 min dischémie / 3min de perfusion à 38°c –13 min /3 min à 28 °c –30 min à 17°c Perfusion sélective –Aorte ouverte

7 Cardioplégies chaudes 1990 Lichtenstein et Salerno (Toronto) –Apport permanent et modéré de sang chaud / Besoin dun myocarde normothermie sans activité mécanique Retrograde continue A. intermittente (Calafiore 1995)

8 Cardioplégies froides : protection hypothermique (Shumway) Réfrigération du péricarde par liquide glacé 4 °c / Glace pilée –Immersion –Sous endocarde ?

9 Cardioplégies froides cristalloides Ringer Lactate ou sérum glacé –Hemodilution –Troubles ioniques / Arythmie -Paralysie du cœur -Hypothermie efficace -Pouvoir tampon -Effet protecteur de membrane et antioedemateux Solutions cardioplégiques

10 Cardioplégies cristalloides

11 Cardioplégies sanguines froides Avantages théoriques : –Oxygénation pendant induction de larrêt –Lutte contre œdème (pouvoir oncotique protéine sanguine) Inconvénients : –Viscosité basse température (sludge) –Modification de la courbe de dissociation de lHb

12 Voie dinjection antérograde Y : injection / récupération 80 mmHg Stenose coronaire : hétérogène Insuffisance aortique Canulation sélective : - cx /iva - stenose ostiale

13 Voie dinjection rétrograde : sinus coronaires Canule spéciale / Sonde à ballonet 40 mmHg Protection homogène ++ Aorte fragile Risque lésion du sinus Mauvaise perfusion septum et VD

14 Autres voies dinjection Retrograde par lOD –Clampage cave et lac / sinus de Theile –Aiguille toit OD / 60 mmHg Voies combinées

15 Surveillance per opératoire Visuelle Electrocardiographique Température septale –Objectif °c

16 Situations particulières IAO RAC et HVG Redux de pontage Multitronculaire / Anastomose proximale Collatéralité non coronaire

17 Reperfusions contrôlées But : restituer au myocarde des réserves énergétiques proche de la normale Moyen : –Maintenir un arrêt évitant toute consommation dénergie –Perfusion sanguine chaude permettant la reprise dun métabolisme normal Fabrication stock dATP / Dette ischémique

18 Notre pratique Cardioplégie antérograde 2:1 froide (8-10°c) Itérative ( min ) Contrôle visuel et ECG Réinduction normothermique ( 37°c) en fin de procédure


Télécharger ppt "Protection myocardique au bloc opératoire DESC Angers 15 et Mars 2006 Sébastien FRANCO – CCA – CHU Poitiers."

Présentations similaires


Annonces Google