La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 BMR en ville et à lhôpital passé, présent et avenir Professeur C. de Champs Service de bactériologie-virologie hygiène CHU Reims.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 BMR en ville et à lhôpital passé, présent et avenir Professeur C. de Champs Service de bactériologie-virologie hygiène CHU Reims."— Transcription de la présentation:

1 1 BMR en ville et à lhôpital passé, présent et avenir Professeur C. de Champs Service de bactériologie-virologie hygiène CHU Reims

2 2Pr C. de Champs CHU Reims

3 3 Entérobactéries Antibiogramme hôpital Beta-lactamines –amoxicilline –amox/clavulanate –cefixime –ceftriaxone –ceftazidime* –cefepime* –imipenem Aminosides –gentamicine –amikacine Quinolones –acide nalidixique –norfloxacine –ciprofloxacine Autres –fosfomycine –nitrofurantoine –cotrimoxazole R. Fabre Med Mal Inf 2010 40:555-9 Pr C. de Champs CHU Reims

4 4 Bactérie multirésistante CD 070 Pseudomonas aeruginosa VIM2 Pr C. de Champs CHU Reims

5 5 C. de Champs5 Transfert de résistance aux antibiotiques AntibiotiquesE.coli E.aerogenes Pénicillines amoxicillineSRRR augmentinSRRR piperacillineSRSR Piper/tazobactam SSSS Céphalosporines cefalotineIIRR cefotaximeSSSS Aminosides amikacineSRSR gentamicine SSSS Autres cotrimoxazole SRSR Pr C. de Champs CHU Reims

6 6 Dangers et risques Les dossiers du Canard enchainés: Hopital on est mal Pr C. de Champs CHU Reims

7 7 Entérobactéries historique de la résistance Date de 1ère utilisation en clinique 1935 Sulfamides 1945 Pénicilline 1947 Chloramphénicol 1947 Streptomycine 1948 Tétracyclines Résistances chez Shigella 1940 sulfamides 1955 R tetracyclines chloramphénicol streptomycine au Japon 1964 50% sul, tet, chl, strept. Pr C. de Champs CHU Reims

8 8 Entérobactéries le danger: bêta-lactamase à spectre étendu (BLSE) AntibiotiquesE.coli E.coli pénicillinaseE.coli BLSE Pénicillines amoxicillineSRR augmentinSRR piperacillineSRR Piper/tazobactam SSS/I Céphalosporines cefalotineIIR cefotaximeSSR Carbapénèmes imipenemSSS Pr C. de Champs CHU Reims

9 9 Bêta-lactamases à spectre étendu: risques initiaux Apparues en 1984 chez Serratia marcescens, Klesiella pneumoniae Enterobacter aerogenes et Escherichia coli En réanimation 1 ères épidémies: K. pneumoniae Puis E. aerogenes nosocomiales Pr C. de Champs CHU Reims

10 Nombre disolats producteurs de BLSE selon les services (1984-1988) Aufèvre Thèse Pharma 1989 Clermont-Fd 10 Pr C. de Champs CHU Reims

11 Evolution du pourcentage de souches productrices de BLSE dans chaque espèce % AuvergneChampagne Ardenne France De Champs et al. 2004 JAC 54: 634-9; Brasme et al 2007 JAC 60: 956-64 11

12 12 Bêta-lactamases à spectre étendu (BLSE): risques actuels Depuis les années 2000 Prédomine chez E. coli Réapparition de K. pneumoniae et E. cloacae Présentes en ville et à l'hôpital (tous services) Pr C. de Champs CHU Reims

13 Evolution de la distribution des espèces dentérobactéries productrices de BLSE dans linter-région Est ( données CCLIN-Est 2004-2009) % 13 Pr C. de Champs CHU Reims

14 14 E. coli fréquence de résistance aux céphalosporines de 3eme génération en Europe (hôpital infections invasives) EARSS = European Antimicrobial Resistance Surveillance System EARSS 2002EARSS 2009 Pr C. de Champs CHU Reims

15 15 E. coli fréquence de résistance aux fluoroquinolones en Europe (hôpital infections invasives) EARSS = European Antimicrobial Resistance Surveillance System EARSS 2002EARSS 2009 Pr C. de Champs CHU Reims

16 Nouvelles résistances PIEM Santé Ed 1991 Le Cherche midi

17 17 Bêta-lactamases à spectre étendu: dangers futurs: carbapénémases Antibiotiques E.coli BLSE E.coli carbapénémase pénicillines amoxicilline RR augmentinRR ticarcillineRR piperacillineRR Piper/tazoS/IR céphalosporines cefalotineRR cefotaximeRR ceftazidimeRR carbapénèmes imipenemSR Pr C. de Champs CHU Reims

18 18 Bêta-lactamases à spectre étendu: risques futurs: carbapénémases Depuis les années 2005 Grèce, Inde, Etats-Unis Présentes à l'hôpital Nosocomiales Pr C. de Champs CHU Reims

19 19 Entérobactéries danger Athènes 2005 Homme 56 ans Intervention chirurgicale aorte thoraco- abdominale hospitalisé en réanimation infection de la cicatrice de thoracotomie Pneumonie à Acinetobacter baumannii et Klebsiella pneumoniae multirésistante (MR) bactériémie à K. pneumoniae MR M.E. Falagas BMC Inf Dis 2005 5:24

20 20 Antibiotiques reçus entre le 21 eme jour et le 52 eme jour: –ampicilline/sulbactam (22 jours) –trimethoprime/sulfamethoxazole (8jours) –colistine 52 eme jour: aspiration bronchique K. pneumoniae pan-résistante 68 eme jour: choc septique et décès M.E. Falagas BMC Inf Dis 2005 5:24

21 21 K. pneumoniae fréquence de résistance aux carbapénèmes en Europe (hôpital, infections invasives) EARSS 2005EARSS 2009 EARSS = European Antimicrobial Resistance Surveillance System Pr C. de Champs CHU Reims

22

23 23 Entérobactéries risques actuels Antibiogramme urinaire ville Beta-lactamines –amoxicilline –amox/clavulanate –cefixime –ceftriaxone –ceftazidime* –cefepime* Aminosides –gentamicine Quinolones –acide nalidixique –norfloxacine –ciprofloxacine Autres –fosfomycine –nitrofurantoine –cotrimoxazole R. Fabre Med Mal Inf 2010 40:555-9 Pr C. de Champs CHU Reims

24 24 Nombre de souches bactériennes isolées des urines (laboratoires libéraux dElboeuf oct 2007-nov 2008) R. Fabre Med Mal Inf 2010 40:555-9 FemmesHommesTotal < 15ans9920119 15-65 ans9592421201 > 65 ans7522721024 Total18105342344 E. coli13602761636 Pr C. de Champs CHU Reims

25 25 Répartition (%) E.coli selon sexe et âge dans ECBU (oct 2007-nov 2008; n = 1636) R. Fabre Med Mal Inf 2010 40:555-9 15 – 65 ans> 65 ans Pr C. de Champs CHU Reims

26 26 Résistance (%) des souches d E.coli isolées dECBU selon lâge chez les femmes R. Fabre Med Mal Inf 2010 40:555-9 AMP: ampicilline; AMC : augmentin; CRO: ceftriaxone; NAL: ac nalidixique; CIP: ciprofloxacine Pr C. de Champs CHU Reims

27 27 Résistance (%) des souches d E.coli isolées dECBU selon lâge et le sexe R. Fabre Med Mal Inf 2010 40:555-9 BLSE: n = 21 (1,3%) gr CTX-M-1: n =19 Pr C. de Champs CHU Reims

28 E. coli BLSE: délai dacquisition AP-HP Comparaison 1997-99 et 2006 28 Pr C. de Champs CHU Reims MH Nicolas-Chanoine RICAI 2007

29 29 S.aureus danger Pathogène spécifique: Choc toxique staphylococcique (toxine TSST) Pneumonie nécrosante (toxine de Panton-Valentine) Gastro-entérite (entérotoxines) Pathogène non spécifique: Infection de plaies, de site opératoire Pr C. de Champs CHU Reims

30 30 S. aureus hôpital fréquence de résistance à la méthicilline en Europe (infections invasives) EARSS = European Antimicrobial Resistance Surveillance System EARSS 2005EARSS 2009 Pr C. de Champs CHU Reims

31 31 Résistance (%) des souches de S.aureus, en France, en médecine générale en 2003-2004: infections cutanées communautaires (n = 205) P. Bernard 2008 Ann. dermatol. venereol. 135: 13-9 Pénicilline86,7 Oxacilline6,2 Gentamicine0,5 Erythromycine31,8 Vancomycine0,0 Mupirocine0,9 Pr C. de Champs CHU Reims

32 32 Enterococcus faecalis et E. faecium : transfert à S. aureus meticillino resistant Zhu. et al 2008 AAC 52: 452 Pr C. de Champs CHU Reims Souches E. faecalis S. aureus E. faecalis S. aureus E. faecalis S.aureus E. faecalis S. aureus Patients 4 5 67 SiteRectum Pied plaie Site opératoireRectum Pied plaie Rectum Bras plaie Aminosides GentaHRI/SHRI/SHRI/SHRI/S Quinolones LevoRRRRRRRR Glycopeptides TeicoRRRIRRRI VancoRRRRRRRR

33 33 E. faecium fréquence de résistance au glycopeptides en Europe (hopital infections invasives) EARSS = European Antimicrobial Resistance Surveillance System EARSS 2005EARSS 2009 Pr C. de Champs CHU Reims

34 Incidence mensuelle des cas de colonisations (ou dinfections) à ERG en Lorraine depuis janvier 2007 ERG Lorraine

35 35 Diapo V. Vernet_Garnier

36 36 Evolution de la résistance (I+R) aux ß-lactamines des souches de Sp isolées en Champagne-Ardenne entre 2001 et 2009 (p=0,0001) Diapo V. Vernet_Garnier

37 Conclusion Augmentation de la résistance touche principalement lhôpital Liée directement à lusage des antibiotiques (pneumocoques et pénicillines et macrolides; E. coli et fluoroquinolones) BMR en ville: risque élevé: SAMR; pneumocoque risque moyen: E.coli BLSE risque faible: carbapenemase; ERG 37Pr C. de Champs CHU Reims


Télécharger ppt "1 BMR en ville et à lhôpital passé, présent et avenir Professeur C. de Champs Service de bactériologie-virologie hygiène CHU Reims."

Présentations similaires


Annonces Google