La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Muriel Dubreuil. Formation SFLS / ESTHER Le 24 mars 2010 Partenariats hospitaliers Nord/Sud Principes et fonctionnement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Muriel Dubreuil. Formation SFLS / ESTHER Le 24 mars 2010 Partenariats hospitaliers Nord/Sud Principes et fonctionnement."— Transcription de la présentation:

1 Muriel Dubreuil. Formation SFLS / ESTHER Le 24 mars 2010 Partenariats hospitaliers Nord/Sud Principes et fonctionnement

2 Le partenariat quest ce que cest ? Base de réflexion : définition consensuelle des ONG françaises (1) Le partenariat est : la relation entre deux ou plusieurs organismes pour la mise en œuvre dun projet, qui repose sur la coopération, respectant légalité de pouvoir des parties et se basant sur léchange, la confiance, le respect des engagements, la transparence et la réciprocité. cest un processus dynamique qui doit sinscrire dans la durée, sur des compétences données et une vision partagée dun objectif de solidarité internationale. (1) Guide du partenariat - Coordination Sud 2005

3 Une charte ESTHER lors de la mise en place de linitiative (1) PRINCIPES DE BASE SUR LE CADRE DINTERVENTION ESTHER Les partenaires : « Affirment que la lutte contre le Sida est une priorité de santé publique; Souhaitent favoriser laccès des personnes atteintes du VIH/SIDA à des soins de meilleure qualité ; Souhaitent articuler la prévention et la continuité des soins avec le développement des personnes ; Contribuent à la mise en place de stratégies nationales et de synergies entre tous les partenaires concernés par laccès généralisé aux traitements contre le VIH/Sida ; Sengagent à faciliter et à favoriser le développement de partenariats entre les hôpitaux et les structures de santé entre la France et chacun des pays partenaires, et entre leurs réseaux sociaux intervenant dans la prévention et la prise en charge des personnes vivant avec le VIH/Sida ».

4 Une charte ESTHER lors de la mise en place de linitiative (2) Le GIP et ses partenaires sengagent sur les valeurs communes suivantes : 1. légalité de tous devant laccès aux diagnostics et aux traitements de qualité ; 2. la promotion et le respect des droits de lhomme dans leur pratique, la lutte contre toute stigmatisation, sans considération du statut économique et social ; 3. le droit dêtre soigné dans la dignité ; 4. la prescription de traitements de qualité utilisés conformément aux bonnes pratiques cliniques, aux normes internationales, recommandations et protocoles en vigueur 5. la dispensation des traitements dans des lieux de proximité aussi bien que dans des centres de référence ; 6. le partage régulier et complet dinformations et lacceptation de la mise en commun des résultats obtenus.

5 Une charte ESTHER lors de la mise en place de linitiative (3) Le GIP et ses partenaires saccordent sur les stratégies et moyens : 1. sengagent à soutenir les réseaux sociaux, la société civile, et les centres de santé décentralisés pour la continuité des soins ; 2. de manière parallèle, plaident pour une collaboration entre les associations et les secteurs médicaux et hospitaliers, public et privé, afin de garantir un suivi clinique, biologique et psycho-social adapté aux besoins exprimés par les personnes; 3. sengagent à développer des partenariats, fondés sur une concertation régulière et une validation consensuelle de leurs contenus ; 4. sengagent à promouvoir, renforcer et développer les capacités humaines et matérielles des différentes institutions sanitaires et des réseaux sociaux des pays en développement pour une prise en charge globale et de qualité ; 5. favorisent, en cohérence avec les contextes nationaux, la mise en place de plateaux techniques performants afin de faciliter le dépistage du VIH/Sida, les soins et le suivi, au sein de centres hospitaliers ou de structures de santé ;

6 Quelques principes dinitiatives similaires… (1) A. Santé CANADA : jumelages dhôpitaux Principes dun jumelage réussi : Patience et flexibilité : laisser le processus se dérouler mais aussi être prêt à passer à laction Sensibilité et respect : examiner ses propres attitudes et comportements. Réfléchir à sa volonté dattendre, dobserver et de tirer des leçons des expériences du partenaire du Sud. Durabilité : le projet doit être planifier de manière à assurer sa durabilité même si le partenaire du Nord nintervient plus directement. Réciprocité : Chaque partenaire détermine les avantages quil souhaite tirer du partenariat et ce quil peut offrir. Le défi consiste à partager son expérience et son expertise de manière à accroître lindépendance du partenaire de jumelage avec un échange, le contrôle et la responsabilité répartis équitablement. Communication : Etablir des liens avec les autres.

7 Quelques principes dinitiatives similaires… (2) B. THET = The Tropical Health and Education Trust (GB) But : renforcement des capacités de développement du personnel : Les partenariats (ou « liens ») répondent spécifiquement aux demandes Ils offrent un support organisationnel ou formalisés au travers dun réseau Les Liens sont interprofessionnels et généralement interdisciplinaires et en mesure de sappuyer sur éventail de compétences des partenaires des établissements britanniques. Cela permet au partenariat dêtre flexible et de répondre à lévolution des priorités du partenaire du Sud. Le travail des Liens saligne aux stratégies nationales et aux priorités organisationnelles et nont pas pour objectif de créer des systèmes ou services parallèles La valeur ajoutée dun Lien doit être régulièrement examinées dans le cadre de lévaluation.

8 Quelques principes dinitiatives similaires… (3) C. HIV/AIDS Twinning Center Model (USA) Les éléments clés de la méthodologie des partenariats : Le bénévolat, avec des partenaires des deux côtés qui apportent des contributions en nature significatives en terme de temps du personnel, de matériel et des ressources financières. Contributions de temps, de connaissance et de l'expertise clinique de leurs membres individuels. Relations de collaboration entre pairs permettent aux partenaires travailler ensemble comme des égaux, de trouver des solutions mutuellement avantageuses, les possibilités d'établir la confiance et de construire une équipe multidisciplinaire. Echanges professionnels et tutorat pour le transfert et le partage des connaissances, des idées et des compétences. La demande et le processus sont pilotés par le partenariat qui donne le pouvoir aux partenaires des deux côtés en leur donnant la propriété de créer conjointement les programmes, en favorisant ainsi le développement durable des capacités

9 A.La convention hospitalière entre structures Hospitalières du Sud et du Nord Signée entre les directeurs dhôpitaux (Nord et Sud) Fixe les domaines de coopération : plateau technique, dossier médicalisé, surveillance clinique & biologique, formation, circuit du médicament, AES, prise en charge, coopération avec le tissu associatif local… Les bases contractuelles du partenariat ESTHER (1)

10 Les bases contractuelles du partenariat ESTHER (2) Elle fixe : Les objectifs du financement ESTHER La durée et le délai dexécution (12 mois) Les missions et obligations du partenaire signataire : Respecter budget et répartition des dépenses Remettre au GIP ESTHER et à la Coordination un rapport dactivités détaillées présentant les actions mises en œuvre grâce à la contribution financière du GIP ESTHER, dans le mois suivant la clôture de la convention ; Remettre au GIP ESTHER et à la Coordination, les comptes rendus des stages et missions financés grâce à la contribution financière du GIP ESTHER, dans le mois suivant leur réalisation ; Remettre au GIP ESTHER un état financier détaillé (et ensemble des pièces sous forme de copies certifiées conformes) Informer le GIP ESTHER des demandes de subventions faites à dautres bailleurs pour le même objet. Faire mention du soutien financier du GIP ESTHER sur tout support de communication ou toute publication, ainsi que dans ses relations avec les tiers, relatives aux activités définies par la convention. B. La convention financière

11 Conclusion « Les échanges entre les acteurs désireux de développer une coopération sont essentiels pour garantir le succès du projet. Lélaboration du projet doit se faire en concertation entre les partenaires pour permettre un partage des initiatives et une réelle appropriation de la problématique et de lorganisation du projet pour chacun des acteurs. Le projet doit être porté par les deux partenaires. Les membres du GIP ESTHER aident les partenaires à élaborer leur projet » Extrait du « Guide du partenaire ESTHER »


Télécharger ppt "Muriel Dubreuil. Formation SFLS / ESTHER Le 24 mars 2010 Partenariats hospitaliers Nord/Sud Principes et fonctionnement."

Présentations similaires


Annonces Google