La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L é nergie Nucl é aire et les d é chets. Exploitation des ressources énergétiques = 450.10 18 joules /an Essentiellement basée sur les énergies fossiles.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L é nergie Nucl é aire et les d é chets. Exploitation des ressources énergétiques = 450.10 18 joules /an Essentiellement basée sur les énergies fossiles."— Transcription de la présentation:

1 L é nergie Nucl é aire et les d é chets

2 Exploitation des ressources énergétiques = joules /an Essentiellement basée sur les énergies fossiles Augmentation de CO 2, CH 4 et NO 2 = changement du climat augmentation de la température moyenne Quelles alternatives? 1)Fission nucléaire 2)Biomasse 3)Énergie solaire 4)Énergie éolienne Actuellement seule l énergie nucléaire est largement exploitée = 17% de Lélectricité mondiale dans 30 pays

3 Lénergie nucléaire A-le phénomène de radioactivité

4 Formation de la Terre 4,6 Ma = élements chimiques stables et instables

5

6 Rayons peu pénétrants Rayons alpha Emission dun noyau dHe Portée dans lair = 2,5 à 8,5 cm Arrêtés par une feuille de papier Ou la surface externe de la peau Rayons un peu plus pénétrants Rayons beta Emission dun électron Portée dans lair = quelques m Traverse la couche supérieure De la peau Arrêtés par une feuille de Al ou une vitre Rayons très pénétrants Rayons gamma Nature électromagnétique Arrêtés seulement par de Grandes épaisseurs de matéraiux (béton, plomb…) Les trois types de rayonnements radioactifs Les rayonnements alpha et beta sont déviés par des courants électriques ou magnétiques, Contrairement aux rayons gamma

7 B-les sources de radioactivité

8 La radioactivité d'origine naturelle : -rayonnements cosmiques = création permanente 14 C dans latmosphère -Création de 222 Rn (gaz dans atmosphère) à partir du 226 Ra provenant de la désintégration de 238 U (écorce terrestre) -Substances radioactives naturelles dans le sol (rayonnements telluriques) 238 U (4470 Ma demi-vie), 235 U, 14 C, 226 Ra -Aliments absorbés 40 K (1300 Ma demi-vie) Ex: Granite = 1000 becquerels/Kg Corps humain de 70Kg = 8000 becquerels (5000 liés au 40 K des os) Lait = 80 becquerels/l Eau de mer = 10 becquerels/l

9 La radioactivité = artificielle, provient dapplications créées par l'homme (industries, médecine, etc.). Création des éléments = réacteur nucléaire Ex: 60 Co, 192 Ir : sources pour les gammagraphies/radiothérapie Elements créés dans les centrales nucléaires Ex: 137 Cs, 90 Sr (30 ans de demi-vie)… forment les déchets nucléaires non utilisables Aphrodite accroupie, antiquités grecques (Louvre). Gammagraphie permettant de visualiser les points dattache métalliques sur cette statue de Imagerie médicale

10

11 C-la radioactivité et la santé

12

13

14

15 D- utilisation de la radioactivité dans la production dénergie électrique

16 Uranium = atome le plus lourd présent naturellement sur Terre (92 protons) 2 principaux isotopes de l'uranium sont 235 U et 238 U 238 U majoritaire 238 U ne peut fissionner dans les réacteurs nucléaires 235 U est fissile proportion naturelle de 235 U = 0,71 % ( 238 U = 99,2745 %; 234 U = 0,0055%) t1/2 238 U = 4470 Ma t1/2 235 U = 707 Ma Sous laction des neutrons, il subit le phénomène de fission Réaction exploitée dans les centrales nucléaires

17 1) Réaction de fission nucléaire

18 Un neutron sans charge électrique, s'approche du noyau Nest pas repoussé par les forces électriques Neutron pénètre à l'intérieur de ce noyau = fission du noyau La réaction de fission nucléaire s'accompagne de l'émission de nouveaux neutrons et d'un dégagement d'énergie

19 Tous les nucléides formés ont un nombre de masse approchant A = 95 (Brome, Krypton, Zirconium…) Et A = 139 (Xénon, Césium, Baryum…) Nombre de masse = protons + neutrons

20 Nombre de Masse = 118 le moins probable

21 La formation du plutonium Neutrons

22 2) La réaction en cha î ne

23 Des deux ou trois neutrons produits, certains sont perdus ou absorbés dans la matière, d'autres rencontrent dautres noyaux d'uranium et causent de nouvelles fissions =réaction en chaîne Cette réaction en chaîne a lieu dans le cœur du réacteur. Elle y est entretenue et stabilisée grâce à un réglage fin du nombre de neutrons absorbés.

24 La réaction de fission en chaîne est contrôlée en descendant et remontant des barres de Commande (bore) qui peuvent absorber les neutrons en excès Leau est chauffée dans le circuit primaire et chauffe leau du circuit secondaire qui est transformée en vapeur qui fait tourner la turbine qui entraîne lalternateur qui produit lélectricité

25 3) Le parc français

26 20aine de sites Puissance totale du parc = 63 Gwe Renouvellement au delà de 40 ans = 2020 Réacteurs de génération III EPR

27

28 Les différentes étapes du traitement du minerai

29 Minerai = concentré sur lieu d'extraction (installation implantée au plus près de la mine) Roches concassées et finement broyées Uranium est extrait par différentes opérations chimiques Concentré fabriqué = pâte appelée "yellow cake" Contient environ 75 % d'uranium Mine dUranium Française près de Limoges, Haute vienne Restauration du site après fermeture

30 Proportion d'atomes 235 U dans l'uranium naturel = 0,7 %. Les réacteurs nucléaires nécessitent un combustible,contenant entre 3 et 5 % d 235 U Enrichissement de l'uranium naturel Le procédé d'enrichissement le plus utilisé est la "diffusion gazeuse" Après enrichissement, UF 6 est transformé en oxyde d'uranium (UO 2 ). "yellow cake" = transformation chimique pour devenir un gaz : UF6

31 UO 2 comprimé en pastilles (cuites à hte T) Une pastille = cylindre de 13,5mm H poids 7 grammes = une tonne de charbon Ces pastilles placées dans des tubes (ou gaines) de 4 m en alliage de zircalloy à extrémités bouchées constituent les "crayons" de combustibles

32 Les "crayons" sont regroupés en "fagots" de section carrée, appelés assemblages.

33 Disposés selon une géométrie précise, les assemblages de combustible forment le cœur du réacteur où ils séjournent 3 ou 4 ans.

34 Durant cette période : - diminution de la teneur en uranium formation de produits de fission perturbant la réaction en chaîne Une fois "usé" le combustible est retiré du cœur du réacteur et remplacé par du combustible neuf Un réacteur du parc français consomme ainsi environ 27 tonnes /an d'uranium enrichi

35 Le retraitement traitement et recyclage

36 Les éléments radioactifs utilisés sont 235 U et 239 Pu (fissiles) USA, cycle du « nucléaire » ouvert : pas de récupération de 235 U restant et de 239 Pu nouvellement créé (prix bas de luranium) « Déchets » entreposé directement en site géologique

37 En France (nucléaire = principal source pour électricité): Combustible "usé" contient 97 % d'uranium et de plutonium, qui sont récupérés et recyclés A La Hague, les crayons de combustibles usés sont cisaillés, et dissous dans l'acide nitrique

38 Cisaillement des gaines en zircalloy

39 Le tributyl-phosphate (TBP) concentre l'uranium et le plutonium (procédé Purex)

40 L'uranium récupéré peut à nouveau être enrichi suit une voie analogue à celle du combustible ordinaire Le plutonium = fabrication de nouveaux combustibles mélange d'oxyde d'uranium et d'oxyde de plutonium, "MOX" (de l'anglais "mixed oxides") Utilisé dans un tiers des réacteurs à eau pressurisée (REP) français Produits de fission = éléments radioactifs = seuls vrais déchets ultimes Vitrifiés et entreposés comme déchets radioactifs Np = 3.4t/an Am = 2.7 t/ansur les 30 pays Cm = 335 kg/an

41 Séparation des morceaux de gaine non dissous (coques) puis compactage 97% Centrale nucléaire démantèlement des assemblages combustibles Combustible usé retiré après 3 ou 4 ans Entreposage piscine 3 ans Cisaillage des crayons de combustible et des gaines Dissolution dans l'acide nitrique concentré et chaud Solution nitrique Séparation Uranium Plutonium (procédé PUREX utilisant le tributylphosphate). Solution haute activité 3% Produits de fission U, Pu Entreposage intermédiaire 1 an calcination fritte de verre Déchet vitrifié dans des conteneurs en acier inoxydable. Entreposage provisoire dans des puits verticaux avec circulation forcée d'air puis convection naturelle. 30 ans. Stockage réversible ou irréversible en formation géologique profonde. > ans Séparation pousée et transmutationEntreposage en surface de très longue durée en attente d'une solution meilleure. Produits de fission à vie courte stockés en surface. cycle Gestion des déchets

42 Combustible usé

43 Les déchets nucléaires

44 Quest ce quun déchet nucléaire? Selon AIEA (Agence Internationale de lEnergie Atomique) « Toute matière pour laquelle aucune utilisation nest prévue et qui contient des radionucléides en concentration supérieure aux valeurs que les autorités compétentes considèrent comme admissibles dans des matériaux propres à une utilisation sans contrôle »

45 Radiotoxicité des éléments en fonction du temps

46 Comparaison des différents types de déchets

47 Matières conditionnées = radionucléides confinés jusqu à extinction de radioactivité En France (par habitant et par an) = 1kg dont 5g de déchets de haute activité à vie longue Les différents types de déchets : -TFA = très faible activité -FA = faible activité -MA = moyenne activité FMA -HA = haute activité HAVL (haute activité à vie longue) Vie courte < 30 ans

48 Ordre de grandeur des volumes

49 Quelques chiffres

50 Les d é chets de tr è s faible activit é (TFA) Compaction

51 Les TFA (1 à 100 Bq/g) Démantèlement des installations nucléaires : m 3 dici 2020 et 1 à 2 Millions m 3 au total Stockage au centre ANDRA de Morvilliers (Aube, 10) depuis 2004 sur 45 hectares Alvéoles (6 en 2006) : 174m, 26m de large et 7,5m de profondeur Capacité de stockage : m 3 1ères Centrales démantelées : Saint Laurent des Eaux (Orléans, Chinon) et Brennilis (Finistère)

52 Les Déchets de faible et moyenne activité (FMA) Colis à 15% de déchets ayant été au contact de matières radioactives Et 85% denrobage (béton, mortier, résine,bitume) Colis métallique ou en béton suivant volume et radioactivité

53 Stockage en case de béton armé de 25m de côt é et 8m de hauteur Remplies, les cases sont recouvertes d une couche de polyur é thane Imperm é able Ces cases sont surveillées par des galeries souterraines (Réseau Séparatif Gravitaire Enterré (RSGE)

54 Centre de stockage de l'Aube Centre de stockage de la Manche

55 Les déchets de Haute activité à vie longue HAVL

56 « Loi Bataille » Pilotage CEA Pilotage ANDRA Pilotage CEA

57 La transmutation

58 Modification des noyaux des éléments à vie longue = transformation en corps stables ou à durée de vie plus courte et à moindre radiotoxicité Mise en œuvre : bombardement des noyaux cible avec des particules Elémentaires, é, protons (trop faible rendement), neutrons Ex :transmutation du 99 Tc (émetteur beta et ans de période) avec des neutrons 99 Tc + n = 100 Tc (beta) = 100 Ru élément stable Mais difficile de prévoir lévolution de la réaction en grand volume Recherche en plein essor, co û t é lev é

59 Lentreposage et le conditionnement

60 Entreposage du combustible usé

61 Les « nouvelles » matrices minérales

62 Essentiellement pour les actinides mineurs (séparation poussée): Np, Am, Cm et PF à vie longue I, Cs, Tc Travail du GdR Nomade (50 labos, EDF et AREVA) Conditionnement de lIode, du Césium et des actinides : Apatite (minéral phosphaté naturel : Ca 10 (PO 4 ) 6 (F, OH, Cl) 2 ) Minéral synthétique Me 10 (XO 4 ) 6 Y 2 Me = cation divalent, XO 4 un polyanion trivalent (PO 4, VO 4 etc…) et Y un anion monovalent (Cl -, F -, Br - ). Durabilité chimique élevée en milieux aqueux faiblement alcalin, stable thermiquement et résistantes aux irradiations Conditionnement particulier des actinides et des lanthanides : zirconolite (CaZr x Ti (3-x) O7) = SYNROC australien Conditionnement particulier du Césium : Hollandite (A 2 B 8 O 16 )

63 Le verre

64

65 Réalisation du verre par fusion doxydes et trempe du liquide

66

67 Une composition complexe Entreposage provisoire des déchets vitrifiés de haute activité

68 Les sites de stockage proposés pour les déchets de haute activité

69

70 Bures

71 Stockage en profondeur

72 Le contrôle législatif

73

74 La loi du 28 Juin 2006 Les trois axes de la loi de 1991 sont conservés « Le texte prévoit de stocker les déchets les plus dangereux en couche géologique profonde et organise la création d'un centre de stockage réversible » « La loi confirme la réduction de la quantité et de la nocivité des déchets radioactifs par le traitement des combustibles usés et le traitement et le conditionnement des déchets radioactifs » « Le texte prévoit de continuer les recherches sur la"séparation- transmutation" des éléments radioactifs à vie longue et l'entreposage à long terme (100 à 300 ans au lieu des 50 à 100 ans actuels) » La loi confirme l'interdiction de stocker en France des déchets nucléaires étrangers


Télécharger ppt "L é nergie Nucl é aire et les d é chets. Exploitation des ressources énergétiques = 450.10 18 joules /an Essentiellement basée sur les énergies fossiles."

Présentations similaires


Annonces Google